INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

   Vous êtes ici : Accueil » Dossiers de synthèses » Détail Dossier de veille de l'IFÉ

Dossiers de synthèse Veille et Analyses :

Approches interculturelles en éducation


septembre 2007   

Auteur(s) :  Olivier MEUNIER

Résumé : 
Déjà prônée par le Conseil de l'Europe dès les années 1970 pour favoriser la paix, l'éducation interculturelle est devenue une priorité pour les institutions européennes dans les années 1990 et 2000. Les approches interculturelles dans la forme scolaire se présentent à la fois comme un enjeu pour les « minorités », les migrants ou plus généralement l'ensemble des élèves, et comme un défi pour les autorités éducatives chargées de les promouvoir. Il nous a semblé intéressant de montrer comment elles ont été mises en place selon les contextes socioculturels - avec une approche historique et actuelle - en Europe et dans les Amériques.

La diversité, qu'elle concerne les groupes ou les individus, est une caractéristique inhérente à toute société. Ces différences identitaires, culturelles, religieuses, etc. nécessitent des capacités de compréhension, de communication et de coopération mutuelles qui soient porteuses d'enrichissement, sous peine de dégénérer sous forme de conflits, de violences et d'atteintes aux droits de l'Homme.

Dans un contexte multiculturel, les approches interculturelles en éducation, qui recouvrent de nombreuses thématiques, comme l'apprentissage du « vivre ensemble » ou la citoyenneté démocratique, sont à la base de l'acquisition et de l'apprentissage de la capacité à nouer des relations harmonieuses dans un cadre pacifique.

Que ce soit en Europe ou dans les Amériques, les approches interculturelles en éducation visent généralement trois objectifs :

« (1) reconnaître et accepter le pluralisme culturel comme une réalité de société ; (2) contribuer à l'instauration d'une société d'égalité de droit et d'équité ; (3) contribuer à l'établissement de relations interethniques harmonieuses » (Pagé, 1993).

Les différences apparaissent quant à la manière d'accommoder la prise en compte de la pluralité avec une logique d'égalité. Ainsi, l'éducation interculturelle n'est pas toujours mentionnée telle quelle et peut recouvrir d'autres désignations : éducation multiculturelle, à la citoyenneté, à la démocratie, antiraciste, etc.

Dans les trois premiers chapitres de ce dossier, nous allons donc présenter :

• ces différentes notions (interculturel, pluriculturel ou multiculturel, interculturalisation, culture, diversité culturelle, identité, altérité) ;

• les principales approches de l'interculturel en éducation (éducations multiculturelle, à la diversité, interculturelle ;

• les modèles de l'interculturel les plus couramment rencontrés dans les politiques éducatives (>assimilation, intégration, multiculturalisme, interculturel) ;

• des éléments de comparaison entre les approches relevant des deux orientations les plus représentatives : celles qui tendent vers le modèle de l'interculturel (notamment en Europe, comme en Espagne, en République tchèque et dans une certaine mesure en France), et celles qui relèvent du multiculturel (notamment aux États-Unis, au Canada et en Australie).

• Nous dévoilerons également les principaux défis et enjeux actuels de l'éducation interculturelle en Europe pour les institutions européennes, notamment les questions relatives aux minorités, aux religions et aux pédagogies.


Les trois derniers chapitres développent avec une approche historique les approches interculturelles en éducation à l'échelle :

• de l'Europe (dans la construction européenne, l'éducation à la citoyenneté, l'enseignement des langues, l'éducation des enfants d'immigrants) ;

• de la France avec une présentation historique (enseignements de langue et de culture d'origine, classes d'intégration, d'adaptation, cours de rattrapage intégré, projets d'actions éducative, activités interculturelles, ouverture à la diversité, modèle des zones d'éducation prioritaires, la sensibilisation des élèves aux pays en voie de développement, le retour aux valeurs républicaines, le modèle du contrat éducatif local, l'intégration scolaire des enfants allophones, les nouvelles approches à travers le pluralisme et les « éducations à... » ) et une analyse des politiques éducatives relatives à l'interculturel (refus de prise en compte de la diversité, intégration des élèves immigrants, marginalisation ou reconnaissance des cultures minoritaires, indifférence aux différences et discrimination positive, question immigrée et éducation à la citoyenneté) ;

• de plusieurs pays européens (Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Irlande du Nord, Portugal, République Tchèque) ;

• des Amériques : Amérique latine (Bolivie), Canada (Québec) et États-Unis (présentation de l'organisation du système scolaire étasunien, le multiculturalisme et l'égalité des chances, le retour au libre choix avec les « vouchers », les « magnet schools » et les « charters schools », la ségrégation dans les écoles intégrées, les origines de l'enseignement bilingue/biculturel et les prémices de l'enseignement multiculturel).

Enfin, une bibliographie reprend l'ensemble des références utilisées dans ce texte (et bien au-delà) sur les approches interculturelles en éducation. Les résumés de certains ouvrages sont présents dans la base de données collaborative mise en ligne sur les pages de la veille scientifique de l'INRP.

Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF)