INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Violences et justice dans les cours de récréation à l'école élémentaire


Auteur(s) :  BOXBERGER Clémence

Date de soutenance :  2016

Thèse délivrée par :  Université d'Artois

Section(s) CNU :  section 19 : Sociologie, démographie

Sous la direction de :  Cécile CARRA

Jury de thèse :  Carra, Cécile ; Delalande, Julie ; Gasparini, Rachel ; Rayou, Patrick ; Robbes, Bruno ; Nachi, Mohamed

 

"Cette recherche interroge, dans une perspective pragmatique, la teneur des disputes entre pairs dans les cours de récréation à l'école élémentaire. Le régime de dispute en violence (Boltanski, 1990), caractérisé par des épreuves de force engageant exclusivement la force des personnes constitue le pivot de notre recherche. Comment et sous quelles conditions les interactions enfantines basculent-elles dans le régime de dispute en violence ou inversement sortent-elles de ce régime ? A l'aide d'une méthodologie fondée sur une approche ethnographique (observations et entretiens semi-scénarisés) et des questionnaires soumis aux écoliers, nous avons été en mesure de caractériser les formes émergentes de ce régime de dispute en violence, révélant ainsi une violence protéiforme ne se limitant pas au seul phénomène du harcèlement. Nous avons démontré que les écoliers recourent à des normes corporelles spécifiques et à des principes issus du monde domestique et du monde civique en vue de stabiliser l'ordre social en récréation et peuvent, sous certaines conditions, employer la violence comme un dispositif visant à contrecarrer les menaces pesant sur ces normes et principes. La compétence à s'extraire du régime de violence est apparue fortement corrélée aux dispositifs pédagogiques en place dans les écoles et à la grandeur que les élèves accordent aux enseignants ainsi qu'aux justifications et dispositifs que ces derniers emploient. La grandeur accordée à ces dispositifs et à la figure enseignante s'est enfin révélée, au fil de l'analyse comme étant étroitement imbriquée à la grandeur politique et civique que les enseignants accordent à l'écolier."

Abstract

Violences and justice in the school playgrounds at primary school

"This sociological research deals with arguments among children in the school playground at primary school and follows a pragmatic sociological approach. The violent argument regime (Boltanski, 1990), is characterised by power struggles, that exclusively involves people strenght, without any principles. This violent argument regime is the centre of this research. How, and under which conditions peer interactions can get out of that regime? Using a methodology built on an ethnographic approach (observations and interviews based on scenarios) and on questionnaries to pupils, we've been able to characterise the emerging forms of the violent regime, and we showed the existence of a multifaceted violence at elementary school that can't be reduced merely to schoolbullying : this analysis's questionning the psychological approach of schoolbullying at school and discards the portraits of pupils who are either a persecutor or a victim : they can be both of them. Furthermore, pupils use physical norms and principles of justice that come from the domestic and the civic spheres in order to regulate the social order in the school playground and to get out of the violent regime. However, they can also, in the name of those principles, use violence as a device which enable them to stem the threats to those same principles. Moreover, the pupils ability to get out of the violence regime is linked to the teaching devices in the schools and to pupils perception of the teachers and the regulations that teachers use – or don't use. Some teaching devices could help pupils to get out of the violent argument regime and could restructure pupils principles and norms of justice."



URL :  http://www.theses.fr/2016ARTO0101


mot(s) clé(s) :  vie des élèves / étudiants, violence