Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut Français de l'Éducation

Les Lieux d'Éducation Associés (lea)

Vous êtes ici : Accueil / Le réseau / Anciens Léa / Lycée Germaine Tillion
Retour

LéA Lycée Germaine Tillion, Lyon (2011-2016)

Jeux et apprentissages
Insectophagia, Eductice

Insectophagia est un jeu de rôle visant à développer les compétences de travail collaboratif, de documentation, de créativité, d’argumentation, ainsi que des connaissances spécifiques aux disciplines impliquées. La thématique principale est le développement durable : sujet travaillé séparément dans les programmes, que les élèves ne maîtrisent pas vraiment car il nécessite de voir le monde comme un système complexe. Ce jeu vise à développer la maîtrise de la pensée complexe et les autres compétences de manière intrinsèque Il vise donc à amuser et à apprendre en s’amusant.

D'après le travail fait en 2015, Insectophagia amène les élèves à jouer. C’est une victoire car un jeu conçu dans un autre projet avait été perçu par les élèves comme une démarche de projet et non un jeu. Jouer, c’est s’abandonner aux règles, se laisser manipuler par le jeu, se sentir libre de bâtir sa propre stratégie de réussite. C’est aussi avoir envie de gagner, s’engager dans le jeu au premier degré, sans se regarder jouer. Selon ces critères, les joueurs s’amusent. Quelques élèves réfractaires à la démarche, peinant à s’abandonner au jeu, n’ont pas été obligés de jouer.
La maîtrise de la pensée complexe est bonne à la fin du jeu. Les joueurs sont capables de défendre un projet en s’appuyant sur les piliers du développement durable de manière explicite. Leur argumentation est fine, ne s’arrête pas aux évidences, ils sont capables de repérer dans un discours les éléments de la durabilité, ou leur absence.
Une dynamique de travail coopératif plutôt que collaboratif se mettait en place: les joueurs tendent à se partager le travail en fonction de rôles qu’ils s’attribuent au sein du groupe. Ils partagent le travail mais ne partagent pas les compétences. Dans la version 2016, les joueurs semblent avoir pris conscience des éléments nécessaires au travail collaboratif (à vérifier).
En 2015, les compétences disciplinaires laissaient à désirer. La version 2016 semble avoir amélioré les choses. Les joueurs ont été amenés à chercher, documenter, utiliser des connaissances très précises en économie notamment, en sciences aussi, un peu moins en géographie. Les compétences documentaires restent à travailler.
Les enseignants ont eu plaisir à travailler ensemble. Ils ont appris une démarche de conception de jeu avec des étapes, des outils permettant de concevoir un jeu autour de compétences déterminées, tout en incluant des mécaniques ludiques. 

Membres de l'équipe

  • Caroline Jouneau-Sion, Enseignante Lycée G. Tillion
  • Lucile Ketchedji-Dubrion, Enseignante Lycée G. Tillion
  • Jacques Janin, Enseignant Lycée G. Tillion
  • Eric Sanchez, Chercheur IFE
  • Vassiliki Markaki, Chercheur ENS
  • Audrey Serna, Chercheur ENSA
  • Claudine Piau-Toffolon, Chercheur LIUM