Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Les Lieux d'Éducation Associés (léa)

Vous êtes ici : Accueil / Le réseau / Anciens Léa / Promotion de la santé en prison
Retour

LéA Promotion de la santé en prison, Académie de Paris (2014-2018)

Triangle UMR 5206 -Expertise France

Le Léa « Groupement Esther » a traité d’éducation à la santé et pris place dans un contexte bien particulier, celui du milieu carcéral en Côte d’Ivoire, pays fortement touché par le VIH, y compris au sein de la population carcérale. Le projet a été mis en place dans la principale maison d’arrêt de ce pays (MACA), voué à la prévention et à la promotion de la santé à destination des détenus et des gardiens, qui y présentaient des taux élevés de VIH et tuberculose.

Ce projet mené par Expertise France (opérateur public de développement en santé dont fait partie le groupement Esther) a été l’occasion d’y associer un anthropologue, Frédéric Le Marcis, qui assistait et guidait les questionnements autour de la promotion de la santé en milieu carcéral. En effet, éduquer à la santé, proposer des dépistages systématiques, assurer un traitement régulier aux détenus dans un milieu aussi contraint implique la prise en compte de facteurs non-médicaux qui sous-tendent les logiques de soin.

Ainsi, l’anthropologue et l’opérateur ont collaboré pour identifier des stratégies de prise en charge pertinentes, y compris sur le temps long.

L’action menée visait à identifier, par un travail de terrain régulier, l’économie des valeurs de la prison, afin de définir un projet cohérent d’éducation à la santé qui tienne compte des contraintes carcérales, des règles institutionnelles mais aussi du fonctionnement concret de la prison, des règles instaurées par les détenus eux-mêmes, des hiérarchies internes, etc.

Un travail commun anthropologue – opérateur

Les échanges réguliers avec les personnes travaillant pour Esther – Expertise France ont donné lieu à la rédaction d’un texte commun, ‘L’anthropologue et l’opérateur : Discussion analytique d’un projet de prise en charge du VIH et de la tuberculose en milieu carcéral en Côte d’Ivoire’

Des articles pour en rendre compte

L’accès  facilité au terrain qu’a permis ce travail commun au sein du LéA a fourni de nombreux éléments à l’anthropologue, qui en a fait des articles ainsi que des interventions dont l’une auprès des Elèves Directeurs des Services Pénitentiaires français : « L’impossible gouvernement de la santé en prison, Réflexions à partir de la MACA en Côte d’Ivoire » et une autre au Geneva Health Forum.

Ainsi, l’accès au terrain a permis de faire connaître la prison et son fonctionnement au-delà de ses murs, y compris à ceux qui ont des responsabilités en la matière, mais n’ont pas forcément conscience de l’économie des valeurs en prison

Des outils de formation améliorés

Le projet de prévention et de promotion de la santé, basé sur des outils mieux adaptés au contexte carcéral et aux besoins spécifiques des détenus et des gardiens a permis la formation de nombreux pairs éducateurs à la MACA, afin de sensibiliser les gardiens et détenus aux enjeux de santé et à la nécessité de suivi sanitaire.

Une procédure d’accueil des nouveaux entrants en prison a été mise en place afin d’inclure un bilan sanitaire ; de manière générale la formation du personnel médical a été renforcée pour prendre en charge les personnes souffrant de tuberculose, VIH ou de co-infection.

Enfin, une réflexion a été menée sur le suivi des sortants malades, pour ne pas rompre, dans la mesure du possible, le traitement qu’ils suivaient.

Une collaboration fructueuse et continue

Les discussions et échanges qu’ont permis le LéA ont mené les participants à réfléchir à de nouvelles modalités de coopération, afin de continuer le travail commun. Ainsi, en 2015, le programme ECOPPAF « Economie de la peine et de la prison en Afrique » a débuté, financé par l’ANR et coordonné par F. Le Marcis et M. Morelle

Productions du LéA

- Le Marcis, Frédéric, « L’impossible gouvernement de la santé en prison. Réflexions à partir de la MACA de Côte d’Ivoire ». Intervention à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire, auprès des Elèves directeurs des services pénitentiaires, Agen, 29 avril 2016. 

Membres de l'équipe

  • LE MARCIS Frédéric, Professeur Anthropologie sociale, Correspondant Ifé, Responsable recherche, ENS de Lyon – Triangle - Ifé
  • COLINEAU Hélène, Post-doctorante, Assistante projets, ENS de Lyon – Triangle - Ifé
  • LAURENT Arnaud, Correspondant LéA – Directeur Département Santé, Expertise France
  • CARTIER Nathalie, Chargée de projets Santé, Expertise France
  • ASSEMIEN Jeanne d’Arc, Coordinatrice Santé, Médecin, Expertise France(Côte d’Ivoire)

Voir aussi