Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut Français de l'Éducation

Les Lieux d'Éducation Associés (lea)

Vous êtes ici : Accueil / Le réseau / Anciens Léa / Réseau du Goût
Retour

LéA Réseau du Goût, Versailles (2013-2016)

Réseau du goût
UMR triangle 5206

L’objectif du LéA Place au Goût est d’analyser les spécificités et la dimension innovatrice de l’approche pédagogique développée au sein des Classes du Goût. Dans le milieu de l’éducation alimentaire, l’éducation ou l’information nutritionnelle et l’éducation au goût sont parfois opposées. Une question centrale concerne les finalités de ces éducations à, la première étant clairement fondée sur un objectif santé physique, la seconde étant plus centrée sur la réappropriation de l’acte alimentaire. Les objectifs de ces deux approches éducatives paraitraient parfois mêmes contradictoires, l’une renforçant l’idée que certains aliments sont bons/mauvais pour la santé, et l’autre privilégiant l’importance de goûter et de découvrir le plaisir dans l’acte alimentaire. Plutôt que de réitérer ces oppositions, l’objectif du LéA Place au  Goût est de partir des spécificités de la pédagogie sensorielle pour mieux qualifier le rôle de cette pédagogie comme outil d’intervention sur le comportement alimentaire. Cela permettra à l’IFÉ de développer des recherches sur une importante innovation en matière d’éducation à la santé et à l’ANEGJ d’avancer dans la consolidation et la diffusion de l’approche sensorielle dans le champ de l’alimentation. La pédagogie sensorielle sur laquelle se base l’éducation au goût engage le corps. Le domaine sensoriel en est à la fois l’objet et le véhicule. Contrairement à l’éducation ou l’information nutritionnelle qui engagent des processus cognitifs, dans un modèle de transmission vertical (adulte-jeune), l’éducation au goût est intégralement participative et horizontale. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, pas de référence à une autorité extérieure à l’expérience individuelle mais au contraire un processus d’apprentissage, collectif, des sensations internes qui guident le plaisir alimentaire. Cette éducation permet de mettre en évidence les différences interindividuelles entre mangeurs, de développer les compétences psychosociales de l’enfant en favorisant l’estime de soi, la confiance en soi et l’autonomie de l’enfant. L’éducation au goût permet également de développer la capacité à goûter de nouveaux aliments, à verbaliser ses sensations et à développer l’esprit d’analyse face aux choix alimentaires. Elle implique une diversité de professionnels (acteurs de terrain, chercheurs) liés à des domaines de connaissance distincts, en lien avec l’alimentation, intéressés à identifier les spécificités et les conditions de transmission de cette éducation.

Membres de l'équipe

  • Sanabria Emilia,UMR triangle
  • Delaroche-Houot Sylvie, association nationale pour l'éducation au goût des jeunes
  • Dubois Danièle, Correspondante LéA, MCU PH, APHP?

Voir aussi