Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institut Français de l'Éducation

Les Lieux d'Éducation Associés (lea)

Vous êtes ici : Accueil / Le réseau / Les différents LéA / Egalité à Baggio - Lille
Retour

LéA Egalité à Baggio - Lille, Lille

depuis 2016
Construction de la citoyenneté : école et questions de société sous l’angle de l’égalité Filles-Garçons
Laboratoire PSITEC Equipe d’Accueil N°4072-Université Lille Nord de France
Thématique(s) Ifé : Efficacité et justice des systèmes éducatifs, Apprentissage et socialisation

Le lycée Baggio est un lycée scientifique et industriel, majoritairement composé de garçons. Il est situé au cœur du quartier de Lille-Moulins, au Sud de Lille et accueille des lycéens de Lycée Professionnel, de Lycée Général et Technologique, ainsi que des étudiants de BTS et de Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles. 

Le lycée a fait de l’Egalité Filles-Garçons une priorité afin d’améliorer le climat scolaire, de lutter contre le décrochage et de développer l’adhésion aux valeurs républicaines. Il valorise les filières scientifiques auprès des filles, dans la liaison collège-lycée et à travers toutes les formations qu’il propose.

Depuis 2004, de nombreuses initiatives ont été mises en place au lycée Baggio afin de favoriser l’intégration des filles en partenariat avec des associations (CORIF, Planning familial, Libres Mariannes,…) et le calendrier scolaire est organisé autour de temps forts consacrés à la place des femmes dans l’industrie, à la lutte contre les stéréotypes dans l’orientation et contre le harcèlement et à de nombreuses actions autour de ces valeurs dans et hors la classe.

Le lycée a cherché également à expérimenter des modes de démocratie participative intégrant autour de l’Egalité chaque membre de la communauté éducative dans son développement, à l’exemple des « marches exploratoires ».

Recherche menée

Dans le cadre du LéA, nous avons souhaité évaluer l'adhésion aux stéréotypes sexués des élèves notamment en termes d’image des métiers de l’industrie et de perception des filières professionnelles. Il s’agissait d’identifier le type de menace ressentie par les filles et les garçons concernant les stéréotypes sexués sur les métiers et d’étudier l’effet de situations de menace du stéréotype sur l’efficience scolaire et les intentions d’orientation professionnelle. L’étude a été réalisée en mars 2017 au Lycée Général et Technologique, elle a permis de confirmer la structure en six facteurs de la menace du stéréotype et de valider un outil francophone de mesure des menaces du stéréotype. Sur le fond, nous avons constaté que les garçons et les filles ressentent moins de menace venant des membres de leur groupe que venant de leur propre regard et venant des membres de l’autre groupe.

Les premières actions envisagées ciblent le champ de la parole publique en raison du déséquilibre observé entre la parole des filles et celle des garçons dans l’espace public éducatif, à l’échelle de la classe et à celle de l’établissement. Les hypothèses sur l’origine de ce déséquilibre mettent en avant la distinction entre, d’une part, une parole publique “spontanée”, qui reflète sans filtre les rapports de domination garçons-filles par le biais de stéréotypes imposant implicitement aux individus leurs comportements verbaux selon le genre auquel ils appartiennent et, d’autre part, une parole publique “régulée” par des savoirs (connaissances, compétences) et des règles qu’il revient à une école à finalité démocratique d’enseigner. Des exemples de parole publique régulée montrent que les filles y réussissent aussi bien, sinon mieux, que les garçons.

Les actions conduites bénéficient d’un accompagnement et d’un suivi didactiques : les instruments de ce suivi, en ligne (dispositif de mutualisation Mutu-LéA) ou sur place, sont utilisés par les personnels d’enseignement et d’éducation impliqués dans le LéA. Le suivi permet à terme d’évaluer les effets des actions sur l’évolution des comportements initialement observés et, si nécessaire, d’infléchir les directions de travail de l’équipe.

Le LéA a pour but de faire une évaluation de l’impact de la dynamique de l’établissement et d’avoir un regard réflexif sur les pratiques mises en place en termes d'effets sur le climat scolaire notamment.

Il s’agit aussi d’évaluer dans quelle mesure l’engagement autour des valeurs sous-tendues par l’égalité favorise l’investissement scolaire, non seulement dans la classe mais aussi dans la vie lycéenne.

Productions du LéA

Formation "Egalité filles-garçons dans l'institution scolaire" Février 2018 à l'ESPÉ-LNF

Formation "Former nos élèves à la prise de parole" Mars et Avril 2018 au Lycée Baggio

Membres de l'équipe

  • Caroline Desombre, MCF en psychologie sociale à l'ESPE Lille Nord de France
  • Anne-Catherine Oudard, MCF en sciences de l'éducation, Laboratoire Cirel, Université de Lille
  • Alain Pastor, personne-ressource du LéA
  • Lucie Petit, MCF en sciences de l'éducation, Laboratoire Cirel, Université de Lille
  • Muriel Renard, professeure agrégée d'espagnol, Lycée Baggio

Équipe

Correspondant IFE
Caroline Desombre
Correspondant LéA
Muriel Renard
Responsable recherche
Caroline Desombre