INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil

Journée d’échanges autour du travail collectif enseignant

Journée d’échanges autour du travail collectif enseignant

Le projet Erasmus+ CROSSCUT (Cross-curricular Teaching, 2016-2019) aborde à travers l'étude des pratiques interdisciplinaires des enseignants d'autres problématiques plus larges auxquelles les établissements scolaires font actuellement face :

  • Comment entrainer les enseignants dans une dynamique collective centrée sur l'apprentissage des élèves ?
  • Quel changement de pratiques enseignantes cela suppose ?
  • Quel type de formation proposer pour accompagner les enseignants dans la mise en place de projets, notamment interdisciplinaires ?
  • Comment organiser l'enseignement des savoirs complexes à l'échelle de l'établissement ?
  • Comment capitaliser les effets des projets interdisciplinaires réussis, et avec quels outils ?


Le cours en ligne issu de ce projet CROSSCUT est en phase de finalisation. Il est destiné à former les enseignants à des pratiques davantage ouvertes à l'interdisciplinarité.

Nous sommes ravis de vous inviter à le découvrir à l'occasion d'une journée d'échanges autour du thème du travail collectif dans l'établissement, qui aura lieu le mercredi 15 mai 2019 de 9h à 16h.

Lors de cette journée, une conférence de Luc Ria permettra d'envisager des perspectives autour de la complémentarité entre pratiques enseignantes et dynamique collective des établissements, et deux tables rondes donneront la parole aux enseignants, IA-IPR et personnels de direction ayant participé au projet.

Pour en savoir plus et s'inscrire contacter : catherine.reverdy@ens-lyon.fr

 

Blog des LéA - sélection de mars 2019

Blog des LéA - sélection de mars 2019

La vie et l'activité des LéA:

La vie du réseau:

  • Réjane MONOD-ANSALDI, Responsable scientifique du Réseau des LéA, rend compte de la  session de formation  "Passeurs, médiateurs, brokers"  : construire et animer des travaux collaboratifs entre acteurs de l’éducation et de la recherche  proposée par le projet COOPERA FoRCE (pour Formation et Recherche Collaborative en Education), qui s'est tenue du 5 au 7 mars 2019.
 
Les LéA ont bientôt 10 ans !
  • A cette occasion, le Comité de pilotage du réseau lance un appel à contribution pour participer à la publication d'un ouvrage qui permettra de porter un ensemble de regards croisés sur la construction de savoirs au sein du réseau des LéA durant cette première décennie et d’explorer comment ces savoirs peuvent nourrir l’action des acteurs de l’éducation.
  • Elle sera articulée autour du thème “ Les LéA à l'interface entre monde de la recherche et de l'éducation ”.

 

  • La version 2018 de « La fabrique des LéA : Ressources pour l’enseignement et la formation issues de la collaboration entre enseignants, formateurs, éducateurs et chercheurs » est parue en ligne!

 

télécharger le document



 

Première thèse en éducation issue des programmes de coopération entre l’ENS de Lyon et l’ECNU de Shanghai

Première thèse en éducation issue des programmes de coopération entre l’ENS de Lyon et l’ECNU de Shanghai

Le vendredi 26 avril 2019, à 10h, en salle de direction site Descartes (D1.213), de l’ENS de Lyon, se tiendra la soutenance de la thèse de Chongyang Wang, intitulée  “Une expertise documentaire des professeurs de mathématiques et de son développement dans des collectifs: deux cas contrastés en Chine et en France”.

La thèse, financée par le CSC (Chinese Scholarship Council), est une thèse en cotutelle de l’ENS de Lyon et de l’ECNU de Shanghai, inscrite dans les programmes de coopération entre les deux établissements (Prosfer et JoRISS). Elle a été préparée au sein de l’équipe EducTice de l’IFÉ, du laboratoire S2HEP et de l’école doctorale EPIC de l’Université de Lyon (langue de la thèse et de la soutenance : anglais).

Le jury est composé de: 

  • Jiansheng BAO (professeur à l’ECNU, rapporteur),
  • Ghislaine GUEUDET (professeure à l’Université de Bretagne Occidentale, rapporteure),
  • Birgit PEPIN (professeure à l’Eindhoven University of Technology, examinatrice),
  • Lianghuo FAN (professeur à l’ECNU, examinateur),
  • Sophie SOURY-LAVERGNE (maître de conférences à l’ENS de Lyon, examinatrice),
  • Luc TROUCHE (professeur à l’ENS de Lyon, directeur),
  • Binyan XU (professeure à l’ECNU, directrice)

 Résumé

Centrée sur le développement professionnel des enseignants de mathématiques, cette thèse propose une modélisation de l’expertise des enseignants de mathématiques requise pour, et développée par, l’interaction avec les ressources (Expertise Documentaire, ED). La recherche est conçue comme une étude de cas dans deux contextes contrastés (la Chine et la France). Basée sur l'approche documentaire du didactique (ADD), elle convoque aussi la théorie de l'activité historico-culturelle (CHAT) et la théorie anthropologique du didactique (ATD)

Trois questions sont explorées:

  1. Quelle ED s’exprime dans le travail documentaire des professeurs de mathématiques?
  2. Comment l'ED est-elle développée à travers le travail collectif des enseignants?
  3. Que pourrait-on emprunter et adapter pour un bénéfice mutuel dans les deux cas?

Pour proposer un modèle permettant de décrire les composantes de l’ED, l’étude est faite en deux étapes:

  • un premier modèle d’ED basé sur une revue de la littérature et une étude pilote en Chine,
  • un deuxième modèle après deux analyses de cas contrastées.

Pour affiner ce modèle, l'étude combine trois études : celle des systèmes de dénomination utilisés par les enseignants, celle de leurs systèmes de ressources, et enfin celle des schèmes qu’ils développent dans leur travail documentaire collectif.

L'Ifé au Rendez-vous des Écoles Francophones En Réseau

L'Ifé au Rendez-vous des Écoles Francophones En Réseau

L’IFé était présent au colloque annuel du REFER qui se tenait à Québec les 20-21 et 22 mars dernier. Le Rendez-vous des Écoles Francophones En Réseau (REFER) soutient notamment le développement de pratiques pédagogiques innovantes au sein des établissements scolaires francophones. La thématique de l’édition 2019, L’école en jeu(x), invitait à la réflexion pour mieux cerner la place du jeu à l’école du 21e siècle et offrait de multiples exemples de pratiques.

Jean-Pierre Rabatel, chargé d’études à Eductice, a représenté l’IFé et animé deux ateliers proposant des jeux : Chiffroscope, un jeu destiné aux élèves de primaire pour travailler la numération décimale de position avec un dispositif hybride incluant du matériel tangible (cartes, plateau, stylet), du matériel numérique (tablettes et téléphone) et un petit robot mobile. Insectophagia, l’un des jeux épistémiques et pluridisciplinaires du projet Jen lab destiné aux élèves de lycée, a fait l’objet également d’une présentation et notamment sa structure adaptable au projet des établissements.

Par ailleurs, lors de la Vitrine de l’Innovation, temps d’exposition mettant en valeur des pratiques pédagogiques innovantes où les technologies apportent une plus-value à l’apprentissage et à l’enseignement, outre les deux jeux présentés en ateliers, les visiteurs ont été invités à tester sur son kiosque des ressources produites dans des LéA, comme la pascaline, les cahiers informatisés des patrons du cube ou des triangles. Sans oublier la poursuite des échanges engagés et le partage d’expériences. Trois journées riches de rencontres et d’échanges !

Mobiliser la recherche pour remplir une fonction de « passeurs » en éducation session 2

Mobiliser la recherche pour remplir une fonction de « passeurs » en éducation session 2

On demande à un nombre croissant de cadres et formateurs de l’éducation d’intégrer les résultats de la recherche de façon permanente ou ponctuelle dans leurs missions, pour servir de médiateurs ou de passeurs entre le monde de la recherche et celui de la pratique éducative.

Dans de nombreux cas, les « passeurs » concernés estiment n’avoir qu’une vision trop partielle ou insuffisante à la fois des recherches pertinentes à mobiliser et des principes et modes de fonctionnement de la recherche pour l’éducation. Par ailleurs, le rapport entre les travaux de recherche et leur appropriation par les praticiens pose souvent question, soit qu’on peine à identifier les travaux de recherche utiles pour répondre aux besoins du système éducatif, soit qu’on éprouve des difficultés à traduire les résultats de la recherche ou à en faire des leviers efficaces pour l’amélioration des pratiques éducatives.

La formation des 9 et 10 avril réservera une large part à l’explicitation des fonctions et rôles sur la base des expériences professionnelles des participants, pour identifier les points communs mais aussi les décalages de pratiques qui permettront de réfléchir sur les thématiques de façon plus contextualisée.

En amont, des textes portant sur les sujets au cœur de la formation seront envoyés pour être ensuite mis en discussion durant des groupes de travail.

Des chercheurs en éducation seront sollicités pour témoigner de la façon dont ils pensent que leurs travaux peuvent être mobilisés pour la pratique éducative. Des exposés de connaissances porteront sur :

  • les disciplines constitutives de la recherche en éducation et leur articulation ;
  • le mode de la preuve en éducation (validité scientifique, validité externe, « bonnes pratiques ») ;
  • l’identification et les modes d’accès de d’utilisation des productions de recherche ;
  • l’articulation entre savoirs de recherche et savoirs d’expérience. Chaque exposé sera suivi d’un moment d’appropriation autour d’un cas pratique.
 

Ramener le réel en formation session 2

Ramener le réel en formation session 2

À l’heure où se développe la demande institutionnelle d’organiser des parcours de formation articulant "présentiel" et "à distance", la notion "d’hybride" se substitue-t-elle à celle "d’alternance" ?

À quelles conditions, pour les formateurs comme pour les stagiaires, la conception et la mise en œuvre de ce type de formation est-elle possible, utile, efficace, à la fois pour le travail en réseau mais également pour la construction de la professionnalité ?La vidéo, la photo, les traces d'activités ne sont pas des outils nouveaux dans l’arsenal du formateur. Elles sont depuis longtemps utilisées pour analyser des pratiques professionnelles et observer l'activité réelle des élèves. En mobilisant les cadres de l’analyse du travail et des didactiques, cette formation des 11 et 12 avril approfondira les difficultés ordinaires rencontrées par les formateurs pour ramener le "réel" en formation.

en savoir +

 s'inscrire

Les émissions du mois de mars 2019 disponible sur Kadékol !

Les émissions du mois de mars 2019 disponible sur Kadékol !

 

Au programme  pour le printemps  :


 
Les enjeux du travail collaboratif dans les établissements scolaires.

Ce nouvel épisode de CMPR se concentre sur les enjeux du travail collaboratif enseignant. Nous interrogeons les chercheurs sur la pratique du travail collaboratif, ses bienfaits et ses difficultés.
Invités : Sylvie Moussay et Luc Ria

  • Quelles formes le travail collaboratif peut-il prendre ?
  • A quelles difficultés est-il confronté ?
  • Doit-il être initié par les professeurs ou par l’institution ?
  • Quelles politiques pour le favoriser ?

 
En lycée professionnel, Coopération, Autonomie, Responsabilité, Efficience : les quatre piliers du projet CARE.
 
Souvent « malmenés » dans leur scolarité antérieure, les élèves qui arrivent en lycée professionnel sont parfois en perte de sens vis à vis de l’école.
Le lycée professionnel privé la Mache à Lyon accueille ces
jeunes suivant la pédagogie de l’abbé La Mache qui vise à leur donner une formation technique complète.
C’est dans ce cadre qu’est né le projet CARE, à l’initiative de Carine Perrin, enseignante en lettres-histoire.
Ce projet innovant vise à mettre l’accent sur le travail d’équipe et le suivi des élèves.
Le micro est dans la classe part à la découverte de ce projet en se rendant au lycée La Mache…
 

"Iféquoi ?" :   

Le corps dans l'espace scolaire et le défi des nouvelles technologies à l'école.                                                                                      

Recherche, pratique, expertise et veille scientifique sont présentées dans ce magazine…

  • Pascal Mériaux, enseignant d’histoire-géographie au lycée la Martinière Duchère, et Rawad Chaker, maître de conférences à l’Université de Lyon II, nous expliquent comment on peut mettre les nouvelles technologies au service des apprentissages.
  • Claire Giordanengo, conservatrice à la bibliothèque Diderot de Lyon, nous parle de Jacques Ballexserd, un médecin genevois du XVIIIe, qui fut le premier à parler de l’éducation physique des élèves.
  • Marie Gaussel, chargée d’étude et de recherche au service Veille et Analyse à l’IFE, parcourt avec nous le dossier de veille consacré à la prise en compte du corps dans l’espace scolaire.

Hackhaton, journée organisée dans le cadre de l’incubateur académique "Jeu Numérique et Tangible"

Hackhaton, journée organisée dans le cadre de l’incubateur académique "Jeu Numérique et Tangible"

Le but du projet soutenu dans le cadre d'un appel à projets de la DNE est de permettre aux élèves de rentrer dans une orientation positive, en améliorant la connaissance de leurs compétences, de leurs goûts mais aussi en permettant de comprendre objectivement les connaissances et les compétences nécessaires dans les métiers visés.

Ce projet est coordonné par Gilles Aldon de l’IFé et l’équipe est constituée d’intervenants de CANOPE, de la DAN, de l’ONISEP et d’enseignants de collèges et lycées. La méthodologie de ce projet est fondée sur le concept de Design Based Research ; elle repose sur un travail collaboratif entre les différents acteurs impliqués, professeurs, chercheurs, développeurs, etc.

La conception s’appuiera sur des incubations dans le LIPn de l'Ifé sous forme de « hackhathon» (dont le premier se déroule le 1er avril 2019) qui comprennent à la fois une journée de travail et la réflexion ultérieure pour mettre en œuvre les réflexions et idées conçues et ébauchées dans la journée.

Plaquette de l'IFÉ

plaquette

Télécharger le pdf