Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut Français de l'Éducation

Les Lieux d'Éducation Associés (lea)

Vous êtes ici : Accueil / Le réseau / Manifestations / Rencontre nationale LéA 2015 / Insectophagia, Un jeu pour apprendre

Insectophagia, Un jeu pour apprendre

Un poster du LéA Germaine Tillion

Caroline Jouneau-Sion, Eric Sanchez, et aussi Cerise Chevallier, Maïté De Bona, Xavier Durot, Elena Cescia Meyer, Jacques Janin, Lucile Ketchedji, Bertrand Machabert, Cécile Mouget, Cyrielle Rousset, Pascaline Ruffin-Burgat.


Thématiques : Le numérique en éducation et en formation, les ressources pour apprendre et faire apprendre

Mots clés Jeu, développement durable, compétences, recherche documentaire, insectes.

Résumé

Le jeu Insectophagia est un jeu de rôle numérique qui vise, pour des élèves de lycée, le développement de compétences autour du développement durable, de la recherche documentaire et de la conduite de projet. Développé dans le cadre du projet JEN-Lab financé par l’ANR et soutenu par la Région Rhône dans le cadre d’un projet « Eureka », Insectophagia est un jeu épistémique numérique (JEN), une situation d’apprentissage ludique qui conduit des élèves à résoudre des problèmes complexes et non déterministes. Dans ce jeu, les élèves doivent répondre à un problème de société : fournir en protéines une humanité de plus en plus nombreuse, sur une planète qu’il faut préserver. En équipe, ils créent leur entreprise d’élevage d’insectes et imaginent un moyen de les commercialiser pour l’alimentation humaine. A chaque étape du jeu, ils devront faire preuve de créativité, de dynamisme, d’esprit d’équipe mais aussi d’esprit de compétition pour disposer d’un important budget de départ tout en respectant les principes du développement durable. Les enseignants jouent le rôle de conseillers de la Chambre de Commerce et d’Industrie : maîtres du jeu, ils conseillent, évaluent, attribuent les points, les cartes de protection et s’assurent que le hasard frappe bien les joueurs une fois par séance de jeu. Les événements du jour sont l’occasion de relever des défis : résoudre une énigme, écrire un poème, répondre à une inondation ou à une épidémie qui frappe son élevage. La conception du jeu s’est appuyée sur des séances de travail qui ont mobilisé des ressources du laboratoire d’innocation pédagogique et numérique de l’équipe EducTice. La conception du jeu est collaborative et implique l’ensemble des utilisateurs dans la conception (des enseignants de lycée général et d’enseignement agricole, des élèves–joueurs) et les chercheurs du projet JEN.lab. La démarche est iterative. Une première expérimentation du jeu en casse est observée, analysée afin d’identifier les points à prendre en compte pour concevoir une seconde version du jeu mieux adaptée aux objectifs d’apprentissage. La méthodologie adoptée prend en compte les besoins des utilisateurs en mettant en œuvre des méthodes de conception centrées utilisateurs, et en soumettant chaque élément de conception à des tests-utilisateurs. C’est ainsi que les enseignants ont créé le scenario du jeu à partir des compétences qu’ils désiraient faire travailler aux élèves, ont mis en œuvre des méthodes de créativité basées sur des cartes pour créer le scenario. Une première version a été testée par une dizaine d’élèves de Bac Pro. Le jeu est aujourd’hui en phase d’expérimentation dans quatre lycées de l’académie de Lyon, soit 80 élèves. Ainsi, la conception et les expérimentations du jeu Insectophagia mobilisent des enseignants et des chercheurs selon une approche collaborative, itérative et contributive qui permet d’articuler des visées théoriques (la modélisation de ce qu’est un jeu épistémique et son impact sur l’apprentissage) et pragmatiques (la mise en place de situations d’apprentissage innovantes).