INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil » Recherche Séminaire international de l'IFÉ Cinquième session, 10-12 avril 2013

Cinquième session, 10-12 avril 2013

Deux moments, un questionnement commun


Cette cinquième session s'est déroulée en deux temps : le 10 avril, elle a été consacrée aux travaux d'Alain Mercier, professeur émérite à l'ENS de Lyon depuis le 1 septembre dernier ; les 11 et 12 avril, elle a poursuivi les travaux engagés lors des quatre précédentes sessions. Un fil rouge a assuré une continuité entre ces deux moments : le questionnement des méthodologies de recherche en éducation.

Une nouvelle session dans la continuité des quatre sessions précédentes

En novembre dernier, lors de la quatrième session, le séminaire avait traité seulement deux thématiques (les "sciences de l'apprendre" et les relations entre politiques, recherches et pratiques). Cette fois-ci, il a privilégié  les méthodologies, en poursuivant l'exploration des pratiques de l’enquête dans les sciences de l’apprendre. Rappelons brièvement le parcours entrepris : lors de la première session, en décembre 2011, nous avions inauguré cette thématique par un état des lieux des méthodes dans les recherches en éducation. En mars 2012, nous avions poursuivi cet examen en nous intéressant plus particulièrement aux relations entre théories et méthodes. Puis, en juin , nous avions privilégié les méthodes d’analyse des situations d’interactions. De fait, les trois précédentes sessions nous ont conduits, dans une approche de plus en plus fine, à la pratique de l’enquête de terrain.

L'enquête en méthode

La  session d’avril 2013 a interrogé les méthodologies dans leurs usages pratiques : autrement dit, comment "monter en généralité" les données produites par ces différentes méthodes de recherche, de telle sorte qu’elles puissent contribuer à l’amélioration de la compréhension des situations d’enseignement et d’apprentissage ? Elle a proposé trois jours de rencontres sur le thème : l’enquête en méthode, selon trois sous-thèmes, colorant les trois journées : situations, pratiques, expériences. Cette session a été préparée par une équipe coordonnée par C. Lallier et C. Develotte et composée de M. Develay, G. Dieumegard, K. Lund, Y. Matheron et R. Normand. Wolff-Michael Roth, chercheur invité à l'IFÉ en avril 2013 a été associé à cette préparation, et est intervenu dans son déroulement. Enfin, la projection d'épisodes de la série télévisée La loi du collège (voir la bande-annonce) a ponctué ces trois journées, ouvrant une fenêtre vivante sur les situations, les pratiques et les expériences.

Mercredi 10 avril. Rendre compte des logiques de situations en didactique des mathématiques

 Journée-hommage à Alain Mercier (photo ci-contre) pour ses travaux en didactique...Alain MERCIER

Jeudi 11 avril. Questionner les pratiques éducatives

  • 9h. Introduction de Brigitte Gruson
  • 9h15. Roland Goigoux, professeur à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, a présenté ses travaux dans le cadre de la mission sur Lire-Écrire à l’école primaire dont il a la charge à l’IFÉ. Ce programme de recherche sur les méthodes d’apprentissage de l’écriture et de la lecture à l’école primaire est motivé par une interrogation que rappelle Roland Goigoux : « est-ce que toutes les pratiques pédagogiques et les méthodes d’apprentissage se valent pour enseigner le français aux élèves qui en ont le plus besoin ? ».
  •  10h15. À partir d’un programme de lutte contre le paludisme en Casamance (Sénégal), l’anthropologue Frédéric Le Marcis -professeur des Universités à l’IFE-ENS de Lyon- a proposé une analyse critique de l’usage des Evidence Based : à travers cette mise en perspective, selon un dispositif en miroir, il s’agit de susciter la réflexion sur les limites de cette méthodologie dans les sciences de l’apprendre. (lien vers la vidéo / link to the video)
  • 10h55. Présentation d'un diaporama de Francia Leutenegger, psychologue, professeure associée, responsable du Groupe de Recherche en Didactique Comparée à l’Université de Genève. Alain Mercier et Serge Quilio sont intervenus  pour présenter une méthodologie fondée sur l’analyse clinique en didactique des mathématiques. (lien vers la vidéo / link to the video)
  • 11h40. Deuxième épisode de La loi du collège. Commentaires vidéos  de Catherine Loisy.
  • 14h. Wolff-Michaël Roth. À partir de ses travaux en collaboration avec Kadrye Ercikan, il a proposé une communication sur Distinction et complémentarité entre méthodologies quantitatives et méthodologies qualitatives
    (lien vers la vidéo / link to the video)
  • 15h30. Table-ronde mettant en perspective les communications de la matinée, avec  Brigitte Gruson, Roland Goigoux, Frédéric Le Marcis, Alain Mercier et Serge Quilio.
  • 17h. Réunion du comité scientifique du séminaire

Vendredi 12 avril. Décrire l’expérience vécue de l’apprentissage. Journée organisée par Gilles Dieumegard, MCF en sciences de l'éducation, Université de Montpellier2, IUFM, Lirdef (avec le soutien de l'ARCo - association pour la recherche sur la cognition)

  • 9h30. Introduction de Gilles Dieumegard.
  • 09h45. Claire Petitmengin, chercheuse associée au Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée (Ecole Polytechnique/CNRS) : La phénoménologie conduit à développer très finement l’attention et la perception de l’observateur dans la pratique de l’enquête de terrain : cette disposition propose une solution de continuité entre les sciences cognitives et la description ethnographique pratiquée par les sciences sociales. (lien vers la vidéo / link to the video)

  • 10h35. Wolff-Michaël Roth. L'enaction, une notion composite, issue des sciences cognitives et de la phénoménologie (F. Varela) et tout particulièrement appropriée à la recherche dans les sciences de l’éducation. W.M Roth développera également sa communication autour de deux notions essentielles de la phénoménologie : incarnation et donation. (lien vers la vidéo / link to the video)

  • 11h30. Déjeuner
  • 13h. Troisième épisode de La loi du collège. Commentaires de Luc Ria et Gilles Dieumegard

  • 14h. Table-ronde : Approches phénoménologiques des sciences de l’apprendre : rupture ou articulation avec les sciences cognitives ?  animée par Gilles Dieumegard  avec Claire Petitmengin, Wolff-Michaël Roth et  Luc Ria.

  • 15h30. Conclusion : Michel Develay. (lien vers la vidéo / link to the video)

Actions sur le document