Veille If?

Accueil > Références bibliographiques

Bibliographie de la veille de l’Ifé

2022


  • Albe Virginie (2022). Pourquoi étudier des controverses pour éduquer au vivant ? In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 65-81). Laval.


  • Allaire Stéphane, Forest Marie-Pier, Granger Nancy, et al. (2022). Un enseignement en ligne presque invisible : une réponse à Christian Boyer et Steve Bissonnette. Revue Internationale Du Crires : Innover Dans La Tradition De Vygotsky / Cri_Sas International Journal: Vygotsky's Heritage: Innovation In Education, vol. 6, n° 2, p. 1-20. Doi : 10.51657/ric.v6i2.51683
    Résumé : This paper offers an empirical critical look at studies cited as proof of the ineffectiveness of online teaching. Given the importance of considering the practices and activity of actors with a certain finesse when analyzing or evaluating any educational system, we have examined what information of this order is considered in a few large studies cited for their scientific rigour. We conducted a content analysis of the information provided on how the online teaching took place. The results bring important nuances to works that claim to report evidence concluding that online teaching is ineffective.
    Mots-clés : digital education, données probantes, enseignement en ligne, evidence-based data, numérique, online teaching, pedagogical practices, pratiques pédagogiques, qualitative research, recherche qualitative.

  • Allouch Annabelle (2022, octobre). De l’ouverture sociale à Parcoursup. L’accès dans l’enseignement supérieur entre politisation, moralisation et rationalisation.. Science-Po/CSO.


  • Aristizabal Arango Laura (2022). Appren-tissages avec des papillons Monarques (Danaus plexippus). Une lecture d’« Histoires de Camille » de Donna Haraway. Itinéraires. Littérature, Textes, Cultures, n° 2021-1, p. . Doi : 10.4000/itineraires.10290
    Résumé : Cet article explore l’articulation entre construction de parentés multi-espèces et production de savoirs dans le récit SF « Histoires de Camille » de Donna Haraway (2016). Je me focalise sur les récits de Camille 1 et Camille 2, que je lis équipée des outils de « Savoirs situés », célèbre intervention de Haraway dans l’épistémologie féministe du positionnement (standpoint), ainsi que de ceux de Making Kin Not Population, ouvrage collectif coédité par Adele E. Clarke et Haraway. Après avoir situé le récit des Camille dans la proposition du Chthulucène, l’article souligne l’aspect épistémologique de la devise harawayenne make kin, not babies (« faites des parents, pas des enfants ! »). « Faire des parents » engage les Camille dans un processus d’apprentissage encorporé (embodied), qui implique les corps. J’explore les modalités de cette encorporation dans la mise en scène par Haraway de personnages rebelles à l’anthropocentrisme – des corps humains-papillons. À partir de là, j’insiste sur l’émergence de sensibilités nouvelles comme une dimension cruciale des tentatives pour réparer partiellement des mondes abîmés.
    Mots-clés : apprentissages, encorporation, Histoires de Camille, make kin not babies, parentés multispécifiques, Savoirs situés, SF.


  • Barthes Angela (2022). Quels curricula d’éducation au politique dans les questions environnementales et de développement ? Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18744
    Résumé : Nous clarifions ce que nous entendons par éduquer au politique, puis ce qu’implique concrètement de construire des curricula intentionnels d’une telle éducation. Clarifier les épistémologies de savoirs politiquement situés, multiréférentialiser des rapports sociaux, problématiser et reconnaitre des rapports de pouvoir et d’injustice en sont quelques facettes. Nous proposons une lecture d’une histoire de l’éducation aux questions d’environnement et de développement et des ? courants successifs d’éducation relative à l’environnement, au développement durable et au temps de l’anthropocène dans une perspective de présence ou d’absence d’éducation au politique. Nous mettons également en évidence un changement de paradigme récent, faisant suite à deux décennies d’éducations au développement durable fortement inscrites dans le comportementalisme, vers des éducations au temps de l’anthropocène qui offrent davantage de potentialité de socialisation politique.
    Mots-clés : curriculum, éducation à l’anthropocène, éducation au développement durable, éducation au politique, Education relative à l’environnement, justice sociale.

  • Barthes Angela, Sauvé Lucie & Torterat Frédéric (2022). Quelle éducation au politique pour les questions environnementales et de développement ? Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. .
    Résumé : Présentation du dossier Les préoccupations environnementales et de développement ont généré de nouveaux types de mobilisations sociales depuis les années 1960 (Zaccai et Orban, 2017). Ces mouvements constituent un tournant dans la vie politique à l’ère de l’Anthropocène : ils engagent les populations concernées et un large public vers des apprentissages d’ordre politique, principalement en contextes non-formels et informels. Par ailleurs, l’éducation formelle est de plus en plus sollicitée po...


  • Bistodeau Audrey, Lafleur France & Michelot Florent (2022). L’évaluation sous surveillance par caméra. Distances Et Médiations Des Savoirs. Distance And Mediation Of Knowledge, vol. 39, n° 39, p. . Doi : 10.4000/dms.8168
    Résumé : Le confinement lié à la pandémie de Covid-19 a forcé les universités à tenir des examens à distance sans nécessairement disposer d’outils de télésurveillance appropriés. La présente étude se penche sur le cas de l’université du Québec à Trois-Rivières, qui a préconisé les examens sous surveillance caméra par le biais de l’application Zoom. L’objectif de cette recherche est de documenter les conditions dans lesquelles les étudiants ont réalisé ces examens, ainsi que leurs perceptions concernant certaines dimensions de l’évaluation en ligne. Les résultats du sondage effectué auprès de 396 étudiants indiquent qu’ils n’étaient pas bien préparés à passer ce type d’examen, et que plusieurs d’entre eux n’avaient pas accès à des conditions favorables, à du matériel informatique ou à une connexion Internet appropriés. Les étudiants sont d’avis que l’utilisation de la webcam et la contrainte de temps limité ont contribué à augmenter leur stress durant l’examen. La moitié des répondants n’étaient pas à l’aise d’être filmés, et ils considèrent que cela était une atteinte à leur vie privée. Bien que la limitation de la tricherie soit un enjeu important pour les étudiants, ils sont d’avis que l’examen en ligne sous surveillance caméra ne permet pas de la prévenir.
    Mots-clés : évaluation, expérience étudiante, formation à distance, télésurveillance, tricherie, vie privée.


  • Blanchard Marianne & Lemistre Philippe (2022). Introduction. Un nouvel âge de la sélection scolaire ? Formes et logiques de sélection dans un système éducatif massifié. Formation Emploi, vol. 158, n° 2, p. 7-22. Doi : 10.4000/formationemploi.10613

  • Brotcorne Périne (2022). Technologies numériques et inégalités. Les travaux empiriques sur les pratiques numériques juvéniles en éducation. In  Le numérique en éducation et formation Approches critiques (p. 88-104). Presses des Mines.
  • Brotcorne Perine (2022). Technologies numériques et inégalités. Lecture critique des travaux empiriques sur les pratiques numériques juvéniles en éducation. In  Simon Collin, et al., Le numérique en éducation et formation. Approches critiques. Paris : Presse des Mines.
  • Buisson-Fenet Hélène, Marx Lisa & Reverdy Catherine (2022). Dispositifs, outils et instruments des politiques éducatives. Paris : Cnesco-Cnam.

  • Champoux Mélanie & Hillman Ariane (2022). Evaluer à distance en temps de pandémie : le cas d'un programme de maitrise professionnelle en environnement.
    Résumé : At the University Center for Training in Environment and Sustainable Development (CUFE), as in many other faculties and departments, the remote changeover imposed in the context of the COVID-19 pandemic, has helped to relaunch various pedagogical reflections, in particular those related to assessment practices. The following article presents a synthesis of an empirical research carried out at the CUFE during the year 2021. The purpose of this research was to identify the evolution of the conceptions of teachers in a pandemic context with regard to the methods of evaluation alternatives to the classroom exam.
    Note Note
    <p>working paper or preprint</p>


  • Chauvel Séverine (2022). Postface. Pourquoi sélectionner les individus dans les systèmes scolaires massifiés ? Formation Emploi, vol. 158, n° 2, p. 235-238. Doi : 10.4000/formationemploi.10785

  • Cock Laurence De (2022). Le CNED, laboratoire du management néolibéral. Mediapart.
    Résumé : Au Centre National d’Enseignement à Distance, les élèves sont des clients, le savoir une marchandise et les profs des employés maltraités. Enquête au cœur de la machine à casser l’école.
  • Collin Simon, Denouël Julie, Guichon Nicolas, et al. (2022). Le numérique en éducation et formation. Approches critiques. Paris : Presse des Mines.

  • Comte Adrien (2022, juin 29). « Pourquoi est-il si difficile de trouver un accord sur la biodiversité ? ». La Croix.
    Résumé : Docteur en économie de l’environnement, Adrien Comte a développé une expertise sur les solutions « fondées sur la nature ». Dans ce texte, il revient sur les difficultés des négociations mondiales sur le sujet de la biodiversité, alors que la COP15 Biodiversité a été sans cesse retardée.
    Mots-clés : accord, biodiversité, difficile, opinions et débats, pourquoi, trouver.


  • Cosquer Alix (2022). Pourquoi la nature nous fait-elle du bien ? Rhizome, vol. 82, n° 1, p. 13-14. Doi : 10.3917/rhiz.082.0013
    Résumé : Agriculture, jardin thérapeutique, marche, intervention de plein air… Ce numéro de Rhizome thématise différentes activités en lien avec la nature. Dans un contexte où les indices d’une crise écologique majeure se font jour, les contributions discutent notre rapport à notre environnement et à la nature. La lecture de ce numéro nous invite alors à porter une attention toute particulière à la terre, situer nos possibilités d’agir – cliniques, politiques, sociales – et à interroger les effets bénéfiques sur notre santé d’une vie en harmonie avec les éléments naturels.


  • Couto Marie-Paule & Valarcher Marion (2022). La motivation au pied de la lettre. Construction et expression des aspirations scolaires sur Parcoursup. L'orientation Scolaire Et Professionnelle, n° 51/1, p. 41. Doi : 10.4000/osp.15675
    Résumé : Cet article analyse les modalités de l’encadrement et de l’expression des aspirations des lycéens français. Il apporte un éclairage nouveau sur les inégalités de parcours entre filière générale versus filière technologique et professionnelle. À travers l’analyse d’une enquête nationale et d’un corpus de lettres de motivation rédigées par des candidats à une licence de sociologie, il montre que, faute de moyens, les enseignants disposent principalement de deux types de stratégies d’accompagnement à l’orientation. Les enseignants ont pour habitude de cibler et de concentrer leur soutien sur les « bons élèves » dans les filières technologiques et professionnelles, tandis que, dans les filières générales, ils délèguent certaines étapes des procédures de suivi aux familles. Ces différentes stratégies ont des effets sur la manière dont les lycéens intériorisent les prescriptions scolaires et les restituent dans des lettres de motivation. Par le soutien resserré dont ils bénéficient auprès des enseignants, les « bons élèves » des filières technologiques et professionnelles intériorisent fortement les consignes et leur place dans la hiérarchie scolaire. Dans les filières générales, l’expression des aspirations des étudiants est beaucoup plus dépendante de leur capital familial.
    Mots-clés : aspirations, encadrement, lettres de motivation, Parcoursup.
  • Delplancke Malou (2022). Regards historiques sur l'influence de l'EDD sur les programmes de SVT : Quels apports pour la formation des enseignant.e.s à l'EDD ? In  (p. 10). Présenté à Conférence européenne sur la formation des enseignants et des équipes éducatives à l’éducation au développement durable, Nantes.


  • Delplancke Malou & Chalak Hanaà (2022). Potentialités et limites des curricula de SVT : quelles contributions des questions environnementales pour une éducation au politique ? Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18529
    Résumé : L’enjeu central de cet article est de caractériser les conditions d’une éducation scientifique qui permette de prendre en charge la double dimension politique et scientifique des questions environnementales (QE). Notre réflexion porte sur une analyse des curricula, portés par les nouveaux programmes et les manuels scolaires de SVT et d’Enseignement Scientifique, spécifiquement sur les thématiques environnementales. Nos analyses montrent que la manière dont les QE sont traitées privilégie la technologie comme source de solutions aux problèmes humains, participe d’une conception positiviste de la science, et relève d’une approche anthropocentrée. Les programmes et manuels transmettent implicitement un rapport au monde très ancré dans le paradigme de la modernité. Nous discutons des leviers possibles pour re-politiser ces questions en classe, au moyen de leur (re)problématisation dans un contexte d’instabilité des savoirs, de problèmes complexes flous pour contribuer à une éducation citoyenne, à même de répondre aux enjeux de l’anthropocène.
    Mots-clés : curriculum, problématisation, Questions environnementales, sciences de la vie et de la Terre., « éducations à ».


  • Descamps Sarah, Temperman Gaëtan & Lièvre Bruno De (2022). Vers une éducation à la sobriété numérique. Humanités Numériques, n° 5, p. . Doi : 10.4000/revuehn.2858
    Résumé : La transition écologique et la transition numérique ont donné naissance à un nouvel enjeu sociétal : la sobriété numérique. C’est une problématique au croisement des humanités numériques et des sciences de l’environnement, qui consiste à comprendre nos impacts technologiques sur l’environnement et à les modérer. De fait, l’empreinte numérique est aujourd’hui de 4 % et ce pourcentage aura doublé en 2023. L’ambition de cet article est que l’enseignement obligatoire et supérieur s’empare de cette tension pour initier une éducation à la sobriété numérique. Partant du constat que les « natifs du numérique » (digital natives) peuvent être la source d’un changement durable et d’une diffusion des gestes écoresponsables, nous essayerons de conceptualiser cette nouvelle compétence du xxie siècle, qu’il est possible d’organiser en trois dimensions : la compréhension de l’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC), l’identification de solutions numériques pour protéger l’environnement et l’utilisation responsable des technologies.
    Mots-clés : enseignement, études environnementales, littératie numérique, sobriété numérique.

  • Falque-Pierrotin Isabelle, Cytermann Jean-Richard, Dauchet Max, et al. (2022). Comité éthique et scientifique de Parcoursup - 4e rapport annuel au Parlement. Consulté à l'adresse https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/comite-ethique-et-scientifique-de-parcoursup-4e-rapport-annuel-au-parlement-83879
    Résumé : Le rapport du Comité éthique et scientifique de Parcoursup (CESP) a été rendu public le 16 février 2022.

  • Fortin Corinne (2022). L'altérité entre primates humains et non humains dans les curriculums français des sciences de la vie et de la Terre. In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 127-145). Laval.


  • Frouillou Leïla, Pin Clément & van Zanten Agnès (2022). Chapitre 2. D’APB à Parcoursup. Deux conceptions de l’affectation post-bac et leurs effets sur les inégalités. In  Comment ça matche (p. 61-99). Paris : Presses de Sciences Po.
    Résumé : Rencontrer l’âme sœur, accéder aux études supérieures de son choix, trouver un emploi, obtenir le traitement médical attendu…Aussi vieux que les sociétés humaines, les appariements entre deux individus ou entre une ressource et un individu ont récemment pris un tour radicalement nouveau : un nombre toujours plus grand d’entre eux sont confiés à des dispositifs (en général des plateformes), au sein desquels une technologie (en général un algorithme) effectue, à l’aide d’informations et de préférences personnelles, de longues séries de tris dans l’idée de créer le match optimal.Par son ampleur et sa généralisation, le phénomène bouleverse l’économie, modifie les mécanismes marchands, transforme la distribution de biens publics et le fonctionnement de la réciprocité et du don.En s’appuyant sur des exemples connus ou moins connus (Parcoursup, dons d’organe, attribution de logements sociaux, etc.), sociologues, économistes et politistes investiguent cette nouvelle manière d’organiser nos trajectoires individuelles afin de mettre en évidence ses implications politiques et sociales majeures.


  • Grenet Julien (2022). Chapitre 3. La transparence et l’obstacle. Principes et enjeux des algorithmes d’appariement scolaire. In  Comment ça matche (p. 101-138). Paris : Presses de Sciences Po.
    Résumé : Rencontrer l’âme sœur, accéder aux études supérieures de son choix, trouver un emploi, obtenir le traitement médical attendu…Aussi vieux que les sociétés humaines, les appariements entre deux individus ou entre une ressource et un individu ont récemment pris un tour radicalement nouveau : un nombre toujours plus grand d’entre eux sont confiés à des dispositifs (en général des plateformes), au sein desquels une technologie (en général un algorithme) effectue, à l’aide d’informations et de préférences personnelles, de longues séries de tris dans l’idée de créer le match optimal.Par son ampleur et sa généralisation, le phénomène bouleverse l’économie, modifie les mécanismes marchands, transforme la distribution de biens publics et le fonctionnement de la réciprocité et du don.En s’appuyant sur des exemples connus ou moins connus (Parcoursup, dons d’organe, attribution de logements sociaux, etc.), sociologues, économistes et politistes investiguent cette nouvelle manière d’organiser nos trajectoires individuelles afin de mettre en évidence ses implications politiques et sociales majeures.


  • Grenet Julien (2022). Chapitre 1. Les algorithmes d’affectation dans le système éducatif français. In  Comment ça matche (p. 21-60). Paris : Presses de Sciences Po.
    Résumé : Rencontrer l’âme sœur, accéder aux études supérieures de son choix, trouver un emploi, obtenir le traitement médical attendu…Aussi vieux que les sociétés humaines, les appariements entre deux individus ou entre une ressource et un individu ont récemment pris un tour radicalement nouveau : un nombre toujours plus grand d’entre eux sont confiés à des dispositifs (en général des plateformes), au sein desquels une technologie (en général un algorithme) effectue, à l’aide d’informations et de préférences personnelles, de longues séries de tris dans l’idée de créer le match optimal.Par son ampleur et sa généralisation, le phénomène bouleverse l’économie, modifie les mécanismes marchands, transforme la distribution de biens publics et le fonctionnement de la réciprocité et du don.En s’appuyant sur des exemples connus ou moins connus (Parcoursup, dons d’organe, attribution de logements sociaux, etc.), sociologues, économistes et politistes investiguent cette nouvelle manière d’organiser nos trajectoires individuelles afin de mettre en évidence ses implications politiques et sociales majeures.
  • Hugrée Cédric & Poullaouec Tristan (2022). L'Université qui vient. Un nouveau régime de sélection scolaire (Raisons d'Agir). Paris.
  • Isabelle Falque-Pierrotin, Cytermann Jean-Richard, Dauchet Max, et al. (2022). Parcoursup Comité éthique et scientifique de Parcoursup. 4e rapport annuel au Parlement. Paris.


  • Johnson Carla C., Walton Janet B., Strickler Lacey, et al. (2022). Online Teaching in K-12 Education in the United States: A Systematic Review. Review Of Educational Research, p. 00346543221105550. Doi : 10.3102/00346543221105550
    Résumé : The transition to fully or partially online instruction for K?12 students necessitated by the 2020 COVID-19 pandemic highlighted the current lack of understanding of practices that support K?12 student learning in online settings in emergency situations but also, more troublingly, in K?12 online teaching and learning more generally. A systematic review of literature regarding K?12 online teaching and learning in the United States was therefore conducted to begin to fill this gap and to inform the work of policy makers, researchers, teacher educators, teachers, and administrators as they negotiate the changing role of online instruction in our nation?s educational systems. The review revealed a set of contextual conditions that are foundational to student learning in K?12 online settings (prepared educators, technology access and autonomy, students? developmental needs and abilities, and students? self-regulated learning skills). The literature also pointed to seven pillars of instructional practice that support student learning in these settings (evidence-based course organization and design, connected learners, accessibility, supportive learning environment, individualization, active learning, and real-time assessment).

  • Lamarre Jean-Marc (2022). L’éco-émancipation : penser l’émancipation en lien avec la responsabilité envers (..) - Sofphied. Annuel De La Recherche En Philosophie De L’education, p. 1-17.

  • Lecherbonnier Sylvie (2022, juin 23). Parcoursup : les professeurs principaux de terminale se désolent de l’opacité et des incohérences de la plate-forme d’orientation. Le Monde.fr.
    Résumé : Les enseignants ne comprennent pas toujours les propositions faites à leurs élèves et se retrouvent en difficulté pour les aider.


  • Livingston Eliza, Houston Emmaline, Carradine Jessica, et al. (2022). Global student perspectives on digital inclusion in education during COVID-19. Global Studies Of Childhood, p. 20436106221102617. Doi : 10.1177/20436106221102617
    Résumé : The COVID-19 pandemic globally disrupted education, forcing a shift to remote learning that excludes many learners. This paper examines student perspectives of the changes to their education. In October 2020, students worldwide participated in the Digital Inclusion Challenge, a hackathon-style event hosted by Convergence.Tech, a digital transformation company. Participants described barriers to learning and proposed solutions to increase inclusivity and effectiveness. Using thematic analysis, student-identified barriers and their proposed solutions were coded and explored. Overall, themes of four barriers to digital inclusion in education and themes of six solutions were identified. The findings demonstrate what students value in their education, and what they felt they had lost in the transition to online and remote learning. This research contributes to knowledge on the severe impacts of the loss of in-person learning and explores technological and conceptual innovations ideated by youth. Further, it provides insight into global student experiences in accessing education during the pandemic and offers considerations for future research.

  • Martel Corine, Wagnon Sylvain & Guilyardi Eric Préfacier (2022). L'école dans et avec la nature: la révolution pédagogique du XXIe siècle. Paris, France : ESF Sciences humaines.
    Résumé : Synthèse théorique sur le thème de l'école dans la nature. Cette pédagogie alternative a connu un regain d'intérêt pendant la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, qui a agi comme un révélateur du lien perdu entre l'humain et la nature. Les auteurs invitent à pérenniser cette forme d'éducation, insistant sur ses vertus en matière de solidarité, d'émancipation et de rapport à l'altérité.
    Mots-clés : Écoles de plein air, Enseignement -- Méthodes actives, Environnement et enfants, Nature -- Étude et enseignement, Nature -- Observations -- Étude et enseignement (primaire), Recherche sur le terrain (méthode d'enseignement).
    Note Note
    <div><span>L'ouvrage porte par erreur : ISSN 1158-4580</span></div><div><span>&nbsp;</span></div><div><span>&nbsp;</span></div>


  • Mencacci Nicole (2022). Les conditions de la problématisation pour favoriser l’accès au politique : le cas de l’huile de palme à l’école primaire. Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18220
    Résumé : L’article s’intéresse aux éducations à, et aux conditions de leur mise en œuvre, afin que la capacité à problématiser (Caparros-Mencacci, 2014) des apprenants soit suscitée. La perspective est ici de « replacer l’éducation dans son rôle de formation vers une citoyenneté politique engagée » (Barthes, 2017). Le cas particulier d’une éducation au développement durable va être étudié. Il s’agit d’un projet mené en classe de Cours Moyen 2° année sur la question de l’huile de palme dans le cadre des projets DAFIP/SFERE. Quatre résultats ressortent. Le premier est que la connaissance par l’enseignant du type de problème d’éducation à et du processus de problématisation des élèves constitue une base d’orientation de l’action qui pourrait lui permettre d’analyser a priori le problème, d’anticiper l’action mais aussi de s’y orienter. Le deuxième est que des artefacts médiateurs habilement choisis – par exemple le procès et le débat – favorisent les interactions problématisantes et le dépassement des points de vue initiaux. Le troisième est que la problématisation ne surgit pas de la défense d’un point de vue –fut-il argumenté – contre un autre, mais lorsque les élèves sont instruits de la totalité de points de vue étudiés et lorsque ces derniers peuvent être intégrés afin de construire une réponse. Ici, et c’est le quatrième résultat, la capacité de l’enseignant d’exercer un questionnement qui pousse les élèves à réfléchir est déterminante.
    Mots-clés : Accès au politique, artefact médiateur, catégorie de problèmes, débat, huile de palme, procès, processus de problématisation.


  • Mizzi Alban (2022). La gestion émotionnelle de Parcoursup. Une épreuve entre inégalités de ressources et d’incertitudes. L'orientation Scolaire Et Professionnelle, n° 51/1, p. 137. Doi : 10.4000/osp.15873
    Résumé : Depuis son annonce en 2017, la loi Orientation et Réussite des Étudiants (ORE) et par extension Parcoursup ne cesse de faire couler de l’encre. La sélection en première année de licence est dénoncée comme inégalitaire et arbitraire. En suivant sur le temps long une cohorte de 34 lycéen·nes de la région Nouvelle-Aquitaine, ces inégalités se révèlent. Elles peuvent être de nature économique, mais également émotionnelles. Sous le prisme de ces inégalités, différents parcours se distinguent : ceux des Aristocrates, des Détaché·es, des Compulsif·ves, et des Contrarié·es. Si certain·es préparent la procédure en ressentant moins d’inquiétude que d’autres, la phase des listes d’attentes rebat certaines cartes. Somme toute, l’opacité ressentie des critères d’admission est source de stress chez les moins doté·es en ressources sociales et émotionnelles.
    Mots-clés : émotions, inégalités, parcours, Parcoursup, sélection, université.


  • Netter Julien (2022). Quelques effets du confinement sur la construction des inégalités scolaires. Recherches En Éducation, n° 48, p. . Doi : 10.4000/ree.11158
    Résumé : La classe à distance mise en œuvre durant le confinement du printemps 2020 s’est traduite par un accroissement des inégalités scolaires dans le premier degré. Une enquête ethnographique d’orientation sociologique menée avant, pendant et depuis le confinement auprès d’enseignants d’école primaire de Seine-Saint-Denis permet de saisir les transformations contraintes des pratiques des enseignants qui pourraient expliquer, au moins en partie, un tel accroissement. La difficulté à maintenir le travail de construction de significations partagées, la modification des systèmes de signes utilisés pour les échanges avec les élèves, la fragilité de l’« autonomie » scolaire requise des élèves et l’inégalité de leurs parents devant l’encadrement du travail personnel, les freins au maintien d’une aide constituent autant de phénomènes qui se sont parfois cumulés, rendant le bénéfice des situations de travail incertain pour certains élèves.
    Mots-clés : autonomie et socialisation, changement et innovation, famille et éducation, inégalités scolaires, TIC et numérique.


  • Núñez-Regueiro Fernando, Jamain Ludivine, Laurent-Chevalier Manon, et al. (2022). School Engagement in Times of Confinement: A Stress Process Approach. Journal Of Youth And Adolescence, vol. 51, n° 7, p. 1257-1272. Doi : 10.1007/s10964-022-01621-5
    Résumé : The first COVID-19 confinement induced dramatic changes in the lives of adolescents, but little is known about the processes that affected youth engagement with school during this period. This study addressed this issue by uncovering a stress process model of school engagement during confinement, based on confinement stressors and adolescent resources. Data were collected from 406 French adolescents and their parents (grades 6 through 9, 47% girls). The results showed that multiple stressors (parental anxiety, lack of Internet or computer, low relevant and unclear school activities) and resources (academic self-concept, parental support and teacher support) affected engagement, and that some effects intertwined (e.g., effects of low relevant and unclear school activities were moderated and mediated by academic self-concept). Implications are drawn on ways to tackle stress processes and help adolescents stay engaged with schoolwork during confinement.
    Mots-clés : Adolescence, COVID-19, Resources, School engagement, Stressors, Structural equation modeling.


  • Papi Cathia, Sauvé Louise, Desjardins Guillaume, et al. (2022). De la multiplicité des facteurs à prendre en compte pour mieux comprendre l’abandon en formation à distance. Distances Et Médiations Des Savoirs. Distance And Mediation Of Knowledge, vol. 37, n° 37, p. . Doi : 10.4000/dms.6904
    Résumé : Il a fréquemment été mis en avant que les taux d’abandon sont particulièrement élevés en formation à distance. Cet article fait ressortir la multiplicité des facteurs susceptibles d’expliquer l’abandon et la nécessité de croiser plusieurs d’entre eux pour en comprendre l’influence sur le parcours des étudiants. Partant d’une distinction en trois catégories de facteurs (relatifs aux caractéristiques de l’étudiant, de son environnement et de ses cours), la recherche présentée propose de croiser diverses approches méthodologiques pour mieux saisir les influences d’une catégorie de facteurs sur une autre. Elle met ainsi en lumière que le lien entre le design pédagogique de cours et l’abandon n’est pas direct, mais dépend des caractéristiques propres aux étudiants et à leur environnement à l’instar de l’appréciation de l’accompagnement offert.
    Mots-clés : abandon, accompagnement, caractéristiques des étudiants, design pédagogique, formation à distance (FAD), persévérance.

  • Péraud-Puigségur S. (2022). La grenouille, la vache et le koala. Que faire de la question animale a l’école de l’anthropocène ? Annuel De La Recherche En Philosophie De L’education, n° 2, p. 1-18.

  • Peraya Daniel & Cerisier Jean-François (2022). Concevoir aujourd’hui des formations hybrides ou à distance. Ih2Ef.

  • Peraya Daniel & Fiévez Aurélien (2022). Les stratégies numériques de quelques institutions d’enseignement supérieur au prisme de la distance. Distances Et Médiations Des Savoirs. Distance And Mediation Of Knowledge, vol. 37, n° 37, p. .
    Résumé : Introduction Jamais on n’aura autant commenté, parlé, débattu et écrit à propos de la formation à distance, des dispositifs de formation hybrides ou en ligne. En mars 2020, dans le monde entier, les établissements d’enseignement et de formation, tous niveaux confondus, ont fermé leurs portes et ont basculé dans un univers qui leur était, pour la grande majorité, totalement inconnu : celui de la formation à distance et, progressivement, vers celui des dispositifs hybrides de formation. De nom...

  • Rosa Hartmut, Wallenhorst Nathanaël Intervieweur & Paré Sophie (2022). Accélérons la résonance!: pour une éducation en anthropocène. Paris, France : Le Pommier.
    Résumé : "Avec la "résonance", Hartmut Rosa a proposé un concept pour remédier à l'accélération hégémonique et réifiante du capitalisme rentier et spéculatif, qui nous condamne à la croissance et à la surchauffe. Pour lui, la transformation en profondeur de nos sociétés ne se réalisera que si nous acceptons d'entrer dans un nouveau rapport au monde, marqué par une relation "responsive" avec lui. En quoi cette résonance peut-elle bien consister concrètement ? Et surtout en quoi pourrait-elle aider les jeunes générations à vivre avec la réalité de l'Anthropocène, chaque jour plus prégnante ? La résonance, au contraire de l'éducation au "développement durable", semble un nouveau paradigme à même de faire advenir un autre monde, où ne s'opposeraient plus humains et non-humains. Avec Hartmut Rosa, le temps est venu d'écouter ce que le monde a à nous dire..." (4e de couverture)
    Mots-clés : Changement social, Relation (philosophie).


  • Roth Xavier (2022). « Éducation » et « Politique » : enquête conceptuelle sur les limites d’une justification libérale de l’éducation au développement durable. Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 63, p. . Doi : 10.4000/edso.18103
    Résumé : En visant la transformation des pratiques sociales, l’éducation au développement durable ravive l’un des plus épineux problèmes de l’éducation en général : celui de ses justifications. Les recherches actuelles montrent que la plupart des éducateurs en appelle au respect des libertés individuelles et à la tolérance. Mais n’est-il pas paradoxal de justifier par des valeurs libérales, des actions éducatives qui se caractérisent précisément par leur intention normative ? Afin d’élucider ce paradoxe, on mobilisera la méthode d’analyse conceptuelle. Celle-ci révèle que l’éducation au développement durable réclame logiquement une réflexion politique sur la nature de la vie bonne et du bien commun, qui ne saurait se limiter à la seule affirmation du respect des libertés individuelles.
    Mots-clés : Educations à, épistémologie, libéralisme politique, normes.

  • Simard Catherine, Fortin Corinne, Morin Émilie, et al. (2022). La biodiversité: quelques enjeux socio-éducatifs. In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 85-103). Laval.

  • Simard Catherine (2022). Ces vivants invisibles que sont les microorganimes. Synthèse et réflexion dans le cadre d'un enseignement des microorganismes à l'école. In  Catherine Simard, et al. (Éd.), Éduquer au vivant : perspectives, recherches et pratiques (Presses de l'Université Laval, p. 127-145). Laval.


  • Simioni Melchior & Steiner Philippe (2022). Introduction. In  Comment ça matche (p. 9-20). Paris : Presses de Sciences Po.
    Résumé : Rencontrer l’âme sœur, accéder aux études supérieures de son choix, trouver un emploi, obtenir le traitement médical attendu…Aussi vieux que les sociétés humaines, les appariements entre deux individus ou entre une ressource et un individu ont récemment pris un tour radicalement nouveau : un nombre toujours plus grand d’entre eux sont confiés à des dispositifs (en général des plateformes), au sein desquels une technologie (en général un algorithme) effectue, à l’aide d’informations et de préférences personnelles, de longues séries de tris dans l’idée de créer le match optimal.Par son ampleur et sa généralisation, le phénomène bouleverse l’économie, modifie les mécanismes marchands, transforme la distribution de biens publics et le fonctionnement de la réciprocité et du don.En s’appuyant sur des exemples connus ou moins connus (Parcoursup, dons d’organe, attribution de logements sociaux, etc.), sociologues, économistes et politistes investiguent cette nouvelle manière d’organiser nos trajectoires individuelles afin de mettre en évidence ses implications politiques et sociales majeures.


  • Valarcher Marion (2022). « Ça veut dire quoi "non-sélectif" ? Ils prennent tout le monde ? ! » : socialisation à la sélection des lycéen·nes d’Île-de-France. Formation Emploi, vol. 158, n° 2, p. 23-49. Doi : 10.4000/formationemploi.10615
    Résumé : Depuis à la mise en place de Parcoursup, les lycéens et lycéennes d’Île-de-France rencontré·es sont particulièrement conscient·es de l’existence d’une sélection généralisée à l’entrée de l’enseignement supérieur. Ainsi, la distinction entre formations dites sélectives et formations non-sélectives ne fait plus sens pour elles et eux : elle n’est mobilisée ni dans leurs discours, ni dans leurs pratiques d’orientation. Cependant, les élèves continuent de considérer certaines formations comme plus sélectives que d’autres. Les critères utilisés pour déterminer le degré de sélectivité des formations dépendent des socialisations, scolaire et de classe.
    Mots-clés : accès a l'enseignement supérieur, lycéen, orientation scolaire-professionnelle, représentation de la formation.

  • Veyrac Hélène, Murillo Audrey & Blanc Julie (2022). Appropriations des prescriptions de Parcoursup par des proviseurs adjoints. In  Appropriations de nouvelles prescriptions (p. 49-64).
    Résumé : La plateforme Parcoursup, nouvel artefact prescriptif produit par l’Etat français a été introduit dans le travail des chefs d’établissement d’enseignement secondaire, en 2018, pour évaluer les vœux d’accès aux formations de l’enseignement supérieur, des élèves. Cette introduction s’insère dans un ensemble prescriptif pré-existant, notamment concernant la composition des conseils de classe. Lorsqu’ils doivent émettre des avis concernant les vœux d’orientation de leurs élèves, comment les proviseurs organisent-ils les décisions aux regard de ces nouvelles prescriptions ? Les sept proviseurs adjoints interviewés s’approprient majoritairement ces prescriptions avec une « intention de conformation ». Toutefois, les infographies à destination des élèves (indiquant par exemple « le 2e conseil de classe examine tes vœux ») et le calendrier imposé par Parcoursup sont diversement compris et appropriés par les proviseurs adjoints, réduisant pouvoir et informations aux élèves. On montre que les formes d’organisation de la décision varient de manière à impacter l’égalité des chances d’accès à l’enseignement supérieur. Des prescriptions d’une nature spécifique apparaissent, nommées « prescriptions par ricochet » : diffusées par l’entremise de dispositifs informationnels publics, adressés aux familles, elles échappent à être perçues comme prescriptions par les chefs d’établissement, ce qui a pour conséquence d’entraver les possibilités de conformation des acteurs et de créer des situations d’injonctions paradoxales.
    Mots-clés : Conseil de classe, enseignement secondaire, Orientation scolaire et professionnelle, Parcoursup, personnel de direction, prescriptions.

2021


  • Allouch Annabelle (2021). Mérite. Paris : Anamosa.
    Résumé : « Yes, we can ! », « Qui veut, peut », « premiers de cordées »... Défendu autant par les partis progressistes que conservateurs, peu de notions font l'objet d'un consensus politique aussi complet que le mérite. Il est ainsi investi comme un principe « juste » de distribution des ressources rares. De la même façon, l'école s'est imposée dans de nombreuses sociétés comme l'espace de construction de l'émancipation des individus par le mérite par excellence. Pourtant qui définit le mérite aujourd'hui, et surtout comment le définit-on ? Cet essai incarné et sensible vise, à partir de l'apport d'études récentes en sciences sociales, à réhabiliter les luttes (ordinaires ou politiques) qui structurent les usages de la rhétorique méritocratique comme principe de justice. Car loin d'être univoque, le mérite fait l'objet d'une reconfiguration perpétuelle, autant dans l'espace public, que dans nos relations ordinaires aux institutions. De la même manière, à rebours d'une lecture qui ferait du mérite un principe abstrait de la justice sociale hérité de la Révolution française, la sociologue Annabelle Allouch propose de comprendre le mérite comme une morale sensible de la reconnaissance qui structure notre quotidien, ce qui permet de comprendre notre attachement à cette notion, malgré les critiques dont elle fait l'objet. Pour ce faire, elle mobilise avec talent un ensemble de saynètes tirées de l'actualité ou bien ses propres enquêtes autour de la sociologie du concours et des effets de la discrimination positive dans l'accès à l'enseignement supérieur


  • Amprazis Alexandros, Papadopoulou Penelope & Malandrakis George (2021). Plant blindness and children’s recognition of plants as living things: a research in the primary schools context. Journal Of Biological Education, vol. 55, n° 2, p. 139-154. Doi : 10.1080/00219266.2019.1667406
    Résumé : Children’s conceptions of plants as living things are thoroughly analysed during the last decades. Additionally, many researchers showed interest in ‘Plant Blindness’, the people’s tendency to ignore plants and underestimate them comparing to animals. Aim of this research is to validate plant blindness’ intensity among Greek primary school students and clarify whether this phenomenon can be linked to the young students’ recorded difficulty to recognise plants as living things. One thousand forty-eight primary students from both rural and urban areas of north Greece participated in our study. The instrument of our research was a questionnaire that mainly examined attitudes towards flora and students’ consideration of plants as living things. According to the results, Greek students do find fauna more interesting than flora and plants are not being spontaneously recalled as living things. A relationship between students’ preference in flora and their perception of plants as living things was found, along with several other significant correlations to variables such as gender, age and participation in environmental education projects. The findings of our study enhance the general concern about the reduced interest in plant life as this is determined in the context of the plant blindness hypothesis.
    Mots-clés : attitudes, biological conceptions, Plant blindness, plants, primary school.
--- Exporter la sélection au format