Veille If?

Accueil > Références bibliographiques

Bibliographie de la veille de l’Ifé

2022


  • Albe Virginie (2022). Pourquoi étudier des controverses pour éduquer au vivant ? In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 65-81). Laval.


  • Aristizabal Arango Laura (2022). Appren-tissages avec des papillons Monarques (Danaus plexippus). Une lecture d’« Histoires de Camille » de Donna Haraway. Itinéraires. Littérature, Textes, Cultures, n° 2021-1, p. . Doi : 10.4000/itineraires.10290
    Résumé : Cet article explore l’articulation entre construction de parentés multi-espèces et production de savoirs dans le récit SF « Histoires de Camille » de Donna Haraway (2016). Je me focalise sur les récits de Camille 1 et Camille 2, que je lis équipée des outils de « Savoirs situés », célèbre intervention de Haraway dans l’épistémologie féministe du positionnement (standpoint), ainsi que de ceux de Making Kin Not Population, ouvrage collectif coédité par Adele E. Clarke et Haraway. Après avoir situé le récit des Camille dans la proposition du Chthulucène, l’article souligne l’aspect épistémologique de la devise harawayenne make kin, not babies (« faites des parents, pas des enfants ! »). « Faire des parents » engage les Camille dans un processus d’apprentissage encorporé (embodied), qui implique les corps. J’explore les modalités de cette encorporation dans la mise en scène par Haraway de personnages rebelles à l’anthropocentrisme – des corps humains-papillons. À partir de là, j’insiste sur l’émergence de sensibilités nouvelles comme une dimension cruciale des tentatives pour réparer partiellement des mondes abîmés.
    Mots-clés : apprentissages, encorporation, Histoires de Camille, make kin not babies, parentés multispécifiques, Savoirs situés, SF.


  • Barthes Angela (2022). Quels curricula d’éducation au politique dans les questions environnementales et de développement ? Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18744
    Résumé : Nous clarifions ce que nous entendons par éduquer au politique, puis ce qu’implique concrètement de construire des curricula intentionnels d’une telle éducation. Clarifier les épistémologies de savoirs politiquement situés, multiréférentialiser des rapports sociaux, problématiser et reconnaitre des rapports de pouvoir et d’injustice en sont quelques facettes. Nous proposons une lecture d’une histoire de l’éducation aux questions d’environnement et de développement et des ? courants successifs d’éducation relative à l’environnement, au développement durable et au temps de l’anthropocène dans une perspective de présence ou d’absence d’éducation au politique. Nous mettons également en évidence un changement de paradigme récent, faisant suite à deux décennies d’éducations au développement durable fortement inscrites dans le comportementalisme, vers des éducations au temps de l’anthropocène qui offrent davantage de potentialité de socialisation politique.
    Mots-clés : curriculum, éducation à l’anthropocène, éducation au développement durable, éducation au politique, Education relative à l’environnement, justice sociale.

  • Barthes Angela, Sauvé Lucie & Torterat Frédéric (2022). Quelle éducation au politique pour les questions environnementales et de développement ? Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. .
    Résumé : Présentation du dossier Les préoccupations environnementales et de développement ont généré de nouveaux types de mobilisations sociales depuis les années 1960 (Zaccai et Orban, 2017). Ces mouvements constituent un tournant dans la vie politique à l’ère de l’Anthropocène : ils engagent les populations concernées et un large public vers des apprentissages d’ordre politique, principalement en contextes non-formels et informels. Par ailleurs, l’éducation formelle est de plus en plus sollicitée po...
  • Brotcorne Perine (2022). Technologies numériques et inégalités. Lecture critique des travaux empiriques sur les pratiques numériques juvéniles en éducation. In  Simon Collin, et al., Le numérique en éducation et formation. Approches critiques. Paris : Presse des Mines.
  • Collin Simon, Denouël Julie, Guichon Nicolas, et al. (2022). Le numérique en éducation et formation. Approches critiques. Paris : Presse des Mines.

  • Comte Adrien (2022, juin 29). « Pourquoi est-il si difficile de trouver un accord sur la biodiversité ? ». La Croix.
    Résumé : Docteur en économie de l’environnement, Adrien Comte a développé une expertise sur les solutions « fondées sur la nature ». Dans ce texte, il revient sur les difficultés des négociations mondiales sur le sujet de la biodiversité, alors que la COP15 Biodiversité a été sans cesse retardée.
    Mots-clés : accord, biodiversité, difficile, opinions et débats, pourquoi, trouver.


  • Cosquer Alix (2022). Pourquoi la nature nous fait-elle du bien ? Rhizome, vol. 82, n° 1, p. 13-14. Doi : 10.3917/rhiz.082.0013
    Résumé : Agriculture, jardin thérapeutique, marche, intervention de plein air… Ce numéro de Rhizome thématise différentes activités en lien avec la nature. Dans un contexte où les indices d’une crise écologique majeure se font jour, les contributions discutent notre rapport à notre environnement et à la nature. La lecture de ce numéro nous invite alors à porter une attention toute particulière à la terre, situer nos possibilités d’agir – cliniques, politiques, sociales – et à interroger les effets bénéfiques sur notre santé d’une vie en harmonie avec les éléments naturels.
  • Delplancke Malou (2022). Regards historiques sur l'influence de l'EDD sur les programmes de SVT : Quels apports pour la formation des enseignant.e.s à l'EDD ? In  (p. 10). Présenté à Conférence européenne sur la formation des enseignants et des équipes éducatives à l’éducation au développement durable, Nantes.


  • Delplancke Malou & Chalak Hanaà (2022). Potentialités et limites des curricula de SVT : quelles contributions des questions environnementales pour une éducation au politique ? Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18529
    Résumé : L’enjeu central de cet article est de caractériser les conditions d’une éducation scientifique qui permette de prendre en charge la double dimension politique et scientifique des questions environnementales (QE). Notre réflexion porte sur une analyse des curricula, portés par les nouveaux programmes et les manuels scolaires de SVT et d’Enseignement Scientifique, spécifiquement sur les thématiques environnementales. Nos analyses montrent que la manière dont les QE sont traitées privilégie la technologie comme source de solutions aux problèmes humains, participe d’une conception positiviste de la science, et relève d’une approche anthropocentrée. Les programmes et manuels transmettent implicitement un rapport au monde très ancré dans le paradigme de la modernité. Nous discutons des leviers possibles pour re-politiser ces questions en classe, au moyen de leur (re)problématisation dans un contexte d’instabilité des savoirs, de problèmes complexes flous pour contribuer à une éducation citoyenne, à même de répondre aux enjeux de l’anthropocène.
    Mots-clés : curriculum, problématisation, Questions environnementales, sciences de la vie et de la Terre., « éducations à ».

  • Fortin Corinne (2022). L'altérité entre primates humains et non humains dans les curriculums français des sciences de la vie et de la Terre. In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 127-145). Laval.

  • Lamarre Jean-Marc (2022). L’éco-émancipation : penser l’émancipation en lien avec la responsabilité envers (..) - Sofphied. Annuel De La Recherche En Philosophie De L’education, p. 1-17.

  • Martel Corine, Wagnon Sylvain & Guilyardi Eric Préfacier (2022). L'école dans et avec la nature: la révolution pédagogique du XXIe siècle. Paris, France : ESF Sciences humaines.
    Résumé : Synthèse théorique sur le thème de l'école dans la nature. Cette pédagogie alternative a connu un regain d'intérêt pendant la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, qui a agi comme un révélateur du lien perdu entre l'humain et la nature. Les auteurs invitent à pérenniser cette forme d'éducation, insistant sur ses vertus en matière de solidarité, d'émancipation et de rapport à l'altérité.
    Mots-clés : Écoles de plein air, Enseignement -- Méthodes actives, Environnement et enfants, Nature -- Étude et enseignement, Nature -- Observations -- Étude et enseignement (primaire), Recherche sur le terrain (méthode d'enseignement).
    Note Note
    <div><span>L'ouvrage porte par erreur : ISSN 1158-4580</span></div><div><span>&nbsp;</span></div><div><span>&nbsp;</span></div>


  • Mencacci Nicole (2022). Les conditions de la problématisation pour favoriser l’accès au politique : le cas de l’huile de palme à l’école primaire. Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18220
    Résumé : L’article s’intéresse aux éducations à, et aux conditions de leur mise en œuvre, afin que la capacité à problématiser (Caparros-Mencacci, 2014) des apprenants soit suscitée. La perspective est ici de « replacer l’éducation dans son rôle de formation vers une citoyenneté politique engagée » (Barthes, 2017). Le cas particulier d’une éducation au développement durable va être étudié. Il s’agit d’un projet mené en classe de Cours Moyen 2° année sur la question de l’huile de palme dans le cadre des projets DAFIP/SFERE. Quatre résultats ressortent. Le premier est que la connaissance par l’enseignant du type de problème d’éducation à et du processus de problématisation des élèves constitue une base d’orientation de l’action qui pourrait lui permettre d’analyser a priori le problème, d’anticiper l’action mais aussi de s’y orienter. Le deuxième est que des artefacts médiateurs habilement choisis – par exemple le procès et le débat – favorisent les interactions problématisantes et le dépassement des points de vue initiaux. Le troisième est que la problématisation ne surgit pas de la défense d’un point de vue –fut-il argumenté – contre un autre, mais lorsque les élèves sont instruits de la totalité de points de vue étudiés et lorsque ces derniers peuvent être intégrés afin de construire une réponse. Ici, et c’est le quatrième résultat, la capacité de l’enseignant d’exercer un questionnement qui pousse les élèves à réfléchir est déterminante.
    Mots-clés : Accès au politique, artefact médiateur, catégorie de problèmes, débat, huile de palme, procès, processus de problématisation.

  • Péraud-Puigségur S. (2022). La grenouille, la vache et le koala. Que faire de la question animale a l’école de l’anthropocène ? Annuel De La Recherche En Philosophie De L’education, n° 2, p. 1-18.

  • Rosa Hartmut, Wallenhorst Nathanaël Intervieweur & Paré Sophie (2022). Accélérons la résonance!: pour une éducation en anthropocène. Paris, France : Le Pommier.
    Résumé : "Avec la "résonance", Hartmut Rosa a proposé un concept pour remédier à l'accélération hégémonique et réifiante du capitalisme rentier et spéculatif, qui nous condamne à la croissance et à la surchauffe. Pour lui, la transformation en profondeur de nos sociétés ne se réalisera que si nous acceptons d'entrer dans un nouveau rapport au monde, marqué par une relation "responsive" avec lui. En quoi cette résonance peut-elle bien consister concrètement ? Et surtout en quoi pourrait-elle aider les jeunes générations à vivre avec la réalité de l'Anthropocène, chaque jour plus prégnante ? La résonance, au contraire de l'éducation au "développement durable", semble un nouveau paradigme à même de faire advenir un autre monde, où ne s'opposeraient plus humains et non-humains. Avec Hartmut Rosa, le temps est venu d'écouter ce que le monde a à nous dire..." (4e de couverture)
    Mots-clés : Changement social, Relation (philosophie).


  • Roth Xavier (2022). « Éducation » et « Politique » : enquête conceptuelle sur les limites d’une justification libérale de l’éducation au développement durable. Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18103
    Résumé : En visant la transformation des pratiques sociales, l’éducation au développement durable ravive l’un des plus épineux problèmes de l’éducation en général : celui de ses justifications. Les recherches actuelles montrent que la plupart des éducateurs en appelle au respect des libertés individuelles et à la tolérance. Mais n’est-il pas paradoxal de justifier par des valeurs libérales, des actions éducatives qui se caractérisent précisément par leur intention normative ? Afin d’élucider ce paradoxe, on mobilisera la méthode d’analyse conceptuelle. Celle-ci révèle que l’éducation au développement durable réclame logiquement une réflexion politique sur la nature de la vie bonne et du bien commun, qui ne saurait se limiter à la seule affirmation du respect des libertés individuelles.
    Mots-clés : Educations à, épistémologie, libéralisme politique, normes.

  • Simard Catherine, Fortin Corinne, Morin Émilie, et al. (2022). La biodiversité: quelques enjeux socio-éducatifs. In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 85-103). Laval.

  • Simard Catherine (2022). Ces vivants invisibles que sont les microorganimes. Synthèse et réflexion dans le cadre d'un enseignement des microorganismes à l'école. In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 127-145). Laval.

2021



  • Amprazis Alexandros, Papadopoulou Penelope & Malandrakis George (2021). Plant blindness and children’s recognition of plants as living things: a research in the primary schools context. Journal Of Biological Education, vol. 55, n° 2, p. 139-154. Doi : 10.1080/00219266.2019.1667406
    Résumé : Children’s conceptions of plants as living things are thoroughly analysed during the last decades. Additionally, many researchers showed interest in ‘Plant Blindness’, the people’s tendency to ignore plants and underestimate them comparing to animals. Aim of this research is to validate plant blindness’ intensity among Greek primary school students and clarify whether this phenomenon can be linked to the young students’ recorded difficulty to recognise plants as living things. One thousand forty-eight primary students from both rural and urban areas of north Greece participated in our study. The instrument of our research was a questionnaire that mainly examined attitudes towards flora and students’ consideration of plants as living things. According to the results, Greek students do find fauna more interesting than flora and plants are not being spontaneously recalled as living things. A relationship between students’ preference in flora and their perception of plants as living things was found, along with several other significant correlations to variables such as gender, age and participation in environmental education projects. The findings of our study enhance the general concern about the reduced interest in plant life as this is determined in the context of the plant blindness hypothesis.
    Mots-clés : attitudes, biological conceptions, Plant blindness, plants, primary school.


  • Avery Christopher & Pathak Parag A. (2021). The Distributional Consequences of Public School Choice. American Economic Review, vol. 111, n° 1, p. 129-52. Doi : 10.1257/aer.20151147
    Résumé : The Distributional Consequences of Public School Choice by Christopher Avery and Parag A. Pathak. Published in volume 111, issue 1, pages 129-52 of American Economic Review, January 2021, Abstract: School choice systems aspire to delink residential location and school assignments by allowing childre...


  • Ayotte-Beaudet Jean-Philippe, Chastenay Pierre, Beaudry Marie-Claude, et al. (2021). Exploring the impacts of contextualised outdoor science education on learning: the case of primary school students learning about ecosystem relationships. Journal Of Biological Education, p. 1-18. Doi : 10.1080/00219266.2021.1909634
    Résumé : The present study explored the impacts of a contextualised outdoor science curriculum on what and how elementary students learn when immersed in the local contexts in which natural phenomena occur. We conducted 63 individual interviews with fifth- and sixth-graders (between 10 and 12 years old) living in the inner city of Montréal, Québec province, Canada. These allowed us to identify (1) three categories of impacts on what students learned: evolution of conceptual understanding about living organisms, development of scientific investigation abilities, and evolution of connection to nature, and (2) two categories of impacts on how students learned: a context that encourages deeper learning and a context that promotes engagement. Our results show that impacts on students went beyond learning about living organisms. A strength of our findings is that although the method of data collection did not aim a priori to corroborate the work of other research in the field of outdoor education, it in fact corroborated several results from other research, which is an important step for the development of this field. We also found that some students developed a connection to nature without addressing environmental problems during outdoor activities.
    Mots-clés : contextualisation, outdoor science, primary school students, Science education.

  • Barrable Alexia, Booth David, Adams Dylan, et al. (2021). Enhancing Nature Connection and Positive Affect in Children through Mindful Engagement with Natural Environments. International Journal Of Environmental Research And Public Health, vol. 18, p. 4785. Doi : 10.3390/ijerph18094785
    Résumé : Nature connection, which describes a positive relationship between humans and the rest of nature, has been recognised as a worthwhile goal of all education. Given its association with wellbeing, as well as the fact that it can predict ecological behaviours in children, there have been several calls for it to become central to environmental education, and an important tool in tackling climate change. Previous research has reported the success of short-term interventions in increasing nature connection in children, but to date no empirical studies have looked at how mindful engagement with nature can promote both nature connection and positive affect. This study took place in a nature reserve in Wales and included n = 74 children, aged 9–10, who took part in three mindful activities. Pre- and post- measures included nature connection and positive/negative affect. Analysis showed a significant small to medium effect of the activity on nature connection. Moreover, positive affect significantly increased post-activity, while negative affect showed a small decrease.


  • Beech Jason, Koh Aaron, Maxwell Claire, et al. (2021). ‘Cosmopolitan start-up’ capital: mobility and school choices of global middle class parents. Cambridge Journal Of Education, p. 1-15. Doi : 10.1080/0305764X.2020.1863913
    Résumé : In this paper the authors study 19 Global Middle Class (GMC) families currently residing in four global cities: Hong Kong; London; Buenos Aires; and Tel Aviv. Through qualitative in-depth interviews, they sought to gather insights about GMC parenting strategies, specifically drawing attention to the decision-making processes of school choice. To facilitate their analysis, they draw on Bourdieu’s theory on types of capital and Ben-Porath’s notion of bounded rationality. From the inductive analysis of their interview data with mobile GMC parents, they identified a subtype of cultural capital they called ‘cosmopolitan start-up capital’. The overall argument in the paper is that the accumulation of cosmopolitan start-up capital is a specific strategy guiding the GMC families’ school choice practices, set within a frame of mobilities. Given the growing number of mobile families who continuously enter and exit local education systems, focusing on this group is pertinent for policy makers and practitioners around the world.
    Mots-clés : Bourdieu, cosmopolitan start-up capital, global middle class (GMC), mobility, School choice.


  • Bérard Jean & Sallée Nicolas (2021). Jeunesse et sexualité. In  Encyclopédie critique du genre (p. 403-414). La Découverte.
    Résumé : Les notions d’enfance et de jeunesse renvoient à des réalités hétérogènes, liées à des processus corporels (la puberté) et légaux (la définition des seuils de majorité : civile, pénale, sexuelle, etc.). Ces processus sont, en outre, indissociables de l’évolution des principales institutions de socialisation (en particulier la famille et l’école). Ainsi les notions d’enfance et de jeunesse sont-elles historiquement articulées à la constitution d’autres notions, d’ordre psychosociologique (l’adolescence) et juridique (la minorité/la majorité). Des « enfants » aux « jeunes adolescent·e·s », en passant par les « jeunes » (qu’ils et elles soient mineur·e·s ou majeur·e·s), les catégories se sont multipliées pour rendre compte des divers seuils jalonnant cette période de la vie, qui tend à s’allonger, avant l’entrée dans l’âge adulte. Dans cette contribution, nous réserverons la catégorie d’« enfance » aux moins de 12 ans, celle de « jeune adolescence » aux mineur·e·s de 12 à 15 ans et celle de « jeunesse » aux mineur·e·s et aux majeur·e·s de plus de 15 ans. Si l’on s’accorde sur ces termes, aux limites incertaines, on peut considérer la jeunesse comme le moment, socialement accepté, d’entrée progressive dans une sexualité considérée comme « autonome », au sens où les jeunes doivent devenir les responsables du contrôle de leur corps et de leurs comportements (choix des partenaires, contraceptions, port du préservatif, etc.). Par opposition, pendant l’enfance et la jeune adolescence, la sexualité est un objet de contrôles sociaux et légaux plus explicites, censé ne pouvoir s’exprimer que dans une découverte du corps et de ses premières transformations…


  • Bergström Marie (2021). Internet. In  Encyclopédie critique du genre (p. 341-348). La Découverte.
    Résumé : Dès son origine, Internet attire l’attention des auteur·e·s féministes qui interrogent les liens entre genre et technique. Ces recherches suivent deux principaux axes d’analyse. La première approche envisage Internet comme un outil et pose la question de l’accès des femmes et des hommes à cette nouvelle technologie. Les travaux révèlent que les deux sexes recourent désormais autant à Internet, mais qu’ils n’en ont pas le même usage. Les pratiques numériques s’inscrivent dans une socialisation de genre qui à la fois différencie les modes d’appropriation et reproduit l’inégalité des sexes en matière de savoirs techniques. Une deuxième approche consiste, elle, à envisager le réseau comme un espace de sociabilité. La question porte alors sur la façon dont les rapports de genre sont exprimés, contournés ou reformulés dans cet espace. À l’encontre des espoirs d’émancipation nourris vis-à-vis de l’univers numérique – envisagé comme un lieu de subversion des normes de genre –, les travaux empiriques indiquent que, en ligne, les rôles sexués sont bien plus souvent exacerbés qu’ils ne sont subvertis.

  • Bernard Marie-Claude, Fortin Corinne, Panissal Nathalie, et al. (2021). Pensée critique dans l'enseignement des sciences du vivant. In  . Présenté à 10e rencontres scientifiques… Actualité des recherches en didactique des sciences et des technologies.


  • Biswas Tanu (2021). Who Needs Sensory Education? Studies In Philosophy And Education, vol. 40, n° 3, p. 287-302. Doi : 10.1007/s11217-021-09763-y
    Résumé : Customarily, reflections on the need to educate sensory and bodily enactments with the world, take for granted that it is the child who must be educated. However, the educational passage of becoming 'rational' and 'grown up' often leaves the adult divorced from her own embodied self. As part of my engagement with childism (conf. Wall in Ethics in light of childhood, Georgetown University Press, Washington, 2010; The child as natural phenomenologist. Primal and primary experience in Merleau-Ponty’s psychology, Northwestern University Press, Evanston, 2013; Child Geogr, 2019, https://doi.org/10.1080/14733285.2019.1668912) in this article, I ask: Who needs sensory education? In response, I propose that it is adults who need sensory education more than their temporal others (Beauvais, in: Spyrou S, Rosen R, Cook DT (eds) Reimagining childhood studies, Bloomsbury Academic, London, pp 57–74 2018) i.e. children. As Merleau-Ponty has shown, the richness of embodied perception that children experience, is relatively distant for adults (Bahler in Child Philos 11:203–221, 2015; Welsh in The child as natural phenomenologist. Primal and primary experience in Merleau-Ponty’s psychology, Northwestern University Press, Evanston, 2013). The particular lived-experience I reflect on is the sense of temporality. Accompanied by two distinct, yet interconnected examples of encounters with Baby Ole and Captain Duke, I suggest that being-with-children can enable philosophical clearings for adults to re-cognise plural temporalities, as opposed to a singular clock-time perception of Time. (The preposition with is used in the sense of the Norwegian hos or German bei, whereby an adult intentionally positions herself as a guest in a child's world.)


  • Blades Genevieve (2021). Walking practices with/in nature(s) as ecopedagogy in outdoor environmental education: An autophenomenographic study. Environmental Education Research, vol. 27, n° 10, p. 1557-1558. Doi : 10.1080/13504622.2021.1944991


  • Blanchard Marianne (2021). Genre et cursus scientifiques : un état des lieux | Cairn.info. Revue Française De Pédagogie, n° 212, p. . Doi : https://doi-org.acces.bibliotheque-diderot.fr/10.4000/rfp.10890
    Résumé : Si les étudiantes sont aujourd’hui en France plus nombreuses que les étudiants (55 % des effectifs), elles restent sous-représentées dans les formations scientifiques et technologiques (40 %) [1]. Plus précisément, tandis que certains domaines se sont largement féminisés au cours des dernières décennies, à l’instar de la biologie, de la médecine [2] ou des études vétérinaires [3], d’autres, comme l’ingénierie [4] ou la physique restent des bastions masculins. Ce constat d’une moindre présence féminine dans certains secteurs des sciences et technologies est partagé dans l’ensemble des 35 pays membres de l’OCDE : en 2013, les femmes représentaient en moyenne 58 % des 6 millions d’étudiant.es ayant obtenu un diplôme de premier cycle dans l’enseignement supérieur (bachelor’s degree) dans ces pays, mais seulement 31 % des titulaires d’un titre en sciences et sciences de l’ingénieur [5]. À l’inverse, elles constituaient 64 % des diplômé.es en éducation, dans le domaine des humanités et sciences sociales.


  • Blidon Marianne (2021). Espace urbain. In  Encyclopédie critique du genre (p. 242-251). La Découverte.
    Résumé : À la division sexuée entre production et reproduction a été associée la division spatiale entre espace public/masculin et espace privé/féminin – le privé étant généralement confondu avec le foyer ou l’espace domestique. Les géographes et les sociologues féministes ont contesté la pertinence de cette dichotomie tout en montrant les effets des rapports sociaux de sexe sur les pratiques et les représentations de l’espace urbain. Leurs travaux ont montré de quelle manière la division de l’espace participe de la construction même de ces rapports de genre. Ils ont aussi mis au jour les fondements androcentrés des aménagements urbains, le harcèlement de rue sous toutes ses formes (envers les femmes, les personnes LGBT+, les jeunes racisé·e·s, les personnes sans domicile…) ainsi que les dérives sécuritaires mises en œuvre au nom de la vulnérabilité des femmes. Ces recherches ont permis de questionner la manière dont l’espace urbain est fréquenté et représenté et, plus largement, d’enrichir les débats sur la justice spatiale et le droit à la ville. D’autres travaux notamment en lien avec les théories queer ont enfin mis en lumière la manière dont l’espace urbain pouvait faire l’objet de formes d’appropriation, de contestation et de subversion.


  • Boelen Virginie (2021). La spiritualité dans l’approche holistique à la Nature-territoire : un processus d’auto-écoformation. Éducation Relative À L'environnement. Regards - Recherches - Réflexions, n° Volume 16-2, p. . Doi : 10.4000/ere.8344
    Résumé : Cet article présente les éléments théoriques d’un modèle éducationnel ayant pour but de recréer une relation saine entre l’être humain et son milieu de vie naturel. Campé dans le paradigme transdisciplinaire et en concordance avec l’épistémologie du savoir autochtone, il s’agit d’un modèle holistique transformationnel émancipateur qui prend appui sur une relation écoformatrice à la Nature et au territoire. Ce modèle mobilise toutes les dimensions de l’apprenant, dont cette dimension ontologique de son humanité souvent incomprise et mise de côté en éducation qu’est la spiritualité. Nous en clarifierons le sens et la dimension écologique ainsi que les apports en éducation. Il s’agit de favoriser chez l’apprenant le déploiement d’une agentivité autant épistémique qu’écocitoyenne pour un vivre-ensemble écologique et un réenchantement du monde. Nous traiterons enfin de la pertinence d’un tel modèle éducationnel au sein de notre société post-moderne.
    Mots-clés : agentivité, écoformation, éducation holistique transformationnelle, nature-territoire, spiritualité, transversalité.


  • Bopardikar Anushree, Bernstein Debra & McKenney Susan (2021). Designer considerations and processes in developing school-based citizen-science curricula for environmental education. Journal Of Biological Education, p. 1-26. Doi : 10.1080/00219266.2021.1933134
    Résumé : School-based citizen-science can be a powerful means to engage youth in environmental education, yet developing robust science curricula around citizen-science activities is tremendously challenging. Prior research provides limited examples and very little guidance for curriculum designers. To support the designers of school-based citizen-science curricula, this research article presents a participant-observation case study of designer thinking and processes in creating and integrating in-class curriculum with citizen-science fieldwork. Interviews, observations, and documents of designer work aimed at supporting middle school students’ learning of climate change were analysed to gain insight into designer thinking, challenges, and resolutions. Findings indicate how designer work evolved through various measures, including appraisal by external advisors, inspiring examples, surveys of teachers’ implementations, and written pre-post assessments of student learning throughout the phases of analysis, development, and evaluation of the curriculum. Four key considerations for designing school-based citizen-science curricula emerged from the data: creating the learning environment around the fieldwork; tackling concerns about data quality and utility; making scientist-designed fieldwork engaging to students; and balancing scientific and educational goals. These considerations are discussed in light of relevant literature, and educational implications for design and research are presented.
    Mots-clés : case study, citizen-science, curriculum design, participant-observation.

  • Brabant Christine (2021). Éduquer sans l’école : qui ? pourquoi ? comment ? Résultats d’enquêtes en territoires francophones. Education Et Societes, n° 45, p. 97-122.
    Résumé : L&#8217;apprentissage en famille (AEF) est en croissance dans le monde comme le corpus international de recherche sur ce th&#232;me, mais il est peu &#233;tudi&#233; en francophonie. Ce travail, appuy&#233; sur des donn&#233;es d&#8217;enqu&#234;tes au Qu&#233;bec, en Suisse romande et en France, rapporte et compare les profils des familles, les motivations parentales et leurs pratiques p&#233;dagogiques. Leurs caract&#233;ristiques sociod&#233;mographiques les distinguent peu de la population g&#233;n&#233;rale, sauf une surrepr&#233;sentation de dipl&#244;m&#233;s universitaires et de d&#233;tenteurs d&#8217;une formation ou exp&#233;rience de travail en &#233;ducation. Ces parents choisissent l&#8217;AEF pour vivre un projet &#233;ducatif en famille, par souci du bien-&#234;tre de leurs enfants, pour am&#233;liorer l&#8217;exp&#233;rience d&#8217;apprentissage et parce qu&#8217;ils critiquent le syst&#232;me d&#8217;&#233;ducation. Leurs pratiques &#233;ducatives sont diversifi&#233;es, ces familles trouvant dans l&#8217;AEF des r&#233;ponses &#224; leurs attentes et &#224; des besoins &#233;ducationnels, souvent particuliers, mettent au jour des d&#233;fis sur l&#8217;&#233;volution et la gouvernance d&#233;mocratique des syst&#232;mes &#233;ducatifs.

  • Brives Charlotte & Zimmer Alexis (2021). Écologies et promesses du tournant microbien. Revue D’anthropologie Des Connaissances, vol. 15, n° 3, p. .
    Résumé : Ce numéro de la Revue d’Anthropologie des Connaissances interroge et met en perspective la notion, récemment apparue dans le champ des sciences sociales des microbes et plus largement dans les études multispécifiques, de « tournant microbien ». Après en avoir rappelé la définition, ainsi que celles de notions qui lui sont associées, cette introduction les discute en les resituant au sein de traditions négligées des sciences naturelles et d’une plus vaste littérature de sciences sociales. Ceci permet d’une part de remobiliser une variété de récits et d’approches des relations humains/microbes qui précède ce prétendu tournant, d’autre part de souligner des points de vigilance quant aux promesses qui l’accompagnent. Relativiser la nouveauté et les promesses de ce « tournant » ne vise pas à disqualifier cette notion, mais à la resituer au sein d’infrastructures de pratiques et de savoirs plus larges, afin d’en proposer une reprise attentive aux conditions et conséquences politiques de ce tournant.
    Mots-clés : écologie des microbes, fermentation, infrastructure de connaissances, médecine, révolution bactériologique, tournant microbien.


  • Brownlee Kristi, Parsley Kathryn M. & Sabel Jaime L. (2021). An Analysis of plant awareness disparity within introductory Biology textbook images. Journal Of Biological Education, p. 1-10. Doi : 10.1080/00219266.2021.1920301
    Résumé : Plant awareness disparity (PAD, formerly plant blindness) is the tendency not to notice plants in one’s environment, which leads to the perspective that plants are unimportant. In this paper, we explore how plants and animals are represented in introductory biology textbooks to determine if these texts are contributing to PAD in undergraduate students. We ana­ lysed images from four texts that are commonly used as introductory biology textbooks for biology majors, and specifically focused on the introductory, genetics, and evolution chapters. We found that animals are chosen more often as examples of biological concepts in textbook images across all four textbooks, indicating that these texts are contribut­ ing to PAD. Textbook producers should focus on including a more equal number of plant and animal examples of biology concepts and processes, and instructors should bring in outside examples and images to supple­ ment those currently in texts that demonstrate a bias towards animals.


  • Burgio Giuseppe (2021). Adolescent desires. Between teen dramas, online pornography and sexual fluidity. Encyclopaideia, vol. 25, n° 61, p. 43-52. Doi : 10.6092/issn.1825-8670/12564
    Résumé : Through the analysis of the contents of the most recent and popular teen dramas, of the diffusion of online pornography and of data from surveys on adolescent sexuality, we hypothesise how today's adolescents live an increasingly carefree sexual behaviour with respect to the choice of sexual objects, more free from ethical and social norms, in a completely changed relationship with an adult world no longer seen as a more or less controversial reference point. This panorama urges us to renew the theoretical lenses through which we look at an adolescence that is completely different from previous ones with regard to its relationship with sexuality.

  • Calderón Gómez Daniel (2021). The third digital divide and Bourdieu: Bidirectional conversion of economic, cultural, and social capital to (and from) digital capital among young people in Madrid. New Media &Amp; Society, vol. 23, p. 2534–2553. Doi : 10.1177/1461444820933252
    Résumé : Based on Bourdieu's theory, this paper focuses on the third-level digital divide in relation to offline outcomes of Internet use. Based on 30 in-depth qualitative interviews with young people in Madrid, we analyzed the mechanisms used to convert three main forms of capital-economic, cultural and social-into digital capital (DC) and the subsequent reconversion of DC back into the three main forms of capital. We conclude that economic capital is the most basic form of digital inequality, imposing material barriers to access. Cultural capital is transformed into DC through people's techno-socialization, while social capital is converted into DC by means of social practices and social support. DC can be retransformed into each of the three main forms of capital: to economic capital by means of professional networking and access to goods; to cultural capital through access to knowledge; and into social capital by the differential management of social ties.


  • Carver Steve, Convery Ian, Hawkins Sally, et al. (2021). Guiding principles for rewilding. Conservation Biology, vol. 35, n° 6, p. 1882-1893. Doi : 10.1111/cobi.13730
    Résumé : There has been much recent interest in the concept of rewilding as a tool for nature conservation, but also confusion over the idea, which has limited its utility. We developed a unifying definition and 10 guiding principles for rewilding through a survey of 59 rewilding experts, a summary of key organizations’ rewilding visions, and workshops involving over 100 participants from around the world. The guiding principles convey that rewilding exits on a continuum of scale, connectivity, and level of human influence and aims to restore ecosystem structure and functions to achieve a self-sustaining autonomous nature. These principles clarify the concept of rewilding and improve its effectiveness as a tool to achieve global conservation targets, including those of the UN Decade on Ecosystem Restoration and post-2020 Global Biodiversity Framework. Finally, we suggest differences in rewilding perspectives lie largely in the extent to which it is seen as achievable and in specific interventions. An understanding of the context of rewilding projects is the key to success, and careful site-specific interpretations will help achieve the aims of rewilding.
    Mots-clés : definition, ecosystem management, goals, guiding principles, rewilding.

  • Castagneyrol et al. Anne (2021). Quel enseignement de l’écologie à l’école ? Regards Sur L'écologie, vol. R100, p. .


  • Catellani Andrea, Pascual Espuny Céline & Jalenques-Vigouroux Béatrice (2021). Introduction. Études De Communication, vol. 56, n° 1, p. 7-20. Doi : 10.4000/edc.11349
    Résumé : À la reconquête du lien entre les sciences et la Cité, la recherche participative a connu un essor et une amplitude sans précédent ces dernières années. D'une question et d'une méthodologie de recherche, la démarche a ensuite évolué vers une approche participative institutionnelle, plus globale. Sciences participatives, open science, crowdsourcing, recherche-action, sciences post-normales, sciences citoyennes ou encore citizen science... se multiplient. Le numéro 56 d’Études de communication porte sur les pratiques, les processus et les dispositifs des sciences participatives ainsi que sur les enjeux qui leur sont associés, notamment la valeur accordée au savoir co-construit par l’échange issu de la participation, l’utilité de la science dans la société, la place des chercheurs et des profanes dans le processus de construction de la connaissance, et l’ancrage de la recherche dans les sollicitations sociales.

  • Champrenault Catherine (2021). Rapport du groupe de travail sur la prostitution des mineurs (p. 189). Ministère des Solidarités et de la Santé. Consulté à l'adresse https://solidarites-sante.gouv.fr/ministere/documentation-et-publications-officielles/rapports/famille-enfance/article/rapport-du-groupe-de-travail-sur-la-prostitution-des-mineurs
    Résumé : La prostitution, qui est une forme de violence, a des conséquences très importantes sur la santé globale des personnes qui en sont victimes. Lorsqu’il s’agit d’adolescents, les acteurs de l’accompagnement constatent bien souvent que l’exploitation sexuelle s’inscrit dans un continuum de violences diverses mêlant violences intrafamiliales précoces et violences sexuelles. Le fait d’avoir été directement ou indirectement confronté à de la violence ou de la maltraitance, quelle qu’en soit la forme et le lieu de commission de ces faits, peut constituer, on l’a vu, un facteur de vulnérabilité face au phénomène prostitutionnel. Au-delà du parcours des victimes elles-mêmes, il ressort des réflexions menées collectivement par le groupe de travail qu’il existe un enjeu global de compréhension du phénomène prostitutionnel, non seulement par les jeunes, mais par l’ensemble de leur entourage social et familial et par la communauté éducative dans son ensemble. En conclusion, les travaux qui ont  été  menés avec ardeur pendant huit mois malgré  les difficultés liées à la crise sanitaire révèlent une mobilisation de tous les professionnels concernés   la mesure de la gravité  du phénomène de la prostitution des mineurs qui ne cesse de s’amplifier. Alors que ce dernier a longtemps relevé d’une  conomie de survie, liée à la pauvreté , on assiste aujourd’hui   une activit  facilitée gr ce aux nouveaux moyens de communication et banalis e par ceux qui la pratiquent comme par ceux qui l’organisent. La communaut  des adultes et les professionnels, quelle que soit leur discipline, sont en attente de mesures fortes et sont pr ts   travailler ensemble dans une interdisciplinarit  bien comprise. Le pr sent rapport a pour ambition de fournir, sur la base de constats le plus possible objectivés, les pistes d’action n cessaires aux pouvoirs publics pour leur permettre de s’engager avec détermination et d’apporter des moyens qui seuls permettront, avec le soutien de tous les professionnels investis, d’endiguer ce fléau.


  • Charmillot Maryvonne, Jacot-Descombes Caroline & Földhazi Àgnes (2021). Droits humains et éducation sexuelle : Contexte, perceptions et pratiques. Genève : Éditions ies.
    Résumé : Toute éducation, et l'éducation sexuelle ne fait pas exception, se déploie dans un cadre normatif. En Suisse, l'éducation sexuelle a été fortement marquée par des représentations hygiénistes, de santé publique ou par des principes moraux voire religieux. Aujourd'hui les droits humains constituent également un cadre de références. Quels sont les contenus et les orientations de l'éducation sexuelle actuelle ? Quelles sont les attentes des jeunes ? Quel est le regard porté sur l'éducation par les jeunes, les parents et le corps ensegnant ? Les droits humains font-ils réellement partie de cette éducation ? Cet ouvrage se propose de répondre à ces questions sur la base d'une recherche qui a exploré les représentations des différents groupes concernés à propos des droits sexuels, des valeurs démocratiques qui les sous-tendent (participation, non-discrimination, égalité, liberté, etc.) et de leur prise en compte ou non dans les pratiques éducatives. Pour chaque type d'acteurs et actrices, la place des droits sexuels est donc abordée, qu'elle soit considérée comme base, repère, ou objet de l'éducation sexuelle. Le degré d'appropriation de ces droits a aussi été pris en considération, qu'ils soient méconus, ignorés, appliqués ou questionnés. Cet ouvrage est destiné à toute personne impliquée dans l'éducation sexuelle des enfants et des jeunes, que ce soit en tant que parent, professionnel-le de la santé, du travail social et de l'éducation ou encore en tant que scientifique et responsable de formation. Il vise à enrichir les manières de penser l'éducation sexuelle par la compréhension de la place accordée ou non aux droits.

  • Charpentier Arto (2021). La construction sociale du sexe biologique en débat. Le Philosophoire, vol. 56, n° 2, p. 55-82.
    Résumé : Le sexe biologique est-il une construction sociale ? En avançant cette thèse dans les années 1990, des féministes ont suscité d’innombrables débats, qui portent à la fois sur le sens de cet énoncé, et sur les implications métaphysiques et épistémologiques qui en découlent. Le but de cet article est de les revisiter en partant de la controverse qui a opposé Judith Butler et Sally Haslanger à ce sujet. Leur discussion engage non seulement la signification à accorder à la notion de construction sociale, mais aussi plus largement la compatibilité d’une approche constructiviste avec une forme de réalisme scientifique, qui soit capable de faire droit en même temps à la réalité objective des phénomènes de sexuation et à la diversité des cadres conceptuels en partie contingents élaborés pour les appréhender.


  • Christodoulou Andri, Levinson Ralph, Davies Paul, et al. (2021). The use of Cartography of Controversy within socioscientific issues-based education: students’ mapping of the badger-cattle controversy in England. International Journal Of Science Education, p. 1-22. Doi : 10.1080/09500693.2021.1970852
    Résumé : This qualitative study examines the pedagogical potential that a Cartography of Controversy (CoC) approach has in enabling secondary school students to unravel the complexity of socioscientific issues and to communicate about them. The aim was to examine the types of knowledge and the ways in which students approached uncertainty when asked to explore the badger-cattle controversy in England using the CoC approach. A learning sequence focusing on mapping controversies was designed and implemented across three lessons. Data collected from the students’ cartographies and the audio-recordings of their group discussions during the mapping tasks showed that students were able to use scientific, economic, cultural, social, moral and political types of knowledge in their exploration of the controversy. Identifying tensions between different types of knowledge and becoming aware of their own uncertainties about the issue through posing and recording questions allowed students to identify where uncertainty existed within the SSI explored. The CoC approach allowed affordances for understanding the SSI depending on students’ framing of the task (familiarisation, exploration, consolidation) and on the cartography’s function as an observation, visualisation, and reflection tool at different stages of the learning sequence. Implications for further research and practice for developing students’ socioscientific reasoning are discussed.
    Mots-clés : cartography of controversy, qualitative study, secondary education, Socioscientific issues, socioscientific reasoning.
  • Observatoire national de la protection de l’enfanceProtéger les enfants et les adolescents de la prostitution. Volet 1 : comprendre, voir, (se) mobiliser (2021). Protéger les enfants et les adolescents de la prostitution. Volet 1 : comprendre, voir, (se) mobiliser. Observatoire national de la protection de l’enfance.
    Résumé : Dans le présent dossier thématique, l’ONPE mobilise des contributions descriptives et théoriques d’experts issus de la recherche et du terrain pour mettre à disposition des connaissances, montrer que la prostitution et l’exploitation sexuelle des mineurs sont des questions qui se posent au secteur de la protection de l’enfance et identifier des réponses apportées, ou qui pourraient l’être. L’objectif est de contribuer à la compréhension et à la prise en considération, dans les politiques publiques, d’une problématique complexe à laquelle sont confrontés nombre de professionnels et d’acteurs de la protection de l’enfance.

  • Collet Isabelle (2021). Après 40 ans de politiques « égalité » en éducation, avons-nous enfin abouti à la convention ultime ? Mouvements, vol. 107, n° 3, p. 84-94.
    Résumé : Comment expliquer qu&#8217;en 40&#160;ans de politiques publiques fran&#231;aises visant l&#8217;&#233;galit&#233; F/H en &#233;ducation, les &#233;volutions soient si lentes et que la montagne semble parfois accoucher d&#8217;une souris&#160;? Les documents officiels et institutionnels constituent &#224; pr&#233;sent une litt&#233;rature tr&#232;s fournie qu&#8217;on peut analyser pour obtenir un d&#233;but de r&#233;ponse &#224; cette question. Isabelle Collet montre, &#224; travers l&#8217;&#233;volution des contenus de ce corpus, les obstacles qui peuvent entraver la r&#233;alisation d&#8217;une &#171;&#160;&#233;galit&#233; r&#233;elle&#160;&#187; en &#233;ducation&#160;: ambigu&#239;t&#233;s et angles morts de la mixit&#233;, reculs face aux forces de la r&#233;action, &#233;volution laborieuse des formations enseignantes, limites de la lutte contre les st&#233;r&#233;otypes, mais aussi, plus fondamentalement, universalisme r&#233;publicain &#171;&#160;gender-blind&#160;&#187;.


  • Collins Randall (2021). Domination émotionnelle et résistance aux agressions sexuelles. Revue Des Sciences Sociales, n° 65, p. 46-55. Doi : 10.4000/revss.6594
    Résumé : Cette contribution appréhende l’articulation entre conflit et violence d’un point de vue original : l’évitement de la violence physique dans des situations d’agression sexiste et sexuelle. En s’intéressant au contexte de l’agression et aux compétences de l’auteur et de la victime des violences, Collins cherche à élucider les conditions microsociologiques permettant aux victimes d’éviter les agressions sexistes et sexuelles ou d’y échapper. L’analyse de données de premières et de seconde main (entretiens, récits et témoignages, vidéos) permet à l’auteur de montrer que la focale ne doit pas être mise sur l’auteur ou la victime, mais sur l’articulation entre les ressources dont ils disposent en situation et leurs capacités à les exploiter.
  • Commission internationale sur Les futurs de l'éducation (2021). Repenser nos futurs ensemble: un nouveau contrat social pour l'éducation. UNESCO.
    Résumé : Les curricula jouent également un rôle important dans la lutte contre les inégalités entre les genres. L’omniprésence du patriarcat – c’est-à-dire le système idéologique marqué par la prédominance masculine en termes de droits sociaux et de pouvoir – continue de nourrir des messages et des schémas de pensée transmis aux enfants et aux jeunes, dans la société ou à l’école. Or, aussi bien les rôles de genre oppressifs que la discrimination fondée sur le genre sont préjudiciables à l’ensemble de la société. Le principe égalitaire doit donc être inculqué dès le plus jeune âge. Les garçons doivent apprendre le plus tôt possible à agir en faveur de l’égalité des genres et ne pas perpétuer des systèmes familiaux ou sociaux susceptibles de leur procurer des avantages, même discrets, vis-à-vis de leurs sœurs ou des autres filles. En effet, on attend de celles-ci qu’elles assument une part plus importante des responsabilités et des tâches ménagères, ce qui a un impact négatif sur leur participation à l’école et, plus subtilement, contribue à leurs positions subalternes. Les principes de l’égalité des genres doivent s’appliquer uniformément, quel que soit l’environnement de socialisation et d’apprentissage des enfants : à la maison, en classe, dans la cour de récréation ou dans la communauté. La promotion de l’égalité est une tâche collective à laquelle tous doivent concourir.

  • Conseil économique, social et environnemental (CESE) (2021). L’école à l’ère du numérique. Avis du Conseil économique, social et environnemental.
--- Exporter la sélection au format