> accueil > publications


 


Pour des raisons techniques liées à la qualité des documents originaux :
- la recherche en plein texte avec le moteur de recherche est possible à compter du N° 52 de 1979
- l'accès direct à l'article est possible à compter du N° 1 de 1990

N° 30, 2004 (nouvelle série) :
Les pratiques langagières en formation initiale et continue

Télécharger l'intégralité du numéro Télécharger l'intégralité du numéro

JORRO, Anne
Télécharger l'article
[Article] Un carnet de lecture à plusieurs voix
p.187-202


Une formation expérientielle à la lecture littéraire a été proposée dans un cours de maitrise dans le but de favoriser l’articulation entre les apports théoriques et la pratique effective de lecteur interprète. Le roman Le soleil des mourants de Jean-Claude Izzo étant choisi, dix-huit lecteurs ont interagi par écrit dans un carnet de lecture sur une période de deux mois. Dans cette situation, l’activité langagière est particulièrement sollicitée de manière à ce que chaque lecteur énonce son positionnement à l’égard du roman, précise ses clés de lecture, argumente de leur bien fondé lorsqu’un débat interprétatif est en jeu. Les traces écrites sont lues, relues, commentées par les lecteurs ; progressivement les échanges gagnent en réflexivité et il devient possible de saisir le mouvement interprétatif suscité par la lecture du roman. A l’issue de cette expérience, les lecteurs sont en mesure d’évaluer leur posture de lecteur et d’identifier ce qui relèverait d’une posture de lecteur interprète.


Una formación experimental de lectura literaria ha sido propuesta en un curso de Maestría con el fin de favorecer la articulación entre los aportes teóricos y la práctica efectiva de lector-intérprete. La novela “El sol de los moribundos” de Jean-Claude IZZO, ha sido la obra elegida. Dieciocho lectores han interaccionado por escrito en una libreta de lectura durante un período de dos meses. En esta situación la actividad de la lengua es especialmente solicitada ya que cada lector enuncia su posicionamiento con respecto a la novela, precisa sus claves de lectura, argumenta con buenos fundamentos cuando un debate interpretativo está en juego. Las notas escritas son leídas, releidas, comentadas por los lectores; progresivamente los intercambios ganan en reflexión y llega a ser posible captar el movimiento interpretativo suscitado por la lectura de la novela. Al final de esta experiencia, los lectores son capaces de evaluar su postura de lector y de identificar lo que conllevaría una postura de lector-intérprete.


A form of training to reading literature based on actual experience has been proposed to students in a Master course in order to stimulate the links between the theoretical contributions and the effective practice of interpreting readers. The novel “The sun of the dying” by J.-C. IZZO being selected, 18 readers interacted in writing in a notebook for 2 months. In such a situation, the linguistic activity is very solicited so that each reader expresses his position on the novel, specifies his clues for reading, argues with their being fully justified when an interpretative debate arises. The written statements are read then read again, commented by the readers, the interactions gradually gain more reflexiveness and it becomes possible to understand the interpretative movement aroused by the reading of the novel. After this experience the readers feel more able to evaluate their position as readers and to identify what would fall within the position of an interpretative reader.


Eine erneuernde Ausbildungsmethode zur literarischer Lektüre wurde im Rahmen eines Universitätskurses (im 7. Semester/maîtrise) eingeführt, die darauf zielte, die Verknüpfung der theoritischen Kenntnisse mit der deutenden Leserpraxis zu fordern. Nach der Wahl des Romans “Le soleil et les mourants” von Jean-Claude IZZO, haben 18 Leser zwei Monate lang schriftlich im gemeinsamen Leserbuch interaktiv reagiert. In dieser Lage wird die sprachliche Tätigkeit besonders stimuliert so dass jeder seine eigene Stellungnahme dem Roman gegenüber deutlich ausdrückt, die Schlüssel seiner Lektüre genauer formuliert, wobei er seine Meinung mit festen Argumenten unterstüzt, wenn eine Debatte um die Interpretation des Romans stattfindet. Die schriftlichen Spuren kommen immer wieder unter die Lupe und werden dabei von den Lesern kommentiert; plötzlich wird der Meinungsaustausch reflexiver und ermöglicht ein Verständnis des Interpretationsprozesses bei der Lektüre. Am Ende der Erfahrung sind die Leser imstande, ihre Leserposition zu bewerten und das rein Deutende daran zu unterscheiden.