Veille Ifé

Accueil > Références bibliographiques

Bibliographie de la veille de l’Ifé

DV-127-Ecole-inclusive.


  • Ahuja Anupam, Ainscow Mel, Blet Alphonsine Bouya-Aka, et al. (2005). Principes directeurs pour l'inclusion : assurer l'accès à l'éducation pour tous. Paris : UNESCO. Consulté à l'adresse http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001402/140224f.pdf


  • Ainscow Mel (2016). Diversity and Equity: A Global Education Challenge. New Zealand Journal Of Educational Studies, vol. 51, n° 2, p. 143-155. Doi : 10.1007/s40841-016-0056-x
    Résumé : This article sets out the international context for this special issue on equity and diversity. Tracing the development of the United Nations’ policy ‘Education for All’ since 1990, it notes the struggles that have gone on to ensure that this is, in fact, concerned with all children, whatever their characteristics and circumstances. This inclusive vision was recently endorsed by the Incheon Declaration, which emerged from the World Forum for Education in 2015. A groundbreaking document, it makes a commitment to address all forms of exclusion and marginalisation. In so doing, it points to the need to focus efforts on the most disadvantaged learners to ensure that no one is overlooked. Bearing this new international policy in mind, the article draws on findings from the author’s own research in order to suggest an overall agenda for change, focusing on national policies for equity and the development of inclusive school practices.


  • Albrecht Gary L., Ravaud Jean-François & Stiker Henri-Jacques (2001). L'émergence des disability studies : état des lieux et perspectives. Sciences Sociales Et Sant, vol. 19, n° 4, p. 43-73. Doi : 10.3406/sosan.2001.1535
    Résumé : La emergencia de los disability studies : situación y perspectivas ; Los disability studies constituyen un campo original de investigación en plena emergencia que tienen raíces teóricas e interdisciplinarias importantes, pero que también estan moldeado por la actividad social y politíca. Este amplio terreno suscita en la actualidad debates internacionales y controversias de gran interés que aún estan poco difundidos en Francia. Este artículo muestra la creciente atención que la investigación le esta atribuyendo a la discapacitación y la vitalidad de los disability studies, cuyo objetivo es el de analizar la discapacitación en relacion a los factores sociales, culturales y politícos. ; El artículo hace una corta description de los orígenes y de la historia de los disability studies y examina la teoría, los modelos y los métodos en los que se basa este campo en los países anglo-sajones. Haciendo comparaciones con la situación francesa, hace el balance de ciertos esfuerzos conceptuales actuales de las actividades de investigaciôn, de los programas universitarios y de los desarrollos interdisciplinarios que le dan forma a los disability studies. Explora a continuación una cuestión que es objeto de numerosos debates : quién esta habilitado para investigar y ensenar en este terreno ? Finalmente, el artículo identifica cuales son las mayores tensiones en el campo de los disability studies, debate sobre eso y explora la(s) direccion(es) que éste puede tomar.


  • Allenbach Marco, Duchesne Hermann, Gremion Lise, et al. (2016). Le défi de la collaboration entre enseignants et autres intervenants dans l’école inclusive : croisement des regards. Revue Des Sciences De L’éDucation, vol. 42, n° 1, p. 86-121. Doi : 10.7202/1036895ar
    Résumé : Cette étude vise à croiser les regards sur les défis de la collaboration professionnelle qui se construit, ou non, entre enseignants et autres intervenants en contextes scolaires inclusifs suisses et canadiens. Nous y examinons les résultats de quatre recherches empiriques qui, malgré des ancrages théoriques spécifiques, se regroupent autour d'une approche psychosociologique de l'éducation et utilisent diverses méthodes de collecte de données s’inscrivant toutes dans un paradigme qualitatif et compréhensif. Les résultats convergent pour créer l’image d’une collaboration professionnelle qui, malgré sa présence un peu partout dans les rapports entre intervenants dans l’école, demeure le plus souvent peu réfléchie et incomprise, tout en étant façonnée par les attentes des acteurs en présence, leur mandat et leur positionnement institutionnel. Les résultats révèlent aussi que des pratiques collaboratives créatives et contextualisées peuvent se construire à condition que les intervenants s’éloignent de la posture d’expert et s’engagent dans un processus itératif de négociations et de coconstruction de leur rôle professionnel avec les enseignants.


  • André Amael, Deneuve Pascale, Despois Julien, et al. (2016). Dynamique du système d’interaction enseignant/élève porteur de troubles du spectre de l’autisme lors de deux activités à l’école maternelle. Revue FranAise De PDagogie, n° 196, p. 101-115. Doi : 10.4000/rfp.5085
    Résumé : En s’appuyant sur l’approche des systèmes dynamiques complexes, cette recherche vise d’une part à identifier les configurations typiques d’interaction enseignant/élève inclus dans deux activités à l’école maternelle (accueil et motricité) et d’autre part à étudier la variabilité de ces configurations au cours de cinq mois. Les résultats indiquent la présence d’interactions typiques contrastées dans les deux activités. Par ailleurs, ils montrent que leur évolution diffère au cours du temps. En motricité, les comportements d’observation et de non-participation de l’élève porteur de troubles du spectre de l’autisme se renforcent alors qu’à l’accueil des comportements de jeu parallèle en l’absence de guidance de l’enseignante se développent., Based on the complex dynamic systems approach, this research aims firstly to identify typical configurations of interactions between the teacher and a child with Autistic Spectrum Disorder (ASD) included in two preschool activities (motor activities and welcome time), and secondly, to study the variability of these configurations over five months. The results revealed that typical interactions varied during the two activities. They also showed that they developed differently over time. During motor activities, observation and off-task behaviours intensified. During welcome time, there was development of social engagement behaviours without guidance of the teacher.

  • Anna Lucia de (2014). Enseignants et éducation spécialisée en Italie Formation, rôle, compétences dans les contextes d'intégration et d'inclusion. La Nouvelle Revue De L'adaptation Et De La Scolarisation, n° 66, p. 191-205.
    Résumé : L’article met en lumière les dimensions pédagogique et didactique du processus d’intégration et d’inclusion dans le système scolaire italien ; il s’intéresse notamment à la formation des enseignants, en particulier celle des enseignants de soutien, ainsi qu’au rôle et aux compétences de tous les acteurs impliqués. Tout d’abord, l’accueil dans la classe, fondé à la fois sur la connaissance des situations particulières et sur les aspects positifs des rapports interpersonnels, donne lieu à un travail commun entre l’enseignant ordinaire et l’enseignant de soutien. À ce titre, l’enseignant de la classe ne se contente pas de déléguer à l’enseignant de soutien l’élève en situation de handicap ; il acquiert au contact de son collègue des compétences spécifiques sur le handicap et les intègre à sa propre pratique disciplinaire, par exemple en collaborant avec lui à la mise au point des matériels didactiques adaptés pour répondre aux besoins de l’élève ou en anticipant les corrélations possibles avec le programme d’enseignement suivi. De son côté, le maître de soutien, qui est amené à observer l’ensemble de la classe et particulièrement les élèves qui interagissent avec l’élève en situation de handicap, participe à l’évaluation de tous. L’implication de l’ensemble de l’école, des responsables et de tous les agents concernés est indispensable afin de créer les conditions d’une prise de conscience commune du projet à partager et soutenir. Les parents participent à la construction du projet de vie en apportant en particulier les informations nécessaires à l’élaboration du plan éducatif. Enfin, la formation des enseignants, y compris celle des enseignants spécialisés, est fondatrice de ce processus d’intégration et d’inclusion.


  • Anna Lucia de & Plaisance Éric (2009). Formation en Italie des enseignants accueillant des enfants handicapés. Recherche Et Formation, n° 61, p. 55-70. Doi : 10.4000/rechercheformation.512
    Résumé : L’Italie est considérée, depuis plus de trente ans, comme un pays parmi les plus avancés pour la scolarisation des enfants handicapés en milieu ordinaire et qui a mis en place des mesures radicales d’intégration scolaire. L’article en rappelle brièvement les conséquences pour la formation des enseignants (professeurs de « soutien » et professeurs ordinaires), mais développe surtout l’état des expériences actuellement mises en œuvre par le ministère de l’Instruction pour développer de « bonnes pratiques » pour l’intégration. Les écoles sont invitées à présenter des projets de formation qui peuvent être financés, surtout s’ils présentent des aspects innovants et interdisciplinaires., For more than thirty years Italy has been considered as one of the most advanced countries as regards the schooling of disabled children in an ordinary environment: they have set up radical measures for school integration. This paper briefly reminds the effects on teacher training (“remedial” teachers and ordinary teachers) but mainly dwells on the state of the experiments which are currently implemented by the Ministry of Instruction to develop “good practices” for integration. Schools are invited to present training projects which can be funded, especially if they present innovative and interdisciplinary aspects., Italia es considerada, desde hace más de treinta años, como un país entre los más adelantados en cuanto a la escolarización de los niños minusválidos en un ambiente corriente y que tomó medidas radicales de integración escolar. El artículo recuerda brevemente las consecuencias para la formación de los docentes (profesores de “sostén” y profesores corrientes) pero desarrolla sobre todo el estado de los experimentos que el Ministerio de Instrucción pone actualmente en práctica para desarrollar “buenas prácticas” para la integración. Se les pide a las escuelas que presenten proyectos de formación que puedan ser financiados, sobre todo si presentan aspectos innovadores e interdisciplinarios., Seit über dreißig Jahren wird Italien als eines der Länder betrachtet, das die behinderten Kinder in eine normale Umgebung am meisten einschult und, das radikale Maßnahmen schulischer Integration ergriffen hat. Der Artikel erinnert kurz an die Folgen für die Lehrerausbildung (ãUnterstützungslehrer” und normale Lehrer) aber berichtet hauptsächlich über den Stand der zur Zeit vom Kultusministerium angewandten Experimente, um ãgute Tätigkeiten” für die Integration zu entwickeln. Die Schulen werden darum gebeten, Ausbildungspläne vorzulegen, die finanziert werden können, besonders wenn sie innovative und interdisziplinäre Aspekte aufweisen.

  • Armand Anne (2011). Des RAR aux ÉCLAIR : comment répondre au défi de l’égalité des chances de réussite scolaire ? Administration & ÉDucation, n° 4, p. 47-56.
    Résumé : Quel bilan pédagogique de cinq années de politique éducative et quelles perspectives dessiner pour donner un sens au concept d’inclusion en éducation prioritaire ?


  • Armstrong Felicity (2001). Intégration ou inclusion ? L'évolution de l'éducation spéciale en Angleterre. Revue FranAise De PDagogie, n° 134, p. 87-96. Doi : 10.3406/rfp.2001.2774
    Résumé : En Angleterre, les changements visant l'intégration des enfants handicapés dans le système scolaire général sont entrepris ou suggérés dans le cadre plus large des politiques nationales concernant la citoyenneté, l'accès à l'emploi, le renforcement du pouvoir local et l'intégration sociale. Le principe de l'« inclusion » de tous les enfants suppose une transformation complète des cultures de l'école aboutissant à une acceptation naturelle de la différence. Cette conception va à l'encontre des principes de sélection et de compétition qui régissent l'éducation de type « marché » actuellement développée en Angleterre. Sur cette toile de fond, le cas de l'école Freelands, avec les procédures accompagnant son projet de fermeture peut servir à illustrer les batailles politiques dont l'éducation et le futur rôle des écoles spéciales sont les enjeux. Cette étude met en lumière les principales difficultés et contradictions qui marquent les tentatives d'abolition de la ségrégation éducative des jeunes handicapés ou inadaptés.

  • ARPEJEH (2017). Pour un accès effectif des jeunes en situation de handicap aux études supérieures et à l’emploi (Livre blanc). ARPEJEH. Consulté à l'adresse http://www.firah.org/centre-ressources/fr/notice/570/livre-blanc-pour-un-acces-effectif-des-jeunes-en-situation-de-handicap-aux-etudes-superieures-et-a-l-emploi.html

  • Arveiller Jacques (2009). La loi de 1909 et la définition de l'instituteur spécialisé. Les Sciences De L'education - Pour L'ere Nouvelle, vol. 42, n° 1, p. 119-142.

  • Bablet Marc (2011). Discriminations : l’éducation à l’épreuve de la Seine-Saint-Denis. Administration & ÉDucation, n° 4, p. 61-68.
    Résumé : Le contexte particulier du département de la Seine-Saint-Denis, rencontrant des difficultés mesurées et hésitant entre misérabilisme et volontarisme est rappelé. Dans le contexte d’une école inclusive prenant en compte la personne, les actions menées en partenariat par l’inspection d’académie sont présentées en mettant la lumière sur le handicap, le décrochage scolaire, les relations garçons-filles et les enfants aux comportements perturbants.


  • Balin Philippe & Gossart Cédric (2015). L’accessibilité des TIC par les personnes handicapées : état des lieux du contexte actuel. Terminal. Technologie De L'information, Culture & SociT, n° 116, p. . Doi : 10.4000/terminal.751
    Résumé : Les technologies de l’information et de la communication (TIC) représentent pour les personnes handicapées, quelque soit le handicap, une réelle opportunité pour leur intégration, aussi bien dans la vie quotidienne que professionnelle, sous réserve que leur accessibilité soit prise en compte. Malheureusement même si ces personnes représentent plus de 10 % de la population, l’accessibilité des TIC ne fait pas partie des priorités des fournisseurs ou développeurs impliqués dans les TIC ni pour ...

  • Barthélémy Véronique (2014). L’inclusion scolaire dans l’enseignement primaire: L’évaluation formative comme source de progression collective? Revue Suisse Des Sciences De L'Ducation, vol. 36, n° 3, p. 523-544.
    Résumé : Ce travail s’inscrit dans le champ des recherches concernant les pratiques inclusives en milieu scolaire ordinaire dans l’enseignement primaire. En France, le système éducatif propose de scolariser les élèves à besoins éducatifs particuliers soit en classe ordinaire, soit en classe spécialisée, bien que les gouvernements valorisent l’accueil en milieu ordinaire depuis la loi de 2005. Or, ceci questionne les pratiques des acteurs de l’école sur la prise en charge de ces élèves. Partant des travaux montrant que les enseignants utilisant l’évaluation formative gèrent mieux la diversité des élèves, nous étudions ici dans quelle mesure cette fonction de l’évaluation aiderait les élèves présentant des besoins éducatifs particuliers à acquérir des connaissances grâce aux feedbacks émis lors d’évaluations orales et de corrections collectives. L’analyse des données recueillies à l’aide d’entretiensavec des enseignants et d’observations d’élèves fait ressortir les attitudes des acteurs, les interactions et les régulations.


  • Beaucher Hélène (2012). La scolarisation des élèves handicapés et l’éducation inclusive. Revue Internationale D’éDucation De Svres, n° 59, p. 10-14. Doi : 10.4000/ries.2236
    Résumé : En matière de scolarisation des élèves handicapés, rares sont les rapports internationaux ou nationaux qui ne font pas référence au concept d’éducation inclusive et, aux niveaux européen et international, il semble que bon nombre de pays s’inscrivent aujourd’hui dans une approche inclusive. Cependant, de l’inclusion partielle des élèves dans des structures plus ou moins parallèles à l’inclusion totale en milieu ordinaire, ce que recouvre le concept d’éducation inclusive varie fortement d’un p...

  • Beaucher Hélène (2012). La scolarisation des élèves en situation de handicap en Europe (Synthèse documentaire) (p. 28). Sèvres : CIEP : CRID. Consulté à l'adresse http://www.firah.org/centre-ressources/fr/notice/269/la-scolarisation-des-eleves-en-situation-de-handicap-en-europe.html
    Résumé : Cette synthèse documentaire a été réalisée dans le cadre d’un dossier documentaire sur la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap en Europe, élaboré en décembre 2011 par le ministère de l’Education nationale puis mise à jour en 2012. Après quelques éléments de cadrage, la première partie s’intéresse aux concepts d’éducation inclusive et de besoins éducatifs particuliers (BEP) en Europe. Elle esquisse également un aperçu, dans quelques pays européens, de la législation et des différentes définitions en matière de scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap. La deuxième partie propose un focus sur les pratiques en cours en matière de scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap dans certains pays européens : l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, le Portugal, le Royaume-Uni (Angleterre) et la Suède.


  • Belmont Brigitte, Plaisance Éric & Vérillon Aliette (2011). Conditions d’emploi des auxiliaires de vie scolaire et qualité de l’accompagnement des élèves handicapés. Revue FranAise De PDagogie, n° 174, p. 91-106. Doi : 10.4000/rfp.2879
    Résumé : Les auxiliaires de vie scolaire sont chargés de l’accompagnement d’élèves handicapés en milieu scolaire ordinaire. Leur mission s’inscrit ainsi dans les processus de division du travail éducatif au sein de l’école et leur nombre en augmentation constante atteste de la reconnaissance par les pouvoirs publics du bien-fondé de cette fonction. Cependant le statut attribué à ces emplois (précarité, faible rémunération, formation courte) conduit à s’interroger sur la possibilité d’assurer, dans ces conditions, des services de qualité et soulève la question de la professionnalisation de ces personnels. La recherche présentée dans cet article a pour objet d’étudier les relations, perçues par les auxiliaires de vie scolaire eux-mêmes, entre leurs conditions d’emploi et l’exercice concret de leur fonction dans les établissements où ils sont nommés. Des entretiens individuels ont été réalisés auprès de 34 auxiliaires de vie scolaire en poste dans le département de Seine-Saint-Denis, en région parisienne. L’enquête permet de restituer leur expérience propre, leurs représentations des rapports entre leur emploi et les activités qu’ils mènent, entre leur statut et leurs engagements sur le terrain. L’analyse montre que le statut qui leur est réservé ne leur semble pas être à la hauteur de la fonction attendue, qui implique un fort engagement personnel et sollicite des compétences diverses. La formation reçue est aussi très critiquée au regard de ce qu’ils en attendent. Sont également présentés les apports et les difficultés de collaboration avec les partenaires, notamment les enseignants et les professionnels spécialisés., The job of non-medical support workers for disabled students consists in helping handicapped students with their daily school activities. They are part of the process of dividing educational work at school and their steadily-growing number proves that the authorities have recognized the legitimacy of such jobs. Yet the status granted to these positions (lack of job security, poor salary, short training) leads us to question whether they can really do good work and raises the issue of professionalization of these employees. The study presented here aims to study the relationships–perceived by the non-medical support workers themselves–between their job description and the true work they do in the schools they have been assigned. 34 non-medical support workers for disabled students working in the Seine-Saint-Denis area in the suburb of Paris have been personally interviewed. The study reports their personal experiences and the way they view the relationships between their jobs and the activities they do, their status and true involvement in the field. The analysis shows that the status they have been granted does not seem to be up to the task expected from them, which implies strong personal commitment and requires various skills. Their professional training is also highly criticized compared to their own expectations. The paper also reports the contribution of and collaboration problems with partners, especially teachers and special education professionals., Los auxiliares de vida escolar se encargan del acompañamiento de los alumnos discapacitados en el entorno escolar ordinario. Su misión se inscribe pues en los procesos de división del trabajo educativo dentro de la escuela y su número en constante aumento pone de manifiesto el reconocimiento de las instituciones públicas de la legitimidad de dicha función. Sin embargo el estatuto atribuido a esos empleos (precariedad, sueldo bajo, formación corta) invita a interrogarse acerca de la posibilidad de asegurar, en dichas condiciones, servicios de calidad y plantea la cuestión de la profesionalización de esas personas. La investigación presentada en este artículo tiene como meta estudiar las relaciones, percibidas por los auxiliares de vida escolar en persona, entre sus condiciones de trabajo y el ejercicio concreto de su función en las escuelas en donde se ven afectados. Se realizaron entrevistas individuales acerca de 34 auxiliares de vida escolar en función en el departamento de Seine-Saint-Denis, en la región parisina. La encuesta permite restituir su experiencia propia, sus representaciones de las relaciones entre su trabajo y las actividades que realizan, entre su estatuto y su compromiso en la escuela. El análisis muestra que el estatuto que se les reserva no les parece estar en adecuación con la función esperada, que implica un fuerte compromiso personal y pide distintas competencias. La formación que reciben se ve también muy criticada respecto a sus expectativas. Asimismo se presentan los aportes y las dificultades de colaboración con los asociados, en particular los docentes y los profesionales especializados., Die sogenannten Hilfskräfte im Schulleben (AVS: Auxiliaire de Vie Scolaire) beschäftigen sich mit der Begleitung der behinderten Schüler in der herkömmlichen Schule. Ihre Aufgabe erfolgt im Prozess der erzieherischen Arbeitenteilung in der Schule und der anhaltende Wachstum dieser Stellen zeugt von der behördlichen Anerkennung der Relevanz dieser Funktion. Jedoch wirft der Status dieser Stellen (Prekarität, niedrige Belohnung, kurze Ausbildung) die Frage nach der Möglichkeit auf, unter solchen Bedingungen eine Qualitätsdienstleistung hervorzubringen und nach der Professionalisierung dieser Stellen. Die in diesem Artikel vorgelegte Forschungsarbeit analysiert die von den Hilfskräften selbst wahrgenommenen Zusammenhänge zwischen den Einstellungsbedingungen und der tatsächlichen Ausübung ihrer Funktion in den Schulen, wo sie eingestellt wurden. Individuelle Gespräche wurden bei 34 Hilfskräften geführt, die im Großraum Paris im Département Seine-Saint-Denis arbeiten. Die Untersuchung ermöglicht es, die eigene Erfahrung, die Vorstellungen der Verhältnisse zwischen ihrer Stelle und den tastächlichen Aktivitäten, zwischen ihrem Status und ihrem Engagement vor Ort zu beobachten. Die Analyse zeigt, dass der Status, der den Hilfskräften gewährt wird, ihnen der erwarteten Funktion nicht angemessen zu sein scheint, weil diese Stellen ein hohes Maß an persönlichem Engagement und verschiedene Kompetenzen erfordern. Die durchgemachte Ausbildung wird auch im Vergleich mit den Erwartungen stark kritisiert. Die Vorteile sowie die Schwierigkeiten bei der Zusammenarbeit vor allem mit Lehr- und Fachkräften werden auch vorgestellt.

  • Benoit Hervé (2014). Les impasses actuelles du pédagogique et les enjeux de l'accessibilité face au défi éthique de l'inclusion sociale (phdthesis). Université Paul Valéry - Montpellier III, Montpellier.
    Résumé : L’examen de l'arrière-plan conceptuel et contextuel, en France et dans le monde, des enjeux de l'éducation inclusive, aux niveaux institutionnel, juridique, politique, psychanalytique et éthique, conduit à explorer les variations de cette notion qui n’est pas comprise partout de la même façon : elle peut être assimilée aux ressources compensatrices destinées à faciliter l’insertion en milieu ordinaire de jeunes en situation de handicap. Cette approche ‘réductionniste’, liée aux pratiques ‘intégratives’ dérogatoires, mérite d’être confrontée à l’objectif d’accessibilisation universelle des systèmes éducatifs, dans une logique de déconstruction de la norme. Une étude est menée sur la précarité du statut scolaire de l'élève handicapé accueilli en milieu ordinaire. Les pratiques professionnelles d’intégration le plaçaient sous la menaced'une reconduite en territoire spécialisé ; les pratiques d’inclusion modifient-elles cette situation ? Il s’agit de montrer comment les enseignants peuvent répondre au continuum de diversité des élèves par un continuum d'accessibilité pédagogique. Il y a là des enjeux de représentations professionnelles, de stratégies d'enseignement et d'outilspédagogiques dont l'analyse permet de démythifier ‘l'accueil de la différence’, souvent excessivement dramatisé. Sur ce plan, la scolarisation en milieu ordinaire des jeunes sourds dont la langue naturelle est la langue des signes est emblématique. Elle met en lumière la rémanence de comportements ‘clinico-correctifs’, centrés sur une approchedéficitaire, quand les enjeux sont de l’ordre de la privation de liberté et de l’appel des traces désirantes gestuelles que les sourds entendent avec leurs yeux.

  • Benoit Hervé & Feuilladieu Sylviane (2017). De la typologie des outils numériques dans le champ des EIAH à leur opérationnalité inclusive. La Nouvelle Revue De L'adaptation Et De La Scolarisation, n° 78, p. 25-45.
    Résumé : Dans le champ des Environnements informatiques pour l’apprentissage humain (EIAH), de nombreuses ressources numériques sont aujourd’hui à la disposition des enseignants pour faciliter la transmission des savoirs en général et pour répondre en particulier aux besoins d’élèves en situation de handicap ou de difficulté. L’objet de cette recherche est d’interroger l’opérationnalité inclusive de ces ressources, c’est-à-dire leur capacité à contribuer à l’accessibilité pédagogique universelle. À cette fin, la méthode choisie a consisté à construire un modèle d’analyse typologique sous la forme d’un schéma heuristique destiné à cartographier, à l’aide d’un repère constitué par le croisement de deux axes, celui de la didactisation et celui de la compensation/accessibilité, l’espace conceptuel d’élaboration et de développement de ces outils. Leur visée peut être soit spécifique, soit générique ; focalisée sur la suppléance de déficiences ou sur l’optimisation de l’apprentissage pour tous. La localisation sur la carte heuristique de quelques outils numériques au regard de leurs enjeux et de leurs logiques internes, permet de faire émerger l’axe dynamique de la mesure de leur opérationnalité inclusive, transversal à l’espace structuré par les deux précédents.


  • Benoit Valérie & Angelucci Valérie (2011). Réflexions autour du concept de coenseignement en contexte inclusif. ÉDucation Et Francophonie, vol. 39, n° 2, p. 105-121. Doi : https://doi.org/10.7202/1007730ar
    Résumé : Bien qu’il soit relatif à un contexte particulier en transition, le thème de cet article s’insère dans une réflexion plus globale et rejoint la préoccupation suscitée par l’intégration et l’inclusion scolaires. En effet, par le rapatriement des élèves et des enseignants issus de l’enseignement spécialisé dans l’école ordinaire, le concept de coenseignement a été fortement mis en exergue ces dernières années. Le but de cet article est donc de mettre en perspective l’efficacité et les conditions-cadres du coenseignement et de relever en parallèle des perspectives de recherche nécessaires afin de soutenir ou de réfuter les injonctions actuelles de mise en oeuvre du coenseignement en contexte inclusif. À cette fin, nous nous attacherons tout d’abord à situer la problématique dans le contexte suisse, puis nous définirons des concepts clés liés au coenseignement selon l’intensité des modes de partage du travail enseignant. Ensuite, nous présenterons les résultats d’un ensemble de recherches pertinentes sur l’efficacité du coenseignement quant aux résultats scolaires et de comportement des élèves, ainsi que sur les bénéfices perçus par les enseignants et les élèves. Nous dégagerons enfin les conditions-cadres recommandées par différents auteurs pour la mise en oeuvre du coenseignement dans les établissements scolaires.


  • Bergeron Geneviève & St-Vincent Lise-Anne (2011). L’intégration scolaire au Québec : regard exploratoire sur les défis de la formation à l’enseignement au primaire et préscolaire. ÉDucation Et Francophonie, vol. 39, n° 2, p. 272-295. Doi : https://doi.org/10.7202/1007738ar
    Résumé : Au Québec, bon nombre d’élèves avec handicaps ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) sont intégrés en classe ordinaire conformément à la Politique de l’adaptation scolaire (MEQ, 1999) et au Plan d’action pour soutenir la réussite des EHDAA (MELS, 2008). Cet article s’intéresse à la formation à l’enseignement destinée à préparer les enseignants à exercer en contexte d’intégration scolaire. Il vise plus spécifiquement à dresser un portrait exploratoire de la formation actuellement proposée au Québec dans les programmes de formation à l’enseignement du primaire et préscolaire. Les contributions attendues chez les enseignants oeuvrant dans un contexte d’intégration scolaire sont d’abord dégagées pour ensuite être mises en parallèle avec les éléments annoncés dans les descriptifs de cours de neuf universités québécoises francophones offrant un programme de formation à l’enseignement primaire et préscolaire. La dernière section met en évidence les défis particuliers de la formation prévue pour soutenir l’intégration scolaire au Québec.

  • Blanc Paul, Bondonneau Nicolas & Choisnard Marie-Françoise (2011). La scolarisation des enfants handicapés (Rapport au Président de la République) (p. 64). Paris. Consulté à l'adresse http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000307/index.shtml
    Résumé : Le rapport présente un bilan de l'application de la loi du 11 février 2005 qui a posé pour principe la scolarisation des enfants handicapés en milieu ordinaire. A la suite de la mise en œuvre de la loi, la mission constate une croissance importante du nombre d'enfants scolarisés (+33 % entre 2005 et 2010), un tassement de l'accueil en milieu spécialisé, ainsi que la mobilisation d'importants moyens budgétaires pour rémunérer les nouveaux personnels nécessaires. Elle note cependant des insuffisances et des dysfonctionnements dans la prise en charge des enfants handicapés, parmi lesquels la difficulté à répondre de manière pertinente aux besoins de l'enfant. La mission présente une série de recommandations afin de répondre aux quatre axes proposés par la lettre de mission : les pratiques des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) en matière d'évaluation des besoins des enfants et de prescriptions d'auxiliaires de vie scolaire ; l'accompagnement des enfants à l'école ordinaire, pour assurer la présence, la qualité du recrutement et la formation des personnes auxiliaires de vie scolaire ; la scolarisation des enfants accueillis en établissements et services médico-sociaux ; la coopération entre éducation ordinaire et éducation adaptée.

  • Bocchi Pier Carlo (2014). Spécificité de l'action didactique des enseignants de soutien et évolution des pratiques de différentiation. La Nouvelle Revue De L'adaptation Et De La Scolarisation, n° 66, p. 171-190.
    Résumé : Considéré longtemps comme la panacée à tous les problèmes posés par l’école, le soutien pédagogique est remis en cause dans ces dernières années : son efficacité n’est en effet pas suffisamment démontrée. Différentes études mettent en évidence que les élèves ayant bénéficié de mesures de soutien, d’appui ou d’aide externalisées, non seulement conservent leur retard, mais progressent moins que ceux qui n’ont pas bénéficié de ce genre de mesures. Cela étant, quelles pratiques de différentiation de l’enseignement promouvoir pour favoriser les apprentissages des élèves en difficulté ? Dans cet article, nous rappellerons tout d’abord les raisons politiques et sociales qui ont conduit à décréter l’introduction du soutien pédagogique dans le canton du Tessin, une région italophone de la Suisse. Nous présenterons ensuite quelques résultats d’une étude en cours dont le but est de caractériser les pratiques d’enseignement/ apprentissage des enseignants de soutien à l’aide d’outils théoriques développés dans le champ de la didactique. Des épisodes clés d’une séance ainsi que des entretiens avec l’enseignant et un élève seront analysés. Nous terminerons en esquissant des perspectives à développer dans le but : 1) de favoriser l’articulation entre la classe de soutien et la classe ordinaire et 2) de promouvoir des mesures de différenciation pédagogique prenant corps davantage à l’intérieure de la classe ordinaire.

  • Bonnet Nicole (2001). La scolarisation des enfants malades. Enfances Psy, n° 16, p. 99-103.
    Résumé : Le système d’éducation français, organisé par des textes législatifs, a beaucoup évolué au cours du xxe siècle. Pourtant, ce n’est que depuis une toute petite dizaine d’années que la loi prend en compte les besoins réels du jeune malade en l’autorisant à bénéficier d’un enseignement hors structure scolaire. Conséquences ? École et enseignant spécialisé sont entrés à l’hôpital pour permettre au jeune patient de continuer à progresser dans ses apprentissages, malgré la maladie. Si le retour à son école de quartier est impossible, l’enseignant poursuit sa tâche au domicile familial de l’enfant, bien sûr avec l’accord des parties concernées : enfant, parents, équipe pédagogique, médecin...


  • Bonvin Patrick (2011). Développement d’un modèle d’évaluation d’un dispositif de soutien à l’inclusion scolaire. ÉDucation Et Francophonie, vol. 39, n° 2, p. 250-271. Doi : https://doi.org/10.7202/1007737ar
    Résumé : L’objectif de cet article est de présenter un modèle conceptuel qui puisse présider au développement d’un projet de recherche visant l’évaluation des prestations de renfort pédagogique dispensées aux enfants ayant des besoins particuliers dans le canton de Vaud (Suisse). Dans le contexte d’une réforme à visée inclusive, un modèle de services basé sur les principes du coenseignement et de la collaboration entre enseignantes et enseignants réguliers et spécialisés a été mis en oeuvre. Dans ce contexte, l’évaluation vise en premier lieu la description des formes de prestations, des caractéristiques de la population des enseignants prestataires et de la population d’enfants auxquels s’adressent ces mesures. Dans un deuxième temps, il s’agit de mettre en relation ces variables descriptives avec la réussite de l’expérience d’inclusion. Un modèle conceptuel est présenté qui pourrait répondre aux contraintes du mandat d’évaluation ainsi qu’à l’état actuel de la littérature sur les questions du coenseignement.


  • Bonvin Patrick, Ramel Serge, Curchod-Ruedi Denise, et al. (2013). Inclusion scolaire : de l’injonction sociopolitique à la mise en œuvre de pratiques pédagogiques efficaces. Alter - European Journal Of Disability Research / Revue EuropEnne De Recherche Sur Le Handicap, vol. 7, n° 2, p. 127-134. Doi : 10.1016/j.alter.2012.11.007
    Résumé : Résumé À l’heure où la promotion de l’inclusion scolaire est à l’agenda politique de nombre de systèmes de formation dans le monde, et après un demi-siècle de controverses scientifiques et sociopolitiques, la question de la mise en œuvre de pédagogies et de modes d’organisation scolaire inclusifs est plus vive que jamais. Cet article aborde la problématique de la mise en œuvre de l’inclusion scolaire à partir d’une analyse critique des fondements sociopolitiques et scientifiques de celle-ci. Sur cette base, nous argumentons en faveur d’une intégration de la thématique des pratiques efficaces dans la réflexion sur le développement de pédagogies et de modes d’organisation scolaire inclusifs. Les implications en termes de recherche et de pratiques sont développées. In times when the promotion of inclusive schooling figures in the political agenda of many educational systems in the world, and after half a century of scientific and sociopolitical controversies the question of the implementation of inclusive pedagogies and modes of school organisation is as vivid as ever. This article approaches issues pertaining to the implementation of inclusive education through a critical analysis of the sociopolitical and scientific foundations of inclusion. On this basis, we argue in favour of the integration of the question of effective educational practices in reflections about the development of inclusive pedagogies and modes of school organisation. Implications in terms of research and practice are developed.

  • Bourdon Patrice & Toubert-Duffort Danièle (2017). Scolariser les enfants et adolescents malades ou accidentés. La Nouvelle Revue De L'adaptation Et De La Scolarisation, n° 79-80, p. 215-225.
    Résumé : Les auteurs, à partir d’une mise en perspective historique des conceptions de l’accompagnement éducatif des enfants ou adolescents malades ou blessés, développent une analyse des principaux enjeux de l’accès aux apprentissages et du maintien d’une scolarité pour ce public particulier. Apprendre, pour le jeune malade, constitue un enjeu à la fois identitaire, épistémique et vital pour surmonter l’épreuve de la maladie ou de l’accident. Le parcours scolaire du jeune malade devra tenir compte des transformations sous maladie, en particulier d’une nouvelle temporalité que les auteurs interrogent. Par ailleurs, les possibilités nouvelles offertes en réponse aux situations de ces élèves, en particulier les nouvelles technologies, conduisent progressivement les acteurs de l’éducation à se centrer sur les besoins plus que sur les troubles.


  • Bourdon Patrice & Toullec-Théry Marie (2016). Analyse des effets du dispositif de scolarisation inclusive au lycée polyvalent Les Bourdonnières à Nantes. La Nouvelle Revue De L'adaptation Et De La Scolarisation, n° 74, p. 181-200. Doi : 10.3917/nras.074.0181
    Résumé : Cet article se propose d’analyser les effets d’un dispositif de scolarisation inclusive d’un lycée nantais, qui depuis plus de 25 ans, en partenariat avec l’Apajh1 et les collectivités territoriales, scolarise en classe ordinaire une cinquantaine d’élèves présentant des troubles moteurs, sensoriels ou de la sphère Dys. La recherche2, dans sa première phase, s’est d’abord plus particulièrement intéressée aux interrelations entre auxiliaires de vie scolaires3 et professeurs (Toullec-Théry, 2012, 2013), mais au fil de l’enquête, nous avons plutôt investigué le rapport entre les conditions spécifiques de fonctionnement d’un dispositif inclusif et la réussite scolaire des élèves handicapés. Cet article inaugure donc cette deuxième phase de recherche. Nous allons d’abord situer son cadre pour ensuite présenter les principaux résultats, en centrant notre attention notamment sur les questions de construction d’une culture de l’inclusion, de rôle d’interface que revêt le Centre scolaire adapté (CSA) au sein du lycée, de la place de l’Apajh, et de l’organisation spécifique du pool d’AVS mutualisés., This article proposes to analyse the inclusive educational system of a secondary school in Nantes which, in partnership with the l’Apajh and regional authorities, has provided schooling for over 25 years to about fifty pupils in a situation of disability. During its first phase research focused on the relations between special needs teaching assistants (Auxiliaires de vie scolaire - AVS) and teachers (Toullec-Théry et Nédélec-Trohel, 2009, 2010, 2011 ; Toullec-Théry, 2012, 2013). But as the study proceeded it appeared necessary to investigate the relationship between the specific conditions of the functioning of an inclusive system and the educational success of disabled pupils. This article thus opens the second phase of this research. First of all, we will define its framework and then present some results achieved half-way through the study, focusing our attention on questions related to the construction of a culture of inclusion, the role played by the adapted educational center within the secondary school, the place of the Apajh, and the specific organization of the pool of shared special needs teaching assistants.


  • Buisson-Fenet Hélène & Rey Olivier (2018). Inclure le handicap, recomposer l'école ?. Lyon : ENS Éditions.
    Résumé : La loi du 11 février 2005, qui consacre le passage de l'intégration à l'inclusion des personnes en situation de handicap, est devenue emblématique dans le champ scolaire. En France, le nombre d'élèves handicapés scolarisés en milieu ordinaire a connu une progression de près de 80  % depuis 2006. Mais l'école peut-elle s’adapter à tout type de déficience ? Jusqu’où le cadre institutionnel, et les professionnels qui le font « tenir » au quotidien, peut-il s’adapter aux exigences de la différenciation pédagogique que nécessitent ces élèves  ? Faut-il dès lors inventer de nouveaux métiers d’accompagnement des parcours  ? Ou enrichir le curriculum de formation de manière à mieux outiller les enseignants  ? Et du côté des élèves et de leurs familles, quels types d’expériences scolaires le handicap peut-il susciter  ? Le fonctionnement à la fois public et intime de l’institution scolaire ouvre ainsi de nouvelles pistes et catégories d’analyse pour penser notre société à l’épreuve (civique) de la diversité et de l’altérité. Ce cinquième opus des Entretiens Ferdinand Buisson propose des pistes opérationnelles et favorise les interactions entre recherches universitaires et pratiques professionnelles sur cette question sensible.


  • Caraglio Martine (2017). L’éducation inclusive : une dynamique internationale. In  Les élèves en situation de handicap (p. 38-57). Presses universitaires de France.

  • Caraglio Martine (2017). Les élèves en situation de handicap : inclusion, encore un effort !. Administration & ÉDucation, n° 155, p. 133-139.


  • Caraglio Martine (2017). Les élèves en situation de handicap. Paris : Presses universitaires de France.
    Résumé : Tous les enfants ont le droit d’être scolarisés. Pourtant, ce droit a longtemps été dénié aux élèves handicapés. Comment l’école leur a-t-elle ouvert ses portes ? Doivent-ils être scolarisés en milieu ordinaire ou en établissement médico-social ? Quel rôle ont joué les orientations internationales et l’arsenal législatif, dont la dernière loi de 2013 ? Mais au fait : qui sont les élèves en situation de handicap ? Autant de questions que pose Martine Caraglio, qui brosse ici un historique et un panorama des politiques actuelles, fondées sur un nouveau modèle : celui de l’inclusion. Ce paradigme prône une adaptation de l’environnement à l’élève, parce que le handicap n’est pas une anomalie mais le résultat de l’interaction entre la personne et son environnement.


  • Caraglio Martine (2017). Handicap, de quoi parlons-nous ? In  Les élèves en situation de handicap (p. 3-16). Paris : Presses Universitaires de France.

  • Caraglio Martine & Gavini Christine (2018). L'inclusion des élèves en situation de handicap en Italie (rapport public No. 2017-118) (p. 62). Paris : IGAENR. Consulté à l'adresse http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/184000183/index.shtml
    Résumé : A la demande du ministre de l'éducation nationale, une mission de comparaison internationale sur l'inclusion des élèves en situation de handicap s‘est déroulée en Italie du 22 au 24 novembre 2017, pays jugé pionnier en matière d'accueil et de scolarisation des élèves en situation de handicap. Elle poursuivait plusieurs objectifs : appréhender très concrètement les moyens et instruments mis en oeuvre, de la gouvernance ministérielle jusqu'à la classe et à l'individu ; identifier les obstacles et les leviers de réussite ; concevoir les évolutions et innovations que peut inspirer l'expérience scolaire italienne.

  • Centre d'analyse stratégique (2013). La scolarisation des enfants en situation de handicap dans les pays européens. La Note D'analyse, n° 314, p. .
    Résumé : Depuis les années 1990, les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sont engagés dans un processus d’inclusion scolaire visant à adapter l’école à la diversité de ses élèves, dont les enfants en situation de handicap. Cette ambition commune masque des réalités contrastées selon les pays, faute d’une définition identique des besoins éducatifs particuliers. On peut néanmoins repérer des problématiques partagées par la plupart des pays européens : le rôle nouveau de l’enseignement spécialisé, la formation des enseignants et des personnels d’accompagnement, la reconnaissance statutaire des personnels d’accompagnement et le rôle des enseignants dans l’évaluation des besoins et la définition de l’orientation.

  • Chamak Brigitte (2009). L'autisme dans un service de pédopsychiatrie. Ethnologie FranAise, vol. Vol. 39, n° 3, p. 425-433.
    Résumé : Afin d’analyser les relations entre parents et professionnels lors de la prise en charge de l’autisme, une étude ethnographique a été réalisée dans un service parisien de pédopsychiatrie. L’objectif était de distinguer discours formels et informels et d’identifier les écarts entre pratiques et recommandations. En s’intéressant aux activités et aux échanges dans l’exercice quotidien, nos observations visaient à étudier les modalités d’encadrement de la relation parents/enfants par les professionnels et à mieux comprendre les revendications parentales.

  • Chapon Pierre-Paul (2002). L'historique de la profession d'éducateur technique spécialisé. Empan, n° 46, p. 11-17.

  • Chatelanat Gisela & Pelgrims Greta (2003). Éducation et enseignement spécialisés : ruptures et intégrations. De Boeck.
    Résumé : La pluralité des professions, des populations ayant des besoins particuliers et des structures institutionnelles de prise en charge thérapeutique, éducative et scolaire fait de la pédagogie spécialisée un terrain de pratiques fragmenté, tantôt en rupture, tantôt en continuité avec les pratiques relevant des systèmes éducatifs " ordinaires ". Sur le plan de la recherche, les travaux s’inscrivent dans des disciplines et domaines thématiques divers. S’agit-il d’un champ en rupture avec les sciences de l’éducation, nécessairement soumis à d’autres disciplines, à une approche pluridisciplinaire ou d’un champ intégré aux sciences préoccupées par les phénomènes d’éducation ? De plus, par rapport à une thématique de recherche identique, quels sont les liens entre les études centrées sur des apprenants et contextes relevant du spécialisé d’une part, de l’ordinaire d’autre part ? Présentent-elles des spécificités ou des apports réciproques permettant d’envisager une intégration des connaissances produites sur les pratiques d’éducation, d’enseignements spécialisés et ordinaires ? Ces questions guident le débat suscité dans cet ouvrage.


  • Chauvière Michel (2018). Étapes et enjeux de la construction du handicap au sein des politiques sociales françaises : 1939–2005. Alter, vol. 12, n° 2, p. 105-118. Doi : 10.1016/j.alter.2018.04.006
    Résumé : Résumé En choisissant quelques outils de la sociologie cognitive de l’action publique, tels que les référentiels, l’auteur analyse quatre binômes paraissant avoir plus ou moins opéré dans le domaine du handicap depuis la dernière guerre mondiale : rééducation/inadaptation ; intégration/handicap ; insertion/exclusion ; inclusion/situation (de handicap). Pour chacun, et à partir de l’exemple de l’enfance, il cherche à préciser les origines et les médiateurs, les enjeux et les objectifs, les critères et modalités concrètes d’action. Drawing on tools from the cognitive sociology of public action, such as frames of reference, the author analyses four pairs of concepts that seem to have been variably operational in France in the field of disability since the second world war: reeducation/maladjustment; integration/handicap; insertion/exclusion; inclusion/situation (of disability). Starting with childhood taken as an example, the author tries, for each pair, to specify the origins and the mediators, the stakes and the objectives, the criteria and the practical arrangements for action.


  • Chauvière Michel (1984). École, inadaptation et société. Histoire De L'Ducation, vol. 22, n° 1, p. 69-84. Doi : 10.3406/hedu.1984.1249


  • Chauvière Michel & Fablet Dominique (2001). L'instituteur et l'éducateur spécialisés. D'une différenciation historique à une coopération difficile. Revue FranAise De PDagogie, n° 134, p. 71-85. Doi : 10.3406/rfp.2001.2773
    Résumé : L'origine de la division du travail éducatif entre enseignants et éducateurs spécialisés est à situer dans les années 1940, avec l'institutionnalisation d'un secteur enfance inadaptée nettement distinct du milieu scolaire. Agissant comme référence principale, la neuropsychiatrie infanto-juvénile contribue à l'émergence de la profession d'éducateur et c'est dans ces conditions de disjonction que se forge l'essentiel du contentieux entre l'éducation scolaire et les éducations spécialisées. Entre les familles et l'État, les modes de professionnaiisation de ces deux activités apparaissent proches mais parallèles. Elles ont surtout cultivé des spécificités techniques et sociales correspondant à la division historique du travail rééducatif. C'est pourquoi, il n'est guère surprenant que rapprochements et collaborations demeurent problématiques, en dépit d'initiatives récentes montrant que les obstacles à la coopération peuvent être surmontés.

  • Chevallier-Rodrigues Émilie, Courtinat-Camps Amélie & Leonardis Myriam de (2016). Dix années de politique inclusive à l’école : quel bilan ? Carrefours De L'education, n° 42, p. 215-239.
    Résumé : Cette note a pour objectif de synthétiser les fondements du paradigme inclusif et de souligner les controverses qui le traversent. Depuis la loi du 11 février 2005, la prise en charge des élèves en situation de handicap vise l’accessibilité à la scolarisation et à la vie sociale, la participation civique de tous et le droit à la compensation. Face au passage d’un modèle intégratif à un modèle inclusif, les professionnels, même s’ils en soulignent la faisabilité, se retrouvent quelquefois en difficulté dans leur pratique. Ce paradigme inclusif ne peut opérer sans la mise à disposition de moyens conséquents pour la formation des professionnels et de pratiques coopératives entre les différents acteurs concernés. Les résultats des différentes études, concernant les effets de l’inclusion sur le développement cognitif et socioaffectif des élèves, ne font pas consensus. Les pistes de travail possibles pour la poursuite de l’inclusion se centrent sur diverses pratiques innovantes tant pour la formation des professionnels que pour les adaptations pédagogiques et ce, dans le but de s’inscrire dans une pratique inclusive « raisonnée ».

  • Ciambrone Raffaele (2018). Des classes différenciées aux besoins éducatifs spéciaux. L’évolution du modèle inclusif en Italie. La Nouvelle Revue - ÉDucation Et SociT Inclusives, n° 82, p. 171-183.
    Résumé : En prenant comme point de départ le changement de paradigme déterminé par la Loi 517 dans le système scolaire italien, cette contribution analyse l’évolution des processus d’intégration vers les processus d’inclusion. Elle examine sous un angle critique le modèle inclusif italien et – à travers une analyse comparative avec d’autres pays d’Europe – elle en dégage les perspectives d’amélioration et de développement, à la lumière des nouveautés législatives (« la Buona Scuola ») et des mesures d’application de cette réforme récente du système éducatif., Taking as a starting point the paradigm shift determined by Law 517 in the Italian school system, this contribution analyzes the evolution of integration processes towards inclusion processes. It examines in a critical way the Italian inclusive model and – through a comparative analysis with other European countries – it reveals the prospects for improvement and development, in the light of the new legislation (“La Buona Scuola”) and measures to implement this recent reform of the education system.

  • Colas Degenne Isabelle (2016). La différenciation pédagogique en réponse à la difficulté des élèves : une histoire institutionnelle de Fontanet à Jospin. Administration & ÉDucation, n° 150, p. 23-29.

  • Comité des droits des personnes handicapées (CRPD), ONU (2016). Observation générale n° 4 relative au droit à l'éducation inclusive. ONU.
    Résumé : es trente dernières années, l’inclusion s’est imposée comme la condition sine qua non de la réalisation du droit à l’éducation. Elle est consacrée par la Convention relative aux droits des personnes handicapées, premier instrument juridiquement contraignant qui renvoie à la notion d’une éducation inclusive de qualité. Le caractère inclusif est un élément essentiel de tout enseignement d’excellence, y compris pour les apprenants handicapés, et c’est aussi un élément essentiel de toute société égalitaire, pacifique et juste. De puissants arguments d’ordre éducatif, social et économique plaident en sa faveur. Comme il ressort de l’étude thématique sur le droit des personnes handicapées à l’éducation réalisée par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, seule l’éducation inclusive peut offrir aux personnes handicapées à la fois un enseignement de qualité et la possibilité d’améliorer leur situation sociale, et garantir l’universalité et la non-discrimination dans le droit à l’éducation. Si des progrès ont été accomplis, le Comité est toutefois préoccupé par les sérieux problèmes qui perdurent. Des millions de personnes handicapées sont toujours privées de leur droit à l’éducation et plus nombreuses encore sont celles qui ont seulement accès à une éducation de qualité médiocre, dans des structures où elles sont isolées des autres.

  • Conseil de l'enfance et de l'adolescence (2018). Accueillir et scolariser les enfants en situation de handicap, de la naissance à 6 ans et accompagner leur famille (p. 153). Paris : Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge. Consulté à l'adresse http://www.hcfea.fr/spip.php?rubrique11

  • Conseil de l'Europe (2017). Ségrégation scolaire : beaucoup d’enfants demeurent privés d’une éducation de qualité (p. 34). Bruxelles : Conseil de l'Europe. Consulté à l'adresse https://www.coe.int/en/web/commissioner/view/-/asset_publisher/ugj3i6qSEkhZ/content/school-segregation-still-deprives-many-children-of-quality-education?_101_INSTANCE_ugj3i6qSEkhZ_languageId=fr_FR&_101_INSTANCE_ugj3i6qSEkhZ_languageId=fr_FR
    Résumé : « Le droit à l’éducation est un droit fondamental de la personne humaine. Pourtant, de nombreux pays européens refusent encore de scolariser des milliers d’enfants – des enfants handicapés, des enfants roms, des enfants réfugiés ou migrants – sur un pied d’égalité en les maintenant dans des établissements séparés, au mépris des droits de l’enfant. Ceci a des conséquences négatives considérables sur nos sociétés. Les États membres ont le devoir de garantir le droit de chaque enfant à une éducation de qualité sans discrimination », a déclaré aujourd’hui M. Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, à l’occasion de la publication d’un document portant sur l’éducation inclusive comme moyen de lutter contre la ségrégation scolaire.
  • Conseil de l'Europe (2012). Le droit des personnes handicapées à l’autonomie de vie et à l’inclusion dans la société. Council of Europe.
    Résumé : Reconnaître le droit de vivre dans la société, c’est permettre à chacun de s’épanouir pleinement au sein du tissu social et d’accéder à la sphère publique. Condition préalable indispensable pour jouir de tous les droits de l’homme, ce droit va de soi pour la majorité de la population, mais il est souvent refusé aux personnes handicapées, qui, au contraire, ont plutôt été placées dans des institutions ou dans des environnements qui les tiennent à l’écart du reste de la société. Ce document thématique décrit les difficultés liées à la mise en œuvre de ce droit dans les Etats membres du Conseil de l’Europe. Il remonte à l’origine du droit des personnes handicapées à l’autonomie de vie et à l’inclusion dans la société, qui découle des normes relatives aux droits de l’homme les plus fondamentales du système du Conseil de l’Europe comme de celui des Nations Unies. Ce document s’appuie sur l’article 19 de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées pour déterminer les différentes formes que peuvent prendre les violations de ce droit, et propose des orientations pour le développement de solutions non institutionnelles, fondées sur la possibilité de choisir, dans le but de favoriser l’inclusion et la participation. Ce document explique le lien entre le droit de vivre dans la société et les autres droits, notamment la reconnaissance de la personnalité juridique dans des conditions d’égalité (la capacité juridique). Ce document thématique s’achève par un ensemble d’indicateurs et de questions directrices de nature à permettre de suivre la transition entre la situation de violation du droit de vivre dans la société et la pleine mise en œuvre de ce droit. Les recommandations du Commissaire sur le droit à l’autonomie de vie et à l’inclusion dans la société sont réunies au début du document.


  • Croisy Jean-Pierre (2001). Approche clinique de la fonction enseignante dans les institutions thérapeutiques. Revue FranAise De PDagogie, n° 134, p. 35-46. Doi : 10.3406/rfp.2001.2770
    Résumé : L'étude se fonde sur douze entretiens non directifs menés avec des enseignants qui exercent dans des établissements de soin. Leur discours a fait l'objet d'une analyse de contenu à partir d'un classement en catégories thématiques, regroupées en trois champs représentationnels. Le travail d'analyse a consisté à faire émerger, au sein de chaque catégorie, des lignes et des pôles de figuration intéressant un ou plusieurs aspects de la représentation de cette relation pédagogique spécifique. Au-delà de cette situation particulière, la recherche fait par ailleurs une ouverture sur le sens qu'on pourrait donner au concept récemment introduit dans les textes officiels français de besoins éducatifs spécifiques.


  • Curchod-Ruedi Denise, Ramel Serge, Bonvin Patrick, et al. (2013). De l’intégration à l’inclusion scolaire : implication des enseignants et importance du soutien social. Alter - European Journal Of Disability Research / Revue EuropEnne De Recherche Sur Le Handicap, vol. 7, n° 2, p. 135-147. Doi : 10.1016/j.alter.2012.11.008
    Résumé : Résumé Les enseignants sont les principaux acteurs d’une école inclusive. Si de nombreuses recherches mettent en évidence les bienfaits de l’intégration pour les élèves, celles qui sont centrées sur les enseignants démontrent chez eux un positionnement mitigé à l’égard des politiques intégratives/inclusives. Dans cet article, par une revue de questions, nous explorons les obstacles aux pratiques d’intégration ou d’inclusion imputables au malaise qu’elles peuvent susciter chez les enseignants. Nous en explorons les différents aspects par une approche de la psychologie de la santé qui articule facteurs de risque et facteurs de protection. Nous analysons plus précisément le facteur de risque qu’est l’épuisement des enseignants dans un contexte inclusif et le facteur de protection que peut être le soutien social. Nous examinons diverses modalités de soutien social dans la formation des enseignants mais aussi dans les établissements scolaires. Teachers are the main actors of inclusive schooling. Whereas many studies highlight the benefits of integration or inclusion for students, those that focus on teachers’ have shown that they hold mixed attitudes toward integrative/inclusive policies. In this article we explore, through a review of questions, the obstacles to integration/inclusion that are due to the uneasiness teachers may feel towards integrative/inclusive practices. Different aspects are treated with reference to a health psychology-based articulation between risk and protective factors. Our analysis is focused on teachers’ burnout as a risk factor in an inclusive context and on social support as a potential protective factor. Different modalities of social support are analyzed, in teachers’ education as well as in school contexts.

0 | 50 | 100 | 150

--- Exporter la sélection au format