Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Kadékol

Navigation

L'éducation a sa webradio

ENS Lyon - cobranded.svg

 

Retrouvez les relais de Kadékol

Vous êtes ici : Accueil / LE MICRO EST DANS LA CLASSE / #30 Pratiques enseignantes et confinement

LE MICRO EST DANS LA CLASSE : épisode 30 (20/01/2021)

Confinement, numérique, pratiques enseignantes, EAD, youtube, enseignement hybride

Confinement : les enseignants revoient leurs pratiques (numériques)

En ce début d’année 2021, notre quotidien est toujours rythmé par la lutte contre la COVID 19. Dix mois après l’annonce du premier confinement, nous en sommes aujourd’hui au temps des premières vaccinations et nous suivons avec attention la progression des nouveaux variants.

Dès le départ, cette crise sanitaire a modifié nos repères, tant dans nos vies privées que dans nos vies professionnelles. Au fil des confinements successifs, les établissements scolaires ont été totalement fermés, puis ont réouvert partiellement en fonction de l’âge des élèves, de la taille des établissements et du contexte sanitaire.

Si dans un premier temps la fermeture des classes a sidéré les enseignants, l’obligation d’enseigner à distance, les a amené à expérimenter, à innover. Dans ce contexte exceptionnel, nombre d’entre eux se sont formés. Ils ont testé de nouveaux outils et ont repensé leur manière de faire cours. Entre présentiel et distanciel, comment les enseignants ont-ils changé leurs pratiques et qu’en gardent-ils aujourd’hui ?

Ce mois-ci, le micro est dans la classe vous propose de partir à la rencontre de 3 enseignantes qui nous parlent de leur pratique pendant et après le confinement :
- Marie Solène Letoqueux, enseignante de maternelle. Poussée par les circonstances exceptionnelles du premier confinement, elle s’est lancée dans l’inconnu : la création d’une chaîne youtube "La maitresse part en live".
- Marie Soulié, enseignante de Français en collège. Elle a profité de cette période pour prendre du recul sur ses pratiques et mettre en place de nouveaux scénarios pédagogiques, dans la continuité de ses habitudes de travail en classe inversée.
- Céline Castillo, enseignante d'économie-gestion en lycée. Depuis le mois de novembre, suite aux nouvelles mesures sanitaires prises dans les lycées, elle travaille en alternance avec des demi-classes un jour sur deux. Elle a choisi de faire cours en classe hybride : lorsqu'elle est en classe avec un groupe en présentiel, les autres élèves suivent son cours en synchrone, de chez eux.

Dans chaque situation, ces trois enseignantes se sont adaptées et s’adaptent encore pour pallier la distance :
- la distance physique d’abord, qui a concerné tous les élèves lors du premier confinement, et qui touche encore aujourd’hui une partie des élèves lorsqu’ils sont accueillis en alternance dans leur établissement ou lorsqu’ils sont isolés pour des raisons de santé.
- la distance pédagogique, ensuite. Enseigner à distance demande des compétences et des pratiques différentes, ainsi que l’utilisation de nouveaux outils. Par exemple, en décomposant les consignes, en adaptant les ressources, en rendant accessible le travail demandé à tous les élèves.
- la distance affective et sociale enfin. Depuis près d’un an, cette crise nous rappelle combien les interactions sociales, la collaboration, le collectif,  sont essentiels pour apprendre et se construire. Ces témoignages montrent surtout que l’enseignement en distanciel ou en présentiel nécessite avant toutes choses de définir des objectifs pédagogiques, de les expliciter aux élèves et à leurs parents, et de choisir les outils en conséquence qu’ils soient ou non des outils numériques.

Télécharger (format mp3)

Et pour aller plus loin ...

Émission préparée par ...

  • Production : Florence Sauvebois 
  • Réalisation : Florence Sauvebois
  • Mixage : Laurent Gaillard
  • Habillage sonore : Simon Gattegno

Fermer