INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

   Vous êtes ici : Accueil » Détails de la thèse

La glose à thème lexical en situation littéraire au cycle trois de l'école primaire française : entre épisodes métadiscursifs d'élucidation du sens et figures de l'ajout, un noeud de l'intervention didactique, un enjeu pour la formation d'enseignant


Auteur(s) :  GENRE Stéphanie

Date de soutenance :  2015

Thèse délivrée par :  Université Montpellier 3

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Jean-Charles CHABANNE & Claire DOQUET-LACOSTE

Jury de thèse :  Chabanne, Jean-Charles; Doquet-Lacoste, Claire ; Steuckardt, Agnès ; Dezutter, Olivier ; Grossmann, Francis ; Massol, Jean-François

 

"Cette recherche s'inscrit dans le domaine de la didactique du français, dans la zone de contact entre enseignement de la langue et enseignement de la littérature. Elle a pour objet la glose à thème lexical dans la classe de littérature au cycle 3 de l'école primaire française. Ce que nous avons cherché à caractériser ce sont les échanges autour de certaines unités lexicales du texte à lire (les « épisodes métalexicaux ») et les échanges autour des mots que les élèves utilisent pour leurs propres commentaires (les « mots de la réception »). Que font-ils exactement quand ils parlent des mots d'un texte ou quels sont les mots qu'ils utilisent pour parler d'un texte? Quel lien avec ce qui est prescrit en matière d'enseignement du lexique, d'une part, et en matière d'enseignement de la lecture littéraire, d'autre part ?La méthode d'analyse des données est comparative. Elle concerne trois classes de CM2, deux enseignants expérimentés et un enseignant entrant dans le métier, autour de deux albums de littérature de jeunesse : La Petite fille du livre (Nadja) et Zappe la guerre (Pef). Nous avons mené une étude qualitative appuyée sur les transcriptions des échanges filmés dans les classes, ainsi que sur les transcriptions d'entretiens et de dispositifs d'autoconfrontation (empruntés à l'ergonomie et à l'ergologie).Ce travail s'intéresse au métadiscours dans le sens élargi que lui donne Andrée Borillo (1985) qui inclut les conduites langagières de commentaire, de définition, d'explication, portant sur le code ou sur les faits de discours.Nous avons d'abord appréhendé notre objet sur le plan linguistique et nous avons analysé la diversité des conduites et des procédés langagiers qui en font sa spécificité. Nous avons cherché ensuite à en saisir la particularité dans le cadre d'une activité de lecture littéraire.À partir de travaux de référence en lexicologie et en didactique de la littérature, nous avons construit un modèle distinguant plusieurs catégories de glose (les gloses sur la signification, les gloses sur le sens, les gloses sur les realia et les gloses génériques). Nous avons rangé l'ensemble de ces gloses dans trois paradigmes : un paradigme sémantique, un paradigme générique et un paradigme personnel.Nous avons pu montrer entre autres que le travail sur le vocabulaire en classe de littérature ne se résume pas à la définition, principale catégorie présupposée par les enseignants, mais engage de nombreuses conduites différentes. Nous avons montré aussi que ce travail joue un rôle dans l'activité de symbolisation attendue du sujet lecteur en contexte littéraire. Toutefois, l'analyse de l'action enseignante montre la complexité du pilotage de ces interactions autour du lexique et la nécessité de former les enseignants en matière d'enseignement du lexique en contexte littéraire"



URL :  http://www.biu-montpellier.fr/florabium/jsp/nnt.jsp?nnt=2015MON30056


mot(s) clé(s) :  didactique, pratique pédagogique, littératie, Lettres