Veille Ifé

Accueil > Références bibliographiques

Bibliographie de la veille de l’Ifé

DV-137-Prive.



  • Poucet Bruno (2020). Chapitre 6. L’enseignement privé scolaire hors contrat : refuge ou refus de l’école ? In  Julien Cahon (éD.), Refus et refusés d’école. Presses universitaires de Grenoble.

  • Pouly Marie-Pierre (2007). La promotion d’un savoir utile dans l’ordre scolaire français de la Troisième République. Le cas des langues étrangères. Cahiers De La Recherche Sur L’éDucation Et Les Savoirs, n° 6, p. 119-134.
    Résumé : Prendre pour objet la manière dont les langues étrangères ont été rendues obligatoires dans le système scolaire français, et défendues sous leur forme la plus “pratique” par une nouvelle fraction de la bourgeoisie au 19e siècle, permet de mettre au jour certaines des conditions de possibilité historiques de la diffusion d’une culture de marché dans l’ordre scolaire, les modes spécifiques de son imposition et les conditions de sa réussite. Replaçant cette promotion dans le cadre des débats historiques sur les formes scolaires nécessaires pour inculquer un éthos entrepreneurial depuis la fin de l’Ancien régime, l’article éclaire la façon dont s’est organisée la mobilisation pour l’introduction de ces dernières dans les lycées sous la Troisième république. Ce faisant, il met en lumière certains aspects de la constitution d’une matière ou d’une discipline “utile”, en mettant en relation les transformations du curriculum, les transformations de l’espace social et les rapports de force dans le champ du pouvoir.


  • Pouly Marie-Pierre (2012). La différenciation sociale de l’apprentissage de la langue anglaise en France au XIXe siècle. Histoire De L’éDucation, n° 133, p. 5-41. Doi : 10.4000/histoire-education.2432
    Résumé : La transmission de l’anglais se cristallise durablement, vers la fin du XIXe siècle, autour de quatre formes, qui mettent en œuvre une différenciation sociale et sexuée. À un pôle, on distingue la transmission précoce et prolongée de l’anglais, inscrite dans un style de vie, caractéristique de la grande bourgeoisie et de l’aristocratie, où les femmes jouent un rôle d’entretien des investissements éducatifs familiaux. Un deuxième pôle plus pratique, autour d’une langue véhiculaire, est constitué par l’anglais commercial, différent selon qu’il vise la formation des « hommes d’action » du capitalisme ou celle de ses subordonnés, souvent des femmes. L’enseignement scolaire du lycée bourgeois se détache ensuite, occupant une position intermédiaire et contradictoire : sa légitimité est d’ordre savante et scolaire mais il est soumis à des injonctions extérieures contradictoires : celles de la définition pratique de l’anglais par les groupes négociants qui donnent à la matière scolaire son poids social ; celles du modèle aristocratique d’apprentissage familial insensible. Enfin, l’enseignement littéraire universitaire a pour fonction première la fabrication et la légitimation du corps des enseignants du secondaire.

  • Prost Antoine (2013). L'enseignement privé prisonnier de son héritage. Revue Projet, n° 133, p. 33-41.

  • Psacharopoulos George & Patrinos Harry Anthony (2018). Returns to investment in education : a decennial review of the global literature (No. 8402). The World Bank. Consulté à l'adresse https://ideas.repec.org/p/wbk/wbrwps/8402.html
    Résumé : Returns to investment in education based on human capital theory have been estimated systematically since the 1950s. In the 60-plus year history of such estimates, there have been several compilations in the literature. This paper reviews and highlights the latest trends and patterns based on a database of 1,120 estimates in 139 countries. The review shows that the private average global rate of return to one extra year of schooling is about 9 percent a year and very stable over decades. Private returns to higher education have increased over time, raising issues of financing and equity. Social returns to schooling remain high, above 10 percent at the secondary and higher education levels. Women continue to experience higher average rates of return to schooling, showing that girls'education remains a priority. Returns are higher in low-income countries. Those employed in the private sector of the economy enjoy higher returns than those in the public sector, lending support to the productive value of education.
    Mots-clés : Economics of Education, Educational Sciences, Primary Education, Tertiary Education.


  • Ramond Quentin & Oberti Marco (2020). Housing tenure and educational opportunity in the Paris metropolitan area. Housing Studies, p. 1-21. Doi : 10.1080/02673037.2020.1845304
    Résumé : This paper examines the relationship between housing tenure and educational opportunities in the Paris metropolitan area. Using census microdata, we show that the middle classes face uneasy trade-offs between housing tenure and access to attractive educational resources. Living in high-quality school contexts is associated with renting, whereas access to homeownership mostly unfolds in poor-performing school areas. This tension is not observed for other social strata. Based on fieldwork conducted in Paris suburbs, we highlight the interweaving of middle-class housing and school choices. Some families may use the rental sector to live close to attractive schools. In mixed neighbourhoods, homeowners either choose the local school or opt for circumvention strategies. Because of the dramatic increase of housing prices, the interplay between housing tenure and the unequal geography of education is crucial to understand social stratification and social mobility patterns in large cities, particularly among the middle classes, as well as to improve public policies aimed at reducing housing and school inequalities.
    Mots-clés : education, Housing tenure, inequality, middle classes, segregation.


  • Reckhow Sarah & Tompkins-Stange Megan (2018). Financing the education policy discourse: philanthropic funders as entrepreneurs in policy networks. Interest Groups & Advocacy, vol. 7, n° 3, p. 258-288. Doi : 10.1057/s41309-018-0043-3
    Résumé : We examine the spread and influence of ideas supported by philanthropic foundations within the context of a broader policy network. Our case focuses on the development of policy related to teacher quality—a field involving academic research, think tank involvement, and interest group participation. We conduct discourse network analysis of testimony from 175 Congressional hearings from 2003 to 2015 to examine network ties based on shared policy preferences expressed in hearings, which were used to create networks linking policy actors via shared policy preferences. We also conducted 51 interviews with funders, grantees, and policymakers involved in the policy debate over teacher quality. We examine the spread of a key policy reform promoted by several large foundations, particularly the Gates Foundation: test score-based evaluation of teachers, with a focus on value-added evaluations. We show that expert witnesses in hearings who were funded by foundations shared policy preferences with regard to teacher evaluation at a statistically significant level, compared to non-grantees. We find that a group of major national foundations were sponsors of the advocacy groups that were central in Congressional hearings. We show that these funders were acting as policy entrepreneurs—strategically promoting the spread of favored ideas to encourage uptake by policymakers.

  • REDISCO (2020). Établissements privés sous contrat et diversité socio-culturelle - Séminaire N°12 – compte-rendu. [Billet].
    Résumé : Le douzième séminaire ReDISCO, organisé par le laboratoire Education, Cultures, Politiques (ECP), a eu lieu lieu le mardi 3 novembre 2020.  Établissements privés sous contrat et diversité socio-culturelle Deux interventions ont eu lieu : Martine COHEN, Sociologue émérite du CNRS, HDR, membre associée du Laboratoire Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL) – Les écoles juives … Continuer la lecture de Séminaire N°12 – compte-rendu →

  • Renahy Nicolas & Sorignet Pierre-Emmanuel (2020). Introduction. Pour une sociologie du mépris de classe. Societes Contemporaines, n° 119, p. 5-32.


  • Resnik Julia (2011). Chapitre 9. Internationalisation du privé ou privatisation de l'international ? L'expansion du baccalauréat international dans le monde. In  Yves Dutercq (éD.), Où va l'éducation entre public et privé ? (p. 155-171). Bruxelles : De Boeck Supérieur.

  • Rizvi Fazal (2016). Privatisation de l'éducation: tendances et conséquences - UNESCO Bibliothèque Numérique (Réflexions thématiques No. ED-2016 WP 2). Paris : UNESCO. Consulté à l'adresse https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000246485_fre


  • Rowe Emma & Perry Laura B. (2020). Inequalities in the private funding of public schools: parent financial contributions and school socioeconomic status. Journal Of Educational Administration And History, n° 52, p. 42-59. Doi : 10.1080/00220620.2019.1689234
    Résumé : Parent involvement in their child’s schooling is routinely celebrated and emphasised in government education policy in many countries. We take a critical lens to examining parent involvement by investigating voluntary parent fees in public secondary schools, and how these fees are patterned by school socioeconomic status (SES). In Australia, where this study is located, public schools may request ‘voluntary’ fees from parents to enhance education programmes and facilities. As public schools are increasingly situated in a competitive market, this has arguably augmented pressure for schools and their communities to generate funds. Our findings show large inequalities between public schools, with high-SES schools enjoying more than four times parent-generated income than low-SES schools. Parent financial contributions are a form of structural inequality that benefits socially advantaged students and schools, potentially serving as both a cause and consequence of socially segregated schooling. We conclude with recommendations for policy.
    Mots-clés : fundraising, Parent fees, privatisation, public schools, school segregation, school socioeconomic status (SES), voluntary parent fees.

  • Rufin Diane & Payet Jean-Paul (2021). À quoi sert le besoin éducatif particulier ? Agora Debats/jeunesses, n° 87, p. 65-80.
    Résumé : Alors que le paradigme d’individualisation devrait dissoudre la catégorie de besoin éducatif particulier, celle-ci continue à désigner des élèves spécifiques, envisagés à partir de leurs difficultés ou de leur inadaptation. Plusieurs recherches menées à Genève, dans l’enseignement primaire, nous permettent de montrer que si le principe de personnalisation est partagé, son opérationnalisation tend paradoxalement à démultiplier les formes de catégorisation. De même, le brouillage des contours du BEP ne s’accompagne pas d’un affaiblissement de la norme scolaire. La catégorie reste rigide, demeurant avant tout juridique et pensée à partir de prestations et de diagnostics prédéfinis.

  • Saint-Denis Éric de (2017). Les structures scolaires alternatives, à la marge de l’institution. Specificites, n° 10, p. 149-166.
    Résumé : Les structures scolaires expérimentales sont très peu nombreuses en France. Il s’agit de comprendre cette situation, à travers le jeu de tous les acteurs en présence et d’établir un panorama des difficultés rencontrées au sein de l’Education nationale, comprise comme une institution. La situation est complexe et évolue peu.

  • Schleichter Andreas (2018). Teaching for Global Competence in a Rapidly Changing World. Asia Society. Consulté à l'adresse https://asiasociety.org/education/teaching-global-competence-rapidly-changing-world


  • Steiner-Khamsi Gita (2016). Standards are good (for) business: standardised comparison and the private sector in education. Globalisation, Societies And Education, n° 14, p. 161-182. Doi : 10.1080/14767724.2015.1014883
    Résumé : The article examines how and why the method of comparison against standards has benefited non-state actors and businesses in the education sector. Drawing on brief examples from international standard schools in Qatar, Indonesia and Mongolia, the author examines how the global education industry uses the reference to ‘international standards’ as a selling point to roll out their own school reform package. un argument de vente pour déployer leur propre paquet de réformes scolaires Besides a critical examination of the selling points, she also explores why governments find the purchase of products and services from businesses appealing. Finally, she analyses how governments justify the purchase of expensive educational products and services that they otherwise would receive for free or at a considerably lower price. The author frames her analyses against the backdrop of theories on policy borrowing/lending as well as methodological discussions in the field of comparative education.
    Mots-clés : Education industry, Globalisation, Methods of comparison, Policy borrowing and lending, Policy studies, Standards.

  • Tenne Yannick (2020). Capital et Idéologie. Thomas Piketty, éditions du Seuil, septembre 2019, 1 198 p. Revue Internationale D’éDucation De Svres, n° 84, p. 45-47.
    Résumé : Évoquer le livre de Thomas Piketty après la crise pandémique et presque un an après sa parution peut sembler pour le moins incongru, voire en parfait décalage avec les préoccupations du moment. Pourtant, outre que le confinement a permis de lire et relire des livres oubliés dans nos bibliothèques, d’épuiser les piles qui parfois nous rappellent une culpabilité dans nos lectures, cette période, propice en réflexions diverses, permet de penser différemment des écrits lus dans des perspectives a...

  • Thompson Greg, Savage Glenn & Lingard Robert (2016). Introduction: Think tanks, edu-businesses and education policy: issues of evidence, expertise and influence. Australian Educational Researcher, vol. 43, n° 1, p. 1-13.
    Résumé : Free to read at publisher This paper conceptualises think tanks and edu-businesses in relation to education policy work in the Australian polity. It situates the enhanced influence of both in relation to the restructured state, which has lost some key capacities in relation to the generation of research and ideas for policy. This restructuring has been strongly influenced by the techniques of new public management, the auditing of education through national and international testing and new forms of network governance, which have opened up spaces for the increased influence of think tanks and edu-businesses across the policy cycle in education. We see here the workings of a ‘polycentric state’. The paper also considers changing concepts of ‘evidence’, ‘expertise’ and ‘influence’ in respect of the involvement of think tanks and edu-businesses in circulating policy ideas and affecting policy development in Australian education. This introduction to this special issue of The Australian Educational Researcher serves as a provocation to further research on this new policy scenario.

  • Tilman Alice & Mangez Éric (2021). L’instruction à domicile comme phénomène global. Education Et Societes, n° 45, p. 123-141.
    Résumé : L’objet est le développement actuel de l’instruction à domicile dont la pratique, encore marginale, s’étend dans la plupart des pays ayant un système scolaire massifié. Cette expansion quantitative dans de nombreux pays industrialisés amène à considérer qu’il s’agit d’un phénomène de plus en plus global qui appelle une explication globale. La littérature identifie des types de familles instruisant à domicile, mais s’interroge peu sur ce phénomène ailleurs qu’en Amérique du Nord et encore moins sur le caractère global de son expansion. L’article s’appuie sur une enquête en Belgique et aux États-Unis pour décrire l’auto-organisation de l’instruction à domicile et tenter d’expliquer son expansion. Il souligne les rapports de renforcement mutuel entre expansion et auto-organisation. Situer ce phénomène dans une perspective sociologique plus large est susceptible d’aider à mieux comprendre son caractère global et à suggérer des voies de recherche.

  • Tsehaye Rachel Solomon (2015). Les stratégies scolaires face aux enjeux normatifs internationaux. Revue Tiers Monde, n° 233, p. 183-204.
    Résumé : Cet article interroge les enjeux normatifs liés au choix de scolarisation à Djibouti. Il s'intéresse aux stratégies scolaires mises en place pour expliquer les lieux de convergence et de distance pouvant exister entre les standards éducatifs internationaux (que représentent l'école officielle et l'école française) et les normes issues des modes éducatifs traditionnels (ici, l'école coranique et la madrasa). Les principes normatifs auxquels renvoie le discours mondialisé sur l'éducation sont mis en perspective avec les stratégies scolaires individuelles. Cette mise en balance permet de traduire ce que disent les choix de scolarisation opérés par les familles, en termes de résistance, d'intégration ou de négociation du discours universaliste dominant dans le champ éducatif.

  • UNESCO (2019). La promesse de l'évaluation à grande échelle : reconnaitre les limites pour libérerles potentialités. Paris : UNESCO. Consulté à l'adresse https://unesdoc.unesco.org/in/documentViewer.xhtml?v=2.1.196&id=p::usmarcdef_0000369946&file=/in/rest/annotationSVC/DownloadWatermarkedAttachment/attach_import_12f49c07-202d-4163-8da0-0fecc1359d22%3F_%3D369946fre.pdf&locale=fr&multi=true&ark=/ark:/48223/pf0000369946/PDF/369946fre.pdf#%5B%7B%22num%22%3A229%2C%22gen%22%3A0%7D%2C%7B%22name%22%3A%22XYZ%22%7D%2C0%2C680%2Cnull%5D

  • UNESCO (2015). Repenser l'éducation: vers un bien commun mondial ?. Paris : UNESCO. Consulté à l'adresse https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000232696


  • Viaud Marie-Laure (2017). Les écoles Montessori dans le monde. La diversité interne d’un réseau en expansion. Revue Internationale D’éDucation De Svres, n° 76, p. 51-62. Doi : 10.4000/ries.6047
    Résumé : Les écoles Montessori se multiplient dans tous les pays du monde. L’article s’appuie sur l’étude de l’auto-présentation d’une centaine d’écoles, pour montrer qu’elles sont très diverses. Dans un contexte d’accentuation du consumérisme scolaire et du développement de nouvelles classes moyennes des pays émergents soucieuses d’éducation, le succès international de cette pédagogie tient au fait qu’elle est fondée sur l’utilisation d’un matériel très concret qui la rend immédiatement compréhensible et qu’elle est, de toutes les pédagogies nouvelles, la moins subversive et la plus acceptable socialement. Surtout, cette pédagogie réussit à concilier des exigences qui semblent en partie contradictoires : en mettant à la fois l’accent sur les apprentissages académiques précoces et sur le bien-être et l’autonomie des élèves ; en se présentant aussi comme une pédagogie « de l’élite » mais accessible à tous et favorisant la réussite des plus défavorisés ; en conciliant enfin modernité et religion.

  • Viaud Marie-Laure (2017). Le développement des écoles et pédagogies différentes depuis le début des années 2000 : état des lieux et perspectives. Specificites, n° 10, p. 119-148.
    Résumé : Cet article porte sur le développement des écoles et pédagogies différentes depuis le début des années 2000, et la façon dont les acteurs se sont adaptés aux évolutions du contexte institutionnel, politique et social. Dans le public, le pouvoir accru des échelons intermédiaires de la hiérarchie, et le soutien institutionnel à l’innovation ont conduit à l’ouverture d’un certain nombre de structures co-construites par des petites équipes d’enseignants et des responsables institutionnels. Pourtant, les enseignants qui ouvrent aujourd’hui des classes ou des écoles « différentes » agissent très indépendamment des préconisations institutionnelles (équipe Freinet, Céline Alvarez), en imaginant des stratégies atypiques au regard des usages en vigueur dans l’éducation nationale. L’important développement des écoles privées hors contrat se fait également selon des modalités diversifiées et en partie nouvelles.


  • Wagnon Sylvain (2018). Les pédagogies alternatives en France aujourd’hui : essai de cartographie et de définition. TrMa, n° 50, p. . Doi : 10.4000/trema.4174
    Résumé : Comment définir ces pédagogies alternatives et comprendre leurs finalités éducatives ? Nous avons choisi de mettre en avant les principes fédérateurs de ces pédagogies sans toutefois omettre les oppositions et les conflits entre ces mouvements. Quels sont les invariants théoriques, les pratiques et les finalités communes de ces écoles et de ces « pédagogies » ? Quelles sont leurs aspirations, leur volonté de changer le paradigme scolaire ? Ces écoles sont-elles, comme la plupart des acteurs de ces écoles le soulignent, l’illustration de l’essor d’une autre vision de notre société avec des rapports humains plus bienveillants et plus fraternels pour le bien-être des enfants ou, de façon non assumée, une volonté de repli sur soi ? Une cartographie nous est apparue nécessaire pour expliciter la variété de la nébuleuse des courants dits des pédagogies alternatives mais aussi pour analyser leurs caractéristiques.


  • Wagnon Sylvain & André Hélène (2018). Galaxie des pédagogies alternatives en France. TrMa, n° 50, p. . Doi : 10.4000/trema.4363
    Résumé : Une cartographie nous est apparue nécessaire pour expliciter la variété de la galaxie des pédagogies alternatives mais aussi pour analyser leurs caractéristiques et les ramifications entre les différents acteurs. Loin d’être exhaustive, cette cartographie n’est qu’une première étape d’une cartographie plus globale et internationale. Cette cartographie vient enrichir et éclairer les articulations, relations entre acteurs, mouvements mais aussi groupes de pression et lobbys qui gravitent à l’intérieur et à l’extérieur des pédagogies alternatives. Elle met l’accent sur différents archipels de cette galaxie ainsi que sur les pivots de cette nébuleuse (les familles, les neurosciences et la notion de développement personnel).


  • Wagnon Sylvain (2020). Chapitre 5. L’instruction à domicile, l’ambiguïté d’un refus. In  Julien Cahon (éD.), Refus et refusés d’école. Presses universitaires de Grenoble.

  • Wahl Gabriel (2019). Les enfants intellectuellement précoces: « Que sais-je ? » n° 3698. Que sais-je.
    Résumé : Le paradoxe n’est que trop connu : les surdoués peuvent, eux aussi, être en situation d’échec scolaire. Mais s’il est vrai que la précocité intellectuelle peut provoquer des tourments affectifs et des désarrois à l’école, il faut rappeler qu’elle offre beaucoup plus de chances qu’elle ne fait courir de risques, les études les plus récentes et les plus objectives le prouvent. Comment identifier les enfants intellectuellement précoces ? Tous les tests de QI sont-ils fiables ? Existerait-il un « gène de l’intelligence » ? Autant de questions abordées dans cet ouvrage, qui propose aussi des méthodes pédagogiques adaptées aux enfants intellectuellement précoces. L’auteur souligne que la plupart d’entre eux réussissent sans encombre et ne demandent qu’à étancher une soif de connaissance hors du commun.
    Mots-clés : Psychology / General.


  • West Anne (2019). La privatisation de l’éducation dans le système scolaire anglais. Revue Internationale D’éDucation De Svres, n° 82, p. 76-84. Doi : 10.4000/ries.9145
    Résumé : En Angleterre, le secteur privé intervient de manière significative dans l’enseignement scolaire financé par l’État. Ce qui apparaît clairement comme une « privatisation » soulève des problèmes en matière de reddition de comptes au public, de coûts pour la collectivité et de transparence de l’information. Après une brève présentation de l’évolution du système éducatif anglais, les sections suivantes analysent, en s’appuyant sur la littérature existante et sur l’étude des documents publiés, trois types de privatisation : les academies, l’externalisation et les partenariats public-privé.


  • Wilkinson Richard G. & Pickett Kate E. (2017). The enemy between us: The psychological and social costs of inequality. European Journal Of Social Psychology, vol. 47, n° 1, p. 11-24. Doi : 10.1002/ejsp.2275
    Résumé : There is now substantial evidence that larger income differences in a society increase the prevalence of most of the health and social problems that tend to occur more frequently lower down the social ladder. The pathways through which human beings are sensitive to inequality are however less clear. This paper outlines the explanatory theory that we think best fits the growing but incomplete body of evidence available. Inequality appears to have its most fundamental effects on the quality of social relations—with implications affecting the prevalence of a number of psychopathologies. We suggest that human beings have two contrasting evolved social strategies: one that is adaptive to living in a dominance hierarchy and the other appropriate to more egalitarian societies based on reciprocity and cooperation. Although both strategies are used in all societies, we hypothesise that the balance between them changes with the extent of material inequality.
    Mots-clés : evolutionary psychology, health, income inequality, social relations, status.

  • Woollven Marianne (2014). Expertise réservée, expertise partagée : Les professionnels de la dyslexie en France et au Royaume-Uni. Carrefours De L'education, n° 37, p. 95-109.
    Résumé : La dyslexie a un statut de problème public en France et au Royaume-Uni. Cet article est consacré aux conditions de la constitution d’un domaine d’expertise à ce propos dans les deux pays considérés. Il s’agit de comprendre comment le traitement spécifique de ce problème s’intègre à des domaines de compétences professionnelles et de mettre en évidence ainsi des spécificités nationales S’appuyant sur des données qualitatives variées (entretiens, observations, analyse documentaire) issues d’une enquête de terrain comparative, il montre, grâce à l’étude des différentes professions impliquées, que l’expertise est partagée au Royaume-Uni au sein de l’institution scolaire, tandis qu’elle est réservée en France à des professions du secteur sanitaire. Bien que les psychologues scolaires britanniques et les orthophonistes français aient des pratiques de diagnostic assez proches, les premiers entretiennent des liens étroits avec l’école et les pratiques pédagogiques ordinaires, tandis que les seconds, en tant que professionnels de santé, s’en distinguent.

  • Woollven Marianne (2021). La genèse de la notion de besoin éducatif particulier. Agora Debats/jeunesses, n° 87, p. 51-64.
    Résumé : Cet article rend compte de la construction de la catégorie de besoin éducatif particulier (BEP) dans une perspective diachronique et transnationale afin de comprendre ses enjeux contemporains. Née en Angleterre d’une volonté de réformer l’enseignement spécialisé, la catégorie des BEP a ensuite été diffusée par des institutions internationales promouvant une norme d’efficacité gestionnaire en matière d’éducation. Sa retraduction dans le contexte français s’est faite à travers le champ du handicap. Les BEP donnent à voir la place croissante des normes médicales, psychologiques et libérales dans les systèmes éducatifs contemporains.

  • Zaffran Joël (2019). L’or et le plomb. L’expérience d’une œuvre au noir des élèves intellectuellement précoces à l’école inclusive. Education Et Societes, n° 44, p. 81-96.
    Résumé : Alors que la précocité intellectuelle pourrait être vue comme un avantage, la stratégie des parents militants a été une accessibilisation de l’école ordinaire par un glissement dans le champ du handicap et de la souffrance. Tout en considérant que la précocité intellectuelle n’est pas réductible à la mesure de l’intelligence, des questions se posent. L’expérience scolaire des élèves intellectuellement précoces (EIP) à l’école inclusive est-elle superposable à la mise en sens de la précocité intellectuelle par les parents, est-elle marquée véritablement par la souffrance ? Si oui, quelles sont ses sources ? À partir d’entretiens avec des EIP, l’article montre que si la précocité intellectuelle est une souffrance pour certains, elle n’en est pas une pour d’autres. La raison réside dans les tactiques pour gérer la tension, constitutive de l’épreuve des EIP, entre l’intégration aux pairs et les attentes des enseignants. Pour surmonter cette épreuve, les EIP doivent faire de mauvais cœur leur bonne fortune.

0 | 50 | 100

--- Exporter la sélection au format