INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil » Recherche Séminaire international de l'IFÉ Archives 2011-2016

Texte d'orientation du Séminaire international (version 2015)

Constituer un lieu d'échanges pluridisciplinaires, au croisement des champs de la recherche en éducation

Ce qu'est le séminaire de l'Ifé

Depuis 2011, le séminaire de l’IFÉ est conçu comme un lieu de rencontre pour les recherches qui souhaitent s'affranchir des cloisonnements disciplinaires dans le champ des recherches en éducation. Il invite au dialogue les sciences de l'éducation, les sciences de l'apprendre (learning sciences), les sciences du faire-apprendre (didactiques, technologies éducatives, design based research...), les sciences de la formation, les sciences sociales de l'éducation, les sciences des organisations, etc. 
Il s’adresse aux chercheurs confirmés et sollicite leur participation active, mais son objectif majeur de diffusion dépasse cette seule communauté : le séminaire vise à devenir un lieu de formation des doctorants et jeunes chercheurs et ainsi contribuer à la promotion de projets de recherche interdisciplinaires et internationaux dans le domaine de la recherche en éducation.

Orientation scientifique du séminaire (2011-2016)

Lors de la séance inaugurale de ce séminaire, à laquelle participaient notamment des sociologues (notamment B. Lahire), des psychologues (notamment M. Fayol) et des didacticiens, un accord profond s'était exprimé pour constater que si beaucoup de recherches s'intéressent à l'apprentissage (en particulier au sein de la psychologie cognitive), et beaucoup d'autres à l'enseignement (en particulier au sein des sciences de l'éducation et des didactiques), bien peu prennent comme objet les relations et dépendances entre apprentissage et enseignement, prenant en compte leurs contextes (sciences sociales de l'éducation). L'idée donc germa d'un séminaire qui se consacre à l'exploration et la cartographie de ces relations entre apprendre et faire apprendre, dans une perspective articulant les sciences de l'apprendre, les sciences de la formation, les sciences sociales de l'éducation.

De nombreuses recherches, notamment en sciences cognitives et en psychologie cognitive, s’attachent à comprendre et expliquer l’apprentissage. Nombre d’entre-elles, notamment en sciences de l’éducation, se centrent sur les pratiques d’enseignement. D'autres encore s'intéressent, à une échelle parfois très large, aux processus et aux déterminations des phénomènes éducatifs. Mais les relations entre l’enseignement, l’apprentissage et leurs contextes socio-historiques ne sont pas souvent travaillées de manière croisée.

Étudier les liens entre apprendre et faire apprendre, au sein du séminaire de l'IFÉ, ne se limite nullement à tel ou tel terrain, ou à tel ou tel type d'apprentissage ou d'enseignement, ni à une définition trop restrictive des phénomènes éducatifs. Le hors scolaire doit y trouver sa place, de même que le scolaire ; « l'informel » de même que « l'institutionnel ». L'idée centrale, c'est que les différents lieux comme les différentes formes d'éducation offrent différents milieux dont la variété est propice, voir nécessaire, à l'exploration des relations que le séminaire veut mettre au jour et comprendre.

Le séminaire souhaite souligner l'importance des recherches qui donnent à voir et à comprendre des pratiques d'éducation effectives, sur le terrain. En ce sens, il s'inscrit en relation avec des projets comme ViSA ou NéoPass@ction. Souhaitant dépasser, au plan épistémologique, tout clivage entre « recherche fondamentale » et « recherche appliquée », le séminaire s'intéresse prioritairement aux recherches qui tentent de lier les aspects descriptifs et les aspects normatifs, le comprendre et le transformer, la dimension anthropologique et la dimension "ingénierie". En ce sens, il s'inscrit en relation avec des projets comme les LéA, ou la Chaire Unesco "Former des enseignants au XXIe siècle".

Le séminaire abordera aussi la question des relations entre recherches, pratiques, politiques éducatives et le rôle des recherches en éducation pour questionner les présupposés des choix scientifiques et politiques (la place de l’Evidence Based Policy, par exemple). L’une de ses directions d’investigation concernera la question des méthodes, notamment dans la mesure où la compréhension et l’explication des phénomènes éducatifs nécessitent souvent le recours à des méthodologies mixtes. 

Le séminaire s’établira dans une perspective résolument interdisciplinaire. Par exemple, puisque le Faire apprendre ne peut être conçu indépendamment des dispositions socialement constituées à l’extérieur des lieux d’éducation, il devra envisager par exemple comment s’établit la transformation des dispositions familiales en dispositions scolaires, ou, de quelles manières les opportunités d’apprendre qu’offrent les milieux de vie (par exemple Internet, les jeux vidéos, les pratiques sociales potentiellement didactiques) peuvent ou non constituer des formes d’éducation.

En lien avec certaines des recherches menées au sein de l'Ifé, le séminaire accorde une place aux dispositifs du type Research Design ou Ingénieries didactiques, organiquement centrés sur le « faire apprendre », les relations entre enseignement et apprentissage, et donc les technologies utilisées pour faire apprendre et aux modes d’intégration de ces technologies dans les dispositifs. Il les resitue et les interroge à partir d'approches plurielles.

Actions sur le document