Veille Ifé

Accueil > Références bibliographiques

Bibliographie de la veille de l’Ifé

DV-133-Urgence_climatique.


  • ADEME (2015). Bilans GES - Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre. Base carbone. Consulté à l'adresse http://www.bilans-ges.ademe.fr/fr/accueil/contenu/index/page/presentation/siGras/0

  • ADEME & Daniel Boy RCB Conseil (2019). Les représentations sociales du changement climatique. 20° vague Juillet 2019. Paris : ADEME. Consulté à l'adresse https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/rapport-representations-sociales-changement-climatique-20-vague.pdf


  • Aguirre-Bielschowsky I., Lawson R., Stephenson J., et al. (2017). Energy literacy and agency of New Zealand children. Environmental Education Research, vol. 23, n° 6, p. 832-854. Doi : 10.1080/13504622.2015.1054267
    Résumé : The development of energy literacy (knowledge, attitudes, and intended behaviour) and agency of New Zealand children (age 9–10) were investigated through thematic and exploratory statistical analyses of interviews (October 2011–April 2012) with 26 children, their parents and teachers, focus groups and photo elicitation. The children knew that electricity costs money and saw it as a finite resource. Half could name an energy source but few knew of any associated environmental issues. Most of the children had a positive attitude towards saving electricity, but did not intend to save energy to a further extent (low intended behaviour) and were not influencing their families to conserve energy (low agency). The children were learning about energy informally from a variety of sources, and acquired their attitudes mostly from talking to their parents. The results highlight the need for energy education for citizenship at school and conversations about energy both there and at home.
    Mots-clés : agency, attitudes, children, electricity, energy knowledge, energy literacy.

  • Bonil Josep, Calafell Genina, Fonolleda Marta, et al. (2013). A la recherche de pratiques d'éducation à la consommation dans un contexte social en changement. In  Adolfo Agundez Rodriguez & France Jutras (Éd.), Enseigner et penser l'éducation à la consommation (p. 185-200). Saint-Foy, Québec, Canada : Presses de l'Université Laval.
    Résumé : "Les contributions de spécialistes internationaux vont de la réflexion philosophique à des études scientifiques, et comprennent des réflexions sur la citoyenneté et l'environnement. Elles permettent ainsi de faire le point sur les grandes orientations à considérer pour faire de l'éducation à la consommation en classe, ainsi que sur des approches et des expériences de formation qui la soutiennent auprès de publics diversifiés." [Extrait de la 4e de couv.]
    Mots-clés : Consommation -- Étude et enseignement, Éducation à la citoyenneté, Éducation au développement durable, Environnement -- Étude et enseignement, Jeunes consommateurs.

  • Akitsu Yutaka, Ishihara Keiichi N., Okumura Hideyuki, et al. (2017). Investigating Energy Literacy and Its Structural Model for Lower Secondary Students in Japan. International Journal Of Environmental And Science Education, vol. 12, n° 5, p. 1067-1095.
    Résumé : Energy literacy is indispensable for a sustainable society, which is fostered and improved by formal and informal energy education. To achieve the goal of energy education, which develops a well-informed public with positive attitudes toward energy conservation and the ability to make appropriate decisions regarding future energy choices, we must understand the status of students' energy literacy and its conceptual structure. By employing and modifying the energy literacy framework and instrument developed by DeWaters & Powers (2013), energy literacy and its structural model for students in Japan were investigated through a survey for 1316 lower secondary students (ages 13-15) in 2014. It was found that female students and students who have family discussions about energy-related issues scored higher than their counterparts. Students in Fukushima scored lower than those in Tokyo and Kyoto/Nagasaki. The energy literacy structure model was described by six predictors by structure equation modeling, where energy-saving behavior was predicted by both the awareness of consequences and the ascription of responsibility. Both the awareness of consequences and the ascription of responsibility were predicted by basic energy knowledge through the cognition of environmental issues. The prediction of energy-saving behavior by the awareness of consequences indicates the role of bonding between the relevant knowledge on energy and the environmental issues and energy-saving behavior. A moderation analysis found that (1) the effect of the cognition of environmental issues on responsibility depends on gender, and the magnitude of its effect did not necessarily depend on the amount of knowledge; (2) the indirect effect of responsibility toward energy-related issues on energy-saving behavior through energy-use conscious behavior seems to decrease with grade progression; and (3) the indirect effect of the awareness of consequences on energy-saving behavior through energy-use conscious behavior depends on the region.
    Mots-clés : Energy, Energy Conservation, Environmental Education, Factor Analysis, Foreign Countries, Gender Differences, Geographic Regions, Knowledge Level, Literacy, Maximum Likelihood Statistics, Models, Predictor Variables, Schemata (Cognition), Scores, Secondary School Students, Statistical Analysis, Structural Equation Models, Student Behavior, Student Surveys, Sustainability.
    Pièce jointe Full Text PDF 3.4 Mo (source)


  • Aksit Osman, McNeal Karen S., Gold Anne U., et al. (2018). The influence of instruction, prior knowledge, and values on climate change risk perception among undergraduates. Journal Of Research In Science Teaching, vol. 55, n° 4, p. 550-572. Doi : 10.1002/tea.21430
    Résumé : We evaluated influences on the climate change risk perceptions of undergraduate students in an introductory Earth Science course. For this sample, domain-specific content knowledge about climate change was a significant predictor of students' risk perception of climate change while cultural worldviews (individualism, hierarchy) and political orientation were not. These results contrast with previous studies highlighting worldviews as a dominant influence on risk perception. At the beginning of the semester, students' climate change content knowledge was relatively low, with average scores on a 21-item test less than 50%. Post instruction results indicated that students learned climate change science during the course, and their perceptions of risks associated with climate change increased. Unlike most prior research evaluating links between climate change knowledge and risk perception, our measure of content knowledge was a validated assessment specific to climate change. Use of this specific climate knowledge test may be one reason that we detected a relationship between climate knowledge and risk perception whereas most of the previous research has not. Another—possibly complementary—explanation may be a generational shift between our study sample and prior samples. Undergraduates today, having grown up with more exposure to climate change in schools and the media than previous generations, may be diverging from average adults in that learning climate science appears to also increase their perceptions of the risks climate change poses. Undergraduate courses with embedded climate-related activities present an opportunity to both increase climate science knowledge and risk perceptions of future decision makers.
    Mots-clés : climate change, risk perception, undergraduate students.
    Pièce jointe Full Text PDF 425.5 ko (source)

  • Albe Virginie (2011). Changements climatiques à l'école : Pour une éducation sociopolitique aux sciences et à l'environnement. Éducation Relative À L'environnement. Regards - Recherches - Réflexions, vol. 9, p. .
    Résumé : Dans cet article, nous examinons la question de l'intégration scolaire de controverses socioscientifiques qui mobilisent et divisent scientifiques, experts, citoyens, et qui participent à la configuration de la société. Leur nature politique est peu examinée comme telle dans les recherches en éducation et en classe. Nous présentons une recherche empirique menée en collaboration interdisciplinaire avec des enseignants de sciences et de philosophie et portant sur l'étude, par des élèves de l'enseignement secondaire technologique français, des controverses sur les changements climatiques. Les résultats indiquent que les élèves s’intéressent à la dimension politique des changements climatiques, aux controverses qu’ils entraînent et aux expertises développées à leur propos. Nous discutons ensuite, d'un point de vue curriculaire, des potentialités de prise en charge de questions politiques en classe de sciences.
    Pièce jointe Full Text PDF 287.2 ko (source)

  • Alpe Yves & Barthes Angela (2013). De la question socialement vive à l’objet d’enseignement : comment légitimer des savoirs incertains ? Les Dossiers Des Sciences De L’Éducation, n° 29, p. 33-44.
    Résumé : La « crise de l’école », souvent évoquée, est en partie une crise de légitimité des savoirs scolaires : il paraît donc important de s’interroger sur ce qui leur donne sens et ce qui fonde leur légitimité sociétale. La posture est confrontée aux différents champs disciplinaires et à leur construction. La problématique de la légitimité des savoirs scolaires est particulièrement délicate lorsque les savoirs à construire renvoient à des questions socialement vives, lesquelles interfèrent largement avec les pratiques sociales des élèves et des enseignants. Le questionnement doit prendre en compte les représentations sociales de l’école, les rapports aux savoirs, l’échelle du risque des disciplines scolaires et la « bonne distance » à maintenir. Il conduit à une réflexion sur l’épistémologie des savoirs scolaires face à la crise de leur légitimité.
  • Anderson Allison (2012). Climate change education for mitigation and adaptation. Journal Of Education For Sustainable Development, vol. 6, n° 2, p. 191–206.

  • Audigier François (2012). Les Éducation à.. et la formation au monde social. Recherches En Didactiques, n° 14, p. 47-63.
    Résumé : Depuis plus d'un siècle, l'École s'efforce de combiner la formation du citoyen et celle du travailleur. Cela implique notamment la transmission de connaissances sur le monde social. Cette formation s'appuie d'une part sur des disciplines constamment présentes dans l'École obligatoire -l'histoire, la géographie, l'éducation à la citoyenneté-, d'autre part sur des savoirs parfois rangés dans cette dernière, parfois dans d'autres disciplines, manifestant la difficulté de les définir et de les stabiliser. La priorité accordée aujourd'hui à l'employabilité et les demandes croissantes de nouveaux objets de formation, regroupés sous le terme d'Éducation à..., construisent un contexte nouveau qui invite à réfléchir aux contenus et conditions de possibles recompositions disciplinaires pour former au monde social.
    Mots-clés : citoyen, Éducation, employabilité, monde social, recomposition disciplinaire.
    Pièce jointe Full Text PDF 3.4 Mo (source)
  • Audigier François (2019). Où il est question de valeurs. Enjeux Pédagogiques, n° 33, p. .

  • Audigier François (2015). Domaines généraux de formation, compétences, éducation à…: les curriculums et les disciplines scolaires chahutées. D’un cadrage historique et pédagogique à l’éducation en vue du développement durable comme exemple emblématique. Schweizerische Zeitschrift Für Bildungswissenschaften, vol. 37, n° 3, p. 426-440.
    Résumé : Les objets d’enseignement qui frappent à la porte de l’École se font de plus en plus nombreux: environnement, entreprenariat, information… Rassemblés sous le nom général d’”Éducation à…”, cet article les analyse comme l’expression d’une École qui tente de s’adapter au monde pour former l’individu, le travailleur et le citoyen. Elles demandent de construire des compétences plus utiles pour répondre aux situations rencontrées par l’individu dans sa vie personnelle et sociale, professionnelle et civique. Elles obligent à redéfinir les contenus et dispositifs d’enseignement, mettant en question l’organisation de l’enseignement en disciplines distinctes. L’Éducation en vue du développement durable est particulièrement significative des tensions que provoquent ces “Éducation à…”. (DIPF/Orig.)
    Mots-clés : Allgemeinbildung, Bildung, Civic education, Competency, Curriculum, Curriculum subject, Democratic education, Demokratische Erziehung, Education, General education, Kompetenz, Kompetenzerwerb, Lehrplan, Nachhaltige Entwicklung, Partizipation, Pupil, Pupils, School development, School organisation, School organization, Schulentwicklung, Schüler, Schulorganisation, Social responsibility, Soziale Verantwortung, Subject, Sustainable development, Unterrichtsfach, Value transmission, Wertevermittlung.

  • Azevedo Jose & Morais Marques Maria (2017). Climate literacy: a systematic review and model integration. International Journal Of Global Warming, vol. 12, n° 3/4, p. 414 - 430.


  • Bächtold Manuel, Munier Valérie, Guedj Muriel, et al. (2014). Quelle progression dans l’enseignement de l’énergie de l’école au lycée ? Une analyse des programmes et des manuels. Rdst. Recherches En Didactique Des Sciences Et Des Technologies, n° 10, p. 63-91. Doi : 10.4000/rdst.932
    Résumé : Des travaux récents en didactique des sciences ont renouvelé la question de l’enseignement de l’énergie en pointant la nécessité d’une progression tout au long de la scolarité. En outre, on assiste, en France comme dans de nombreux autres pays, à une évolution de l’enseignement des sciences qui intègre toujours plus explicitement la question des liens sciences-société. Les enjeux éducatifs liés à l’énergie sont donc à la fois de construire progressivement le concept scientifique mais aussi d’éduquer à l’énergie dans une perspective de développement durable. Comment se positionnent à cet égard les programmes et les manuels français du primaire et du secondaire ? Quels choix de transposition didactique opèrent-ils ? Dans cet article, nous analysons ces programmes et une sélection de manuels. Dans ses grandes lignes, la progression proposée apparaît conforme à ce qui est recommandé dans la littérature : le principe de conservation fait figure de point d’aboutissement et les différents aspects de l’énergie nécessaires pour le comprendre sont introduits progressivement à partir du primaire. Cependant, la terminologie employée n’offre pas toujours les conditions pour une différentiation claire de ces différents aspects. De plus, plusieurs questions souvent débattues dans la littérature semblent être ignorées : entrée par les transformations ou les transferts, place de la conception substantialiste, mise en avant de la fonction d’unification, rupture entre les conceptions scientifique et sociétale. Nous discutons de l’importance de prendre en charge ces différents points pour permettre l’apprentissage du concept d’énergie.,
    Pièce jointe Full Text PDF 1.8 Mo (source)

  • Scotto d'Apollonia Lionel (2018). L’éducation aux « controverses climatiques » : une fabrique du doute ? In  Manuel Bachtold (Éd.), Epistémologie & didactique: synthèses et études de cas en mathématiques et en sciences expérimentales (p. 256-270). Besançon : Presses universitaires de Franche-Comté.


  • Bader Barbara, Jeziorski Agnieszka & Therriault Geneviève (2013). Conception des sciences et d’un agir responsable des élèves face aux changements climatiques. Les Dossiers Des Sciences De L’Éducation, n° 29, p. 15-32. Doi : 10.4000/dse.81
    Résumé : L’école est interpelée par des questions environnementales d’actualité qui méritent, pour être traitées en classe, que l’on enrichisse la conception scolaire des sciences et les pratiques d’enseignement. En ce sens, nous proposons ici une démarche interdisciplinaire d’enseignement concernant les changements climatiques, menée en sciences et en histoire, au niveau secondaire. Il s’agit d’une tentative de renouvellement de la forme scolaire dans laquelle les élèves sont relativement autonomes et qui avait pour but de renouveler la manière courante de présenter ce que veut dire faire des sciences afin de vérifier comment les élèves s’approprient de telles considérations. Les principaux résultats empiriques concernant la conception des sciences des élèves et leurs manières citoyennes de s’engager par rapport à cette question environnementale traduisent une manière plus nuancée d’envisager les sciences, consciente de certaines limites de validité et de polémiques possibles, et pointent vers une appréciation réelle de ce type de pédagogie. Ils indiquent également les gestes posés par ces élèves face aux questions environnementales et le sens qu’ils y attribuent.

  • Naoufal Nayla (2017). Justice environnementale et écocitoyenneté: Enjeux pour l'action éducative. In  Barbara Bader, et al. (Éd.), Éducation, environnement, écocitoyenneté: repères contemporains. Québec : Presse de l'Université de Québec.

  • Education, environnement et développement durable: vers une écocitoyenneté critique (2011). Education, environnement et développement durable: vers une écocitoyenneté critique (B. Bader & L. Sauvé, Éd.). Québec, Canada : Presses de l'Université Laval.
    Mots-clés : Éducation au développement durable, Environnement -- Étude et enseignement.

  • Barbier Carine, Bruyère Sébastien, Céron Jean-Paul, et al. (2018). Simuler et appréhender les modes de vie bas carbone des ménages : le cas du programme de recherche HOPE (p. 57-70). Paris : SDES - Commissariat général au développement durable. Consulté à l'adresse http://www.epsilon.insee.fr/jspui/bitstream/1/75535/1/SDES_thema_3_2018.pdf


  • Barthes Angela & Alpe Yves (2018). Les « éducations à », une remise en cause de la forme scolaire ? Carrefours De L'éducation, n° 45, p. 23-37. Doi : 10.3917/cdle.045.0023
    Résumé : La mise en place de systèmes éducatifs s’est accompagnée au xixe siècle de l’instauration d’une forme scolaire normative. Mais la volonté de faire prendre en charge par l’éducation des questions globales de société, via, entre autres, les « éducations à » s’accompagnent de tendances à la remise en cause de la forme scolaire. Elles posent des problèmes épistémologiques vis-à-vis des disciplines, car celles-ci sont fondées non plus sur la référence à un champ scientifique, mais sur une dominante thématique (l’environnement, la santé, le développement durable, le patrimoine…), et laissent une large place aux valeurs. L’article s’appuie sur plusieurs études curriculaires issues de l’éducation formelle ou non formelle et s’attache à montrer que les « éducations à » participent à une hybridation curriculaire par co-construction entre l’éducation formelle et non formelle, qu’elles remettent en cause certains fondements didactiques et posent des problèmes de légitimité de plusieurs natures, avec un risque de dérive idéologique., The setting up of educational systems during the 19th century also saw the establishment of a normative school format. But the desire to have the educational system take charge of global social issues via, among other things, teaching cross-disciplinary topics in courses entitled, in French, “éducation à”, is seeing tendencies towards putting this format in question. These topics raise epistemological issues regarding the different academic disciplines, because they are no longer based on a reference to a scientific discipline, but on a reference to a dominant theme (the environment, health, sustainable development, cultural heritage…), and give values a wide space. This paper looks at several curricular studies based on the formal or the informal sectors’ offerings and focuses on showing how these “éducation à” courses partake of curricular hybridation through co-construction between formal and informal education, put into question a certain number of didactic foundations, and raise several sorts of issues of legitimacy, with a risk of ideological drift.
    Mots-clés : curriculum, discipline, école, éducation non formelle, éducations à, épistémologie des savoirs, forme scolaire, histoire de l’éducation, rapport société.
    Pièce jointe Full Text PDF 764.2 ko (source)


  • Barthes Angela, Blanc-Maximin Sylviane & Dorier Elisabeth (2019). Quelles balises curriculaires en éducation à la prospective territoriale durable ? Valeurs d’émancipation et finalités d’implications politiques des jeunes dans les études de cas en géographie. Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 51, p. . Doi : 10.4000/edso.5755
    Résumé : Les projets d’éducations au développement durable (Lange, 2012, 2017, Barthes, 2017) ou aux territoires (Dussault, 2017, Hucy, 2017) offrent des opportunités éducatives à finalités émancipatrices et citoyennes. Nous proposons la construction de repères puis d’outils d’évaluation aux enseignants impliqués dans les « éducations à » sous forme de balises curriculaires. Il s’agit de favoriser une prise en charge collective des affaires publiques (polis) des jeunes sans verser dans les normalisations comportementales individuelles. Les balises curriculaires prennent appui sur le cadre épistémologique des « éducations à », celui de la pensée critique, et sur une adaptation du socle commun de connaissances de compétences et de culture (MEN, 2015). Nous examinons 88 projets de prospectives territoriales (592 élèves) effectuées dans 19 classes de Lycée (Dorier, Rouquier, Valegeas, 2017). Les résultats portent sur les capacités des élèves à problématiser, repérer les enjeux sociaux, se positionner face à une polis cohérente (Audigier, 2017), adopter une posture critique. Les questionnements se posent très différemment par rapport aux problématiques soulevées habituellement en didactique des disciplines. Quelle place pour les savoirs scientifiques ? Quels rapports aux territoires de proximités qui s’invitent à l’école, aux temporalités passées et futures (Vergnolle-Mainar, 2017). Quelle conscience des enjeux de durabilité pour penser l’avenir de manière créative (Pache, Hertig, Curnier, 2016) ? Que permet la confrontation au terrain concret ? Nous postulons que renouer avec les rapports de force réels entre les usages et les acteurs d’un territoire concret est très éloigné du « commun » instrumental (de nature antipolitique) du curriculum caché de l’EDD (Barthes, 2018). L’élève face à un problème concret et avec les balises curriculaires accroit son appréhension du politique et donc d’action citoyenne.

  • Peltier Christian (2017). Éducation au développement durable et territoires: vers un nouvel âge des relations éducatives aux territoires dans l'enseignement agricole ? In  Angela Barthes, et al. (Éd.), Permanences et évolutions des relations complexes entre éducations et territoires. [Volume 1]. London : ISTE editions.
    Résumé : Bibliogr. en fin de chapitres. Index
    Mots-clés : Enseignement Évaluation, Projet éducatif territorial, Sciences de l'éducation.

  • Barthes Angela & Lange Jean-Marc (2017). Développement durable, postures et responsabilité sociale des chercheurs en éducation. Recherches En Éducation, vol. 31, p. 92-109.
    Résumé : L'article pose le contexte de la construction curriculaire des « éducations à » en émergence depuis les années 80 en France au travers de celle, révélatrice, de l'éducation au développement durable (EDD). En nous appuyant sur un nombre significatif de travaux de recherche en EDD réalisés en France nous établissons une typologie des postures de chercheurs impliqués dans ces travaux. Cette typologie est construite à partir d'une méthodologie basée sur les fréquences d'occurrences lexicales sur un corpus bibliographique couplée à une méthodologie des représentations sociales des chercheurs de cette communauté. Six postures émergent, que nous avons nommé « les acceptants », « les descripteurs/prescripteurs de nouvelles procédures », « les systémiques », « les controverses », « les critiques », « les didactiques ». Nous postulons que ces postures influent sur les constructions curriculaires et posons le problème de la responsabilité sociale des chercheurs en éducation face aux injonctions politiques internationales.


  • Bertrand François & Amalric Marion (2017). L’élaboration des politiques climatiques locales : usage et portée d’un dispositif de concertation. Développement Durable Et Territoires. Économie, Géographie, Politique, Droit, Sociologie, vol. 8, n° 2, p. . Doi : 10.4000/developpementdurable.11715
    Résumé : Une recherche-action conduite durant l’élaboration du Plan Climat-Énergie Territorial de la communauté d’agglomération de Dreux interroge les démarches de concertation liées aux politiques climatiques locales. Deux vagues d’entretiens semi-directifs complétées par une démarche d’observation participante permettent de souligner les difficultés à faire vivre l’enjeu climatique dans son périmètre et à mettre en œuvre la concertation sur un enjeu méconnu à cette échelle. Par la suite sont présentés les apports organisationnels et substantiels du processus de concertation, notamment l’établissement d’une démarche transversale et d’une culture de l’énergie et du climat.
    Pièce jointe Full Text PDF 913.4 ko (source)


  • Bodzin Alec (2012). Investigating Urban Eighth-Grade Students’ Knowledge of Energy Resources. International Journal Of Science Education, vol. 34, n° 8, p. 1255-1275. Doi : 10.1080/09500693.2012.661483
    Résumé : This study investigated urban eighth-grade students’ knowledge of energy resources and associated issues including energy acquisition, energy generation, storage and transport, and energy consumption and conservation. A 39 multiple-choice-item energy resources knowledge assessment was completed by 1043 eighth-grade students in urban schools in two cities in Pennsylvania, USA. Mean scores for the entire assessment measure indicated low conceptual energy knowledge of the eighth-grade students. Subscale means revealed that student understandings of energy resource acquisition, energy generation, storage and transport, and energy consumption and conservation are not satisfactory. Distractor analysis identified many misunderstandings that eighth-grade students hold with regard to energy resources. Findings revealed that students did not have a sound knowledge and understanding of basic scientific energy resources facts, issues related to energy sources and resources, general trends in the US energy resource supply and use, and the impact energy resource development and use can have on society and the environment. Implications for teacher enactment of energy resources curriculum activities are discussed.
    Mots-clés : Curriculum, Energy conservation, Energy knowledge, Energy literacy, Energy resources.
    Pièce jointe Full Text PDF 1.1 Mo (source)


  • Bodzin Alec M., Fu Qiong, Peffer Tamara E., et al. (2013). Developing Energy Literacy in US Middle-Level Students Using the Geospatial Curriculum Approach. International Journal Of Science Education, vol. 35, n° 9, p. 1561-1589. Doi : 10.1080/09500693.2013.769139
    Résumé : This quantitative study examined the effectiveness of a geospatial curriculum approach to promote energy literacy in an urban school district and examined factors that may account for energy content knowledge achievement. An energy literacy measure was administered to 1,044 eighth-grade students (ages 13–15) in an urban school district in Pennsylvania, USA. One group of students received instruction with a geospatial curriculum approach (geospatial technologies (GT)) and another group of students received ‘business as usual’ (BAU) curriculum instruction. For the GT students, findings revealed statistically significant gains from pretest to posttest (p < 0.001) on knowledge of energy resource acquisition, energy generation, storage and transport, and energy consumption and conservation. The GT students had year-end energy content knowledge scores significantly higher than those who learned with the BAU curriculum (p < 0.001; effect size being large). A multiple regression found that prior energy content knowledge was the only significant predictor to the year-end energy content knowledge achievement for the GT students (p < 0.001). The findings support that the implementation of a geospatial curriculum approach that employs learning activities that focus on the spatial nature of energy resources can improve the energy literacy of urban middle-level education students.
    Mots-clés : Energy literacy, Geospatial technologies, GIS, Science curriculum.
    Pièce jointe Full Text PDF 1.7 Mo (source)


  • Chang Chew-Hung & Pascua Liberty (2017). The state of climate change education – reflections from a selection of studies around the world. International Research In Geographical And Environmental Education, vol. 26, n° 3, p. 177-179. Doi : 10.1080/10382046.2017.1331569

  • Chauvigné Céline & Fabre Michel (2018). Dossier - L’École entre valeurs et savoirs : quel développement critique possible ? Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 48, p. .
    Résumé : Dans les crises multiples qui affectent notre société (chômage, revendications identitaires, désintégration du lien social et désinstitutionnalisation), l’École n’est pas épargnée et se voit interrogée dans sa capacité à transmettre aux élèves les outils nécessaires pour se repérer dans le monde problématique qui les attend (Fabre, 2011). Pour tenter de répondre à ces défis, les pouvoirs publics mettent en place, à partir des lois d’orientation scolaire, de nouvelles approches pédagogiques co...
    Pièce jointe Full Text PDF 769.6 ko (source)

  • Chen Kuan-Li, Liu Shiang-Yao & Chen Po-Hsi (2015). Assessing Multidimensional Energy Literacy of Secondary Students Using Contextualized Assessment. International Journal Of Environmental And Science Education, vol. 10, n° 2, p. 201-218.
    Résumé : Energy literacy is multidimensional, comprising broad content knowledge as well as affect and behavior. Our previous study has defined four core dimensions for the assessment framework, including energy concepts, reasoning on energy issues, low-carbon lifestyle, and civic responsibility for a sustainable society. The present study compiled a series of contextualized question items into a computer-based test (CBT) platform to examine students' energy literacy. Each test unit included a scenario, presented via multimedia materials (e.g., text, image, short video, and animation), that pertained to real-life situations. Various types of questions were employed (e.g., multiple true-false, multiple choice, and short-answer) that required students to construct responses and make judgments. A total of 1,711 secondary school students participated in this survey. The results indicate that the energy literacy level of Taiwanese secondary students is discouragingly low and inter-correlations between the dimensions of energy literacy reveal that energy knowledge and behavior are more closely correlated than affect and behavior. In addition, the scores on the attitudinal items were slightly higher for junior than senior students and the students in the southern region scored higher on energy literacy than those in other regions. These findings provide evidence for the future development of energy-related educational curricula and materials that can improve students' energy literacy and engagement in energy-related decisions.
    Mots-clés : Age Differences, Computer Assisted Testing, Educational Technology, Energy, Energy Conservation, Foreign Countries, Geographic Location, Knowledge Level, Multimedia Materials, Multiple Choice Tests, Questionnaires, Scores, Secondary School Students, Statistical Analysis, Student Attitudes, Student Behavior, Student Surveys, Video Technology.
    Pièce jointe Full Text PDF 2.6 Mo (source)


  • Christensen Rhonda & Knezek Gerald (2018). Impact of Middle School Student Energy Monitoring Activities on Climate Change Beliefs and Intentions. School Science And Mathematics, vol. 118, n° 1-2, p. 43-52. Doi : 10.1111/ssm.12257
    Résumé : The Going Green! Middle Schoolers Out to Save the World project aims to direct middle school students' enthusiasm for hands-on activities toward interest in science and other STEM areas while guiding them to solve real-world problems. Students in this project are taught by their teachers to use energy monitoring equipment to audit standby power consumed by electronic devices in their homes and communities. Major findings were: (a) Beliefs in climate change increased more for students in the treatment than comparison group, pre to post; and (b) For girls there was a larger positive impact on climate change beliefs than for boys. These and additional findings presented in this paper provide evidence that a hands-on engaged-learning curriculum can have a positive influence on climate change beliefs and intentions and strengthen the association between the two constructs.
    Mots-clés : active learning, climate change, hands-on learning, middle school students.
    Pièce jointe Full Text PDF 1.2 Mo (source)

  • Citton Yves, Puaud David & Rebeyrolle Marie (2019). ‪La construction de la réalité en médiarchie‪. Journal Des Anthropologues, n° 156-157, p. 261-274.
    Résumé : Dans cet entretien, Yves Citton revient sur la notion de &#171;&#160;m&#233;diarchie&#160;&#187;, qu&#8217;il a d&#233;finie dans un ouvrage r&#233;cent portant ce titre. Il en pr&#233;cise le statut, distinct d&#8217;une simple d&#233;nonciation du &#171;&#160;pouvoir des m&#233;dias&#160;&#187;, et en tire quelques-unes de ses implications anthropologiques. Il met en particulier en rapport cette notion de &#171;&#160;m&#233;diarchie&#160;&#187; avec une vision &#171;&#160;h&#233;t&#233;rarchique&#160;&#187; (plut&#244;t que hi&#233;rarchique ou r&#233;publicaine) de nos soci&#233;t&#233;s. Il indique enfin en quoi une telle vision conduit &#224; revisiter de fa&#231;on quelque peu d&#233;cal&#233;e des notions telles que les &#171;&#160;fake news&#160;&#187; ou le &#171;&#160;terrorisme&#160;&#187;.
    Pièce jointe Full Text PDF 444.3 ko (source)


  • Clavier Loïc (2018). Processus d'institutionnalisation et éducation : l’enseignant médiateur des transformations de l’élève. Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 48, p. . Doi : 10.4000/edso.2960
    Résumé : La théorie des situations (contrat, dévolution, institutionnalisation) permet aux élèves d’accéder à un savoir décontextualisé, mais comporte une dimension irréductible d’hétéronomie liée au contrôle plus qu’à l’évaluation. Le recours au travail d’Ardoino sur l’évaluation dans le cadre de la théorie de l’institution de Castoriadis permet de questionner les concepts de la théorie des situations didactiques dans le sens de l’autonomie de l’élève. L’enseignant peut devenir médiateur des transformations de l’élève (agent, acteur, auteur) en substituant au contrôle l’évaluation, comme accompagnement des apprentissages et dévoilement de l’imaginaire de la classe (explicitation du contrat didactique…). De même la problématisation en tant que processus d’auto-questionnement permanent constitutif de l’évaluation et de l’auto-réflexion de l’élève sur lui-même permet d’interroger la théorie des situations didactiques entre production de sens et autonomie.
    Pièce jointe Full Text PDF 316.9 ko (source)


  • Cooper Caren B. (2011). Media Literacy as a Key Strategy toward Improving Public Acceptance of Climate Change Science. Bioscience, vol. 61, n° 3, p. 231-237. Doi : 10.1525/bio.2011.61.3.8
    Résumé : Abstract. Without public trust of climate change science, policymaking in a democratic society cannot address the serious threats that we face. Recent calls fo
    Pièce jointe Full Text PDF 227.9 ko (source)
  • Coquidé Maryline (2018). Ignorance, hasard, incertitude, risque : des enjeux pour une éducation scientifique émancipatrice. Recherches En Education, n° 34, p. .

  • Cordobes Stéphane (2017). Prospective : de l’ingénierie territoriale et urbaine à la pédagogie scolaire — Géoconfluences. [Document]. Consulté à l'adresse http://geoconfluences.ens-lyon.fr/programmes/outils/prospective-ingenierie-pedagogie
    Résumé : Née avec l'aménagement du territoire, la prospective territoriale fut longtemps une prérogative de l’État. Avec la décentralisation et la culture du projet, elle est devenue une ingénierie plébiscitée par les collectivités et acteurs territoriaux. Sa transposition dans le domaine scolaire marquera une nouvelle étape du foisonnement fertile qu’elle connaît depuis quelques années. La géographie prospective appliquée à la pédagogie scolaire, intéressante par son apport dans les classes et pour préparer les citoyens de demain, est aussi riche d'enseignements pour les territoires : elle souligne la parenté largement négligée entre démarche prospective et processus d’apprentissage.

  • Cornu Laurence (2018). Oser connaître et reconnaître. Conditions épistémologiques, politiques, éthiques, de la pensée critique à l’école. Introduction. Revue Internationale D’Éducation De Sèvres, n° 77, p. 35-48.
    Résumé : Les conflits de vérités auxquels les enseignants sont confrontés dans les classes ont de multiples figures et sont d’une actualité brûlante : dénis de faits, complotisme, extrémismes… Ils relèvent de problèmes épistémologiques, politiques, éthiques, contemporains. À la crise de la rationalité occidentale, aux revendications d’identités s’ajoute l’exposition massive des jeunes esprits aux propagandes les plus obscurantistes. L’introduction présente le dossier, dont les articles attestent de ces préoccupations, proposent des élucidations, analysent des situations de classe, suggèrent des orientations pédagogiques. Soutenir chez les élèves l’usage de leur raison ne va pas sans une attention portée à la dimension émotionnelle des sujets abordés, à leur histoire, aux conditions politiques et éthiques de la pensée critique., The conflicting truths that teachers confront in the classroom come in multiple forms and are acutely topical: denials of the facts, conspiracy theories, extremisms, etc. They relate to contemporary epistemological, political and ethnical problems. Alongside the crisis of Western rationality and identity-related demands, there is now the massive exposure of young minds to the most obscurantist propagandas. This introduction presents the dossier, whose articles attest to these concerns, shine light on them, analyse classroom situations and suggest directions for teaching. In order to support students to use their faculties of reason, attention must be paid to the emotional dimension of the subjects tackled, to their history, and to the political and ethical conditions of critical thought., Los conflictos de verdades con los que los docentes tienen que enfrentarse en las clases revisten múltiples figuras y son de una actualidad candente: negación de los hechos, teorías del complot, extremismos… Participan de unos problemas epistemológicos, políticos, éticos contemporáneos. A la crisis de la racionalidad occidental, a las reivindicaciones de identidades, se añade la exposición masiva de jóvenes espíritus a las propagandas más oscurantistas. La introducción presenta el dossier, cuyos artículos testimonian de esas preocupaciones, proponen elucidaciones, analizan situaciones en las aulas, sugieren unas orientaciones pedagógicas. Apoyar en los alumnos el uso de su razón no se hace sin prestar atención a la dimensión emocional de los temas tratados, a su historia, a las condiciones políticas y éticas del pensamiento crítico.
    Pièce jointe Full Text PDF 394.5 ko (source)


  • Curnier Daniel (2017). Éducation et durabilité forte : considérations sur les fondements et les finalités de l’institution. La Pensée Écologique, vol. 1, n° 1, p. . Doi : 10.3917/lpe.pr1.0032
    Résumé : L’Anthropocène, époque géologique marquée par la perturbation des grands équilibres écologiques par les activités humaines, confronte l’espèce humaine à des changements profonds et rapides de son milieu, sans commune mesure avec tout ce qu’elle a connu auparavant. Cette modification des conditions biogéochimiques globales impose une transition des sociétés modernes vers un nouveau modèle d’organisation politique et de fonctionnement économique. Une transformation sociétale d’une telle importance requiert de sortir du paradigme de la Modernité, c’est-à-dire du rapport au monde construit en Occident au cours des siècles passés. L’institution scolaire, qui participe à cette construction d’un rapport au monde particulier, peut contribuer à une métamorphose de la société, à condition d’entreprendre une mutation conséquente. Ce texte compare le curriculum actuel et l’insertion de l’éducation en vue d’un développement durable avec l’impératif d’un changement de paradigme allant au-delà de la dualité nature-culture occidentale. Il propose ensuite un modèle possible de curriculum engageant l’école sur la voie d’une transition écologique, fondée sur les principes de la durabilité forte et le développement d’une identité écologique.
    Mots-clés : changement de paradigme, dualité nature-culture, durabilité forte, éducation en vue d’un développement durable, identité écologique.


  • Darbellay Frédéric (2014). Où vont les studies ? Interdisciplinarité, transformation disciplinaire et pensée dialogique. Questions De Communication, n° 25, p. 173-186. Doi : 10.4000/questionsdecommunication.9012
    Résumé : S’intéresser aux domaines des studies dans leur diversité, c’est questionner de front les rapports complexes qui se tissent entre les tendances à la disciplinarisation de nouveaux champs d’études et leur intention revendiquée de s’émanciper – voire de s’affranchir – de tout ancrage disciplinaire. Les tensions et oscillations entre des postures épistémologiques apparemment contradictoires – entre discipline et anti-discipline – peuvent se résoudre en optant pour une pensée dialogique qui travaille au cœur du processus interdisciplinaire. Sous cet angle, la contribution aborde les potentialités et les limites des studies et la pertinence de leur « prolifération ». Elle définit également les principaux concepts qui tentent de cerner ce qui se joue entre et au-delà des disciplines. Une ouverture finale évoque le désir épistémologique qui anime tout chercheur qui s’aventure aux confins des disciplines.
    Pièce jointe Full Text PDF 729.2 ko (source)
  • Darbellay Frédéric (2019). « Les enfants s’activent en interpellant désormais publiquement les politiques et le monde des adultes : ils militent pour une société durable, un droit à l’avenir.». Enjeux Pédagogiques, n° 33, p. .


  • DeWaters Jan E. & Powers Susan E. (2011). Energy literacy of secondary students in New York State (USA): A measure of knowledge, affect, and behavior. Energy Policy, vol. 39, n° 3, p. 1699-1710. Doi : 10.1016/j.enpol.2010.12.049
    Résumé : Energy literacy, which encompasses broad content knowledge as well as affective and behavioral characteristics, will empower people to make appropriate energy-related choices and embrace changes in the way we harness and consume energy. Energy literacy was measured with a written questionnaire completed by 3708 secondary students in New York State, USA. Results indicate that students are concerned about energy problems (affective subscale mean 73% of the maximum attainable score), yet relatively low cognitive (42% correct) and behavioral (65% of the maximum) scores suggest that students may lack the knowledge and skills they need to effectively contribute toward solutions. High school (HS) students scored significantly better than middle school (MS) students on the cognitive subscale; gains were greatest on topics included in NY State educational standards, and less on topics related to “practical” energy knowledge such as ways to save energy. Despite knowledge gains, there was a significant drop in energy conservation behavior between the MS and HS students. Intercorrelations between groups of questions indicate energy-related behaviors are more strongly related to affect than to knowledge. These findings underscore the need for education that improves energy literacy by impacting student attitudes, values and behaviors, as well as broad content knowledge.
    Mots-clés : Assessment, Energy education, Energy literacy.


  • DeWaters Jan & Powers Susan (2013). Establishing Measurement Criteria for an Energy Literacy Questionnaire. The Journal Of Environmental Education, vol. 44, n° 1, p. 38-55. Doi : 10.1080/00958964.2012.711378
    Résumé : Energy literacy is a broad term encompassing content knowledge as well as a citizenship understanding of energy that includes affective and behavioral aspects. This article presents explicit criteria that will serve as a foundation for developing measurable objectives for energy literacy in three dimensions: cognitive (knowledge, cognitive skills), affective (attitude, values, personal responsibility); and behavioral. The outcome of this research is a framework from which a quantitative survey of energy literacy for secondary students in New York State, United States, can be created. Efforts supported by this research may help assess the broader impacts of educational programs in terms of their effectiveness for improving students’ energy literacy.
    Mots-clés : energy education, energy literacy, energy questionnaire, measurement criteria.
    Pièce jointe Full Text PDF 1.8 Mo (source)


  • DeWaters Jan, Qaqish Basil, Graham Mary, et al. (2013). Designing an Energy Literacy Questionnaire for Middle and High School Youth. The Journal Of Environmental Education, vol. 44, n° 1, p. 56-78. Doi : 10.1080/00958964.2012.682615
    Résumé : A measurement scale has been developed to assess secondary students’ energy literacy—a citizenship understanding of energy that includes cognitive as well as affective and behavioral items. Instrument development procedures followed psychometric principles from educational and social psychology research. Initial exploration of the measure yielded promising results: internal consistencies for the cognitive, affective, and behavioral subscales, measured by Cronbach's α, ranged from 0.75 to 0.83; average discrimination indices ranged from 0.27 to 0.46. The instrument's validity was supported with contrasted-groups and developmental-age progression comparisons, as well as factor analyses. The energy literacy questionnaire provides an opportunity to measure baseline levels of energy literacy and to assess broader impacts of educational interventions.
    Mots-clés : energy education, energy literacy, energy questionnaire, survey.


  • Dwyer Catherine (2011). The Relationship between Energy Literacy and Environmental Sustainability. Low Carbon Economy, vol. 2, n° 3, p. 123-137. Doi : 10.4236/lce.2011.23016
    Résumé : Sustainability, first identified as a characteristic of eco-systems, is the capacity to maintain a process indefinitely. Environmental sustainability receives significant public and government attention, triggered by concerns about climate change, decreasing energy supplies, and increasing food costs. Colleges and universities receive positive notice for their greening efforts, and the academy is expected to be a leader in efforts to improve sustainability. Therefore coursework and curricula must be developed to train students about sustainable resource consumption processes. This paper describes curricula materials related to energy literacy, defined as conceptual fluency with the economic and social components of energy use. These materials were developed and piloted over a three year period, and were tested with a pre- and post-course survey administered with questions based on the New Environmental Paradigm (NEP) and Environmentally Responsible Behavior (ERB). The findings of this study suggest that discussion of sustainability with disaster themes triggers anxiety that interferes with the development of ERB. In contrast, materials emphasizing the pragmatic necessity and benefits derived from sustainable practices relate to improvements in ERB. This suggests sustainability curricula should mitigate anxiety aroused by the topic, and instead emphasize pragmatic motivations for changing energy consumption patterns.


  • Fabre Michel (2018). Savoir et valeur. Pour une conception émancipatrice des « Éducations à ». Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 48, p. . Doi : 10.4000/edso.3008
    Résumé : Les « Éducations à » sont souvent présentées comme devant importer dans le curriculum des valeurs en plus des savoirs enseignés traditionnellement. Ce dualisme quasi wébérien fait l’impasse sur le fait que, comme l’indique Habermas, tout savoir est mu par un intérêt de connaissance et que d’autre part, les valeurs sont accessibles à une discussion rationnelle et questionnables par des savoirs critiques. L’objet de cet article est de montrer que la philosophie des intérêts de connaissance d’Habermas permet d’orienter les « Éducations à », en dépit des ambiguïtés qu’elles recèlent, dans une direction émancipatrice et critique. Leurs enjeux seraient alors d’accompagner le mouvement de démocratisation, sous-tendu par un intérêt communicationnel qui, dans les sociétés contemporaines, s’oppose à la gestion technocratique des problèmes toujours sur le point de sacrifier le politique à l’expertise. Ce serait là, à l’opposé du relativisme post-moderne qui soutient souvent les « Éducations à », retrouver l’inspiration des Lumières et de Condorcet.
    Pièce jointe Full Text PDF 375.9 ko (source)


  • Fabre Michel (2014). Les « Éducations à » : problématisation et prudence. Éducation Et Socialisation. Les Cahiers Du Cerfee, n° 36, p. . Doi : 10.4000/edso.875
    Résumé : La prolifération des « éducations » à demande à être étudiée d’un point de vue épistémologique, éthique et politique. Dans la mesure où elles portent sur des « Questions Socialement Vives », elles paraissent liées à l’auto-questionnement d’un monde problématique. Épistémologiquement, elles relèvent des « problèmes complexes flous », en un sens élargi puisqu’impliquant des dimensions non seulement cognitives mais normatives. Leur traitement en classe est exposé à plusieurs obstacles allant du réductionnisme scientifique à l’hypertrophie de la dimension axiologique ou au moralisme des bonnes pratiques. Ce travail plaide pour une approche problématologique de ces objets, au delà du débat argumenté classique et pour une éducation des futurs citoyens à la prudence, au-delà de la recherche d’une « opinion raisonnée ».
    Pièce jointe Texte intégral 243.8 ko (source)

  • Farina Mathieu & Pasquinelli Elena (2019). Les sciences cognitives et l’éducation de l’esprit critique : voies croisées. Raison Présente, vol. N° 210, n° 2, p. 25-35.

  • Ferdinand Malcom Djama (2016, septembre 30). Penser, l'écologie depuis le monde caribéen : Enjeux politiques et philosophiques de conflits écologiques (Martinique, Guadeloupe, Haïti, Porto Rico) (Thèse de doctorat en Sciences politiques. Philosophie politique). Sorbonne Paris Cité.
    Résumé : Comment penser l’écologie depuis le monde caribéen ? Quelles sont les spécificités d’une conceptualisation des enjeux écologiques depuis les sociétés postcoloniales caribéennes ? Cette thèse est une réponse à ces questions à partir d’une approche interdisciplinaire. Elle débute par une enquête historique sur les fondations politiques et écologiques du monde colonial caribéen dans son rapport aux humains et aux non-humains. Elle se poursuit par une enquête sociologique de conflits écologiques contemporains dans la Caraïbe. Celle-ci comprend une étude approfondie des enjeux politiques et philosophiques de la contamination de la Martinique et de la Guadeloupe par des pesticides utilisés dans les bananeraies, dont le chlordécone. L’analyse des critiques et des mobilisations collectives locales révèle une pensée de l’écologie qui remet en cause une constitution coloniale du monde caribéen : une écologie décoloniale. Par ailleurs, une attention est portée à certaines politiques de préservation écologique qui exacerbent les discriminations politiques et les inégalités sociales, à l’instar de projets de reforestation en Haïti, et de la réserve naturelle de Vieques à Porto Rico. Enfin, une enquête littéraire montre comment un discours écologique global s’articule à un imaginaire de l’esclavage colonial et ses figures, telles le navire négrier et le Nègre Marron, qui structurent des rapports à la terre, à la nature et au monde. Ces trois approches esquissent les caractéristiques d’une écologie caribéenne cherchant à habiter la terre et à faire monde. Ces expériences me permettent de proposer une pensée de l’écologie qui a le monde comme horizon : une écologie-du-monde.
    Mots-clés : Conflits écologiques, Decolonial ecology, Ecological conflicts, Écologie -- Aspect politique -- Région caraïbe, Écologie agricole -- Région caraïbe, Ecologie décoloniale, Écologie humaine -- Région caraïbe, Esclavage -- Région caraïbe -- Histoire, Pesticides -- Aspect environnemental -- Antilles françaises, Postcolonialisme -- Région caraïbe, Responsabilité sociétale -- Région caraïbe, Savoirs écologiques traditionnels, Sciences politiques. Philosophie politique.

  • Figuière Catherine, Boidin Bruno, Diemer Arnaud, et al. (2014). Économie politique du développement durable. Louvain-La-Neuve (Belgique) : De Boeck.
    Résumé : La quatrième de couverture indique : "Cet ouvrage propose une lecture originale du développement durable. En effet, la plupart des enseignements dispensés, et la plupart des manuels publiés, se référent explicitement ou non aux grilles d'analyse de l'économie standard néo-classique. Pourtant, de nombreux travaux s'émancipent de cette tradition pour proposer des lectures alternatives du développement durable pris dans sa globalité, mais également des différents projets qui le constituent désormais. Ainsi, l'écodéveloppement, porté par M. Strong et I. Sachs lors du Sommet de Stockholm en 1972, est le plus souvent passé sous silence, alors que pour certains auteurs contemporains, il constitue le projet pionnier en matière de durabilité du développement. De même, si l'écologie industrielle est aujourd'hui souvent abordée, il est rarement fait mention des différentes façons de l'aborder. On peut encore citer la RSE (Responsabilité Sociale d'Entreprise), considérée le plus souvent comme la déclinaison entrepreneuriale du développement durable, sans que soit mobilisée la notion de contestabilité sociale pourtant pertinente pour comprendre pourquoi les entreprises " font du développement durable ", même quand elles n'y sont pas obligées. Cette économie politique du développement durable permet à chacun de s'approprier autrement l'histoire, la théorie et la pratique d'une notion devenue incontournable. Que l'on soit étudiant en Master, professionnel désireux de compes connaissances, ou citoyen soucieux de ne pas se contenter "d'un seul son de cloche", cet ouvrage renouvelle l'approche du développement durable."

  • Fleury Cynthia (2019). Le soin est un humanisme. Paris, France : Gallimard.
    Résumé : "Soigner, la chose est ingrate, laborieuse, elle prend du temps, ce temps qui est confisqué, ce temps qui n’est plus habité par les humanités. Ici se déploie une tentative de soigner l’incurie du monde, de poser au cœur du soin, de la santé, et plus généralement, dans nos relations avec les autres, l’exigence de rendre la vulnérabilité capacitaire et de porter l’existence de tous comme un enjeu propre, dans toutes les circonstances de la vie. Cynthia Fleury expose une vision humaniste de la vulnérabilité, inséparable de la puissance régénératrice des individus ; elle conduit à une réflexion sur l’hôpital comme institution, sur les pratiques du monde soignant et sur les espaces de formation et d’échanges qui y sont liés, où les humanités doivent prendre racine et promouvoir une vie sociale et politique fondée sur l’attention créatrice de chacun à chacun." (éditeur)
    Mots-clés : Éthique médicale, Fragilité (médecine), Humanisme, Médecine -- Philosophie, Politique sanitaire, Services de santé, Soins hospitaliers.

  • Flipo Fabrice (2018). Bientôt il sera trop tard. Ecologie Politique, vol. N° 56, n° 1, p. 119-132.
    Résumé : L&#8217;article revient sur la pens&#233;e &#233;cologique qui s&#8217;affirme dans les ann&#233;es&#160;1960 et conna&#238;t une audience accrue &#224; partir de la fin des ann&#233;es&#160;2000, en se focalisant plus particuli&#232;rement sur les ann&#233;es qui vont du Sommet de la Terre en 1992 &#224; nos jours.

0 | 50 | 100 | 150

--- Exporter la sélection au format