Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Les Lieux d'Éducation Associés (lea)

Vous êtes ici : Accueil / Le réseau / Anciens Léa / Lycée Germaine Tillion
Retour

LéA Lycée Germaine Tillion, Lyon (2011-2016)

Identité numérique et orientation
Jeux et apprentissages
EducTice

La recherche INO participe d’une réflexion initiée au moment où la construction de la compétence à s’orienter est devenue une préoccupation des politiques éducatives. L’orientation est une tâche développementale de l’adolescent, intimement liée à la construction de son identité. L’orientation va au-delà du choix d’une filière, c’est l’élaboration d’un ‘plan de vie’. S’orienter implique de connaitre les possibilités qui s’offrent, mais également de savoir s’autoévaluer. À cette fin, la démarche portfolio est considérée comme adaptée pour soutenir l’analyse réflexive de l’élève sur lui-même, sur ses activités, sur son environnement, et pour la construction de son projet d’orientation. Ce faisant, la construction de la compétence à s’orienter est couplée à la construction de compétences numériques, notamment relatives à l’identité numérique (regard critique sur les informations disponibles sur le Web, prise de distance par rapport aux traces que l’on donne à voir de soi, etc.). Les travaux menés dans INO font l’objet d’une triple dissémination : académique (articles dans des revues à comité de lecture et chapitres d’ouvrage) ; professionnelle (parcours INO et publications à visée pédagogique) ; institutionnelle (communication dans les séminaires de l’ONISEP et des ministères). Sur le plan théorique et conceptuel, la recherche INO a permis des avancées sur la notion de compétence à s’orienter et sur le développement professionnel potentiellement permis par les recherches – interventions. Sur le plan du développement professionnel des acteurs du projet, la recherche INO a permis d’explorer l’intérêt d’un dispositif numérique (blog collaboratif) couplé à un dispositif groupal (lieu physique de réflexivité et d’interactions entre les enseignants dans lequel le chercheur adopte une attitude clinique). Sur le plan de la production, les travaux menés par le collectif enseignants-ingénieur-chercheur ont permis de construire un scénario et des ressources diffusées dans le parcours de formation en ligne INO, dans la perspective que ces productions deviennent des ressources pour d’autres enseignants. Ces productions sont destinées à deux types de situation : (1) la construction de la compétence à s’orienter dans les disciplines d’enseignement selon le principe de l’infusion ; (2) l’accompagnement personnalisé. Les enseignants ont coproduit des scénarios et des ressources adaptés à leur contexte d’exercice et à leur interprétation de la problématique.

Insectophagia est un jeu de rôle visant à développer les compétences de travail collaboratif, de documentation, de créativité, d’argumentation, ainsi que des connaissances spécifiques aux disciplines impliquées. La thématique est le développement durable, sujet travaillé séparément dans les programmes bien qu’il nécessite de voir le monde comme un système complexe. Ce jeu vise à développer la maîtrise de la pensée complexe et les autres compétences de manière intrinsèque tout en s’amusant et en apprenant en s’amusant. Insectophagia a su se renouveler au fil de la recherche. L’analyse des données recueillies met en évidence que les élèves jouent, ce qui n’était pas évident au départ. Elle montre aussi une meilleure maîtrise de la pensée complexe (les joueurs sont capables de défendre un projet en s’appuyant sur les piliers du développement durable de manière explicite). Dans la version 2016, les joueurs semblaient également avoir pris conscience des éléments nécessaires au travail collaboratif. Les enseignants ont appris une démarche de conception de jeu avec des étapes, des outils permettant de concevoir un jeu autour de compétences déterminées, tout en incluant des mécaniques ludiques. 

Membres de l'équipe

  • Insectophagia - Caroline Jouneau-Sion, Enseignante Lycée G. Tillion
  • Insectophagia - Lucile Ketchedji-Dubrion, Enseignante Lycée G. Tillion
  • Insectophagia - Jacques Janin, Enseignant Lycée G. Tillion
  • Insectophagia - Eric Sanchez, Chercheur IFE
  • Insectophagia - Vassiliki Markaki, Chercheur ENS
  • Insectophagia - Audrey Serna, Chercheur ENSA
  • Insectophagia - Claudine Piau-Toffolon, Chercheur LIUM
  • INO - Pierre BÉNECH, ingénieur pédagogique, IFÉ
  • INO - Frédéric BOURRIN, professeur d’anglais, Lycée Germaine Tillion, Sain Bel
  • INO - Sylvie ESTOUR, professeure d’anglais, Lycée Germaine Tillion, Sain Bel
  • INO - Véronique HEILI, professeure d’espagnol, Lycée Germaine Tillion, Sain Bel
  • INO - Stéphanie INZA, professeure de lettres, Lycée Jean Monnet, Montpellier
  • INO - Catherine LOISY, chercheure, IFÉ
  • INO - Stéphanie MAILLES-VIARD - METZ, chercheure, Praxiling

Voir aussi

Le lycée Germaine Tillion de Sain Bel est un lycée rural qui accueille environ 800 élèves en provenance d’une vingtaine de communes alentour. Ce lycée offre trois voies générales, lettres, sciences économiques et sociales, scientifique.

Deux recherches y ont été conduites dès la création du réseau des LéA :