Veille Ifé

Accueil > Références bibliographiques

Bibliographie de la veille de l’Ifé

DV-108-argumentation.


  • Abel Gilles (2008). Chapitre 11. À l'horizon de la philosophie avec les enfants : la démocratie comme attitude . PDagogies En DVeloppement, p. 189-205. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_LELEU_2008_01_0189

  • Aeby-Daghé Sandrine & Dolz Joaquim (2008). Chapitre 3. Des gestes didactiques fondateurs aux gestes spécifiques à l'enseignement-apprentissage du texte d'opinion . Perspectives En éDucation Et Formation, p. 83-105. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_BUCHE_2008_01_0083


  • Albe Virginie (2009). L’enseignement de controverses socioscientifiques: Quels enjeux sociaux, éducatifs et théoriques ? Quelles mises en formes scolaires ? . ÉDucation Et Didactique, vol. 3, n° 1, p. 45-76. http://doi.org/10.4000/educationdidactique.414


  • Albe Virginie (2006). Procédés discursifs et rôles sociaux d’élèves en groupes de discussion sur une controverse socio-scientifique . Revue FranAise De PDagogie, n° 157, p. 103-118. http://doi.org/10.4000/rfp.604


  • Amossy Ruth (2008). Argumentation et Analyse du discours : perspectives théoriques et découpages disciplinaires . Argumentation Et Analyse Du Discours, n° 1, p. . http://doi.org/10.4000/aad.200


  • Amossy Ruth & Koren Roselyne (2009). Rhétorique et argumentation : approches croisées . Argumentation Et Analyse Du Discours, n° 2, p. . http://doi.org/10.4000/aad.561


  • Baudrit Alain (2007). Apprentissage coopératif/Apprentissage collaboratif : d'un comparatisme conventionnel à un comparatisme critique . Les Sciences De L'Ducation - Pour L'Re Nouvelle, vol. 40, n° 1, p. 115. http://doi.org/10.3917/lsdle.401.0115


  • Beaudet Céline & Alamargot Denis (2011). Argumenter pour ou contre son opinion . Communication. Information MDias ThOries Pratiques, n° Vol. 29/1, p. . http://doi.org/10.4000/communication.2330
    Résumé : Cette recherche évalue comment des étudiants en communication professionnelle peuvent composer un texte argumentatif en faisant abstraction de leurs convictions personnelles. L’analyse des arguments produits montre que l’accent est mis sur l’ethos et le pathos plutôt que sur le logos, pour influencer le lecteur par l’identification et les émotions. Des pistes didactiques pour amener les étudiants à se détacher de leurs propres opinions sont proposées en conclusion.


  • Bisault Joël & Le Bourgeois Roselyne (2006). Les enjeux disciplinaires et transversaux de l'argumentation à l'école. L'exemple de l'histoire et des sciences . Les Sciences De L'Ducation - Pour L'Re Nouvelle, vol. 39, n° 3, p. 101. http://doi.org/10.3917/lsdle.393.0101


  • Bouguerra Tayeb (1999). La citoyenneté : sa définition, ses lieux et conditions d'exercice . TrMa, n° 15-16, p. 69-72. http://doi.org/10.4000/trema.1712

  • Brenifier Olivier & Millon Isabelle Les problèmes de l’argumentation philosophique – Institut de pratiques philosophiques. Consulté de http://www.pratiques-philosophiques.fr/la-pratique/principes-de-la-pratique/largumentation-philosophique/

  • Breton Philippe (2003 00). Colloque « Pour une refondation des enseignements de communication des organisations » - Comment s'y prend-on pour argumenter ? - Éduscol. Consulté de http://eduscol.education.fr/cid46308/comment-s-y-prend-on-pour-argumenter%C2%A0.html

  • Breton Philippe (2009). I. Le champ de l'argumentation . Repres, vol. 4e éd., p. 15-38. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DEC_BRETO_2009_01_0015

  • Breton Philippe (2009). Introduction . Repres, vol. 4e éd., p. 3-14. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DEC_BRETO_2009_01_0003

  • Breton Philippe (2009). IV. Les arguments d'autorité . Repres, vol. 4e éd., p. 59-65. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DEC_BRETO_2009_01_0059

  • Caillier Jacky (2005). Analyse du développement social, cognitif et langagier d'élèves en interaction dans des dispositifs de tutorat et débat entre pairs, et du point de vue des enseignants sur ces genres scolaires. Montpellier 3. Consulté de http://www.theses.fr/2005MON30044
    Résumé : L'objet de cette thèse est de montrer comment, dans des dispositifs d'interactions entre pairs, l'élève, s'autorise à être auteur et expérimente le pouvoir de sa parole sur les autres et sur lui-même, accédant ainsi à un plus grand degré de réflexivité. Il s'agit de penser, dans une approche s'inspirant de la pragmatique, de l'ethnométhodologie et de l'analyse conversationnelle, l'activité cognitive, sociale et langagière de l'élève qui construit son identité de sujet scolaire en faisant évoluer sa propre culture en interaction avec d'autres cultures : celle du maître, mais aussi celles de l'école, de la classe, des pairs, familiale. Après avoir déterminé en quoi un dispositif didactique permet cet accès à la parole, quelles habiletés, savoirs et attitudes sont mobilisées et développées par l'élève placé en position de locuteur reconnu nous analyserons comment l'enseignant met en œuvre cette dévolution en se plaçant volontairement en retrait, offrant ainsi un espace d'échanges privilégiant les interactions entre pairs. Pour ce faire, nous analyserons un corpus composé d'une transcription d'interactions langagières pendant des dispositifs de tutorat et de débat entre pairs et d'écrits d'enseignants ayant mis en œuvre ces pratiques dans leurs classes. Nous poursuivrons par l'analyse du point de vue des enseignants sur cette forme de dévolution. Nous conclurons par l'interrogation de ces genres scolaires du point de vue de la facilitation de la circulation des savoirs dans la classe et de la construction du sujet communiquant au sein de la communauté d'apprentissages.


  • Cazenave Catherine (2008). Le débat philosophique à l'école : un changement de posture pour l'élève . Carrefours De L'Ducation, vol. 25, n° 1, p. 43. http://doi.org/10.3917/cdle.025.0043


  • Cazenave Catherine (2008). Le débat philosophique à l'école : un changement de posture pour l'élève . Carrefours De L'Ducation, vol. 25, n° 1, p. 43. http://doi.org/10.3917/cdle.025.0043


  • Caillier Jacky (2002). Traces de réflexivité dans la classe : développement d'une socialité cognitive par le biais de pratiques langagières scolaires Dans Jean-Charles Chabanne & Dominique Bucheton, . Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire (p. 53). Presses Universitaires de France. Consulté de http://www.cairn.info/parler-et-ecrire-pour-penser-apprendre-et-se-const--9782130528760-page-53.htm


  • Charaudeau Patrick (2008). L’argumentation dans une problématique d’influence . Argumentation Et Analyse Du Discours, n° 1, p. . http://doi.org/10.4000/aad.193
    Résumé : Pour traiter les actes de langage dans une problématique de l’influence, il faut répondre à deux questions qui sont complémentaires l’une de l’autre : quel est l’enjeu psychologique et social d’un acte de langage ? Quels processus langagiers participent de cet acte d’influence ? Pour répondre à la première question, il faut se référer à l’histoire de la rhétorique argumentative, et particulièrement à celle qui, d’Aristote à Perelman, est tournée vers l’autre pour le faire adhérer à une prise de position. Mais il faut aller plus loin, car ces auteurs, tout en tenant compte des situations de communication (débat politique, débat juridique), en limitent la portée. Les sciences humaines et sociales ont montré que les sociétés sont composites, fragmentées, faites de divers domaines d’activité qui tous se construisent de manière interactionnelle entre des individus qui tentent de réguler socialement les rapports de force qui s’y instaurent. Le modèle de délibération du forum athénien et le modèle de persuasion des débats juridiques ne sont plus les seuls, voire ne sont plus dominants. Les rapports sociaux ne se joueraient pas tant sur le mode du « être vrai » que sur celui du « croire vrai » ; on ne jouerait plus tant sur la « force logique » des arguments que sur leur « force d’adhésion » ; on ne chercherait pas tant une « preuve absolue » renvoyant à l’universel qu’une « validité circonstancielle » dans le cadre limité du particulier. Pour répondre à la seconde question (Quels processus langagiers participent de cet acte d’influence ?), et en prenant le point de vue du sujet du discours, il faut envisager les problèmes qui se présentent à lui lorsqu’il cherche à persuader quelqu’un : Comment entrer en contact avec l’autre, quelle position d’autorité adopter vis-à-vis de l’autre, comment toucher l’autre, et, conséquemment, comment ordonnancer son dire ? C’est à répondre à ces questions que s’attache cette contribution.

  • Danblon Emmanuelle (2013). Quels mots pour convaincre ? . Sciences Humaines, vol. N° 246, n° 3, p. 13-13. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=SH_246_0013


  • Danblon Emmanuelle (2012). Il y a critique et critique : épistémologie des modèles d’argumentation . Argumentation Et Analyse Du Discours, n° 9, p. . http://doi.org/10.4000/aad.1395

  • Daniel Marie-France (2008). Chapitre 2. Présupposés philosophiques et pédagogiques de Matthew Lipman et leurs applications . PDagogies En DVeloppement, p. 25-45. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_LELEU_2008_01_0025


  • de Jonge Emmanuel (2008). Pertinence de l’utilisation du modèle de Toulmin dans l’analyse de corpus . Argumentation Et Analyse Du Discours, n° 1, p. . http://doi.org/10.4000/aad.251
    Résumé : A travers cette réflexion, nous montrons comment le modèle de Toulmin, en tant qu’outil logico-argumentatif, peut aider à la description de mécanismes rhétoriques et argumentatifs opérant au sein du discours. Ce modèle permet en effet de mettre en avant la justification d’un argument et d’analyser comment celle-ci s’articule à son fondement, vu comme le cadre topique dans lequel cette justification s’inscrit. Nous examinons le cas particulier des Déclarations des droits de l’homme, exemplaire dans cette perspective d’analyse. Leur structure est divisée en trois catégories: préambule, proclamation, articles, qui correspondent à la structure du raisonnement argumentatif justification-conclusion. L’analyse de ce corpus permet, d’une part, de vérifier des hypothèses à propos de la topique des droits de l’homme et de son articulation au sein des discours, d’autre part de jeter les bases d’une méthode d’analyse toulminienne qui suppose la corrélation entre le fondement au sens technique que lui donne Toulmin et le fondement en tant qu’instance psycho-cognitive qui dépend de facteurs cognitifs tant que culturels. L’analyse montre en effet les différences de vision du monde qui peuvent être dégagées de la comparaison des schémas toulminiens. La présence du génocide et des actes barbares au sein de la justification de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 est centrale pour comprendre le renversementde perspective sur les droits de l’homme par rapport à la Déclaration de 1789. En 1789, les droits de l’homme étaient proclamés comme moyens d’accéder au bonheur ; alors qu’en 1948 ils sont une condition nécessaire de non-reproduction des actes barbares. Les conséquences pour les discours sont très importantes, puisque dans le premier cas, l’orateur va se positionner dans un cadre utopiste pour argumenter ; alors que dans le second l’expérience traumatique de la Seconde Guerre Mondiale constituera un anti-exemple dans lequel il faut puiser les moyens d’éviter la reproduction de l’événement. Nous utiliserons le terme de désenchantement pour qualifier cette disposition psycho-cognitive qui affecte toute la rhétorique. Au niveau des discours d’opposition, on constate une immixtion du génocide dans le politique, que ce soit dans les discours négationnistes, théories du complot, ou dans les discours sur l’esclavage, mettant en jeu une concurrence des victimes. La méthode d’analyse toulminienne permet cet éclairage, et établit ainsi un lien essentiel entre la rhétorique et l’analyse du discours.


  • Dolz Joaquim et al. (2004). Le débat : un dialogue avec la pensée de l'autre . Le FranAis Aujourd'hui, vol. 146, n° 3, p. 5. http://doi.org/10.3917/lfa.146.0005

  • Doury Marianne (2004). La position du chercheur en argumentation . Semen. Revue De SMio-Linguistique Des Textes Et Discours, n° 17, p. . Consulté de http://semen.revues.org/2345
    Résumé : Le présent article abordera la problématique générale du numéro, « Argumentation et prise de position dans le discours », d’un point de vue général, voire « méta », puisqu’il s’attachera à la question de la position du chercheur en argumentation par rapport à l’objet qu’il se donne. La question de la position (et plus spécifiquement, de l’engagement) du chercheur par rapport à son objet est abordée de façon centrale et récurrente dans les sciences sociales, et en particulier dans le champ soc...


  • Dufays Jean-Louis & Kervyn Bernadette (2010). Le stéréotype, un objet modélisé pour quels usages didactiques ? . ÉDucation Et Didactique, vol. 4, n° 1, p. 53-80. http://doi.org/10.4000/educationdidactique.728
    Résumé : Deux approches de la stéréotypie sont mises en dialogue afin d’affiner sa constitution en objet didactique. La première, de type modélisant, distingueles différents niveaux de stéréotypie envisageables et analyse leurs manifestations dans les processus de lecture et d’écriture. Les traitements du premier degré, qui utilisent les stéréotypes comme des signes ordinaires, sont ainsi opposés à ceux du deuxième degré, qui en font des citations perçues comme telles, et à ceux du troisième degré, qui mettent les deux premiers en tension. Dans la seconde approche, de type expérimental, on observe la manière dont le stéréotype est mis en œuvre comme outil au service de la didactique de l’écriture littéraire par des enseignants de l’école primaire et les traitements dont il est l’objet de la part des élèves. La confrontation de ces deux approches permet de se demander dans quelle mesure l’opérationnalisation réalisée renforce, interroge ou enrichit le modèle descriptif initial.


  • Eemeren F. H. & Grootendorst R. (2004). A systematic theory of argumentation : the pragma-dialectical approach. Cambridge University Press. Consulté de http://dare.uva.nl/record/1/428650

  • Elster Jon (2005). L'usage stratégique de l'argumentation . NGociations, vol. no 4, n° 2, p. 59-82. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=NEG_004_0059

  • Fasel Lauzon Virginie et al. (2008). Le débat: dispositif d’enseignement ou forme interactive émergente? . Babylonia, vol. 3, n° 8, p. 22-27. Consulté de http://doc.rero.ch/record/31684
    Résumé : Wie sind Sozialformen des Unterrichts zu verstehen? Als Resultat vorgeplanter Unterrichtsaktivitäten oder eher als lokal, durch den Kommunikationsverlauf selbst herausgebildete Konfigurationen? Ausgehend von der Unterscheidung zwischen task-as-workplan und task-as-process soll in diesem Beitrag empirisch dargelegt werden, dass Sozialformen im Unterricht emergente Produkte der Gesprächsdynamik sind, und nur bedingt vordefinierten Mustern folgen. Zu diesem Zweck werden zwei Arten von Debatten im fortgeschrittenen L2 Unterricht verglichen: Debatten, die vom Lehrer vorgeplant sind und solche, die erst aus der Gesprächsdynamik heraus entstehen. Die Analyseresultate weisen darauf hin, dass das Spracherwerbspotential einer bestimmten Sozialform (oder Aktivität) im Unterricht entscheidend von dieser Dynamik bestimmt wird. Somit wird auch ein homogenisierender Begriff von jeglicher Unterrichtsform zurückgewiesen. Fasel Lauzon, Virginie; Pochon-Berger, Evelyne; Pekarek Doehler, Simona

  • Fumaroli Marc (2005). « Culture » contre Éducation ? . Le DBat, vol. n° 135, n° 3, p. 80-88. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DEBA_135_0080


  • Gagnon Mathieu (2010). Regards sur les pratiques critiques manifestées par des élèves du secondaire dans le cadre d’une réflexion éthique menée en îlot interdisciplinaire de rationalité . Mcgill Journal Of Education, vol. 45, n° 3, p. 463. http://doi.org/10.7202/1003573ar

  • Gagnon Roxane (2010 00). Former à enseigner l'argumentation orale: de l'objet de formation à l'objet enseigné en classe de culture générale. University of Geneva. Consulté de https://archive-ouverte.unige.ch/unige:6777
    Résumé : La présente thèse observe l'impact d'une formation continue sur les pratiques d'enseignants de culture générale d'un centre de formation professionnelle à Genève. Grâce à l'observation audio et vidéo de la mise en œuvre en formation et dans les classes de deux « mêmes » objets d'enseignement, l'entretien d'embauche et le débat régulé, elle teste des outils méthodologiques élaborés initialement pour analyser les pratiques d'enseignement ordinaires en les appliquant aux pratiques de formation. L'étude empirique met en lumière les transformations, la sélection et hiérarchisation des contenus d'enseignement et de formation ainsi que les variables didactiques qui déterminent ces choix. La thèse s'inscrit ainsi dans le mouvement actuel de la recherche sur la formation des enseignants qui, à partir d'études empiriques, ambitionne de construire des savoirs sur la pratique dans une visée formative.

  • Gagnon Roxane (2015). Qu'est-ce qu'être compétent en argumentation à l'oral au secondaire professionnel ? . Le FranAis Aujourd'hui, n° 191, p. 45-56. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=LFA_191_0045

  • Gagnon Roxane & Dolz Joaquim (2009). Savoirs dans la formation des enseignants de français langue première : une étude de cas sur l'argumentation orale . Raisons éDucatives, p. 221-244. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_HOFST_2009_01_0221

  • Gibel Patrick (2015). Mise en œuvre d’un modèle d’analyse des raisonnements en classe de mathématiques à l’école primaire . ÉDucation Et Didactique, vol. 9, n° 2, p. 51-72. Consulté de http://educationdidactique.revues.org/2278
    Résumé : This paper aims at establishing relevance of a model to analyse reasoning processes in problem solving situations. We would like to describe our model of analysis on one hand in order to highlight the main elements which structure the analysis, on the other hand to show his interest to analyse lesson, even in a context further from this one used during his conception.This model, made mainly within the frameworks of the theory of didactical situations and Pierce's semiotic theory, allows to characterize reasoning processes, elaborated by the pupils and the teacher, during situation of action, situation of formulation and also in situation of validation. We will exemplify this model to study reasoning processes elaborated during a lesson, produced by Brousseau, aiming at favouring reasoning process and at revealing the rules of the games of the proof to pupils, in primary school (pupils aged 10 to 11).

  • Gombert Anne (2003). Chapitre 13. Comment faciliter l'argumentation au primaire ? . Pratiques PDagogiques, p. 263-274. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_AURIA_2003_01_0263

  • Hansotte Majo (2005). Chapitre 4. L'intelligence argumentative ou l'épreuve du débat . Les Intelligences Citoyennes, p. 89-129. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_HANSO_2005_01_0089

  • Harvey Nicolas (2008). Philippe Breton, Convaincre sans manipuler. Apprendre à argumenter . Mots. Les Langages Du Politique, n° 88, p. 133-136. Consulté de http://mots.revues.org/18613
    Résumé : Philippe Breton, chercheur au laboratoire Cultures et sociétés en Europe (Strasbourg, CNRS), a voulu, dans cet ouvrage, transmettre les principales techniques de l’argumentation utilisant les méthodes de la rhétorique classique. Le manuel a été écrit à la suite de stages de formation animés par l’auteur dans le secteur public comme dans le secteur privé. Il fait référence aux méthodes classiques de la rhétorique mais les illustre constamment par des exemples contemporains qui proviennent soit...

  • Herman Thierry (2011). Le courant du Critical Thinking et l'évidence des normes : réflexions pour une analyse critique de l'argumentation . A Contrario, vol. n° 16, n° 2, p. 41-62. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ACO_112_0041


  • Jolibert Bernard (2015). Philosopher à l’école primaire ? . Revue Philosophique De La France Et De L'Tranger, vol. 140, n° 3, p. 291. http://doi.org/10.3917/rphi.153.0291


  • Kahn Pierre (2015). « L’enseignement moral et civique » : vain projet ou ambition légitime ? Éléments pour un débat . Carrefours De L'Ducation, vol. 39, n° 1, p. 185. http://doi.org/10.3917/cdle.039.0185

  • Koren Roselyne 11 | 2013 Analyses du discours et engagement du chercheur [Text]. Consulté de http://aad.revues.org/1515

  • Leleux Claudine (2008). Chapitre 10. Éduquer à la citoyenneté par la « Philosophie pour enfants » . PDagogies En DVeloppement, p. 177-188. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_LELEU_2008_01_0177

  • Leleux Claudine (2015). Discussions à visée philosophique pour développer le jugement normatif des 5 à 13 ans. Recherche-action, problèmes méthodologiques et résultats . Revue FranAise De PDagogie, vol. n° 186, n° 1, p. 75-84. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RFPED_186_0075

  • Leleux Claudine (2008). Chapitre 6. Apprendre à penser dès 5 ans à l'épreuve du modèle de Matthew Lipman ? . PDagogies En DVeloppement, p. 117-129. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_LELEU_2008_01_0117


  • Leleux Claudine (2009). La discussion à visée philosophique pour développer le jugement moral et citoyen ? . Revue FranAise De PDagogie. Recherches En éDucation, n° 166, p. 71-87. http://doi.org/10.4000/rfp.1271
    Résumé : La présente contribution décrit la méthodologie et les résultats d’une recherche-action visant à mesurer la croissance du jugement moral et citoyen en recourant à la pratique mensuelle d’une « discussion à visée philosophique » (dvp) avec des élèves de 5 à 12 ans. La méthodologie suppose une réflexi™on sur ce qu’est la morale dans ses trois dimensions (cognitive, conative et affective) et la place du jugement dans celle-ci à partir des travaux de Jean Piaget et Lawrence Kohlberg. L’expérimentation suppose, elle, la mise en œuvre d’une DVP selon un protocole que décrit très précisément l’article et qui diffère quelque peu du dispositif de « philosophie pour enfants » de Matthew Lipman.

  • Lipman Matthew (2010). Philosophy Goes to School. Temple University Press.
    Résumé : This is a textbook for teachers that demonstrates how philosophical thinking can be used in teaching children. It begins with the assumption that what is taught in schools is not (and should not be) subject matter but rather ways of thinking. The main point is that the classroom should be converted into a community of inquiry, and that one can begin doing that with children. Based on the curriculum that Matt Lipman has developed at the Institute for the Advancement of Philosophy for Children, which he heads, this book describes the curriculum and explains its use. The text is self-contained, however. This revision is thorough-going and incorporates new chapters, as well as new material in old chapters. Part One focuses on the need of educational change and the importance of philosophical inquiry in developing new approaches. Part Two discusses curriculum and teaching methodology, including teacher behavior conducive to helping children. Part Three deals with developing logic skills and moral judgment. It concludes with a chapter on the sorts of philosophical themes pertinent to ethical inquiry for children: the right and the fair, perfect and right, free will and determinism, change and growth, truth, caring, standards and rules, thinking and thinking for oneself. Education, in this sense, is not a matter of dispensing information; it is the process of assisting in the growth of the whole individual.

  • Lipman Matthew (2008). Chapitre 1. Renforcer le raisonnement et le jugement par la philosophie . PDagogies En DVeloppement, p. 11-24. Consulté de http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DBU_LELEU_2008_01_0011

  • Maingueneau Dominique & Amossy Ruth 9 | 2012 L’analyse du discours entre critique et argumentation [Text]. Consulté de http://aad.revues.org/1343

0 | 50

--- Exporter la sélection au format