Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Lieux d'Éducation Associés à l'IFÉ

Les Lieux d'Éducation Associés à l'IFÉ (léa-IFÉ)

Vous êtes ici : Accueil / Manifestations / Rencontres internationales / Rencontre internationale des LéA-IFÉ - mai 2024

Rencontre internationale des LéA-IFÉ - mai 2024

Création collective d’intelligence dans le réseau des LéA-IFÉ

Bandeau RI 2024

La Rencontre internationale des LéA-IFÉ réunit chaque année au mois de mai les membres du réseau des LéA-IFÉ et ses partenaires avec un triple objectif : mettre au travail la thématique choisie à l’échelle du réseau des LéA-IFÉ ; valoriser les travaux effectués par chaque LéA ; favoriser des échanges et des réflexions, au service des projets, au sein du réseau des LéA-IFÉ. En 2024, la thématique retenue est la suivante :

 Création collective d’intelligence dans le réseau des LéA-IFÉ


Les recherches collaboratives conduites dans les Lieux d’éducation associés à l’Institut français de l’éducation (LéA-IFÉ) sont ancrées dans les pratiques des acteurs éducatifs, souvent celles des enseignants, mais parfois celles des formateurs, des pilotes ou encore d’autres acteurs impliqués dans le LéA. L’équipe éducative d’un LéA est associée à une équipe de recherche constituée d’un ou de plusieurs chercheurs, parfois de disciplines différentes, et certaines fois d’étudiants. Le collectif du LéA ainsi constitué réunit une diversité d’acteurs, de par leur métier, leurs missions, leur discipline, leurs expériences, pour investiguer un objet choisi à partir d’un questionnement partagé. Ensemble, ils interrogent les pratiques, les décrivent, les documentent, voir les transforment et les outillent. Ainsi, la collaboration entre les acteurs d’un LéA permet de développer une « capacité à estimer les possibilités propres à une situation et à agir en fonction de cette estimation » ce qui définit ce qu’est l’intelligence pour Dewey (2014, p. 229), (Sensevy, 2020).  Cette Rencontre vise à éclairer à la fois le processus de création collective d'intelligence au sein d'un LéA et ce que cette intelligence produit et transforme.

Dewey J.(2014), La quête de certitude ; une étude de la relation entre connaissance et action, Paris. Éditions Gallimard.

Sensevy, G. (2020). À propos des lumières. L’intelligence et la coopération. Dans L’éducation et les Lumières : Enjeux philosophiques et didactiques contemporains. Éditions Raison et passions. Disponible en ligne.

 

Programme

 

Voir la liste des contributions des LéA-IFÉ avec leurs résumés

Mardi 28 mai après-midi

13h00 : Accueil

13h30 : Introduction 

13h45 : Espaces de travail entre les équipes des LéA et les partenaires du réseau sous forme d'ateliers. Présentation des ateliers

  • 13h45 - 15h10
    • Atelier 1 :  La vie d'un LéA : retour d’expériences sur 3 ans dans un LéA
    • Atelier 3 : Quelles caractéristiques des recherches conduites dans les LéA-IFÉ ?
    • Atelier 5 : La recherche de problèmes en mathématiques : quels problèmes pour quels objectifs ? (partie 1)
    • Atelier 6 : La création d’intelligence collective et de capacité d’agir au-delà du LéA
  • 15h20 - 16h45
    • Atelier 2 :  Être dans un LéA, et après ?
    • Atelier 3 : Quelles sont les caractéristiques des recherches conduites dans les LéA-IFÉ ?
    • Atelier 4 :  Exemples de dispositifs d'apprentissage des langues dans trois LéA : vers un réseau “LéA-Langues”
    • Atelier 5 : La recherche de problèmes en mathématiques : quels problèmes pour quels objectifs ? (partie 2)

16h45 : Moment de convivialité et d'échanges autour d'un goûter partagé composé de spécialités régionales apportées par les participants aux ateliers

 

Mercredi 29 mai (9h-17h)

9h00 : Accueil : émargement et café

9h30 : Ouverture de la journée par

  • Brigitte Darchy Koechlin, Bureau de l'innovation pédagogique, Direction Générale de l'Enseignement Scolaire,
  • Luc Ria, Directeur de l'Institut Français de l'Éducation

 

9h50 : Conférence "Égalité et création d'intelligence au sein d'un collectif d'ingénierie coopérative"Murielle GERIN, Maitresse de conférences en sciences de l'éducation et de la formation, Université de Bretagne occidentale, INSPE de Bretagne, Laboratoire CREAD EA 3875  et Loïs LEFEUVRE, Docteur en sciences de l'éducation, membre du Collectif Didactique pour Enseigner (CDpE), ancien directeur de l'IUFM de Bretagne, correspondant du tout premier LéA de 2010-2011 Résumé de la conférence

Stream Conference rectangulaire

10h50 : Pause - échanges 

11h00 : Session 1 de communications scientifiques des LéA sur leurs travaux ou sur la thématique de la journée 

11h45 : Déjeuner

12h45 : Forum : présentation sous forme de posters et de démonstrations des travaux et des ressources des LéA.

13h45 : Session 2 de communications scientifiques des LéA sur leurs travaux ou sur la thématique de la journée 

15h30 : Pause - échanges

15h45 : Mise en dialogue de Murielle Gerin & Loïs Lefeuvre et échanges avec la salle. Animation par Sophie Nadeau-Tremblay, chargée de cours et doctorante (UQAC)

Stream Mise en dialogue Rect

16h30 : Clôture


Programme détaillé

Présentation des ateliers du mardi 28 mai après-midi

 

  • Atelier 1 :  La vie d'un LéA : retour d’expériences sur 3 ans dans un LéA (Durée : 1h30)

Cet atelier est proposé par l'équipe de coordination du réseau des LéA-IFÉ. Il s’adresse à tous.

A partir de témoignages de LéA en 3ème année, nous proposons d’échanger autour d’éléments saillants de la vie d’un LéA. Nous nous intéresserons en particulier à l’évolution des relations entre les acteurs d’un LéA, au processus de co-production de ressources pour la communauté éducative et scientifique, au recueil et à l’analyse des données de recherche. Les expériences mises en commun pourront être source d’inspiration pour chacun que l’on soit dans un LéA en 1ère, 2ème ou 3ème année.

 

  • Atelier 2 :  Être dans un LéA, et après ? (Durée : 1h30)

Cet atelier est proposé par l'équipe de coordination du réseau des LéA-IFÉ. Cet atelier est ouvert aux LéA de 2ème et 3ème année qui souhaitent travailler sur l’après LéA.

Que se passe-t-il lorsqu’on sort du réseau des LéA ? Peut-on / souhaite-t-on maintenir un collectif de travail après le temps du LéA ? A quelles conditions est-ce possible ? Pour quelles activités ? Comment finaliser et/ou diffuser les ressources produites par le LéA ? Quels partenaires peuvent être mobilisés ? Quel lien maintenir avec le réseau des LéA ? Cet atelier amènera les participants à se questionner sur les éléments importants à prendre en compte, et permettra de mettre en commun des pistes et points de vigilance.

 

  • Atelier 3 : Quelles sont les caractéristiques des recherches conduites dans les LéA-IFÉ ? (Durée : 1h30)

Cet atelier est construit et animé avec Sophie Nadeau-Tremblay, chargée de cours et doctorante (UQAC). Il s’adresse à tous.

Un groupe de travail, impliquant l’équipe de coordination, des membres du réseau des LéA-IFÉ, des membres des LéA Libanais (LéAL) et du Consortium régional de recherche en éducation du Québec (CRRE), a été initié en mai 2023 pour décrire les caractéristiques des recherches collaboratives conduites dans nos trois réseaux. Ce travail peut permettre aux membres des LéA de mieux comprendre les recherches dans lesquelles ils s’engagent, d'avoir des repères pour les mettre en œuvre, de partager avec des partenaires extérieurs leur démarche de recherche. Cet atelier a pour objectif de soumettre aux participants quatre éléments de caractérisation identifiés par le groupe de travail et de les confronter à ce qui se vit dans leur LéA afin de repérer des caractéristiques qui n’auraient pas encore été décrites dans le cadre de ce groupe de travail.

 

  • Atelier 4 :  Exemples de dispositifs d'apprentissage des langues dans trois LéA : vers un réseau “LéA-Langues” (Durée : 1h30)

Cet atelier est proposé par des membres des LéA Ecole Jean Jaurès et collège Guynemer, Réseau CAPture en lycées professionnels, Réseau Langues Bretagne . Il est ouvert à toute personne intéressée par la thématique.

Cet atelier a pour objectif de partager les dispositifs d'apprentissage des langues qui sont travaillés dans différents établissements scolaires et dans différentes académies au sein du réseau des LéA-IFÉ. Ce partage permettra d’initier l’identification de questions communes et de points de divergences. Ces dispositifs seront présentés à partir d’exemples concrets permettant d'exemplifier comment le travail entre chercheurs et professeurs, professionnels de l'éducation, a mené à la construction de ces dispositifs éducatifs ou didactiques, et, à une production de ressources . En savoir plus

 

  • Atelier 5 : La recherche de problèmes en mathématiques : quels problèmes pour quels objectifs ? (Durée : 3h)

Cet atelier est proposé par des membres des LéA MaPcv, Ecl@Maths, Réseau de l'école à l'université -Grenoble et AnnecyIl est ouvert à toute personne intéressée par la thématique.

Ces trois LéA portent sur l’apprentissage des mathématiques par la recherche de problèmes, à l’école primaire, au collège et au lycée. Ils abordent cette thématique sous différents angles, celui de la modélisation (Yvain-Prébiski & Discours, 2023), de l’activité de recherche (Croquelois & Gardes, 2023), de la preuve et du raisonnement (Gandit & al., 2023). Une question centrale au cœur des travaux de ces trois LéA est la prise en compte, dès l’élaboration des problèmes, des objectifs d’apprentissage visés. Lors de cet atelier, nous proposons de réfléchir à la question suivante : quelles sont les caractéristiques des problèmes proposés dans ces trois LéA ? En savoir plus  

 

  • Atelier 6 : La création d’intelligence collective et de capacité d’agir au-delà du LéA  (Durée : 1h30)

Cet atelier est proposé par Sabine KITTEN (CARDIE de l'académie de Créteil) et Brigitte DARCHY-KOECHLIN (Bureau de l'innovation pédagogique, DGESCO), toutes les deux membres du comité de pilotage du réseau des LéA-IFÉ. Il s'adresse aux partenaires du réseau et à toutes personnes des LéA intéressées par la thématique. 

Les LéA-IFÉ s'organisent autour d'équipes engagées dans un contexte de travail situé plus ou moins large (établissement, réseau d’établissements). Cet espace voit se déployer des temps de travail qui font dialoguer de façon collaborative des équipes de terrain, des chercheurs et parfois des partenaires. Cette collaboration est à l'origine d’une création collective d'intelligence. Il en résulte une démarche, des productions et des résultats, sous forme de traces formelles et informelles.  En quoi ce qui est produit par un LéA entre-il en résonance au-delà de son périmètre et de ses acteurs ? En quoi un LéA peut-il inspirer, nourrir un territoire élargi, tisser des liens avec d’autres acteurs, voire essaimer ? Comment peut-il s’appuyer sur des structures institutionnelles telles que les CARDIE, les EAFC, les DSDEN pour cela ? Cet atelier, construit sur un cercle de réflexion, cherche à mener une discussion ouverte et nuancée sur ces questions pour cheminer ensemble en s'appuyant sur un protocole encadrant et soutenant. 

Conférence du mercredi 29 mai

Conférence "Égalité et création d'intelligence au sein d'un collectif d'ingénierie coopérative"Murielle GERIN, Maitresse de conférences en sciences de l'éducation et de la formation, Université de Bretagne occidentale, INSPE de Bretagne, Laboratoire CREAD EA 3875  et Loïs LEFEUVRE, Docteur en sciences de l'éducation, membre du Collectif Didactique pour Enseigner (CDpE), ancien directeur de l'IUFM de Bretagne, correspondant du tout premier LéA de 2010-2011 

"Égalité et création d'intelligence au sein d'un collectif d'ingénierie coopérative", cet axe s'est imposé comme l'un des axes particulièrement importants des recherches du Collectif Didactique pour Enseigner. Il s'agit premièrement de comprendre comment émerge l'ingéniosité d'un collectif pour concevoir et mettre en œuvre un dispositif d'enseignement, et deuxièmement, de tenter d'identifier à quelles conditions cette ingéniosité devient la préoccupation partagée de tous les membres du collectif. Dans cette conférence, nous abordons ces questions à partir d’exemples extraits de deux ingénieries coopératives. Le premier exemple porte sur la concrétisation de l’égalité filles-garçons dans et par les situations d’écriture au CP. Il s'agit de montrer comment la rencontre du collectif d'ingénierie avec un “art de faire”, ici l’art de la coécriture, participe d’un processus de création collective d’intelligence aboutissant à l’invention d’une situation d’écriture originale. Le second exemple porte sur la compréhension et l'interprétation des fables de La Fontaine en classes de CE et CM. Il s'agit de montrer comment, et à quelles conditions, le questionnement posé par un nouveau venu dans l'ingénierie relance la teneur du travail épistémique et didactique au sein du collectif. Autrement dit, identifier comment le questionnement de l'un devient l'affaire de tous, et comment le collectif est en mesure de créer des améliorations du dispositif d'enseignement mis en place jusqu'alors.

Références bibliographiques :

Collectif Didactique pour Enseigner. (2024, à paraitre). Art de faire ensemble. Les ingénieries coopératives. Rennes : Presses Universitaires Rennaises.
Quilio, S. (2022). La coopération professeurs-chercheurs pour l’accroissement des puissances d’agir. Représenter la pratique pour la comprendre et pour l’améliorer. [Habilitation à Diriger des Recherches]. Université de Bretagne Occidentale.
Sensevy, G. (2020). À propos des lumières. L’intelligence et la coopération. In M. Fabre & C. Chauvigné (Éds.), L’éducation et les Lumières : Enjeux philosophiques et didactiques contemporains. (p. 236‑254). Raison et Passions.