Veille Ifé

Accueil > Références bibliographiques

Bibliographie de la veille de l’Ifé

DV-128-Pilotage.



  • Alis David & Fergelot Valérie (2012). Le rôle des cadres intermédiaires dans le processus de changement des collectivités publiques : pour un modèle dynamique de la construction de rôle. Management International / International Management / GestiN Internacional, vol. 16, n° 3, p. 25-37. Doi : https://doi.org/10.7202/1011414ar
    Résumé : Face aux mutations auxquels sont confrontés les services publics, les cadres sont à la fois acteurs et objets des transformations managériales. La recherche empirique et qualitative menée dans deux collectivités publiques françaises décrit et modélise le rôle des cadres consistant à fabriquer du sens (« sensemaking »), à faire partager ce sens (« sensegiving ») au service de la légitimation, la réalisation et l’appropriation du changement. Elle permet d’approfondir deux dimensions dans lesquelles la construction du rôle du cadre s’inscrit, le contexte et le processus. Elle ouvre la voie à des recherches ultérieures sur les spécificités du changement dans les collectivités publiques.

  • Attarça Mourad & Chomienne Hervé (2013). Les chefs d'établissements publics scolaires français face aux enjeux de la nouvelle gestion du système éducatif. @grh, vol. n° 9, n° 4, p. 35-66.
    Résumé : Les établissements d’enseignement secondaire français sont engagés depuis une quinzaine d’années dans des réformes inspirées des principes du NPM, conduisant à une autonomie croissante de fonctionnement et à une décentralisation progressive des décisions. Nous étudions plus particulièrement dans cet article le rôle des chefs d’établissement qui nous semble être particulièrement éclairant des conséquences, des difficultés et des ajustements nécessaires dans la mise en œuvre de politiques publiques inspirées du NPM. Sur la base d’une étude empirique menée auprès d’une vingtaine d’établissements de l’académie de Versailles, nous montrons que la fonction de chef d’établissement évolue progressivement vers des fonctions de management stratégique et de conduite du changement. Le chef d’établissement apparaît toutefois comme un manager public à la recherche d’une légitimité professionnelle lui permettant d’investir la dimension pédagogique des projets et des changements qu’il est censé porter. Il se trouve au cœur d’un champ de tensions entre les impératifs réglementaires, pédagogiques et de performance qui caractérisent son activité. Cette situation met le chef d’établissement dans une position qui peut apparaître tout aussi inconfortable que stimulante, et nécessitant, dans tous les cas, le soutien et l’accompagnement de l’autorité de tutelle.

  • Bablet Marc « Le premier degré n’est pas piloté (3) ». Consulté à l'adresse https://blogs.mediapart.fr/marc-bablet/blog/080119/le-premier-degre-n-est-pas-pilote-3
    Résumé : Les IA DASEN ont été réunis comme prévu avant les congés pour leur dire non pas que le premier degré n’est pas piloté, mais comment il doit l’être et comment ils doivent être « pragmatiques et efficaces ». Ce billet, suite aux précédents cherche à comprendre ce que signifie cette obsession d’un pouvoir qui de longue date souhaite avoir davantage l’école à sa main et de quel pilotage ils parlent.

  • Baluteau François (2009). La division du travail pédagogique dans les établissements secondaires français. Le rôle des chefs d’établissement. Socio-Logos . Revue De L'association FranAise De Sociologie, n° 4, p. .
    Résumé : Dans l’Ecole française où le pilotage par les résultats se substitue au pilotage par les règles, le rôle du personnel de direction des établissements secondaires fait l’objet d’une redéfinition. L’amélioration du fonctionnement des établissements implique officiellement désormais leur responsabilité et leur engagement pédagogique. Comment le personnel de direction construit-il ce rôle pédagogique ainsi que les relations avec les enseignants et les inspecteurs ? Pour traiter cette question, l’étude s’appuie sur près d’une quarantaine d’entretiens semi-directifs avec des agents de direction de collèges et de lycées. Le texte montre la présence d’une conception large du rôle pédagogique en même temps qu’un contrôle étendu de la sphère pédagogique en lien avec le pilotage par les performances. La redéfinition du rôle des directeurs tend ainsi à recomposer la division du travail et les relations professionnelles avec les acteurs experts de la pédagogie, source de tensions mais également de nouvelles collaborations. Cependant, ces transformations en cours s’associent à différentes formes d’implication du personnel de direction, saisies au travers de deux types idéaux, incarnation et distanciation, dont l’existence renvoie à des causes à la fois internes et externes aux agents.

  • Barrère Anne (2016). Décider au local ? L'expérience ambivalente de chefs d'établissement français.


  • Barrère Anne (2006). Sociologie des chefs d’établissement. Presses Universitaires de France.
    Résumé : Les chefs d’établissement de l’enseignement secondaire sont-ils aujourd’hui de modernes hussards de la République ou des managers orientés vers l’efficacité éducative ? Comment agissent-ils avec – et parfois contre – des personnels enseignants dont ils organisent en partie l’activité ? Quels rapports entretiennent-ils avec leur travail, leurs collègues, les élèves, l’institution et ses valeurs ? Confrontés à de nouvelles missions d’accueil de tous les élèves, de moderni­sation et de pilotage, mais aussi à une multiplicité de tâches et à des temporalités contrastées, les chefs d’établissement s’adaptent en visant tout à la fois le consensus interne et la visibilité externe. À la croisée de la sociologie de l’éducation et de celle du travail, ce livre brosse un tableau vivant et réaliste du quotidien des chefs d’établissement au collège et en lycée, général comme professionnel. En cherchant à comprendre les enjeux collectifs et les épreuves de ce métier, il propose un regard neuf sur les futurs défis de l’École.

  • Barrère Anne (2008). Les chefs d’établissement au travail : hétérogénéité des tâches et logiques d’action. Travail Et Formation En éDucation, n° 2, p. .
    Résumé : Les chefs d’établissement de l’enseignement secondaire ont vu leurs missions s’élargir à la faveur des politiques de décentralisation mais aussi se réorganiser au travers des discours du nouveau management public. Ces transformations, souvent analysées dans leur dimension organisationnelle, seront ici abordées sous l’angle du travail quotidien des principaux et proviseurs dont on proposera une analyse à partir d’une enquête qualitative par entretiens et observation dans une quarantaine d’établissements de la région Nord-Pas-de-Calais.On montrera d’abord comment les tâches multiples qu’ils assument, mais aussi la coexistence de plusieurs temporalités organisationnelles, fragmentent l’activité quotidienne et lui confèrent une grande hétérogénéité. Face à cet éclatement, deux préoccupations majeures des chefs d’établissement apparaissent comme des principes organisateurs capables de donner une certaine unité au travail quotidien : la réactivité à des situations locales différenciées ; la visibilité des résultats de l’action.


  • Buisson-Fenet Hélène (2015). Une « culture commune » à défaut de « grand corps » ? Fondements et limites du rapprochement entre chefs d’établissement et inspecteurs pédagogiques régionaux dans l’Éducation nationale. Recherche Et Formation, n° 78, p. 19-34. Doi : 10.4000/rechercheformation.2386
    Résumé : Répondant à l’injonction de simplifier la multiplicité des statuts de la fonction publique d’État, le projet de « modernisation des métiers de l’Éducation nationale » passe par l’idée de créer un corps unique de l’encadrement intermédiaire éducatif. Deux avantages majeurs en sont attendus : d’une part une meilleure articulation entre la ligne hiérarchique pédagogique et la ligne hiérarchique administrative ; d’autre part la concrétisation juridique d’une « culture commune d’encadrement » promue par le Ministère et diffusée dans le système depuis les années quatre-vingt-dix. Le projet se heurte cependant au dualisme tenace des identités professionnelles entre chefs d’établissement et IA-IPR dont la formation statutaire, désormais largement commune, permet de temporiser les différences sans pour autant suffire à les gommer.

  • Buisson-Fenet Hélène (2006). L'éducation scolaire au prisme de la science politique : vers une sociologie politique comparée de l'action publique éducative ? Revue Internationale De Politique Comparee, vol. 14, n° 3, p. 385-397.

  • Buisson-Fenet Hélène & Dutercq Yves (2015). Les cadres de l’encadrement : la gouvernance intermédiaire des systèmes éducatifs en question. Recherche Et Formation, n° 78, p. 9-18.
    Résumé : La notion de « cadre » est de développement récent dans les organisations publiques, non pas que la hiérarchie des rôles et des statuts en ait été absente, loin de là, mais parce que le fonctionnement bureaucratique qui imprègne leur tradition s’accommodait mal de l’existence d’une forme de responsabilité associant engagement dans l’action collective et autonomie d’action. Ce sont les dénonciations et les défis auxquels l’administration de l’action publique a eu à répondre au tournant des ann...


  • Buisson-Fenet Hélène & Verdier Éric (2011). Une régionalisation impossible ? : La régulation des formations professionnelles initiales en France : concurrences institutionnelles et hiérarchie d’instruments statistiques. Sociologie Et SociTS, vol. 43, n° 2, p. 41-65. Doi : https://doi.org/10.7202/1008238ar
    Résumé : La décentralisation de la formation professionnelle initiale a donné lieu, dans le contexte français, à la mise sur pied de dispositifs collaboratifs d’aide à la décision, au sein desquels l’équipement statistique joue un rôle central. Menée dans deux régions, une enquête sur la production des cartes de formations donne cependant à voir que certains objectifs scolaires nationaux (« absorber le vivier d’élèves ») continuent à l’emporter sur les enjeux professionnels de la production locale des compétences. En régime de croisière, la régulation territoriale s’attache davantage à la gestion des places qu’à la définition des contenus et des objectifs de formation. Dans une conjoncture de rigueur budgétaire, la réforme du bac professionnel illustre avec plus d’acuité encore les difficultés de la régionalisation substantielle des politiques de formation. La hiérarchisation des instruments reflète ainsi les concurrences institutionnelles en vigueur.

  • Centre Alain Savary (2016). Coordonateurs de réseau d'éducation prioritaire : présentation des résultats de l'enquête. Institut français de l'éducation-ENS de Lyon.

  • Centre Alain Savary (2017). Enquête sur le pilotage des réseaux d'éducation prioritaire. Institut français de l'éducation - ENS de Lyon. Consulté à l'adresse http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/nouvelles-professionnalites/pilotes/enquete-sur-le-pilotage-des-reseaux-deducation-priorita

  • Combaz Gilles & Burgevin Christine (2015). La direction d’école en France. Travail, Genre Et Societes, vol. n° 34, n° 2, p. 131-150.
    Résumé : En France, depuis le début des années 2000, un certain nombre de mesures législatives ont été prises pour promouvoir l’accès des femmes à des postes de responsabilités dans la sphère professionnelle. Les données disponibles montrent que, pour l’instant, cet objectif est loin d’être atteint, notamment au sein de la fonction publique pour les postes d’encadrement supérieur. En revanche, les tendances ne semblent pas identiques pour l’accès à des postes moins prestigieux. À cet égard, il importe de vérifier si la direction d’école dans le premier degré représente une réelle opportunité pour les femmes. Pour ce faire, un triple dispositif méthodologique a été élaboré : une enquête exhaustive portant sur 22 départements français a permis de rendre compte de la répartition par sexe des différentes fonctions pouvant être exercées dans le premier degré ; une enquête nationale par questionnaire et une série de 28 entretiens ont été réalisés pour appréhender finement certains déterminants sociaux d’accès à la fonction de direction.


  • Combaz Gilles & Cacouault-Bitaud Marlaine (2013). La pédagogie : une source de conflits entre chefs d’établissement et enseignants ? Le cas du secondaire en France. Revue Des Sciences De L’éDucation, vol. 39, n° 3, p. 449-470. Doi : 10.7202/1026308ar
    Résumé : En France, depuis le début des années 2000, les personnels de direction de l’enseignement du second degré sont invités par les autorités de tutelle à jouer un rôle plus déterminant qu’auparavant dans le registre pédagogique. Cette orientation pose la question de leur légitimité dans ce domaine. L’article montre qu’elle n’est que partiellement reconnue par les enseignants, qui leur contestent cette compétence. À partir d’une enquête nationale qui a permis d’interroger par questionnaire 332 chefs d’établissement, la recherche vise à identifier et à analyser les conflits qui opposent les deux catégories de personnels. Leur mésentente peut affecter le fonctionnement harmonieux de l’établissement.
    Mots-clés : chefs d’établissement, conflictos, conflicts, conflits, directores de escuela, docentes, Enseignants, head teachers, legitimacy, legitimidad, légitimité, pedagogía, pédagogie, pedagogy, teachers.

  • Les chefs d'établissement: diriger une institution scolaire ou universitaire (XVIIe - XXe siècle) (2015). Les chefs d'établissement: diriger une institution scolaire ou universitaire (XVIIe - XXe siècle) (J. - F. Condette, éD.). Rennes, France : Presses universitaires de Rennes.
    Résumé : La 4e de couverture indique : "Si l’on connaît mieux désormais l’histoire des enseignants ainsi que celle des administrateurs que sont les inspecteurs généraux, les inspecteurs d’académie et les recteurs, par la publication de travaux scientifiques plus nombreux, les chefs des établissements éducatifs, par contre, demeurent presque «sans histoire», grands oubliés des études historiennes alors qu’ils sont au coeur de l’action, dirigeant les cellules de base qui, localement, mettent en oeuvre la politique éducative nationale en tentant de l’adapter au mieux aux caractéristiques de leur milieu local. Ce livre apporte une contribution neuve à l’histoire des chefs d’établissements scolaires et universitaires sur la longue durée (XVIIe siècle-XXIe siècle) en s’intéressant aux proviseurs, principaux et directrices de lycées et collèges, aux directeurs et directrices d’écoles et d’écoles normales mais aussi aux doyens des facultés et aux présidents des universités. Il s’agit alors de mieux connaître les modes de sélection et de nomination de cette élite administrative proche du terrain, mais aussi d’en étudier les principales caractéristiques et leurs évolutions, tout en observant, au plus près des sources archivistiques, leur travail au quotidien et leur devenir. Jean-François Condette, professeur des universités en histoire contemporaine, directeur-adjoint de l’ESPE-Lille-Nord-de-France, en charge de la Recherche, est membre du laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois."
    Mots-clés : Administration scolaire -- France -- Histoire, Directeurs d'école secondaire -- France -- Histoire, Présidents et recteurs d'université -- France -- Histoire.

  • Derouet Jean-Louis & Normand Romuald (2014). La question du leadership dans la tradition française : de la communauté scolaire au management., p. 41-62.


  • Duchauffour Hervé (2013). Transition identitaire des directeurs d’école primaire. Trouble et crise de recrutement, conséquences d’une formation défaillante ? Recherche Et Formation, n° 74, p. 87-100. Doi : 10.4000/rechercheformation.2143
    Résumé : On reconnaît aux directeurs d’école primaire un rôle d’acteurs essentiels dans le changement du système éducatif. Pourtant la vacance d’un grand nombre de postes de direction perdure et appelle analyse. Tout comme la grève conduite par les directeurs entre 1999 et 2006 que l’on peut interpréter comme le symptôme d’un malaise identitaire. L’analyse qualitative d’entretiens menés auprès de directeurs a permis de montrer comment la formation des directeurs a peu accompagné une transition identitaire complexe provoquée par la loi d’orientation de 1989, source en partie de cette désaffection.

  • Ducros Célia (2015). Travail des chefs d'établissement et pilotage des équipes pédagogiques : analyse de l'activité de chefs d'établissement en collège réseau ambition réussite en France.


  • Dumay Xavier & Maroy Christian (2014). Trajectoire de la réforme de l’inspection en Belgique francophone. Revue FranAise De PDagogie. Recherches En éDucation, n° 186, p. 47-58. Doi : 10.4000/rfp.4404
    Résumé : L’article montre que la trajectoire de la réforme de l’inspection en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) est loin d’être linéaire. Elle est marquée par des processus de reconversion institutionnelle d’institutions existantes, mais aussi de sédimentation et d’hybridation entre l’« ancien » et le « nouveau ». En effet, elle participe à la fois d’une politique de changement institutionnel ambitieuse et de construction du « système scolaire » dans un paysage au départ assez décentralisé et fragmenté ; mais, simultanément, elle est marquée par des « contraintes » institutionnelles existantes, des négociations et transactions entre différents acteurs politiques et scolaires qui déterminent les contours et les compétences du nouveau corps d’inspection en gestation après le décret de 2007 comme les rôles des inspecteurs et leur division du travail avec d’autres acteurs. De plus, dans la mise en œuvre du décret, les orientations normatives, cognitives et professionnelles des acteurs, la permanence de la diversité institutionnelle des réseaux comme la variance structurelle des territoires « modulent » et « tempèrent » l’ambition du changement institutionnel affiché par la politique de la FWB. Cela change mais pas complètement : il y a un processus de conversion partielle et « en tension » de l’institution qu’est l’inspection.
  • Dupuy Claire & Germier Christian (2017). Face au changement, deux stratégies de chef d'établissement. In  Thierry Piot & Jean-François Marcel (éD.), Changements en éducation. Octares Editions.


  • Dutercq Yves (2015). Les modèles contemporains de légitimité des chefs d’établissement français. Recherche Et Formation, n° 78, p. 35-50. Doi : 10.4000/rechercheformation.2387
    Résumé : En France, les mesures de décentralisation et l’instauration d’un statut d’autonomie partielle des établissements du second degré au milieu des années quatre-vingt ont transformé les missions des chefs d’établissement. La légitimité dont ils bénéficient aujourd’hui, consacrée par un nouveau statut en 2001, en fait des leaders mais aussi des porte-parole de leur établissement. Leur formation a évolué, laissant une grande place à la dimension managériale de leur activité, tout en continuant à les installer comme relais de la chaine hiérarchique. Pour répondre à leurs nouvelles responsabilités et en écho aux tensions de leur référentiel de formation, ils se sont construit une culture spécifique, qui s’appuie sur différents modèles de légitimité mais les éloigne de celle du corps enseignant dont la plupart sont encore issus. Or le pilotage des ressources humaines exige que soit effectivement reconnu un rôle de leader éducatif qui va à l’encontre de l’esprit d’autonomie pédagogique et de professionnalité revendiqué par les enseignants.


  • Enthoven Simon, Letor Caroline & Dupriez Vincent (2015). Réformes pédagogiques et autonomie professionnelle : un couple en tension. Revue FranAise De PDagogie. Recherches En éDucation, n° 192, p. 95-108. Doi : 10.4000/rfp.4843
    Résumé : Cet article traite des réformes pédagogiques et des conditions organisationnelles propices à leur déploiement. En s’appuyant sur les cadres d’analyse issus de la sociologie des organisations notamment nord-américaine, les auteurs veillent tout d’abord à rappeler pourquoi les structures organisationnelles des systèmes éducatifs représentent un environnement a priori hostile aux réformes pédagogiques. En référence à une réforme en cours dans l’enseignement fondamental en Belgique francophone, ils montrent ensuite à la fois l’intérêt et la complexité d’un processus de réforme pensé en termes de « logique professionnelle », permettant de combiner le recours à des outils standardisés et la reconnaissance de l’autonomie professionnelle des enseignants. L’analyse empirique du processus de réforme s’appuie simultanément sur des entretiens avec les pilotes de la réforme, dix études de cas dans des écoles impliquées dans la réforme et une enquête par questionnaire auprès d’enseignants et de directeurs d’écoles participant à la réforme.
  • Fotinos Georges & Horenstein José Mario (2016). Le moral des inspecteurs IEN, IA-IPR : qualité de vie au travail et épuisement professionnel. Casden-Banque populaire,.
  • Fotinos Georges & Horenstein José Mario (2017). Le moral des personnels de direction des lycées et collèges en 2017: conditions de travail, qualité de vie professionnelle, burnout, évolution (2003-2017) : autonomie de l'établissement. Lieu de publication inconnu, France : Casden-Banque populaire,.
    Résumé : Présente les résultats de l'enquête menée auprès de 3000 chefs d'établissement et adjoints, sur l'état du moral en 2017, son évolution et les facteurs l'influençant. L'étude prend en compte la catégorie d'établissement (collège, collège REP, REP+, LEGT, LP) et la santé (épuisement professionnel et burnout).
    Mots-clés : Collèges -- France, Directeurs d'école secondaire -- Conditions de travail, Directeurs d'école secondaire -- Satisfaction au travail, Enseignants -- Conditions de travail, Lycées -- France.

  • Galand Benoît & Gillet Marie-Pierre (2004). Le rôle du comportement de la direction dans l'engagement professionnel des enseignants.
    Résumé : L'objectif principal de cette étude est d'examiner le poids respectif des caractéristiques de la fonction, du comportement de la direction tel qu'il est perçu par les enseignants et du soutien perçu de la part des collègues, dans la prédiction de la motivation au travail et de la satisfaction professionnelle des enseignants. Pour ce faire, 362 enseignants du secondaire ont répondu à un questionnaire anonyme portant sur ces différentes variables. Les résultats indiquent que les effets relatifs aux caractéristiques des enseignants étudiées sont très faibles, épars et assez équivoques. Par contre, conformément à la théorie de l'auto-détermination, la perception de comportements soutenants, valorisants et coopératifs de la part de la direction favorisent le développement de la motivation et de la satisfaction professionnelle, tandis que le perceptions de comportements contrôlants, dénigrants et autoritaires favorisent la démotivation des enseignants. Le soutien perçu de la part des collègues est positivement associé à la motivation intrinsèque et à la satisfaction face au climat de travail. Il y a également un lien important entre type de motivation et niveau de satisfaction. De plus, le type de motivation au travail prédit l'absentéisme. Les implications pratiques de ces résultats sont discutées.


  • Garant Michèle & Letor Caroline (2014). Encadrement et leadership : des notions en voie de modélisation. De Boeck Supérieur.

  • Gather Thurler Monica (2015). Exercer un véritable leadership éducatif dans son établissement : injonction aussi facile à formuler que difficile à suivre !. In  Yves Dutercq, et al. (éD.), Le leadership éducatif (p. 121-138). Bruxelles : De Boeck.
    Résumé : Dans de nombreux systèmes éducatifs, l’on enjoint aux directeurs d’école de devenir des leaders, de fédérer le corps enseignant autour d’un projet d’établissement, de faire évoluer les pratiques pédagogiques, de favoriser le développement des compétences professionnelles, voire d’impulser une dynamique de développement organisationnel. Ceux qui tiennent ces discours se demandent rarement si leurs injonctions,...


  • Gather Thurler Monica, Pelletier Guy & Dutercq Yves (2015). Leadership éducatif ? Recherche Et Formation, n° 78, p. 95-109. Doi : 10.4000/rechercheformation.2401
    Résumé : À partir d’une synthèse des travaux récents sur le leadership en général et sur le leadership en éducation, en particulier, les auteurs définissent le leadership en tant que processus mutualisé de développement durable, systémique, systématisé et distribué. Ils mettent par ailleurs en exergue l’existence de deux facettes du leadership distribué qui sont étroitement articulées : d’une part, la manière dont l’encadrement statutaire reconnaît et prend en compte le leadership informel qu’exercent les membres du personnel ; d’autre part, la manière dont ce même encadrement statutaire parvient à instaurer une organisation du travail qui valorise le capital professionnel existant, de manière à faire le saut qualitatif indispensable pour atteindre l’objectif visé. Trois analyses proposent des pratiques contrastées d’une recherche de leadership éducatif à la mesure des différences de contextes culturels : leadership comme action située dans le cas de la Suisse italophone, leadership hésitant entre gestion participative et gestion par les résultats au Québec, leadership managérial suscité par la concurrence entre établissements et pouvant dériver vers le pur marketing en France.

  • Germain Stéphane (2018). Le management des établissements scolaires. Bruxelles : De Boeck Supérieur.
    Résumé : Cet ouvrage présente une synthèse des différentes approches théoriques et propose des réponses pratiques aux enjeux de management des établissements scolaires.

  • Goddard Yvonne L., Miller Robert, Larsen Ross, et al. (2010). Connecting Principal Leadership, Teacher Collaboration, and Student Achievement.
    Résumé : The purpose of this paper was to test the relationship between principal leadership and teacher collaboration around instructional improvement to determine whether these measures were statistically related and whether, together, they were associated with academic achievement in elementary schools. Data were obtained from 1,600 teachers in 96 elementary schools where principals are participating in a randomized control trial to assess the efficacy of a widely-disseminated professional development program for school leaders. Using structural equation modeling, we found a significant direct effect of leadership on teacher collaboration and a significant direct effect of collaboration on student achievement. Also, the indirect effect of leadership on student achievement through teacher collaboration was significant. These findings have implications for practitioners and researchers. An appendix provides: Shard Instructional Leadership and Collaboration Factor Scale Measurement Properties. (Contains 7 tables and 2 figures.) [The research reported here was conducted by the Education Leadership Research Center (ELRC) at Texas A&M University as part of the School Leadership Improvement Study (SLIS).]
    Mots-clés : Academic Achievement, Administrator Role, Cooperation, Correlation, Educational Improvement, Elementary Schools, Instructional Improvement, Instructional Leadership, Participative Decision Making, Principals, Professional Development, Program Effectiveness, Structural Equation Models, Teacher Collaboration, Teacher Influence.

  • Grauwe Anton De (2006). L'Etat et l'inspection scolaire : analyse des relations et modèles d'action (Thèse de doctorat en sociologie). Institut d'Etudes Politiques de Paris.

  • Gregorzewski Malte, Schratz Michael & Wiesner Christian (2018). Exploring the Personal Mastery of Educational Leaders: FieldTransFormation[superscript 360] and Its Validation in the Austrian Leadership Academy. Center For Educational Policy Studies Journal, vol. 8, n° 3, p. 59-78.
    Résumé : This paper introduces the innovative model FieldTransFormation[superscript 360] and its aim to help educational leaders in assessing their personal mastery. Moreover, it presents empirical findings from its first exploratory application in an Austrian leadership framework. In a first conceptual part, the theoretical underpinnings and the context of the origin of the model are outlined with reference to similar approaches in the area of school leadership. In the following part, the application of the model is introduced through the explanation of the methodology and how the model is turned into a self-assessment instrument. Insights into the results of its exploratory application in the Austrian Leadership Academy are presented in the empirical part. Its first application serves as the consolidation and validation of FieldTransFormation[superscript 360] as a meaningful self-assessment tool for the professional development of school leaders. The results of the exploratory approach with participants in the Austrian Leadership Academy suggest that the model and its instrument can be regarded as a robust assessment tool for the development of a deeper understanding about the transformative power through personal and professional development in the lived experience of educational leadership.
    Mots-clés : Faculty Development, Foreign Countries, Instructional Leadership, Leaders, Models, Transformational Leadership.

  • Hassani Mohammad (2007, janvier 10). Régulation interne des établissements scolaires : Les chefs d'établissement et la régulation des activités des enseignants. Université de Bourgogne, Dijon.
    Résumé : La création des Etablissements Publics Locaux d'enseignement a abouti à la redéfinition progressive et importante du rôle des chefs d établissement, notamment dans le domaine pédagogique. Avec l'autonomie des établissements, on assiste à un affaiblissement des régulations traditionnelles (inspection); le chef d établissement devrait alors jouer le rôle de régulateur des activités de son établissement. Bidwell (1965) suggère que la tension entre les caractéristiques bureaucratiques et les caractéristiques professionnelles aboutit à l affaiblissement de la régulation et à l existence de relations difficiles entre le chef d établissement et ses enseignants. Le résultat en est-il alors un relâchement de la régulation de l activité des enseignants ou plutôt la mise en place d une régulation renouvelée, dans laquelle le chef d établissement tiendrait un rôle plus important ? Pour y répondre, un questionnaire a été envoyé à 806 chefs d établissement des Académies de Dijon et de Bordeaux. Les résultats issus de l analyse factorielle présentent quatre type de régulation : les types Collectif et Managérial marqué, Individuel/ Laissez- Faire, Collectif et Managérial modéré et Individuel/Interventionniste. Ces résultats montrent que les activités collectives des enseignants sont fortement liées aux activités managériales des chefs d établissements dans un tiers des établissements enquêtés, contrairement à ce qui est généralement décrit dans la littérature anglo-saxonne (Murphy et Beck, 1995). Contrairement à la représentation populaire, près de deux tiers des établissements qui fonctionnent selon le type Individuel/ Laissez- Faire sont des établissements privés.
    Mots-clés : inspection.


  • Hassani Mohammad & Meuret Denis (2010). La régulation de l’action des enseignants par les chefs de leur établissement. Politiques Et Management Public, n° Vol 27/4, p. 103-126. Doi : 10.4000/pmp.2963
    Résumé : La régulation de l’action des enseignants par leur chef d’établissement est étudiée à partir d’une enquête auprès des chefs d’établissement scolaire du second degré. Il en ressort que les chefs d’établissement jugent en grande majorité légitime d’intervenir sur le travail des enseignants mais qu’un tiers au moins intervient réellement dans ce domaine, de façon plutôt informelle, et que c’est dans leurs établissements, que les enseignants travaillent le plus ensemble.


  • Hilton Annette, Hilton Geoff, Dole Shelley, et al. (2015). School Leaders as Participants in Teachers’ Professional Development: The Impact on Teachers’ and School Leaders’ Professional Growth. Australian Journal Of Teacher Education, vol. 40, n° 12, p. . Doi : 10.14221/ajte.2015v40n12.8
    Résumé : Over a two-year period, approximately 70 teachers from 18 schools participated in an on-going professional development program as part of a study to promote the teaching and learning of numeracy. Principals and other school leaders were invited to participate in the professional development program alongside their teachers, which 20 leaders from 11 schools chose to do. Throughout the project, data were collected from teachers and participating school leaders using surveys, interviews, and workshop discussions to investigate teachers’ and leaders’ professional growth. The findings showed that school leaders’ participation in teacher professional development programs has a positive influence on the capacity for teachers to enact and reflect on new knowledge and practices. They also revealed a positive influence on the professional growth of the leaders themselves. This study has implications for the design of professional development and for school leaders and teacher educators.


  • Kemethofer David, Gustafsson Jan-Eric & Altrichter Herbert (2017). Comparing effects of school inspections in Sweden and Austria. Educational Assessment, Evaluation And Accountability, vol. 29, n° 4, p. 319-337. Doi : 10.1007/s11092-017-9265-1
    Résumé : In recent years, school inspections have been newly introduced or adapted to the evidence-based governance logic in many European countries. So far, empirical research on the impact of school inspections has produced inconclusive results. Methodologically, it has mainly focussed on analysis of a national inspection model and used cross-sectional data. In the following paper, we investigate the effects of school inspections in a comparative and longitudinal perspective in Sweden and Austria (province of Styria). In these countries, inspections follow different governance approaches. While Austria represents a low-stakes system which does not link consequences for schools to inspection results, sanctions and even financial penalties are potential consequences of Swedish inspections. To discuss the effects of inspections, we asked principals in three consecutive years about the impact of inspections. Our results indicate that school inspections in Austria and Sweden do have a small to medium impact on school improvement and school effectiveness.
    Mots-clés : Comparative research, Inspection systems, School effectiveness, school improvement, School inspection.

  • Langanay Jean-Yves & Bouvier Alain (2016). Le chef d'établissement pédagogue. Futuroscope, France : Canopé éditions, DL 2016.
    Résumé : L'ouvrage interroge la place que prend la pédagogie parmi les multiples rôles et activités d'un chef d'établissement.
    Mots-clés : Administration scolaire -- France, Directeurs d'école, Directeurs d'école secondaire.


  • Letor Caroline & Garant Michèle (2014). Encadrement et leadership.


  • Maroy Christian (2017). La nouvelle gestion publique de l’école au Québec : vers une gestion de la pédagogie. Sociologie Du Travail, vol. 59, n° Vol. 59 - n° 4, p. . Doi : 10.4000/sdt.1353
    Résumé : À partir d’une méthodologie d’études de cas multiples, cet article analyse les stratégies et les outils de mise en œuvre de la politique de « gestion axée sur les résultats » (GAR) au Québec (Canada) par quatre commissions scolaires (CS). Inspirée de la nouvelle gestion publique, la gestion axée sur les résultats est une politique d’accountability qui institue de nouveaux outils de gestion (plans, contrats, reddition de comptes) censés améliorer les résultats du système scolaire en fonction de cibles fixées par le Ministère. En prenant appui sur la sociologie de l’action publique croisée avec une sociologie néo-institutionnaliste, nous montrons que la mise en œuvre de la gestion axée sur les résultats par les commissions scolaires favorise une « gestion de la pédagogie ». En s’appuyant sur des outils statistiques et d’accompagnement professionnel, les commissions scolaires cherchent à visibiliser, changer et rendre plus « efficace » le travail pédagogique des enseignants, bref à le gérer. L’article souligne que ces orientations ne dérivent pas seulement des politiques centrales du gouvernement du Québec, mais s’appuient sur des dispositifs institutionnels et des acteurs situés au niveau intermédiaire contribuant à diffuser de façon mimétique ou normative plusieurs outils ou référents clés de la gestion axée sur les résultats. Au terme de ce processus, le découplage entre dispositifs de régulation et noyau technique de l’école tend à s’amoindrir.

  • Marzano Robert J., Waters Timothy, McNulty Brian A., et al. (2016). Leadership scolaire: de la recherche aux résultats. Québec, Canada : Presses de l'Université du Québec.
    Résumé : La 4e de couv. indique : "L’urgence d’exercer un leadership scolaire inspiré et efficacen’a jamais été aussi grande qu’aujour­d’hui. La pression sur les écoles s’intensifie en effet au rythme de la nécessité grandissante, pour notre société et le marché du travail, de pouvoir compter sur des citoyens bien informés, compétents et responsables. Des recommandations concrètes sont émises dans cet ouvrage pour tous ceux qui sont appelés à relever au quotidien le défi du leadership scolaire. Fondées sur la recherche, soit sur une revue de la littérature en matière de leadership scolaire couvrant une période de 35 ans ainsi que sur une analyse factorielle issue d’un sondage rempli par plus de 650 directeurs d’école, ces recommandations favoriseront l’amélioration du rendement des élèves. Que vous soyez enseignant, professionnel, directeur d’école ou de commission scolaire, cet ouvrage vous aidera à transposer votre vision et vos aspirations en plans et vos plans en actions qui feront changer les choses non seulement dans les écoles, mais peut-être également dans le monde."
    Mots-clés : Administration scolaire, Educational leadership, LB2805, Leadership en éducation, School management and organization.


  • Meuret Denis, Morlaix Sophie & Dirani Agathe (2014). Normes, projets, résultats : une enquête sur la régulation des établissements scolaires français du second degré. Politiques Et Management Public, vol. 31, n° 3, p. 301-317. Doi : 10.3166/pmp.31.301-317
    Résumé : La régulation des établissements scolaires s'est éloignée, en France comme ailleurs, de sa forme bureaucratique et mêle aujourd'hui régulation par les normes, les projets et les résultats. Une enquête auprès des chefs d'établissements secondaires nous permet d'apprécier comment, en France aujourd'hui, se combinent ces trois éléments dans la régulation des établissements. L'article montre que régulation par projets et par les résultats sont peu prégnantes dans les relations entre les établissements et leur instance de tutelle, mais le sont davantage dans la régulation interne aux établissements. Le mode de régulation qui en résulte, plutôt informel comme le montre la grande dispersion des réponses, ne paraît pas susciter de rejet de la part des acteurs mais son adaptation à la régulation des établissements " difficiles " peut être questionnée, ce qui conduit à s'interroger sur ses effets en termes d'équité de l'enseignement.


  • Moos Lejf (2015). Educational Leadership in Latin Europe: A European Perspective. Journal Of Educational, Cultural And Psychological Studies (Ecps Journal), n° 11, p. 309-317. Doi : 10.7358/ecps-2015-011-moos
    Résumé : Much of the contemporary literature and theory of leadership has, as its starting point, the image of governance and public school leadership, an image that is very close to the vision proposed by the OECD. This view is strongly influenced by the way the neo-liberal Anglo-American approach analyzes and outlines the political and administrative characteristics of school organization. However, you cannot apply the same practices and policies all over the world, such as in the countries of Latin America. This general introduction is put forward with a framework in which we can reflect their own situation. It cannot be realistic to have a «one size fits all» policy such as the method of governance the OECD implies. An important addition to the traditional Anglo-American perspective presented in these pages is the discussion on the fact that strong leadership from above can be replaced by a perspective of distributed leadership, inserting the concepts of leadership within social contexts and a broader policy.
    Mots-clés : Agenzie transnazionali, Contesto sociale, Distribution, Distribuzione, Governance, Leadership, OCSE, OECD, Societal context, Transnational agencies.


  • School Boards in the Governance Process (2014). School Boards in the Governance Process (L. Moos & J. M. Paulsen, éD.). Heidelberg : Springer.
    Résumé : This book analyses local school district governance in a comparative, cross-cultural perspective based on national studies of local school boards in the Nordic countries, Denmark, Finland, Norway and Sweden. The overarching research question explored by the national studies contained in this volume is: How are transnational influences of standardization and accountability, alongside national policies, transformed into local policy cultures by the school boards? In all the Nordic countries, the municipalities are equivalent with the school district level, and municipalities, as such, play a role as the interface between state policies and the schools. This book discusses the variation across different national systems in the Nordic countries in the degree of decentralism, as well as the processes through which sources of political autonomy are put into practice by school boards. It explores the interplay between context and policy-making at the local level, and analyses how local discourses expressed by school boards differ from national policies and trans-national influences. The book’s analysis of the country-cases and thematic chapters shows that there are both important similarities and significant differences in governance functions, power relations and understandings of school board chairs and members between the countries studied. Moreover, the book analyses the many ways in which these similarities and differences affect the work context of school leaders and teachers in the Nordic countries.


  • Moussay Sylvie & Ria Luc (2014). Nouvelles prescriptions du travail dans les collèges en zone d’éducation prioritaire : quelles transformations de l’activité enseignante ? Revue FranAise De PDagogie. Recherches En éDucation, n° 189, p. 91-104. Doi : 10.4000/rfp.4632
    Résumé : Cet article présente plusieurs études portant sur les transformations du travail enseignant mises en place dans cinq collèges situés en zone d’éducation prioritaire. Ces études permettent d’identifier les dimensions extrinsèques et intrinsèques des nouvelles modalités du travail, principalement la façon dont les enseignants interprètent les transformations de leurs pratiques. Ces transformations ont été renseignées par différents recueils de données, journaux de bord, observations et entretiens d’auto-confrontation avec comme supports des traces audiovisuelles de l’activité. Sur la base de quatre illustrations, « le cours porte ouverte », « la co-intervention », « la conduite d’entretien individualisé », « les pauses réflexives sur le travail », sont décrites plusieurs transformations de l’organisation des activités individuelles et collectives au travail à la frontière des disciplines scolaires et de la classe.


  • Pélage Agnès (2009). 2. Les chefs d'établissement scolaire : autonomie professionnelle et autonomie au travail. In  Didier Demaziere & Gadéa, Charles (éD.), Sociologie des groupes professionnels (p. 40-50). La Découverte.


  • La gouvernance en éducation (2009). La gouvernance en éducation (G. Pelletier, éD.). Bruxelles : De Boeck.
    Résumé : Il aura été une époque où l’on analysait avec la curiosité de la découverte les caractéristiques contrastées des différents systèmes éducatifs. À plusieurs égards, cet « âge d’or » de l’éducation comparée est révolu. Depuis plus d’une décennie, nous assistons à une homogénéisation croissante des politiques d’éducation et de ses effets structurants et déterminants sur l’ensemble de l’organisation éducative. Les différentes contributions de cet ouvrage ont accordé une attention particulière aux enjeux du repérage, de la réorganisation, voire de la création de nouvelles pratiques de régulation dans la gestion de l’éducation. De fait, dans un contexte de changements multiples, l’ensemble des pratiques de pilotage s’est révélé en profonde transformation sur le plan de son organisation nationale et régionale ainsi qu’à celui de l’établissement scolaire. Nous sommes dans l’ordre d’une nouvelle gouvernance, avec ses régulations revues, où l’encadrement intermédiaire est confronté à une identité nouvelle avec ses pertes de repères d’hier tout en étant à la recherche de balises qui, pour l’instant, sont plus souvent qu’autrement en définition. Ces transformations puisent leurs sources dans de multiples facteurs qui peuvent se décliner suivant des arabesques composites façonnées par les orientations des politiques publiques valorisant l’impartition (subsidiarité), la politisation, la reddition de compte et la professionnalisation. Au sein de ce nouvel « ordre organisationnel », le travail des cadres de l’éducation est profondément transformé et invite à la consolidation et à un développement revu de leurs compétences. La politisation croissante des structures régionales et locales de l’éducation ainsi que la médiatisation accélérée des questions éducatives nécessitent de la part des cadres scolaires une maîtrise de plus en plus fine d’habiletés analytiques, réflexives et argumentatives. Le présent ouvrage constitue un éclairage sur la question.


  • Perrenoud Olivier (2014). Cadre intermédiaire dans une institution scolaire : vision d’enseignants. In  Michèle Garant & Caroline Letor (éD.), Encadrement et leadership (p. 89-107). De Boeck Supérieur.
    Résumé : Les changements intervenus dans le paysage de la gouvernance des systèmes et des institutions de formation donnent à la fonction de cadre intermédiaire un nouveau relief et de nouveaux champs d’expression. À partir d’une étude réalisée auprès d’enseignants1, nous faisons apparaître comment des cadres de proximité habitent leurs activités de doyens en charge de l’encadrement d’équipes pédagogiques. Certains gestes participant au pilotage des équipes sont mis en lumière avant d’interroger la position même du cadre de proximité qui peut être considéré, soit comme un animateur d’équipe en recherche de légitimité, soit comme un leader pédagogique avec des responsabilités étendues. Les réflexions apportées permettent de cerner plus précisé ment une fonction en émergence qui est celle de cadre intermédiaire, entre le directeur d’un établissement et les enseignants qui y travaillent.

  • Pons Xavier (2015). Changer d’échelle ? Les inspections générales de l’éducation nationale face à la déconcentration du système scolaire. Revue Francaise D'administration Publique, vol. N° 155, n° 3, p. 647-658.
    Résumé : <titre>R&#233;sum&#233;</titre>Cet article analyse les effets de la d&#233;concentration du syst&#232;me scolaire fran&#231;ais sur les inspections g&#233;n&#233;rales de l&#8217;&#233;ducation dans une perspective de sociologie de l&#8217;action publique. Il interroge, sur la base de mat&#233;riaux rassembl&#233;s dans le cadre de trois recherches successives et d&#8217;une approche par s&#233;quences historiques, l&#8217;ampleur et les modalit&#233;s du changement institutionnel que connaissent ces inspections, et &#224; travers elles les recompositions actuelles de la r&#233;gulation centrale de l&#8217;&#233;cole. Il montre que ces inspections n&#8217;ont pas connu de repositionnement institutionnel majeur mais se sont transform&#233;es de mani&#232;re &#233;volutionnaire et graduelle selon les configurations d&#8217;action publique.


  • Pons Xavier (2014). Les inspections centrales anglaises et françaises : des trajectoires croisées ? Revue FranAise De PDagogie. Recherches En éDucation, n° 186, p. 23-33. Doi : 10.4000/rfp.4397
    Résumé : Cet article compare les trajectoires de l’inspection de Sa Majesté anglaise et de l’inspection générale française au sein de leur propre système éducatif. Fondé sur la méthode des cas les plus différents et sur une méthodologie qualitative, il montre que, par-delà des contextes politiques, des parcours institutionnels et des modes de gouvernance bien distincts, dans les deux cas, ces trajectoires peuvent être comprises comme le résultat d’un travail de légitimation, plus ou moins efficace, de leur mandat par les inspecteurs auprès de leurs interlocuteurs. L’article conclut ainsi à l’intérêt de recourir à une sociologie des groupes professionnels dans l’action publique en complément des analyses de trajectoire fondées sur les théories du changement institutionnel ou les approches de la transitologie.

0 | 50

--- Exporter la sélection au format