INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil » Ressources et Services OCEP Dispositifs Socle commun vu du côté des élèves

Le Socle Commun vu du côté des ELèves (SCEL)

 

Problématique

Depuis la loi Fillon d’avril 2005, le socle commun de connaissances et de compétences structure un ensemble de prescriptions de niveau divers, qui a donné lieu à un travail important des organismes centraux du ministère et des corps d’inspection tant généraux qu’académiques. Comment ces prescriptions institutionnelles autour du socle commun se traduisent-elles dans la réalité que vivent les élèves dans les collèges ?

L’action de recherche SCEL (Socle Commun vu du Côté des Élèves) vise à donner des éléments de réponse à cette question, en se basant sur une étude de cas, et en essayant de dégager des lignes d’observation et d’action applicables dans d’autres situations. Son objectif est d’étudier la mise en place, à l’échelle d’un établissement, des pratiques d’enseignement et d’apprentissage liées aux prescriptions du socle commun, et à la prise en compte – notamment dans l’évaluation – de la notion de compétence. SCEL se situe donc dans la catégorie des études qui portent sur la traduction locale des prescriptions nationales. Par ailleurs, la question du dialogue entre les différentes disciplines scolaires est inhérente à cette problématique.

Cependant SCEL a pour objet de ne pas se limiter aux pratiques enseignantes mais d’étudier les effets de la mise en place du socle commun sur les acquisitions des élèves. Une telle étude ne peut avoir lieu que sur une durée prolongée, car le développement des compétences, encore plus que des connaissances, demande du temps.

Méthodologie

SCEL adopte donc principalement une posture d’observations de pratiques et de leurs effets. L’année 2009-2010 est consacrée à un état des lieux des pratiques dans l’établissement.

Les données recueillies sont :

  • Un questionnaire-test distribué aux seuls enseignants associés, à qui on demande également de fournir un échantillon d’un contrôle.
  • Une série d’entretiens réalisés avec les enseignants, où on les interroge sur leurs pratiques en lien avec leur connaissance du socle commun. Le contrôle sert dans cette optique de base concrète de discussion.
  • Un entretien de la principale et de son adjointe, en lui demandant d’avoir accès aux documents donnant les résultats du collège, et essayant de préciser quels outils d’évaluation l’établissement met à disposition des enseignants. On vise également à discerner quelles sont les pratiques d’évaluation décidées localement, donc la marge d’autonomie dont se sert l’établissement, ses objectifs locaux.

 

En savoir plus : présentation du projet SCEL au séminaire OCEP du 6 avril 2010

 

Résultats

 

Équipe

  • Alain Pastor, UMR ICAR
  • Clotilde Dequidt, enseignante mise à disposition à mi-temps
  • 9 enseignants associés du collège étudiés (mathématiques, français, anglais, allemand, histoire-géographie, sciences physiques et chimiques, sciences de la vie et de la terre, technologie, éducation physique et sportive).

 Responsable : Alain Pastor alain.pastor@ens-lyon.fr

Actions sur le document