INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

   Vous êtes ici : Accueil » Dernières mises à jour » Détails du sommaire

 
à propos de la revuesommaires des autres numéros
 

Revue internationale d'éducation - Sèvres (RIES)


Référence :  N° 76, décembre 2017

Thème :  La fragmentation des systèmes scolaires nationaux

 

Actualité internationale

  • Actualité documentaire Bernadette Plumelle

  • Ressources en ligne Federica Minichiello
    Compétences socio-émotionnelles : recherches et initiatives (link is external)

  • Le point sur l’actualité internationale en éducation
    Damien Larrouqué
    De Boston à Caacupé: l’échec international du projet One Laptop Per Child (OLPC)

  • Repères sur les systèmes éducatifs étrangers
    Yvette Gharib, Nisrine Hamdan Saadé
    L’enseignement supérieur au Liban : un paysage complexe

    Abdoulaye Ngom
    L’école sénégalaise d’hier à aujourd’hui : entre ruptures et mutations.

  • Notes de lecture

    Maroussia Raveaud M in the Middle, Elèves de l’école Limpsfield Grange et Vicky Martin, Londres, Jessica Kingsley Publishers, 2017.

    La Différence invisible, Mademoiselle Caroline, Julie Dachez, Paris, Delcourt / Mirages, 2016.

  • Women and Girls with Autism Spectrum Disorder. Understanding Life Experiences from Early Childhood to Old Age, Sarah Hendrickx, Londres, Jessica Kingsley Publishers, 2016.

    Abdoulaye Elimane Kane: La Fraternité réveillée, Jordi Riba et Patrice Vermeren (sous la direction de), 2014, L'Harmattan, 213 p.
    Daniel Coste et le monde parlera français, Roger Pilhion et Marie-Laure Poletti, Iggybbok.com, 2017, 450 p.
    Xavier Pons
    Populism, Media and Education. Challenging discrimination in contemporary digital societies, Ranieri Maria (ed.), London, Routledge, 2016.

Dossier

Introduction

La fragmentation des systèmes scolaires nationaux à l’heure de la mondialisation
Anne Barrère, Bernard Delvaux
À l’heure où l’on parle beaucoup de la mondialisation et de la force unificatrice d’organisations internationales telles que l’OCDE, n’est-il pas paradoxal d’avancer l’hypothèse d’une fragmentation des systèmes éducatifs ? Cet article et ce dossier tendent à montrer que non. Ils soutiennent que la fragmentation des systèmes scolaires nationaux – ou les freins aux processus d’unification de ces systèmes – s’expliquent par plusieurs phénomènes mondialisés. Les uns rendent difficile les compromis nationaux autour de finalités et modèles d’éducation, tandis que d’autres favorisent des réseaux internationaux d’écoles s’écartant du modèle national. Ainsi chaque système scolaire national tend-il aujourd’hui à se fragmenter sur deux axes, l’un lié à la stratification sociale et l’autre à la différenciation des modèles et projets éducatifs. On ne peut actuellement prédire si cette fragmentation va persister et signer la fin des systèmes scolaires nationaux ou si elle débouchera sur la recomposition de systèmes unifiés.

Les écoles Montessori dans le monde
La diversité interne d’un réseau en expansion

Marie-Laure Viaud
Les écoles Montessori se multiplient dans tous les pays du monde. L’article s’appuie sur l’étude de l’auto-présentation d’une centaine d’écoles, pour montrer qu’elles sont très diverses. Dans un contexte d’accentuation du consumérisme scolaire et du développement de nouvelles classes moyennes des pays émergents soucieuses d’éducation, le succès international de cette pédagogie tient au fait qu’elle est fondée sur l’utilisation d’un matériel très concret qui la rend immédiatement compréhensible, et qu’elle est, de toutes les pédagogies nouvelles, la moins subversive et la plus acceptable socialement. Surtout, cette pédagogie réussit à concilier des exigences qui semblent en partie contradictoires : en mettant à la fois l’accent sur les apprentissages académiques précoces et sur le bien-être et l’autonomie des élèves ; en se présentant aussi comme une pédagogie « de l’élite » mais accessible à tous et favorisant la réussite des plus défavorisés ; en conciliant enfin modernité et religion.

Le baccalauréat international
Parcours complexe d’un projet, de Sèvres à l’Équateur

Tristan Bunnell
Les quatre programmes du Baccalauréat international (BI) de Genève sont présents dans près de 5 000 écoles à travers le monde. Pourtant, cette « expérience d’éducation internationale » dans des « écoles internationales » n’avait pas été pensée pour un développement à grande échelle, et sa survie n’avait rien d’assuré. Cet article s’intéresse à deux conférences qui ont eu lieu à Sèvres en 1967 et 1974, pendant la « première période » d’expansion, et qui ont doté le BI d’un mandat clair, afin de poursuivre sa croissance dans le monde. Le BI est ainsi entré dans l’enseignement public en Floride et en Australie du Sud, notamment, et l’Équateur possède aujourd’hui le troisième contingent d’écoles BI. Mais ce développement est aussi fait de tensions permanentes. Cet article s’intéresse notamment à la préoccupation historique d’équilibre géographique, mais également à la question d’un BI qui pourrait devenir une force clivante, luttant pour attirer l’attention des parents au sein des systèmes nationaux.

Les écoles confessionnelles en Europe
Les raisons d’un succès

Michael S. Merry
Les écoles confessionnelles continuent de jouir d’une grande popularité en Europe, en dépit du fort déclin de l’appartenance et de la pratique religieuse depuis la fin des années 1960. Cet article examine les raisons de ce succès. Il analyse d’abord quelques évolutions récentes qui ont affecté le public de ces écoles et les enjeux politiques qui les entourent. Il s’intéresse ensuite à un certain nombre de raisons empiriquement vérifiées qui expliquent ce choix des parents. Il examine enfin d’autres raisons de préférer une école confessionnelle et notamment la question de la ségrégation. Selon l’auteur, les minorités culturelles et religieuses se tournent actuellement vers les écoles confessionnelles car elles répondent aux besoins de leurs enfants, lorsque d’autres types d’écoles échouent à le faire, voire excluent purement et simplement ces enfants.

La diversification du système éducatif péruvien
Vers une articulation asymétrique des offres éducatives ?

Martín Santos
Chercheurs et décideurs politiques s’accordent sur la détérioration de la qualité de l’éducation publique au Pérou. L’État s’est donné pour objectif d’y remédier. Or la topographie du système éducatif péruvien pour l’éducation basique et supérieure montre une grande diversification de l’offre éducative aussi bien dans le secteur étatique que privé. S’agit-il d’une différenciation fragmentée, qui donne lieu à des entités éducatives autocentrées et désarticulées, ou plutôt d’une différenciation combinée avec différents niveaux d’articulation entre les parties ? Et ces dynamiques accentuent-elles ou atténuent-elles la stratification ? L’article tend à montrer qu’en dépit d’une profonde stratification et d’une forte ségrégation à l’intérieur du secteur privé et du secteur public, il existe une articulation multi-scalaire (locale, nationale et globale) asymétrique entre les parties du système, traversée par des relations de pouvoir et domination.

Les politiques éducatives aux États-Unis
Entre privatisation et investissement public

Frank Adamson
Les décideurs politiques des États-Unis hésitent actuellement entre deux approches pour améliorer la qualité de l’école : des systèmes fondés sur le marché, qui privatisent la gestion des établissements, et des approches en termes de renforcement des capacités, qui intensifient les investissements publics. Cet article analyse les orientations, les mises en œuvre et les résultats de ces politiques dans deux États, la Nouvelle-Orléans et le Massachusetts. À la Nouvelle-Orléans, la privatisation de l’éducation par le biais des charter schools a accru la concurrence entre établissements, mais également la stratification et la ségrégation des élèves, tandis que les résultats aux tests restent faibles. Avec une toute autre approche, basée sur l’investissement public, le Massachusetts a mis en œuvre la péréquation du financement entre établissements, accru le temps d’apprentissage et amélioré la préparation des enseignants ; il arrive en tête de l’évaluation nationale des progrès éducatifs dans toutes les matières.

Les écoles privées en Scandinavie
Réglementation publique et fragmentation

Signe Bock Segaard
Cet article analyse les réglementations et politiques publiques relatives à l’éducation privée, au niveau du primaire et du secondaire inférieur, au Danemark, en Norvège et en Suède. Il cherche à comprendre dans quelle mesure les régulations publiques entraînent des phénomènes de fragmentation dans les systèmes d’enseignement privé. De nombreux points communs peuvent être observés entre les politiques publiques de ces trois pays. Toutefois, des différences significatives sont également identifiées, en particulier s’agissant de la liberté de fonctionnement accordée aux acteurs privés. L’article suggère que lorsque les écoles privées jouissent d’une grande latitude, il en résulte une plus grande fragmentation en termes d’objectifs et de résultats ainsi qu’en termes de pratiques éducatives et de forme scolaire. Les traditions politiques et historiques propres à chaque pays peuvent expliquer ces différences de politique nationale.

La territorialisation des politiques éducatives en France
Des tensions récurrentes

Daniel Frandji
Cet article s’attache à questionner deux mesures récentes qui ont relancé le processus dit de territorialisation des politiques éducatives en France : la dernière réforme de la politique d’éducation prioritaire et celle qui s’est énoncée comme réforme des rythmes éducatifs, assortie de la généralisation de Projets éducatifs de territoire. Même si ces deux mesures procèdent d’une commune politique gouvernementale, elles relèvent de philosophies très différentes voire contradictoires. Associant un rôle différent de l’État, des formes de problématisation distinctes et des conceptions de justice assez divergentes, elles participent de manière différenciée au processus de fragmentation de l’offre éducative.

Fragmentation de l’offre et réforme de l’enseignement religieux au Sénégal
La difficile conciliation des modernités occidentale et islamique

Jean-Émile Charlier, Sarah Croché, Oana Marina Panait
Jusqu'à présent, tous les efforts visant à intégrer l'école publique et l'école coranique ont échoué au Sénégal, ce qui a contribué à y pérenniser la fragmentation de l’offre éducative. Ces deux écoles s'adossent à des conceptions de l'éducation très cohérentes, arrimées à des prémisses que rien ne rapproche. Au départ de l’analyse de trois projets de réforme de l'enseignement religieux mis en œuvre depuis les années 2000, cet article soutient l'hypothèse selon laquelle les conceptions rivales de la manière dont il convient d’éduquer l’enfant sénégalais défendues par l'école publique et l'école coranique s'appuient respectivement sur les préceptes de la modernité occidentale et de la modernité islamique, ce qui complique singulièrement leur conciliation.

Histoire du système éducatif sud-coréen
Tensions récurrentes entre éducation égalitaire et différenciée

Chae-chun Gim
La Corée du Sud a toujours oscillé entre une « éducation égalitaire » pour tous et une « éducation différenciée » correspondant aux capacités des élèves. La politique de standardisation du secondaire supérieur, introduite en 1974, a été fortement critiquée pour avoir échoué à satisfaire les besoins pluriels des élèves tout en conduisant à la dégradation de la qualité de l’enseignement. Depuis les années 1980, différentes mesures ont été prises pour intégrer des éléments de différenciation dans le système éducatif : établissements respectant le droit des élèves à choisir et « lycées spécialisés » (années 1980) ; établissements privés indépendants (années 1990) ; écoles internationales (années 2010). Des initiatives ont également été prises au sein des établissements : curricula différenciés, « filières de spécialité » dans les lycées généralistes. Ce mouvement en faveur d’une éducation différenciée, qui succède à la politique de standardisation des établissements, a engendré diverses formes de fragmentation de l’offre éducative, que ce soit au niveau inter- ou intra-établissements.

Les auteurs

Références bibliographiques Bernadette Plumelle



Informations complémentaires :
  http://www.ciep.fr/.../la-fragmentation-des-systemes-scolaires-nationaux


mot(s) clé(s) :  sociologie de l'éducation