INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil

Les émissions du mois de Juin 2019 sont disponibles sur Kadékol !

Les émissions du mois de Juin 2019 sont disponibles sur Kadékol !

« IFÉ quoi ? #20 »

Recherche, pratique, expertise et veille scientifique sont présentées dans ce magazine…
- Henrique Vilas Boas enseignant de mathématiques et chargé d'études à l'Institut français de l'Éducation explique comment les récits s'intègrent dans l'enseignement des mathématiques
et les enjeux que cela pose.
- Nathalie Broux , enseignante de français et coordinatrice pédagogique, et de Xavier Pons, chercheur en sociologie, présentent le lycée Germaine Tillion (Bourget), un établissement coopératif et élitaire : étude encadrées par les
professeurs, cours interdisciplinaires sur tous les niveaux, coanimation,réunions de concertations hebdomadaires pour les
enseignants...

« Ça manque pas d’R #20 »

De la motivation, de la motivation, encore de la motivation : voilà ce que tout chef d’établissement exige aujourd’hui de ses élèves. On peut se demander quelle est l’influence du milieu et des pratiques d’enseignement sur le degré de motivation de l’élève. La motivation, ne serait-ce finalement pas quelque chose qu’il faudrait insuffler à l’élève au même titre que sa leçon de grammaire ? Derrière la question du manque de motivation, n’y a-t-il pas aussi une question d’autonomie ? Nous en discutons avec Julien Masson, maître de conférences à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE), rattaché à l’Université de Lyon 1 et Pascale Montpied, docteure en neurobiologie, chargée de recherche au CNRS au sein du laboratoire Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentation (ICAR).

« Le micro est dans la classe #18 »

Faire comprendre aux nouvelles générations que le vivant évolue, se transforme, se métamorphose et comprendre les mécanismes de ces évolutions. En 1960, dans son livre « Pourquoi j’ai mangé mon père » Roy Lewis invente une famille préhistorique ordinaire pour parler d’évolution. Pour mener leur projet « Pensez l’évolution, l’humain en mouvement », les enseignants du collège Europa à Montélimar se sont appuyés sur cet ouvrage et ils se sont également entourés de Guillaume Lecointre Chercheur en Systématique et Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris et de Jacques merle, comédien, metteur en scène et cofondateur de la Compagnie La Muse Errante.

 Bonne écoute sur kadékol !

Le meilleur du blog des LéA de cette fin d'année

Le meilleur du blog des LéA de cette fin d'année

La vie et l'activité des LéA

- Le LéA Prospectives - Territoire de Lyon - Réseaux d'éEtablissements relate deux réflexions produites en établissement par les élèves sur l'aménagement du quartier (Valmy à Lyon ; saint-Jean à Villeubanne).

"Et si on discutait ?"

"Et si on parlait (2) ?"

- Thomas ROGER, rend compte de la présentation du LéA REP+ Delaunay Grigny à l’IH2EF.

"Présentation du LéA REP+ Delaunay Grigny à l’IH2EF ( ex-ESEN)"

La vie du réseau

- La 9ème rencontre internationale des LéA, temps fort annuel de la vie du Réseau, qui s'est tenue les 21 & 22 mai 2019, a suscité plusieurs témoignages sur le Blog des léA :

"Quelques mots sur la 9° Rencontre internationale du Réseau des LéA"

"9ème rencontre internationale – session de communication orale n°6"

Annonces de manifestations / Appels à communications / Appels à projets

- Luc TROUCHE relaie pour le réseau des LéA l'appel à contribution de l'International Commission for Mathématical Instruction (ICMI) sur le thème « les professeurs de mathématiques travaillant et apprenant dans des groupes collaboratifs ».

"Une étude internationale sur le travail collaboratif des enseignants de mathématiques"

Soutenance de thèse :“Une étude des effets du travail documentaire et collectif sur le développement professionnel des enseignants de mathématiques : apport des concepts d’expérience et de trajectoire documentaires ”

Soutenance de thèse :“Une étude des effets du travail documentaire et collectif sur le développement professionnel des enseignants de mathématiques : apport des concepts d’expérience et de trajectoire documentaires ”
Katiane De Moraes Rocha soutiendra sa thèse intitulée “Une étude des effets du travail documentaire et collectif sur le développement professionnel des enseignants de mathématiques : apport des concepts d’expérience et de trajectoire documentaires ”.le mardi 25 juin 2019, à 14h, à l’ENS de Lyon (IFÉ, salle  D8 007-BUISSON).

La thèse, financée par le CNPq-Brésil (Conseil national pour le développement scientifique et technologique), a été préparée au sein de l’équipe EducTice de l’IFÉ, du laboratoire S2HEP et de l’école doctorale EPIC de l’Université de Lyon (langue de la thèse et de la soutenance : français )

Vous êtes également bienvenu.e.s au pot qui suivra la soutenance, à la mezzanine devant l'amphi Descartes.

Le jury est composé de : 

  • Marilena BITTAR (Professeure à l’Universidade Federal do Mato Grosso do Sul, examinatrice),
  • Hamid CHAACHOUA (Professeur à l’Université Grenoble Alpes, rapporteur),
  • Ghislaine GUEUDET (Professeure à l’Université de Bretagne Occidental, examinatrice),
  • Catherine LOISY (Maîtresse de conférences HDR à l’ENS de Lyon, examinatrice),
  • Birgit PEPIN (Professeure à Eindhoven University of Technology, rapporteure),
  • Hussein SABRA (Maître de conférences à l’Université de Reims Champagne Ardenne, examinateur),
  • Jana TRGALOVA (Maîtresse de conférences à l’Université Claude Bernard – Lyon 1, examinatrice)
  • et Luc TROUCHE, (Professeur à l’ENS de Lyon, directeur de thèse)

Journée scientifique « Des instruments aux ressources vivantes en mathématiques, autour du travail de Luc Trouche »

Journée scientifique « Des instruments aux ressources vivantes en mathématiques, autour du travail de Luc Trouche »
Cette journée scientifique  du 26 juin est l'occasion de faire un point sur les apports des travaux de l’IFE et en particulier de Luc Trouche aux recherches en didactique des mathématiques sur les ressources des enseignants. Elle fait suite à la conférence internationale Ressources 2018 qui a réuni plus de 130 personnes de 30 pays, en mai 2018 à l’IFE.
 
Différentes contributions invitées permettront ainsi de situer l'évolution historique des travaux de Luc Trouche, depuis sa contribution à l'approche instrumentale, ses propositions concernant les orchestrations instrumentales, jusqu'au développement de l'approche documentaire du didactique dont les plus récentes perspectives seront aussi évoquées. Une large part de la journée sera dédiée à l'impact international de ses travaux. En plus de ces contributions invitées, un appel à contributions sous forme de posters est lancé, permettant de donner à voir la variété des travaux qui ont été inspirés ou suscités par les recherches de ce domaine.
 
  • Une session de poster est organisée. Si vous souhaitez proposer un poster, il faut le préciser lors de votre inscription puis soumettre une version numérique de votre poster avant le 31 mai 2019, en l’envoyant par mail à :
sophie.soury-lavergne@ens-lyon.fr ghislaine.gueudet.1@univ-rennes1.fr
  • Il appartient aux auteurs d’effectuer le tirage de leur poster, au format A0 portrait, et de l’amener à Lyon le 26 juin. Le lien avec les travaux de Luc Trouche doit apparaître clairement dans le poster.

Le climat change ... et alors?

Le climat change ... et alors?
L’Institut français de l’Éducation organise, en partenariat avec l’Association pour la Science et la Transmission de l’Esprit Critique (A.S.T.EC), une conférence-débat le 28 Juin prochain dans ses murs sur le thème : « Le climat change...Et alors ? »
 
C’était il y a 40 ans déjà que se tenait la première conférence mondiale sur le climat à Genève en 1979. A cette occasion le premier Programme de recherche climatologique mondial est lancé sous la responsabilité de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et du Conseil international des unions scientifiques (CIUS). Neuf ans plus tard, rien n'a changé, si ce n’est la création du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC) dont le numéro spécial de 2018 a secoué la dernière COP24 à Katowice en Pologne.
 
Bien d’autres événements ont jalonné la lutte contre le changement climatique : Sommet de la terre de Nairobi (Kenya,1982), de Rio (Brésil, 1992 et 2012), de Johannesburg (Afrique du sud, 2002), protocole de Kyoto (Japon, 1997), protocole de Göteborg (Suède, 1999), sommet des leaders des États fédérés et des régions sur les changements climatiques (Montréal, 2005 ; Poznań,
2008 ; …), Conférences des parties sur les Changements Climatiques (COP1 à COP24), et bien sûr signature des accords de Paris en 2015.
 
Malgré ces actions, et bien que le GIEC n’ait « cessé de mettre à la disposition des responsables politiques les évaluations scientifiques et techniques les plus fiables et les plus objectives qui soient dans ce domaine » au travers de rapports réguliers (1990, 1995, 2001, 2007, 2014), l’impression que rien ne bouge demeure. 
  • Quelles sont les raisons de cette apparente inaction ?
  • La situation est-elle aussi catastrophique que certains le disent ?
  • La solution peut-elle réellement venir des acteurs politiques et décisionnaires ?
  • Quelle place pour l’éducation des générations futures dans ce débat ?
  • Les défis qui nous attendent sont-ils simplement trop importants et les objectifs inatteignables ?
  • Quels biais nous contraignent et nous maintiennent dans cette situation paradoxale ?
  • Sommes-nous prêts à accepter un changement de paradigme économique, écologique, sociétal ? Le pouvons-nous seulement ?
 
Lionel SCOTTO D'APOLLONIA, Marie DEGREMONT,  Samuel MORIN, experts dans le domaine des sciences, des médias et des sciences humaines tenteront de répondre à ces questions à l’occasion de cette conférence-débat.

La capacité maximale d'accueil de  la salle de conférence a été atteinte, votre inscription sera placée sur liste d’attente.

Nous vous tiendrons informé en cas d'éventuel désistement.


Vous remerciant pour votre compréhension.

Séminaire international sur la recherche-intervention (SIRI) : Penser l’apprentissage et le développement de la puissance d’agir en situation de recherche-intervention

Séminaire international sur la recherche-intervention (SIRI) : Penser l’apprentissage et le développement de la puissance d’agir en situation de recherche-intervention

Le séminaire international sur la recherche-intervention (SIRI) Penser l’apprentissage et le développement de la puissance d’agir en situation de recherche-intervention se tiendra à l’IFÉ les 4 et 5 juillet.

Ce séminaire se donne notamment comme objectif d’interroger le rôle du chercheur engagé comme agent de développement de la puissance d’agir des personnes participant à une recherche-intervention. Ce séminaire, ancré dans la psychologie historique du développement culturel initiée par Vygotski, accueille cinq conférenciers étrangers et une dizaine d’intervenants français.

Chercheurs, doctorants et praticiens-chercheurs engagés dans les LéA (Lieux d’éducation associés à l’IFÉ) confronteront questions, concepts, et expérience vécue dans diverses recherches-interventions afin de développer une problématisation et une conceptualisation des questions théoriques, méthodologiques et éthiques soulevées par ces recherches.


Pour en savoir + contacter : catherine.loisy@ens-lyon.fr

Congrès Marguerite #3

Congrès Marguerite #3

Le projet Marguerite vise à sensibiliser les élèves à l'agriculture et à l'alimentation dans un contexte plus large de soutien public à la transition agro-alimentaire et aux pratiques de consommation plus saines et plus durables.

Le congrès #3 du Mardi 11 juin 2019 à l'Ifé aura pour thème : Collégiens et lycéens à l’heure de l’Anthropocène, quels défis pour l’alimentation ?

Le projet Marguerite est porté par Julie Le Gall, Chercheure en délégation au CEMCA. Il a été à l'origine un projet de recherche-action, soutenu par l'ENS, la DRAAF Auvergne Rhône Alpes et le PNA, le PEDD de la Métropole de Lyon et l'Académie de Lyon. Il constitue aujourd'hui un réseau pédagogique qui joue un rôle fondamental pour l'éducation et la réflexion autour de ce que signifie "transmettre" et "comment transmettre" depuis les établissements scolaires vers les futurs plans territoriaux.

Soutenu par l'Institut français de l’Éducation et déployé dans une douzaine de collèges, en particulier des établissements REP+, le projet vise à inciter les élèves à devenir porteurs de projets citoyens et innovants sur leurs territoires. Depuis trois ans, les projets Marguerite menés dans les collèges participent à une journée de regroupement des collégiens et lycéens. L'année dernière, le second Congrès des élèves a donné lieu à des temps de restitution des projets menés par les 270 collégiens présents avec leurs enseignants .


Pour plus d'information,  le site du projet :

 Retrouvez l'intégralité des projets présentés lors du congrès