INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil » Ressources et Services OCEP Dispositifs Mise en œuvre au collège Usages pédagogiques de l'ENT et apprentissages du Socle : quelles pratiques professionnelles ?

Usages pédagogiques de l'ENT et apprentissages du Socle : quelles pratiques professionnelles ?

 


Dans le cadre du dispositif MOSCo, une enquête a été adressée aux enseignants de deux collèges afin de connaître leurs pratiques et/ou leurs opinions sur des usages pédagogiques de l’environnement numérique de travail (ENT) de leur académie. Les enseignants sont interrogés sur des usages de l’ENT favorables à un travail collectif et à la mise en place d’une pédagogie différenciée. Cette étude vise à identifier des conditions pour qu’un ENT puisse accompagner des transformations des pratiques enseignantes favorables aux apprentissages du Socle.

Les résultats de cette enquête conduisent à un certain nombre de constats.

  • Une forte majorité des enseignants, possède peu d’usages pédagogiques de l’ENT mais ne rejette pas pour autant ces usages.
  • Certains enseignants reconnaissent une utilité à des usages pédagogique de l’ENT, mais ne sont pas prêts pour autant à les utiliser. Pour ces enseignants, ce refus est lié à un manque d’ergonomie de l’outil et à ses erreurs trop fréquentes, générant une surcharge de travail. Ce refus est également lié à des résistances à étendre l’espace-temps scolaire, ou encore, à une maîtrise insuffisante des outils informatiques. 
  • Face au manque d’ergonomie de l’ENT et à ses défaillances, les enseignants adoptent deux attitudes opposées, soit ils utilisent l’ENT uniquement pour les usages administratifs obligatoires, soit ils adoptent des outils informatiques jugés plus performants pour développer des usages pédagogiques.
  • Les usages répandus de la messagerie de l’ENT, révèlent que l’utilisation d’un outil similaire à celui de l’ENT dans le cadre privé, permet de faciliter les usages du même outil dans l’ENT. Cependant, dans un mouvement inverse, cette familiarité avec un type d’outil, peut conforter le sujet dans l’utilisation de ce seul outil maîtrisé, et alors, constituer des freins à l’exploration d’usages similaires avec d’autres outils de l’ENT éventuellement plus adaptés.
  • Une très forte proportion d’enseignants reconnaît un intérêt aux différents usages pédagogiques proposés dans l’enquête, mais peu d’entre eux semblent discerner, pour un objectif pédagogique donné, l’outil de l’ENT qui est le mieux adapté. Ce constat conforte  les résultats de Genevois & Poyet (2009) qui montrent la difficulté des enseignants à identifier les potentialités et les limites spécifiques des différents outils de l’ENT nécessaire pour une intégration de l’ENT dans les pratiques pédagogiques.


Dès leur introduction, les ENT ont suscité des innovations pédagogiques très diversifiées (DIE, 2007), cependant, aujourd’hui encore, les usages étendus restent très limités. Les résultats de cette enquête permettent de faire un certain nombre de propositions pour favoriser le déploiement d’un ENT, au service des apprentissages du Socle.

  • Les injonctions d’utilisation du cahier de textes numérique révèlent les effets contreproductifs de telles prescriptions sur ce type d’usages. Différentes études montrent que les enseignants continuent à consigner dans le cahier de textes numérique, les mêmes informations que dans la version papier (Genevois & Poyet, 2009Prieur & al, 2010, Costa, 2010). Notre enquête confirme ce constat en montrant qu’une majorité des enseignants est en désaccord avec l’idée d’attribuer certaines fonctions pédagogiques au cahier de textes.
  • L’ensemble des résultats de cette étude confirme qu’une genèse instrumentale des outils de l’ENT ne se décrète pas, mais nécessite un accompagnement. Les formations sur l’ENT, proposées dans l’académie où sont implantés les établissements étudiés, sont essentiellement dirigées vers la prise en main de l’interface. Il semble nécessaire de dépasser de telles formations qui se limitent à des aspects technologiques sous peine que les outils de l’ENT restent, pour les enseignants, des outils ou artéfacts incapables d’évoluer vers des instruments au service d’une pédagogie. Selon Coen (2006), pour que l’intégration des TIC joue un rôle de catalyseur dans la transformation des pratiques des enseignants, il est nécessaire de « prendre en compte les différents acteurs dans leur contexte, avec leur projet, leurs contraintes et leurs pratiques ». Une formation efficiente devrait donc s’adresser à l’ensemble de l’équipe éducative. Elle devrait favoriser une réflexion articulant les pratiques actuelles des enseignants, les pratiques favorables pour accompagner l’apprentissage des compétences du Socle et les potentialités des différents outils de l’ENT. La nécessité d’une formation technologique à la plateforme serait alors motivée. L’identification de schèmes existants, stabilisés au cours d’usages préalables avec des outils similaires à ceux de l’ENT, permettrait de construire ou de faire évoluer des instrumentations des outils de l’ENT. De telles formations auraient pour ambition d’accompagner la genèse instrumentale de l’ENT à partir des outils de l’ENT les mieux adaptées aux objectifs visés tout en permettant aux enseignants d’identifier de nouvelles pratiques pédagogiques.
  • Pour finir, le rejet de l’ENT lié à un outil peu performant pour les usages attendus pourrait être diminué en associant davantage les utilisateurs à la conception de la plateforme informatique.


Les résultats, obtenus dans le dispositif MOSCo en 2009-2010, montrent l’attente par les équipes éducatives, d’outils informatiques pour l’évaluation des compétences du Socle (Prieur & al, 2010). Il semble important, en parallèle, d’identifier en quoi un ENT peut également accompagner les pratiques enseignantes favorables aux apprentissages attendus par le Socle. Cette étude montre un certain nombre de difficultés à dépasser. Il semble nécessaire d’une part, de dépasser les injonctions d’utilisation et les formations technologiques pour accompagner les enseignants dans une réflexion prenant également en compte les pratiques pédagogiques, d’autre part de faire évoluer l’outil en prenant en compte les besoins des utilisateurs. Dans ces conditions l’intégration des différents outils de l’ENT pourrait jouer le rôle de catalyseur des transformations des pratiques d’enseignement pour la mise en œuvre du Socle.

Michèle Prieur



Actions sur le document