INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

   Vous êtes ici : Accueil » Dernières mises à jour » Détails de la thèse

Classe et genre : l’idéal d’une éducation égalitaire pour tous : l’exemple de Fécamp (1806-1906)


Auteur(s) :  SIMON Élisabeth

Date de soutenance :  2017

Thèse délivrée par :  Université du Havre

Section(s) CNU :  section 22 : Histoire, civilisations, art (mondes modernes et contemporains)

Sous la direction de :  John BARZMAN

Jury de thèse :  Barzman, John ; Condette, Jean-François ; Gardet, Mathias ; Marec, Yannick

 

"Les promesses d’égalité pour tous dans l’éducation au moment de la Révolution ne se réalisent pas dans les années qui suivent. La France n’a pas les moyens de mettre en œuvre une éducation à la hauteur de ses ambitions. Avec Napoléon puis le retour de la monarchie, les congrégations retrouvent la place privilégiée qu’elles occupaient sous l’Ancien Régime afin de suppléer ces manques. Les deux freins principaux à cette égalité que sont le niveau social et la différence de genre, ainsi que les solutions pour lever ces freins, sont étudiés dans cette thèse en s’appuyant sur l’exemple concret de la cité maritime de Fécamp (Seine-Maritime, France) de 1806 à 1906 où trois congrégations, les sœurs de la Providence de Rouen, les frères des écoles chrétiennes et les sœurs de Saint Vincent de Paul, se partagent l’éducation (au travers des écoles et des orphelinats) avec les maîtres ou personnels laïques."Abstract

Class and gender : the ideal of equitable education for all : the example of Fecamp (1806-1906)

"The promise of equality for all in education at the time of the Revolution will not be achieved in the following years. France does not have the means to set up education for its ambitions. With Napoleon and the return of the monarchy, the congregations find the privileged position they held under the old regime to supplement these deficiencies. The two main obstacles to equality that are socially and gender difference, and solutions to address these brakes, are studied in this thesis based on the concrete example of the maritime city of Fécamp (Seine maritime, France) from 1806 to 1906 where three congregations, the sisters of Providence of Rouen, the Christian brothers and the sisters of Saint Vincent de Paul, shared education (through schools and orphanages) with teachers and laic personnel. "



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01623624


mot(s) clé(s) :  inégalités, histoire de l'éducation, genre