> accueil > publications


 


Pour des raisons techniques liées à la qualité des documents originaux :
- la recherche en plein texte avec le moteur de recherche est possible à compter du N° 52 de 1979
- l'accès direct à l'article est possible à compter du N° 1 de 1990

N° 33, 2006 (nouvelle série) :
La fiction et son écriture

Télécharger l'intégralité du numéro Télécharger l'intégralité du numéro

BORÉ, Catherine
Télécharger l'article
[Article] L'écriture scolaire de fiction comme rencontre du langage de l'autre
p.37-60


L’article se propose de montrer un aspect de la capacité imaginante des élèves, qui est la rencontre avec le discours d’autrui, par la représentation de la parole. Après avoir rappelé la valeur ambivalente du dialogue, placé depuis l’antiquité sous la double tradition de la mimesis et de l’inventio, ce qui en fait un élément traditionnel de la fiction, l’auteur examine comment des élèves de 6e l’utilisent pour inventer. Le dialogue est reconnu d’abord comme le premier matériau de la fiction, dans la mesure où il projette hors du « je » de l’énonciation un « je » et un « tu » étrangers. Ainsi s’effectue la première rencontre avec l’altérité. Les brouillons aident à comprendre quels problèmes énonciatifs et linguistiques les élèves rencontrent toujours pour faire cohabiter pensée du narrateur et pensée des personnages : depuis la simple juxtaposition qui confond deux « je » distincts, jusqu’à la rencontre polyphonique du style indirect libre qui marque une irruption du discours de l’autre. Le discours rapporté apparaît ainsi dans l’écriture scolaire de fiction comme le nœud du rapport entre soi et les autres.


El artículo se propone mostrar un aspecto de la capacidad imaginativa de los alumnos que es el encuentro con el discurso del otro, a través de la representación de la palabra. Al margen de la tradición fi losófi ca de la mímesis, la fi cción en los textos escolares tiene sus antecedentes en el diálogo bajo cualquier forma y en todas sus variantes que permite el discurso restituído, núucleo de la relación entre el « yo » y los demás.


The article intends to put forward one aspect of the imaginative capacity of pupils which lies in the encounter with the language of the other, through the representation of speech. On the borders of the philosophical tradition of the mimesis, fiction in school texts has its roots in the dialogue, in all its forms and all the variations, which is made possible by reported speech, which we can regard as the crux in the relationship between oneself and the others.


Der Beitrag zielt darauf hin, eine Seite der Einbildungsfähigkeit der Schüler zu zeigen, die in einer Begegnung mit der Ausdrucksweise des Anderen durch die Vorstellung der Sprache besteht. Abseits von der philosophischen Tradition der Mimesis verankert sich die Sprache der Fiktionserzählung in Schulaufsätzen im Gespräch, im Dialog in all seinen durch die indirekte Rede als Kern der Beziehung des Ichs zu anderen, ermöglichten Formen und Variationen.