INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil » Les formations Formations 2015-2016 Formations 2015-2016

Formations 2015-2016

Répondre aux interrogations des acteurs de l’éducation dans les champs d’action de l’IFÉ grâce aux travaux de ses équipes de recherche et à ses réseaux, mettre à l’épreuve et conforter les relations de travail régulièrement entretenues avec les universités, notamment les ESPE, et les académies, adapter son dispositif aux évolutions en cours, telles sont les raisons d’être du travail entrepris depuis plusieurs années et poursuivi dans le domaine de la formation. L’articulation de la recherche à la formation, non seulement crée les conditions d’un enrichissement réciproque, mais relève aussi du principe même des évolutions du système éducatif. L’innovation s’appuie en effet sur des cadres de référence, des points de repère minimaux, des analyses de l’existant et des vues prospectives issues de recherches dans le champ de l’éducation. La formation de formateurs est un domaine de collaboration, en quelque sorte naturelle, de l’IFÉ avec ses partenaires. Les préoccupations des institutions en charge de la formation initiale ou continue des enseignants rencontrent celles des chercheurs de l’Institut et les séminaires de formation leur permettent de les partager à un niveau national. Les propositions contenues dans ce nouveau catalogue 2015-2016 ont été élaborées de manière à mieux prendre en compte les évolutions du paysage éducatif et tout particulièrement celui de la formation des formateurs. Il propose des actions directement transposées des grands axes de travail de l’Institut.

 

Produire un document pour des médias croisés


Livre4.jpg



Parties prenantes : Équipe ACCES, IFÉ-ENS de Lyon
Dates :
17 novembre ; 08h30 - 12h30
10 décembre ; 08h30 - 12h30
15 décembre ; 08h30 - 12h30
Lieu : Institut français de l'Éducation
Accéder aux ressources de l’équipe ACCES

L'équipe ACCES a développé une chaine éditoriale conduisant à la production de media croisés : format xml, format pdf, format xhtml, format epub. Elle permet de produire, avec un seul fichier maitre, des documents dans les univers web, livres numériques et impression traditionnelle. L'équipe ACCES organise des formations sur la production de documents crossmedia (média croisés) afin de partager le savoir-faire, les méthodes et les outils qui ont été développés. Il est possible de s'approprier cette chaine innovante de production de ressources et de l’exploiter, pour soi, en établissement ou dans un rectorat. Ces journées de formation sont ouvertes aux enseignants ainsi qu’aux formateurs. Des séances supplémentaires en présence ou à distance pourront être organisées à la demande de  petits groupes constitués. S'adresser dans ce cas à charles-henri.eyraud@ens-lyon.fr.


Piloter pour mettre en œuvre un nouveau prescrit (réforme EP, collège, programmes, socle, …)

  • Quels impacts sur le travail des pilotes et des formateurs ?

professeur9.jpg




Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 28 et 29 septembre 2015
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Accéder aux ressources de la formation du mois de mars 2014

À l’heure où la refondation de l’école se traduit par de nombreuses et nouvelles prescriptions (réforme du collège, réforme de l’éducation prioritaire, nouveaux cycles scolaires, nouveaux programmes et nouveau socle, conseil école-collège, etc.), se pose pour les pilotes et les formateurs, au niveau local départemental et académique, la question de l’accompagnement et de leur mise en œuvre. Comment aménager des espaces de travail collectif de lecture, de compréhension et de traduction de ces nouvelles prescriptions, aux différents niveaux et qui prennent en compte à la fois les difficultés des élèves, les contraintes et les difficultés des enseignants et des pilotes ? Cette formation s’adresse aux différents cadres de l’Éducation nationale (IA-IPR, IEN, chef d’établissement, CPE, …), aux formateurs (conseillers pédagogiques, formateurs REP+, ESPE, …), ainsi qu’aux coordonnateurs REP. Elle permettra aux participants d’analyser collectivement les contraintes et les difficultés des différents pilotes et formateurs en charge de la mise en œuvre de ces nouvelles prescriptions ; de s’approprier les outils théoriques de l’analyse du travail pour construire des formations et des accompagnements d’équipes qui prennent en compte leur travail réel et leurs préoccupations ; de réfléchir aux conditions de la mise en place de la collaboration inter-métier des différents pilotes et formateurs. À partir de la présentation de parcours de formation, les participants pourront également travailler à leur adaptation aux contextes d’exercice de chacun.

 

Le témoignage audiovisuel ; une source pour l'Histoire et la mémoire

  • Ressources, outils et valorisations pour le CNRD

laicité1.jpg




Parties prenantes : L’Institut français de l’Éducation de l'ENS de Lyon et l’USC Shoah Foundation

Dates : mercredi 14 octobre 2015 ; puis mercredi 06 avril 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Les enjeux mémoriels et le développement du numérique occupent une place conséquente dans les pratiques enseignantes. Le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) constitue un temps fort de la scolarité, conjuguant les dimensions historique, mémorielle et citoyenne de l’enseignement, et permettant de mettre en œuvre l’interdisciplinarité. Cette formation sera l’occasion de se familiariser avec une collection de près de 52 000 témoignages de survivants de la Shoah (et d’autres crimes de masse), accessibles depuis l’automne 2014 à l’École normale supérieure de Lyon. Ces récits ont été intégralement numérisés et indexés à la minute. Cinq moteurs de recherche permettent d’identifier au plus près les sujets d’études. La perspective du CNRD sera l’occasion d’une réflexion sur les finalités et les usages pédagogiques de la parole du témoin. Les participants expérimenteront un outil de scénarisation propre à la réalisation de projets audiovisuels. Les objectifs de cette formation seront de découvrir la collection de témoignages de l’USC Shoah Foundation ; d’étudier la spécificité du témoignage audiovisuel en tant que source ; de réfléchir à sa place et à son statut dans la construction des savoirs ; et enfin de développer un projet éducatif multimédia dans le cadre du CNRD. Elle s’organisera en deux temps, une première journée de présentation et d’exploration des témoignages et outils, puis une seconde journée de restitution des travaux effectués et sera destinée aux enseignants du second degré, de toutes disciplines, impliqués dans la participation au CNRD.

 

Accompagner "l'approche programme" dans l'enseignement supérieur

enseigner.jpg




Parties prenantes : Équipe EducTice, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 09 et 10 novembre 2015
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Public visé : membres d’équipes engagées ou souhaitant s’engager dans un projet de mise en œuvre de l’approche-programme ; responsable d’UFR ou de diplôme universitaire ; enseignant du supérieur ; ingénieur pédagogique.

L’approche-programme désigne un modèle d'organisation de l'enseignement autour d'un projet de formation. Elle conduit à définir une vision d’ensemble du profil du diplômé ; les cours ne sont alors plus cloisonnés ni mutuellement exclusifs. L’approche-programme amène à inverser les relations entre cours et programme ; le projet de formation conduit à écrire un programme, que les cours viennent ensuite nourrir. Elle repose sur le travail d’une équipe pédagogique en projet qui s’engage dans une œuvre commune. L’approche-programme est reliée à la mise en place de l’approche par compétences qui passe par une réflexion sur les situations où ces compétences pourraient être mobilisées. Les étudiants sont appelés à prendre en main leur formation et le rapport entre enseignants et étudiants s’en trouve modifié. L’approche-programme et l’approche par compétences se déploient à l’international. En France, elles commencent à questionner les équipes et les gouvernances. C’est dans ce contexte que l’IFÉ, et plus spécifiquement l’équipe EducTice, se positionne comme porteur du développement du projet DevSup, en collaboration avec les universités de Sherbrooke et de Montréal. DevSup est un projet de recherche et développement qui vise à soutenir la diffusion de l’approche-programme et de l’approche par compétences via le travail collaboratif des équipes pédagogiques, en lien avec les services d’appui des établissements d’enseignement supérieur. EducTice est engagée dans des méthodologies de recherche orientée vers la conception qui l’ont amenée à concevoir des outils et process (application ALOES, dispositif d’accompagnement à l’approche-programme).

NB : Cette formation est organisée dans le but d’apporter une aide aux établissements supérieurs qui ont fait le choix de la rénovation pédagogique en souhaitant faire évoluer leurs formations vers l’approche-programme et l’approche par compétences en lien avec les exigences de la nouvelle procédure d’accréditation mise en place par le ministère.

 

FormaTerre 2015  - Changement Climatique : qu'est-ce qui à changé depuis 2007 ?

Terre23.jpg




Parties prenantes : Équipe ACCES, IFÉ-ENS de Lyon
Dates : 12 et 13 novembre 2015
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de FormaTerre 2014

La France se mobilise pour le COP21 du mois de décembre prochain à partir du rapport du GIEC qui a été publié l'an dernier. Le précédent rapport date de 2007. Qu'est-ce qui a changé dans l'intervalle ? Que sait-on de plus ? Qu'a-t-on confirmé ? Qu'a-t-ton infirmé ? Le sujet est toujours aussi vif dans le débat public et il est impératif de mettre en place un point d'étape à partir des données et à l'occasion de l'année du COP21. La formation aura pour objectifs de rendre accessible aux enseignants les méthodes et les résultats issus de la recherche et de présenter des pistes pédagogiques utilisables en classe. Elle sera construite sur l’alternance de temps d’apports scientifiques et de réflexions pédagogiques et didactiques sur le sujet traité, afin de faciliter les interactions entre les communautés de recherche et d'enseignement. Elle se déroulera sur deux journées pleines avec des conférences le matin, des ateliers l'après-midi et une conférence grand public le jeudi 20 novembre au soir.

NB : Les professeurs de l'académie de Lyon qui souhaitent participer à cette formation doivent faire une double inscription (IFÉ et PAF).

 

Journée de simulation des négociations internationales sur le climat de la Cop21 : COP in MyCity

Cop in MyCity.jpg





Parties prenantes : Équipe ACCES, IFÉ - ENS de Lyon ; Avenir climatique, REFEDD, CliMates
Dates : samedi 14 novembre 2015
Lieu : Institut français de l'Éducation

En août 2013, le think-and-do tank étudiant international CliMates a lancé le projet « COP in MyCity ». L'objectif est d'inciter les jeunes engagés autour du changement climatique et les organisations pour la jeunesse à mobiliser les personnes dans leur ville, grâce à des formations sur le changement climatique, des simulations de négociations climatiques et des projets concrets axés sur la lutte contre le changement climatique. La France va accueillir et présider la vingt-et-unième Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée « Paris 2015 » du 30 novembre au 11 décembre 2015. C’est une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C. La France va donc jouer un rôle de premier ordre sur le plan international, pour rapprocher les points de vue et faciliter la recherche d’un consensus des Nations unies, et aussi au sein de l’Union européenne, qui occupe une place importante dans les négociations sur le climat. La COP21 à Paris sera décisive dans la lutte contre le changement climatique, mais aussi dans la mobilisation des jeunes. Les enjeux qu'elle porte sont suffisamment importants pour servir de catalyseur et lancer une dynamique pérenne. Elle réunira pour la première fois tous les Etats industrialisés et émergents pour qu'ils s'engagent à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La journée de simulation des négociations internationales sur le climat sera organisée par les associations étudiantes Avenir climatique en partenariat avec le REFEDD, CliMates et l'équipe ACCES de l'IFÉ. L’objectif est de mettre l'accent sur l'éducation et la formation autour des questions qui seront traitées lors de la COP21, par le truchement d’un jeu de rôle et d'un modèle de débat argumenté avec des outils pédagogiques innovants. La journée commencera par The Big Conf', un concept de conférence animée sur les enjeux énergie-climat. L'après-midi sera consacrée à la simulation de la conférence des parties ou chacun se mettra dans la peau d'un diplomate qui négociera avec les différentes délégations étatiques et les lobbies. Cette journée est ouverte à tous les personnels de l’Éducation nationale, ainsi qu’à toute personne œuvrant dans le champ éducatif et se sentant concernée par la question du changement climatique. Elle fera notamment écho à la circulaire de rentrée 2015 qui stipule que « les établissements scolaires s'inscriront à titre individuel ou en lien avec d'autres établissements dans l'organisation d'un projet pédagogique, de simulations de négociations internationales sur le changement climatique, afin de permettre à la communauté éducative de s'approprier ces enjeux ... ».

 

Lire et écrire

  •  Efficacité des pratiques d’enseignement de la lecture et de l’écriture au cours préparatoire

ecole 17.jpg




Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 23, 24 et 25 novembre 2015
Lieu : Institut français de l'Éducation

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois de juin 2013

Accéder aux vidéos du colloque « Lire et Écrire » du 25 septembre 2015 et aux interviews des chercheurs.

Pour aller au-delà de la question des méthodes de lecture, cette formation de formateurs se propose, à partir de la présentation et la description des pratiques d’enseignement observées pendant trois semaines dans 131 classes dans le cadre d‘une recherche coordonnée par l’Institut français de l’Éducation et prenant en compte un ensemble très détaillé de variables pédagogiques (modalités, de regroupement, formes d’aide, différenciation, …) et didactiques (nature des tâches, durée, supports, outils, …), d’ouvrir de nouvelles pistes de travail et de formation en direction des acteurs concernés par la question de l’influence des pratiques d’enseignement de la lecture et de l’écriture sur la qualité des premiers apprentissages, tout en favorisant la réflexion et les échanges entre praticiens et chercheurs.


Organiser des formations hybrides avec de la vidéo

néopass6.jpg





Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Formation de quatre jours organisée en deux sessions de deux jours à l'Institut français de l'Éducation :
  • 30 novembre et 1er décembre 2015 (session 1) 
  • 07 et 08 avril 2016 (session 2)

Ressources (session 1)

Accéder aux ressources de la formation du mois d'octobre 2013

À l’heure où se développe la demande institutionnelle d’organiser des parcours de formation articulant "présentiel" et "à distance", la notion "d’hybride" se substitue-t-elle à celle "d’alternance" ? À quelles conditions, pour les formateurs comme pour les stagiaires, la conception et la mise en œuvre de ce type de formation est-elle possible, utile, efficace, à la fois pour le travail en réseau mais également pour la construction de la professionnalité. La vidéo n’est pas un outil nouveau dans l’arsenal du formateur. Elle est depuis longtemps utilisée pour analyser des pratiques professionnelles. En mobilisant les cadres de l’analyse du travail, cette formation proposera de nouvelles manières d’utiliser cet outil pour recueillir des traces de l’activité réelle des enseignants et des formateurs en situation concrète, de les analyser et d’outiller des entretiens individuels, collectifs, ou encore des groupes de travail. Des partages d’expérience, des apports théoriques et des ateliers méthodologiques constitueront l’essentiel cette formation de quatre jours scindée en deux sessions de deux journées chacune, qui s’appuiera notamment sur la plateforme en ligne NéoPass@ction. L’objectif principal est que les participants construisent des moyens efficaces d’intervenir dans leur contexte de formation, leur permettant de mieux répondre aux besoins et attentes de leurs stagiaires.

 

Relations École-Familles, enseignants-parents en éducation prioritaire : un écosystème opportun ?

écoles17.jpg





Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 14, 15 et 16 décembre 2015 ; puis 08 juin 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois d'avril 2015

Le référentiel pour l’éducation prioritaire inscrit comme troisième de ses six priorités « une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire ». La formation de formateurs proposée interrogera les fondements et les enjeux des relations École-Famille et enseignants-parents pour les élèves. Il s’agira aussi de cerner les implications sur le pilotage et les pratiques professionnelles des enseignants, non seulement en direction des parents, mais tout autant dans leurs relations interprofessionnelles. Puis, des travaux en ateliers permettront de cibler des actions de formation dans leur dimension systémique. Dans cette perspective, les apports de la recherche pour cette formation s’inscriront dans les champs de la sociologie, des sciences politiques, des sciences de l’Éducation et seront confrontés à la réalité des métiers. Des pratiques d’établissements et d’enseignants seront exposées et discutées par ce qu’elles sous-tendent (ou pas) de bénéfices aux élèves. Des conceptions de formations feront l’objet de travaux en ateliers.


Quels outils didactiques pour faciliter l’enseignement des sciences physiques et chimiques au collège

aurore boréale.jpg





Parties prenantes : Équipe d'accueil mixte Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (université Claude Bernard Lyon 1 ; ENS de Lyon)

Dates : jeudi 07 janvier 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Formation ajournée

Cette journée de formation proposera d’analyser des séquences d’enseignement du point de vue pédagogique, didactique et épistémologique, tout en respectant les contraintes liées au contexte d’enseignement, aux programmes et au socle commun de compétences. Elle sera l’occasion de développer des pratiques d'enseignement pour que les activités proposées aux élèves suscitent leur motivation, développent leur sentiment de compétence et favorisent leur compréhension des sciences. Ainsi, seront proposés des outils concrets et théoriques afin de construire des séances d’enseignement des SPC au collège. Il s’agira de s’appuyer sur des résultats issus de la recherche afin de faire évoluer, ou avoir un retour réflexif, sur ses pratiques. Au cours de cette journée, il sera présenté aux participants, enseignants et formateurs, un bref tour d’horizon des références théoriques (pédagogique, didactique et épistémologique), suivi de travaux en ateliers sur ces thèmes. A partir de l’expérience de chacun, il sera proposé de modifier et d’adapter des séquences de cours, des situations concrètes d'enseignement, afin de faire vivre les différentes notions théoriques introduites. Dans un second temps, des exemples de séquences d’enseignement et de pratiques seront présentés dans lesquels interviennent ces différentes approches théoriques, afin de finalement analyser ces ressources. Les questions du retour réflexif sur ces pratiques seront également abordées. À travers les exemples discutés, l’idée première est d’alimenter la réflexion sur le rôle de l’enseignant en classe de sciences, sur sa posture et sur les choix opérés en phase de conception et d’implémentation des séances de travail.

 

La démarche d'investigation en mathématiques

  • Démarche d’étude par la recherche de école primaire au lycée

DI Maths 3.png





Parties prenantes : IFÉ - ENS de Lyon ; Équipes d'accueil ADEF (Apprentissage, Didactique, Évaluation, Formation) et I3DL (Interdidactique et Didactique des Disciplines et des Langues

Dates : du 11 au 14 janvier 2016

Lieu : Aix-Marseille Université, Site Saint-Charles

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois de janvier 2015

L’arrivée dans les programmes du terme de « démarche d’investigation », à l’école primaire, au collège et en lycée professionnel s’inscrit dans une volonté institutionnelle de revalorisation de l’enseignement scientifique, dont le sens et l’intérêt échappent trop souvent à bon nombre d’élèves. Ce constat, rendu particulièrement visible depuis quelques temps à partir des évaluations nationales ou internationales, interpelle désormais les responsables du système éducatif. Au sein des recherches actuellement menées par l’IFÉ, on élabore et teste la possibilité d’un enseignement des mathématiques basé sur une démarche grâce à laquelle les élèves apprennent, par l’étude et la recherche, certaines des notions du programme. Une opinion assez répandue voudrait que la démarche d'investigation se décline en une démarche expérimentale et en la résolution de problèmes par les élèves. La réalité des recherches menées par l’IFÉ montre que les choses ne sont pas si évidentes qu’il n’y paraît. Il s’agit, à l’école élémentaire, d’adapter et de faire passer des ingénieries didactiques sur l’entrée dans la numération et les algorithmes opératoires. Au niveau du collège et du lycée, d’initier des Parcours d'Étude et de Recherche élaborés par le réseau PERMES (Parcours d’Etude et de Recherche en Mathématiques dans l’Enseignement Secondaire). Au-delà des préconisations institutionnelles, quelles ressources disponibles ou à construire pour ce type d’enseignement ? A l’opposé d’un volontarisme qui échoue souvent car basé sur l’empirie, de quels outils théoriques faut-il disposer ? Enfin, quelle formation pour un type d’enseignement nouveau qui se démarque de ce qui se fait d’ordinaire en classe ?

 

Accrocher les enseignants pour accrocher les élèves ?

  • Prendre collectivement en charge l’accrochage des élèves dans la classe

EP4.jpg




Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 26 et 27 janvier 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois de janvier 2015

Dans un contexte de priorisation de la question du décrochage scolaire par les politiques publiques, cette formation tentera de comprendre comment certaines postures professionnelles, certaines interactions, certaines situations pédagogiques et didactiques organisées dans la classe ordinaire favorisent l’engagement et le maintien dans l’activité des élèves et comment d’autres les mettent en difficulté et par conséquent mettent également les enseignants en difficulté. Cette formation qui s’adresse en priorité aux formateurs et aux cadres de l’Éducation nationale permettra aux participants ; de s’emparer de situations de travail réel et de les analyser en croisant les outils des didactiques et de la clinique de l’activité des enseignants ; de concevoir des dispositifs de formation qui intègrent la double exigence de l’observation de ses élèves et celle de ses propres pratiques ; d’envisager les conditions de la création, du maintien et de l’accompagnement de collectifs de professionnels dans les établissements, centrés sur les conditions d’apprentissage des élèves dans l’ordinaire de la classe et adaptées aux contextes d’exercice.

 

Le fait religieux à l'École

fait religieux3.jpg




Parties prenantes : Équipe d’accueil Éducation, Cultures, Politiques (université Lumière Lyon 2, IFÉ - ENS de Lyon, université Jean Monnet de Saint-Étienne)

Dates : 01 et 02 février 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

L’opinion française, dans sa grande majorité, approuve aujourd’hui l’idée de renforcer l’étude du fait religieux à l’École publique. Depuis la parution du rapport Joutard (1989), les raisons de fond maintes fois développées sous divers angles militent pour une approche raisonnée des religions comme faits de civilisation. Cette formation, organisée par le laboratoire Éducation, Cultures, Politiques (ECP), aura comme point de départ un étonnement face à des dynamiques actuellement contradictoires : d’un côté une expression plus importante des religions dans l’espace public (dont l’école), de l’autre d’incessants rappels sur la nécessité de limiter leur emprise sur ce même espace public qu’elles menaceraient. Par ailleurs le constat d’une profusion de discours idéologiques, institutionnels ou prescriptifs sur la question des religions à l’école, bien souvent décalés par rapport à des pratiques très hétérogènes, est éloquent. Alors que se multiplient les prises de position qui ignorent largement l’histoire et n’interrogent pas les catégories utilisées pour aborder les religions, le(s) fait(s) religieux et la laïcité, les enquêtes empiriques s’avèrent peu développées ou encore méconnues. Elles devraient pourtant constituer un préalable à tout débat. En revenant sur la construction de la laïcité à travers l’histoire de l’école, cette formation tentera de contribuer à en éclairer les fondements et les points à préciser dans le contexte d’aujourd’hui. En abordant ce qui fait difficulté dans le quotidien de l’école, que ce soit dans la vie scolaire (restauration) ou dans l’enseignement, elle entendra redonner toute sa place à l’observation. En s’ouvrant au Québec et à la Suisse, cette action de formation relativisera la spécificité prêtée à la situation française et mettra en évidence le caractère international des questions que pose aujourd’hui la place des religions à l’école.


L’École inclusive et la scolarisation des élèves allophones

bateuax.jpg




Parties prenantes : Université Lyon 1 ; Espé de l'académie de Lyon ; Labex Aslan ; Laboratoire ICAR ; Centre Alain Savary, IFÉ-ENS de Lyon

Dates : 04 et 05 février 2016

Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois de décembre 2014

L’École inclusive vise une stratégie éducative globale et concerne tous les membres de la communauté scolaire, dont les élèves allophones nouveaux arrivants (ÉANA). Cela induit une évolution dans les démarches d’accueil et de scolarisation prescrite dans la circulaire n° 2012-141 du 02 novembre 2012. Les ÉANA, membres à part entière d’une classe ordinaire, relèvent d’une prise en charge de leurs besoins spécifiques par l’ensemble de la communauté scolaire et plus seulement par des enseignants qualifiés en français langue seconde (FLS/FLE). La formation de formateurs proposée interrogera les fondements et les enjeux de l’École inclusive pour les ÉANA et leurs effets sur le pilotage et les pratiques professionnelles des enseignants, non seulement en direction des élèves mais tout autant dans leurs relations interprofessionnelles. Dans cette perspective, les apports de la recherche pour cette formation s’inscriront dans les champs des sciences du langage, de la sociologie et des sciences de l’Éducation et seront confrontés à la réalité des métiers. Des pratiques d’enseignants seront exposées et discutées par ce qu’elles sous-tendent (ou pas) de bénéfices à la scolarisation des ÉANA. Des projets de formation seront partagés et d’autres feront l’objet de travaux d’ateliers.

 

FormaSciences 2016 : Origines et évolutions

Terre15.jpg





Parties prenantes : Équipe ACCES, IFÉ-ENS de Lyon
Dates : mardi 09 février 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation FormaSciences 2015

Cette formation est destinée à renforcer les connaissances scientifiques des enseignants. Elle s'adresse aux professeurs de sciences de la Vie et de la Terre et de sciences physiques et chimiques des lycées et collèges. Au travers de conférences et d’ateliers elle vise à susciter des échanges et des projets communs entre les établissements d’enseignement et les laboratoires. Durant cette journée, l’équipe de formateurs, enseignants-chercheurs, fera une présentation de résultats récents de recherches sur l'origine de l'Univers (big bang, origine des galaxies, des étoiles et des exoplanètes, ...), de la matière et de la masse (boson de Higgs, cosmologie, …) ainsi que sur l’évolution de l'atmosphère primitive, de l’origine de la vie et des sciences de l'évolution.


Workshop - Comprendre la dyslexie pour mieux aider les étudiants dyslexiques à l’Université ?

université7.jpg




Parties prenantes :  Le Laboratoire d’Excellence ASLAN ; le Laboratoire Dynamique Du Langage ; le Laboratoire Interaction, Corpus, Apprentissages, Représentations ; l’Institut français de l’éducation ; la Mission Handicap de l’université de Lyon

Date : jeudi 11 février 2016

Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

À l’université de Lyon, parmi les 969 étudiants en situation de handicap recensés au cours de l’année 2012-2013, 326 (soit 33,6%) présentaient des troubles du langage. Il s’agit généralement d’une dyslexie, trouble spécifique de l’apprentissage d’origine neurobiologique marqué par des difficultés à identifier rapidement les mots écrits et à les orthographier. Si les élèves sont davantage dépistés, accompagnés et pris en charge dans l’enseignement primaire et secondaire, ces actions sont beaucoup plus limitées à l’université. Or de grandes difficultés persistent, au quotidien, notamment à l’écrit, en production comme en compréhension (le décodage des mots est si lent que la compréhension est compromise), mais aussi en concentration, gestion du temps, organisation du travail et révisions. La prise en compte des besoins des étudiants dyslexiques est donc un réel enjeu sociétal, doublé d’enjeux scientifiques importants, car notre connaissance des troubles et difficultés liés à la dyslexie chez le jeune adulte est très parcellaire. Le projet ETUDYS a permis une réflexion à ce sujet, engageant des laboratoires de recherche de Lyon, des professionnels de la santé, la Mission handicap de l’université de Lyon et des associations du Collectif des Dys- du Rhône. L’objectif est de reconsidérer l’accueil des étudiants dyslexiques à l’université et de mieux informer les personnes concernées. L’équipe ETUDYS propose une journée de travail, de réflexion et de formation sur l’accompagnement des étudiants dyslexiques dans l’enseignement supérieur.

 

Scénarisation et pédagogies innovantes à l’heure du numérique

hybride1.gif




Parties prenantes : Équipe EducTice, IFÉ-ENS de Lyon et le Laboratoire Informatique de Grenoble

Dates : 07 et 08 mars 2016

Lieu : Institut français de l'Éducation

Les dix dernières années ont vu l’émergence rapide de plateformes de formation proposant aux apprenants des ressources d’apprentissage venant compléter ou remplacer les modalités traditionnelles de formation dans la classe. À l’heure de la généralisation des réseaux sociaux, de l’importance croissante donnée à la dimension collaborative dans l’apprentissage, de la montée en puissance des jeux pour l’apprentissage, de l’informatique mobile, ces plateformes présentent aujourd’hui de nombreuses limites. Parmi ces limites, on peut identifier la difficulté pour un concepteur (ingénieur pédagogique, enseignant, formateur) à exprimer aisément des scénarios d’apprentissage ouverts dépassant la consommation individuelle et séquentielle de ressources. L’objet de cette formation est de faire le point sur la modélisation des scénarios en centrant le propos sur des modèles émergents plaçant les notions d’espace d’activités et de personnalisation au centre de la tâche de conception. La formation, menée par des chercheurs et des praticiens, alternera des temps de présentation, des jeux de formation et des manipulations pratiques réalisées sur une plateforme de nouvelle génération.

 

Laïcité(s) et discriminations


evaluation8.jpg





Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 14, 15 et 16 mars 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois de novembre 2013

Alors que l’École a été mise sous les projecteurs médiatiques au mois de janvier dernier et sommée de mieux transmettre les "Valeurs de la République”, cette formation de formateurs et de cadres de l’Éducation nationale tentera de regarder les tensions qui se sont construites autour de l’École. À travers la déconstruction de la double injonction qui est faite aux professionnels de l’École de faire respecter la laïcité et de ne pas discriminer, sans forcément que ces mêmes professionnels soient accompagnés pour en comprendre la complexité juridique, historique et sociologique, cette formation permettra de faire le point sur les notions de “laïcité” et de “discrimination” et de réfléchir aux difficultés professionnelles que cela peut générer. L’objectif principal sera d’outiller cadres et formateurs pour leur permettre de mieux accompagner les équipes de terrain dans leurs relations avec les élèves et leur famille, tout en réfléchissant aux conditions d’un enseignement moins discriminant.

 

Science et pensée critique

art1.jpg





Parties prenantes : académie d’Aix-Marseille ; le collectif collectif de recherche transdisciplinaire esprit critique & sciences (Cortecs) ; IFÉ - ENS de Lyon

Dates : 17 et 18 mars 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Des théories scientifiques les plus farfelues aux manipulations idéologiques et politiques en sciences comme l'Intelligent Design ou le darwinisme social, tout ce qui relève de la frontière des sciences a pour vertu, par contraste, de faire naître l'essence même du processus d'élaboration de la connaissance scientifique commune. Par les erreurs d'appréciation, les limites de nos sens, mais aussi par nos faiblesses statistiques, nos manquements lexicaux, sans parler de nos goûts pour le strass et les paillettes médiatiques, il y a une kyrielle de manières de conclure à tort que quelque-chose de faux est vraisemblable. Aux affirmations paranormalistes, aux revendications surnaturelles ou spiritualistes, aux théories incontradictibles ou basées sur des prémisses fausses, il convient donc de développer une épistémologie neutre, sceptique au sens de la suspension de jugement, non complaisante devant la « nature » humaine et ses nombreux manquements. Reste à savoir comment élaborer une didactique de cette pensée, comment rendre appropriable cet art du doute raisonnable et méthodique, en faire un réel axe pédagogique efficace et transversal des vies scolaires et universitaires. L'objectif de cette formation est de présenter les bases épistémologiques permettant de forger un outillage critique solide pour l’analyse et le tri de l’information, d’abord scientifique, mais plus largement de tout type d’information : différences entre science et pseudosciences, aspects méthodologiques de la démarche scientifique, faillibilité de nos perceptions, de notre mémoire, soumission à l’autorité, influence et manipulation. Les thèmes d’accroche sont variés et en lien avec la critique argumentée des pseudosciences, idéologies et autres formes de discrimination et stéréotypes. On (re)découvrira ces outils appliqués dans des situations concrètes et élaborées sur le terrain avec des enseignants et leurs élèves, de tout niveau. Le lien est fait en permanence entre ces outils et les travaux et ressources pédagogiques déjà réalisés disponibles sur le site (www.cortecs.org).

 

Enseigner ; cet art du détail

  • Comment s’approprier des micro-gestes professionnels qui sont au cœur de la relation éducative

classe9.jpg





Parties prenantes : École supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE) de l'académie de Lyon - IFÉ - ENS de Lyon

Dates : 21 et 22 mars 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Enseigner c’est communiquer et en premier lieu c’est « dire quelque chose à quelqu’un ». La formation aura pour objet de recenser des attitudes, des gestes, des comportements verbaux et non verbaux qui peuvent être considérés comme autant de facilitateurs dans une relation de communication en situation de formation et d’enseignement. La voix est le premier instrument dans la communication orale mais elle se matérialise à travers l’ensemble de l’enveloppe corporelle et des signes qu’elle produit. La communication devient alors un subtil croisement de gestes et micro-gestes très précis allant du regard à la main, du positionnement au sol à la tonicité de la colonne vertébrale, des mimiques ou autres signes du visage témoins de l’état psychologique de l’instant, en passant par les différentes parties du corps qui sont autant d’indices visibles, palpables, décryptables par le public de ce que le professeur ou le formateur vit dans l’instant. Tout geste vocal ou corporel produit par un orateur va indubitablement induire chez son auditoire des réactions. Que ces réactions induites ou gestes produits soient conscients ou non, le fait est qu’ils existent et peuvent être observés, analysés, identifiés et considérés comme autant de marqueurs positifs ou négatifs dans la relation à l’autre. Le contenu d’un cours, d’une conférence est une chose, la médiation de sa transmission en est une autre. On ne peut donc pas considérer que seule la connaissance de l’objet suffit et il nous faut dès lors reconnaitre toute l’importance qu’il y a à s’intéresser à la mise en scène de la communication dans la transmission d’un savoir.

 

Parcours professionnels et développement professionnel des enseignants de LP

LP25.jpg





Parties prenantes : Équipe d’accueil Éducation, Cultures, Politiques (université Lumière Lyon 2, IFÉ - ENS de Lyon, université Jean Monnet de Saint-Étienne)

Dates : 23, 24 et 25 mars 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Formation ajournée et reportée en mars 2017

Accéder aux ressources de la formation du mois de mars 2015

Avec la mise en place des nouvelles modalités organisant le passage du Bac pro en trois ans et des prescriptions définissant les compétences et connaissances que les élèves doivent acquérir pour préparer leur entrée dans la vie professionnelle ou poursuivre des études supérieures, la voie professionnelle donne désormais accès aux bacheliers la possibilité de poursuivre des études dans l’enseignement supérieur. Cette nouvelle perspective et les nouveaux parcours de ces lycéens questionnent immanquablement la professionnalité des enseignants de lycée professionnel. Avec des effets indéniables sur le travail et une incidence certaine sur le profil des élèves qui intègrent désormais cette voie, la réforme a engendré des tensions dans l’éthique enseignante, en faisant notamment apparaitre la nécessité de construire de nouveaux repères et de nouvelles modalités dans les processus de travail. Prenant appui sur les éléments d’une recherche pluridisciplinaire (sociologie, linguistique, didactique) étudiant le rapport entre le parcours professionnel des enseignants et leur développement professionnel dans un contexte de changement, cette formation visera à repérer les ressources mobilisées, leur agencement, ainsi que les évolutions au cours de la carrière des enseignants en pointant les compétences développées et les remaniements identitaires. Après avoir défini ce que recouvre le terme de "professionnalité" de façon générale et plus particulièrement en lycée professionnel, cette formation tentera d’entrevoir, en pointant les éléments qui perturbent le travail ordinaire des enseignants et leurs effets sur l’agir professionnel, comment ces derniers organisent leurs parcours professionnel. À partir des différents niveaux d’analyse, macro, méso et micro (institution, établissement, classe), elle tentera de mettre à jour les éléments qui agissent sur cette modification de la professionnalité, leur impact sur la construction de nouveaux gestes professionnels et la dynamique des collectifs de travail, en questionnant, par une réflexion croisée, la recherche, l’institution et les différents partenaires de la voie professionnelle.

 

Apprendre, enseigner et former en maternelle

  • Quelles nouvelles et anciennes questions autour de la mise en œuvre des programmes

maternelle11.jpg





Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 31 mars et 1er avril 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois de janvier 2015

À l'heure de la mise en œuvre des nouveaux programmes de maternelle, nombreuses sont les questions vives auxquelles formateurs et inspecteurs sont confrontés. Comment construire les conditions d'une école à la fois bienveillante et qui permette à tous les élèves d'apprendre ? Comment concilier les différentes priorités (la place du jeu, le rôle du langage, l'importance des activités physiques et artistiques...) ? Comment aider les enseignant-e-s à réinterroger les "rituels", "activités", "ateliers" pour qu'ils tiennent à la fois compte des étapes du développement de l'enfant et qu'ils articulent les différentes modalités d'apprentissage (jouer, réfléchir, s'exercer, mémoriser, ...) ? Cette formation sera co-animée par l'équipe du centre Alain-Savary avec notamment l'apport de Sylvie Cèbe, Yves Soulé et Evelyne Collin Rovelas.

 

Histoire des arts, enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et "maitrise de la langue". Des langages pour penser et communiquer en français, histoire des arts et dans les projets interdisciplinaires au collège

  • Culture littéraire et artistique, étude de la langue, Histoire des arts, projets interdisciplinaires : articuler acquisitions culturelles, démarches critiques et pratiques discursives dans la logique de projet

éducation artistique 1.jpg







Parties prenantes : IFÉ-ENS de Lyon – Association AFEF. Responsable Jean-Charles Chabanne

Dates : 04, 05 et 06 avril 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois de mars 2015

Les nouveaux programmes du collège et tout particulièrement le programme d’histoire des arts au primaire et au collège invitent au développement d’un pôle disciplinaire et interdisciplinaire sous l’intitulé global « éducation artistique et culturelle ». Cette Invitation à développer des apprentissages « fondamentaux » ou « transversaux » dans l’ensemble des disciplines et à construire une « littéracie étendue » encourage des projets interdisciplinaires qui articulent les enjeux clefs des disciplines impliquées et des apprentissages fondamentaux du côté de la maitrise de la langue et des outils (multilittéracie). Cette formation de trois journées est destinée aux cadres de l’éducation (IEN- IA-IPR, chefs d’établissement, CPE, …), aux formateurs en charge de la formation « langue/art(s)/langage(s) » en lien avec l’histoire des arts (formateurs 1er et second degré, PEMF, CP, PFA, …), mais également aux enseignants désireux d’étudier l’intérêt de développer des projets articulant apprentissages fondamentaux et programme d’histoire des arts (incluant la littérature) dans le cadre d’une approche intégrative de l’éducation artistique et culturelle. Elle aura comme objectifs de prendre la mesure des relations entre langage (langue naturelle, autres langages), apprentissage et développement, en particulier dans le domaine Éducation artistique et culturelle ; de préciser les connaissances sur les relations entre Langue, langages et apprentissages dans une perspective disciplinaire, comparative et interdisciplinaire ; d’analyser du point de vue des enjeux d’apprentissages interdisciplinaires une activité de pratique artistique (en réception et en production) ; et enfin de développer et diversifier les formes de pratiques langagières et d’usage des outils numériques que peut favoriser un projet en « Histoire des arts ».

 

Le jardin ; un projet au cœur de l’EDD

Université été9.jpg







Parties prenantes : Parties prenantes : Équipe ACCES, IFÉ-ENS de Lyon

Dates : Jeudi 28 avril 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Plus d'informations

Cette formation a pour but d'accompagner les enseignants de cycle 3 et 4 et leurs collègues dans la conception et la mise en œuvre de projets pédagogiques transversaux dans et hors les murs de la classe à partir d'un objet de connaissances et de formation : le jardin. Elle rejoint la démarche décloisonnée de l'éducation au développement durable, en proposant aux enseignants de les aider à la fois dans la conception et la mise en œuvre de la pédagogie de projet et en présentant les passerelles envisageables avec des partenaires scientifiques et associatifs. Il s'agira également de présenter des outils numériques (site collaboratif, livret numérique, application) et de former les enseignants à leur utilisation par les élèves en classe et sur le terrain. Il s'agira enfin pour l'enseignant d'investir le jardin de l'ENS de Lyon pour expérimenter, tester, échanger sur ses pratiques.

 

La mutualisation des pratiques en langues

  • Mutualiser, c’est formateur, mais à quelles conditions ?

filet.jpg





Modalités de travail (formation hybride en trois temps) :
  1. Travail préparatoire, de mutualisation, avec un groupe constitué (démarrage des travaux à distance début mars 2016).
  2. Journée de regroupement à Institut français de l'Éducation (mercredi 11 mai 2016) : règles et principes de la mutualisation sur la base des problématiques adoptées.
  3. Suites à donner au dispositif, soit dans le cadre de l’IFÉ, soit sur les différents terrains des participants.

Pré-Programme

  • Organisateurs : Alain Pastor (association Défi-Langues) et Colette Brun-Castelly (ex-IA-IPR) anciens chargés de recherche IFE-ENS de Lyon.
  • Attention ; nombre de places limité à 25 participants.

Accéder aux ressources de la formation du mois de mars 2015

Les enseignants échangent peu sur ce qui se passe réellement dans les classes. On invoque souvent une culture professionnelle individualiste et moins un obstacle plus objectif ; la possibilité d’échanger efficacement suppose l’existence d’un « langage » commun autour d’un ensemble de savoirs professionnels partagés. Or la communauté enseignante est loin d’avoir atteint un consensus minimal sur ce plan. L’enseignement des langues n’échappe pas à ce constat alors même que le CECRL est censé créer les conditions d’une harmonisation des objectifs en langue, comme le socle commun d’un point de vue interdisciplinaire. Faute de référence professionnelle commune suffisamment élaborée, les tentatives de mutualisation en restent trop souvent à un stade superficiel (échange de documents, d’exercices, de grilles d’évaluation) insuffisant pour dépasser l’empirisme des pratiques d’enseignement et d’évaluation et l’implicite relatif aux processus d’apprentissage. Cette formation proposera l’examen d’une alternative. Pour que « mutualiser soit formateur », c’est à dire permette d’avancer dans la voie de l’élaboration et de l’organisation des savoirs professionnels, l’implication collective des enseignants doit être une occasion de confronter deux catégories de savoirs : ceux élaborés dans l’action d’enseigner et ceux élaborés dans une démarche scientifique portant sur la langue, les pratiques langagières, l’apprentissage d’une langue et les situations didactiques. Le dispositif de travail proposé consistera, dans un premier temps (début mars à début mai 2016), à prendre part à une situation de mutualisation à distance portant sur des pratiques réelles d’enseignement de langue ou de formation d’enseignants. Chaque participant devra alors soumettre au groupe une proposition de travail déjà personnellement réalisée ou en projet, et contribuer aux interactions à distance qu’elle suscitera. Les formateurs assureront la régulation des échanges ainsi que les éventuels apports d’informations ou de connaissances qui se révèleront pertinents. Dans un second temps (mercredi 11 mai 2016), un regroupement à l’IFE permettra d’analyser chaque situation, d’apporter des précisions complémentaires aux questions didactiques soulevées, d’harmoniser les notions, d’analyser et évaluer la démarche suivie dans le cadre de cette formation et enfin d’envisager les suites éventuelles à donner à ce dispositif, soit dans le cadre de l’IFE, soit sur les différents terrains des participants.


Devoirs à la maison et travail personnel des élèves

  • Quelle formation des professionnels pour une École plus juste ?

professeur11.jpg





Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 02, 03 et 04 mai 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Alors que de nombreux travaux de recherche montrent la manière dont les devoirs à la maison sont producteurs d’inégalités corrélées à l’origine sociale des élèves, y compris lorsqu’existent des temps d’étude encadrés par des enseignants, se pose la question de l’apprentissage du travail personnel sur le temps de classe et des difficultés professionnelles que cela soulève pour les enseignants du premier et du second degré. Cette formation qui s’adresse prioritairement aux formateurs, aux coordonnateurs REP et aux cadres de l’Éducation nationale (IEN, IA-IPR, chefs d’établissement, CPE, …), sera l’occasion de faire le point sur les mécanismes qui produisent des inégalités liées aux devoirs à la maison, mais également d’envisager les conditions d’une formation des enseignants qui s’appuie sur leur réalité professionnelle et qui prenne en compte les difficultés qu’ils rencontrent pour permettre à tous les élèves d’apprendre progressivement à être autonomes dans leur travail personnel.

 

Comment les enseignants durent-ils dans le métier ?

  • Usure, adaptation, épreuves et ressources

Rentrée2.jpg





Parties prenantes : Équipe d’Accueil Éducation, Cultures, Politiques (Université Lumière Lyon 2, IFÉ-ENS de Lyon, Université Jean Monnet de Saint-Etienne)

Dates : 09, 10 et 11 mai 2016 (participation au colloque + une journée de formation de formateurs)
Lieu : Institut français de l'Éducation

Formation reportée au mois de mai 2017

Une certaine crise du recrutement et du maintien des personnels enseignants est aujourd’hui soulignée par les organismes internationaux (OCDE, UNESCO,…) au moment où des transformations affectent les carrières et le métier d’enseignant. Dans cette situation, l’institution, les organisations syndicales et les associations de parents d’élèves, ainsi que le système de santé et les pouvoirs publics, sont concernés par la question de la « durée » dans le métier des personnels enseignants. L’équipe d’accueil ECP (Éducation, cultures et politiques) a initié une recherche pluridisciplinaire (sociologie, sciences de l’éducation, ergonomie), dont l’objectif est d’interroger le rapport entre le processus de construction du développement de l’expérience professionnelle et les processus de vieillissement, dans un contexte de forte évolution des métiers et des carrières, en formulant l’hypothèse qu’il y a une variation des ressources mobilisées, des stratégies, des marges de manœuvre selon les périodes de la vie professionnelle, selon les environnements de travail propres à chaque pays et selon le genre, mais que des régularités peuvent être identifiées sur chaque dimension. La question centrale de ce travail scientifique est de comprendre comment les enseignants travaillant dans des contextes institutionnels, organisationnels et à des niveaux d’enseignement différents, maintiennent le développement de leur expérience professionnelle, l’engagement dans leur travail et leur santé face aux épreuves du métier et aux processus de vieillissement.

Cette formation de formateurs organisée sur trois jours sera scindée en deux temps distincts mais néanmoins complémentaires. Les deux premières journées consisteront en une participation à un colloque scientifique et seront l’occasion d’une présentation puis d’une discussion, avec les chercheurs, des résultats de la recherche de manière à ouvrir une réflexion sur les conditions du développement professionnel, les facteurs qui entravent la possibilité de « durer » dans le métier en bonne santé et l’activité en fin de carrière. La troisième journée, plus spécifiquement dédiée aux formateurs, sera consacrée à la production de ressources pour la conception de la formation initiale et continue des enseignants. Les inscriptions pourront se faire soit pour les deux premières journées seulement, soit pour la totalité de la formation.

 

Langage, langues et inégalités scolaires

langue7.jpg





Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon
Dates : 26 et 27 mai 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Accéder aux ressources de la formation du mois d'avril 2014

Comment construire une culture langagière commune qui prenne en compte la diversité des profils sociaux et des répertoires communicatifs des élèves ? Dans quels buts, à quelles conditions et selon quelles modalités ? Il s’agira d’examiner différentes modalités existantes d’interprétation et de prise en compte, à et par l’École, de la diversité linguistique, des normes et des variations socio-langagières afin, d’une part, de mieux cerner le rôle dévolu aux langues et au langage à l’École dans la construction des différences, voire dans la production d’inégalités sociales et / ou scolaires et, d’autre part, d’envisager des pistes d’action pour que l’École contribue à réduire ces inégalités. Les apports de la recherche pour cette formation s’inscriront dans les champs des sciences du langage, de la sociologie et des sciences de l’Éducation et seront confrontés à la réalité des métiers.

 

Coordonnateurs de réseau en Éducation prioritaire

Travail collectif1.jpg







Parties prenantes : Centre Alain Savary, IFÉ - ENS de Lyon

Dates : 06 et 07 juin 2016
Lieu : Institut français de l'Éducation

Programme

Ressources

Alors que la refondation de l’Éducation prioritaire s’est mise en place, redonnant dans le référentiel une place reconnue aux coordonnateurs et coordonnatrices de réseau que les précédentes réformes avaient un peu invisibilisé-e-s, le centre Alain-Savary a mis en place une grande enquête auprès des personnes exerçant cette fonction et conduit, durant un an,  un séminaire avec une dizaine d’entre eux. Cette formation sera l’occasion de restituer et de mettre en débat le résultat de ce travail à travers nos analyses et les témoignages des participants au séminaire afin d’engager une réflexion avec les participants sur les ressources que constitue cette fonction pour les réseaux et sur les conditions pour que les coordonnateurs et coordonnatrices puissent être la cheville ouvrière du travail inter-métiers au service des élèves et de leurs apprentissages scolaires.

 

Actions sur le document