Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut Français de l'Éducation

Les Lieux d'Éducation Associés (lea)

Vous êtes ici : Accueil / Le réseau / Les différents LéA / Écoles-Collèges Terres de Lorraine
Retour

LéA Écoles-Collèges Terres de Lorraine, Nancy-Metz

depuis 2017
Sur la trace des apprentissages, de l’école au collège
CREM - Centre d'études et de recherches sur les médiations
Thématique(s) Ifé : Les ressources pour apprendre et faire apprendre

Notre projet rassemble deux bassins de formation lorrains, d'où la mention " Terres de Lorraine" dans son nom.

L'idée de sa création a commencé à germer le 1er décembre 2016. Ce jour-là, nous ne nous connaissions pas tous mais nous avons été réunis à une journée d'étude intitulée "Rendez-vous de l'ESPE de Lorraine" pour aborder la question du cycle 3, aux confins de l'école et du collège. 

Plusieurs d'entre nous se sont ensuite croisés lors de réunions de concertation et au sein de dispositifs de formation centrés sur la questions des liaisons interdegrés.

L'appel à Projet LÉA 2017 a provoqué la transformation d'un désir commun de réflexion et d'action concertée en projet d'action de recherche. En nous donnant un cadre institutionnel, il nous a aidés à construire un collectif de travail autour de questions communes. 

Notre groupe se compose de 21 personnes de statuts divers : inspecteurs de l'éducation nationale, principaux et principaux adjoints de collège, conseillers pédagogiques, enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur, étudiants-fonctionnaires stagiaires titulaires d'un Master MEEF. Sont ainsi mis en relation : l'ESPE de Lorraine, et plus précisément le site de Nancy-Maxéville, le collège de Colombey-les-Belles, la circonscription de Toul, le collège de Neuves-Maisons et la circonscription de...

Recherche menée

Les études scientifiques sur la trace écrite scolaire sont peu nombreuses mais toutes s’accordent sur le principe selon lequel on apprend en écrivant. Conformément à ce principe, des recherches (Jorro, 2002 ; Delormas, 2010) ont montré les mérites réflexifs d’un journal de formation. Il a été montré que la formalisation d’un apprentissage dans une forme d’écriture personnelle qui ne lui est pas à priori destinée génère questionnement, réflexivité et socialisation. Pourtant, ce rapprochement entre écriture personnelle et écriture d’apprentissage n’a pas gagné les prescriptions pour l’École. Les notions d’apprentissage personnalisé (OCDE, 2006) et de progressivité (Programmes scolaires des cycles d’apprentissages fondamentaux, de consolidation et d’approfondissements, 2015) existent mais l’écriture scolaire semble institutionnellement niée comme écriture de soi et comme occasion d’apprentissage rédactionnel. Se distinguent institutionnellement, d’un côté, une écriture littéraire scolarisée relevant de l’imitation et de l’invention (écriture qui se prépare, se travaille et s’organise au brouillon) et d’un autre côté une écriture scolaire (écriture de leçon, de résumé, de compte-rendu le plus souvent totalement pris en charge par l’enseignant seul et copié par les élèves).

La recherche relie pratiques enseignantes et apprentissages des élèves au cycle 3. Elle approche cette écriture scolaire sous l’angle de l’écriture, sous l’angle de l’évaluation des apprentissages des élèves et sous l’angle de la culture professionnelle propre au cycle 3. Après un état des lieux des pratiques déclarées dans le groupe et des pratiques observées par les membres associés, nous nous intéresserons à la conception de traces écrites nouvelles : narratives, personnelles et/ou publiables grâce aux moyens numériques actuels.

Qu’apporteraient ces nouvelles traces scolaires aux acteurs de l’école et du collège ? Contribueraient-elles à l’évaluation positive des apprentissages des élèves ? Ainsi réinventée, cette écriture constituerait-elle une trace d’apprentissage personnalisé qui accompagnerait l’élève de l’école au collège dans le cadre d’un cycle commun d’apprentissage ? Faciliterait-elle la construction d’une culture commune entre les métiers de l’enseignement du premier et du second degré ?

Les enseignants associés pourront se livrer à des entretiens d’autoconfrontation croisée (Clot, Faïta, Fernandez et Scheller, 2000), à partir de l’observation de pratiques filmées. Ce dispositif produira des controverses qui feront émerger des manières partagées de penser et de piloter l’écriture scolaire d’apprentissage.

Un des enjeux du projet est de partir de nos observations et de les nourrir de lectures appropriées, pour produire des propositions pour une écriture renouvelée, alliant écriture de soi et écriture scolaire. 

Productions du LéA

Productions visées :

Année 1 : échange des pratiques et observation de classes. Définition de notre objet.

-        Entretiens

-        Observations de classes de cycle 3

Année 2 : état des lieux des pratiques observées, essais et propositions pour une écriture renouvelée.

-        Poursuite des observations sur des essais de traces écrites renouvelées.

-        Construction d’un guide de pilotage pour une écriture d’apprentissage de formes variées et prenant en compte des repères de progressivité. Travail de formalisation qui présentera l’intérêt de contribuer à l’élaboration d’une culture commune en contexte de polyvalence et en interdisciplinarité, en lien avec des pratiques d’écriture scolaire à l’école et au collège.

 

Année 3 : partage et publication des connaissances produites.

-        Contributions à la formation professionnelle

-        Publications (communication en colloque et rédaction d’article dans une revue scientifique et professionnelle). 

Membres de l'équipe

  • Anne-Laure BISTORIN
  • Isabelle BEAUMONT
  • Marie-Pierre EQUY
  • Alan GARLAND
  • Corinne HENRIET
  • Etienne JOANNES
  • Olivier KOBYLAK
  • Valérie METZ
  • Stéphanie MOUILLET
  • Caroline PASTE
  • Eva RABIN
  • Marie-Claire SILVETTI
  • Isabelle ORSI
  • Aurore PROMONET
  • Évelyne THOMAS-GRANDEMANGE

Équipe

Correspondant IFE
Aurore PROMONET
Correspondant LéA
Raymond CASTELLI, Marie-Pierre EQUY, Etienne JOANNES, Olivier KOBYLA, Jean-Marc LEGRETARD, Anne-Marie LEYGONIE, Isabelle ORSI, Évelyne THOMAS-GRANDEMANGE
Responsable recherche
Aurore PROMONET

Voir aussi

  • crem.univ-loraine.fr
  • www4.ac-nancy-metz.fr/clg-j-ferry-neuves-maisons/spip/
  • www4.ac-nancy-metz.fr
  • www4.ac-nancy-metz.fr/clg-j-gruber/spip/