INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil » Recherche Séminaire international de l'IFÉ Séminaire de l'Ifé, texte d'orientation scientifique (juillet 2016)

Séminaire de l'Ifé, texte d'orientation scientifique (juillet 2016)

Actualisation de la thématique du Séminaire de l’Ifé “Apprendre et faire apprendre” à partir de 2017 :

Approches pluridisciplinaires et internationales des problématiques de la recherche coopérative en éducation : l’Atelier scientifique des LéA

Tenant compte des changements dans l’organisation de la recherche en éducation dans son environnement, de l’actualité des questions vives autour du “transfert” des recherches en éducation, et du développement du champ des recherches en sciences participatives (rapport Houllier, plateforme ALISS…), l’Institut français de l’Éducation fait évoluer l’orientation thématique de son séminaire “Apprendre et faire apprendre”, créé en 2011.

Il s’agit de l’inscrire plus nettement dans le champ de recherches international qui porte – pour le résumer sommairement – sur les dispositifs de collaboration entre professionnels de l’éducation et chercheurs en éducation, et sur les questions pratiques et épistémologiques posées par ces dispositifs, liés aux relations organiques entre “l’apprendre” et le “faire apprendre”.

L’Institut français de l’Éducation s’inscrit pleinement dans cette thématique par son histoire et par l’expérimentation qu’il mène, depuis 2011, avec le réseau des LéA (lieux d’éducation associés à l’IFÉ). Le réseau des LéA a mis en place et coordonné, depuis 2011, 47 LéA impliquant 25 équipes de recherche en éducation. Il constitue une expérimentation à échelle réelle des problématiques du «transfert de la recherche» qu’il aborde sous l’angle de la «co-élaboration» de la recherche en éducation. Il  contribue à questionner ce que recouvre cette demande sociale dont l’importance est attestée par la création, avec le soutien de l’IFÉ-ENS de Lyon, du premier Institut Carnot de l’Éducation dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’Atelier scientifique des LéA se propose d’élaborer, mettre en discussion et valoriser les questions scientifiques que le Réseau des LéA partage avec d’autres dispositifs.

La dimension internationale de cette thématique est attestée par l’actualité des recherches sur des objets proches : en Asie, les Lesson Studies, au Québec, les « Chantiers 7» ; en Europe du Nord, les Change labs ; aux États-Unis et dans le monde anglo-saxon, les programmes Design Based Research.

Le séminaire international de l’Ifé, au cours des années précédentes, s’est consacré à plusieurs reprises à cette thématique (sessions 4, 7, 8), en favorisant les apports croisés des disciplines de recherche en éducation : didactique(s), sciences de l’éducation et de la formation, sciences sociales de l’éducation, learning sciences, etc.

Sur le plan scientifique, il s’agit de favoriser la confrontation et l’intégration dans une réflexion croisée de plusieurs champs de recherche en éducation autour d’un terrain qui est à la fois celui de l’observation critique des contextes et des déterminations sociales de l’apprentissage (sciences sociales et historiques de l’éducation) ; du questionnement des contenus et des enjeux d’enseignement (épistémologies) ; de la prise en compte des processus cognitifs individuels et partagés (sciences de l’apprendre) ; de l’analyse des processus interactionnels complexes et des spécificités du travail de l’enseignant (didactiques) ; et enfin, des logiques en tension entre travail, formation et développement du pouvoir d’agir qui sont questionnées par les sciences de la formation. L’enjeu est en effet central pour les systèmes scolaires, mais des problématiques très proches se posent dans bien d’autres domaines (éducation à…, recherche en santé, formation professionnelle...) : c’est celui de rendre possible - pour utiliser une expression en elle-même discutable dans notre contexte -, le “transfert” (la ‘dissémination’, la ‘réappropriation’) des résultats de la recherche, d’étudier les conditions de collaboration entre espace de recherche, de pratique et de pilotage des institutions éducatives.

Les cinq années d’existence du Réseau des LéA ont prouvé la productivité scientifique à l’échelle de chaque LéA, mais aussi l’enrichissement et l’affinement  apportés par la mise en réseau de ces travaux. Les séminaires et les rencontres des LéA offrent un premier cadre pour cette réflexion collective. L’Atelier scientifique des LéA en serait le prolongement et l’amplification. Les LéA ont permis de privilégier des recherches qui donnent à voir et à comprendre des pratiques d'éducation effectives, sur le terrain, dans les contextes concrets de l’activité coordonnée de différents acteurs, incluant non seulement les classes, mais aussi les établissements et leurs contextes.

Souhaitant dépasser, au plan épistémologique, tout clivage entre « recherche fondamentale » et « recherche appliquée », les LéA sollicitent des recherches qui tentent de lier les aspects descriptifs et les aspects normatifs, le comprendre et le transformer, la dimension anthropologique et la dimension de l’ingénierie. L’implantation des LéA ne s’est pas limitée à tel ou tel terrain, ou à tel ou tel type d'apprentissage ou d'enseignement. Le hors scolaire y a trouvé sa place ; « l'informel » de même que « l'institutionnel ». L'idée centrale, c'est que les différents lieux comme les différentes formes d'éducation offrent différents milieux dont la variété est propice, voir nécessaire, à l'exploration de certaines questions scientifiques spécifiquement posées.

Une première liste de questions pour l’Atelier scientifique des LéA

● Quelle épistémologie pour une recherche dont la source est constituée par les LéA et les dispositifs comparables (Creative labs, Lesson studies, Design based Research, Ingénieries didactiques, Learning Communities…) ?

● Quels développements théoriques pour une recherche dont la source est constituée par les LéA et dispositifs comparables ?

  • Comment décrire et penser les relations organiques entre “l’apprendre” et “le faire apprendre” au sein des LéA et des dispositifs comparables ?

● Quelles méthodes spécifiques pour donner à voir et à comprendre l’activité didactique et la coopération professeurs-chercheurs ?

● Quelles sont les conséquences possibles de ce type de recherche sur l’activité, le statut, la profession des chercheurs, des professeurs, des formateurs, des personnels d’encadrement ?

● Comment accroître la dimension internationale de ce type de recherche en construisant un réseau scientifique entre les principaux types de recherche collaborative (Creative labs, Lesson studies, Design based Research, Ingénieries didactiques, Learning Communities…) ?

  • Quelles spécificités des LÉA, en général, et par rapport aux dispositifs comparables ?

L’Atelier scientifique des LéA reprend cette thématique, déjà inscrite, depuis l’origine, dans le programme scientifique du séminaire international de l’IFÉ, en poursuivant la mise en valeur de l’espace très original d’expérimentation, de questionnement théorique et de production de connaissances et de ressources que constituent les LéA et leur Réseau.

Le financement sera consacré principalement à l’invitation de collègues étrangers pour que l’IFÉ/ENS de Lyon puisse poursuivre son effort de construction d’une communauté internationale active sur cette thématique, déjà engagé avec le Séminaire international de l’IFÉ (États-Unis et monde anglo-saxon, pour les Design based Research, Finlande pour les Creative Labs, Europe, États-Unis, Sud-Est asiatique et Chine pour les Lesson Studies, France pour les Ingénieries didactiques, Royaume-Uni pour les recherches sur le Social brain ; thématique inscrite dans les prochains échanges avec les partenaires chinois de l’ENS et de l’Ifé via le réseau Prosfer-Joriss).


Actions sur le document